Archives de catégorie Novel coréen

Paradmin

Chapitre 90 – Dormir avec l’ennemi (3)

Le capitaine avait amené des alliés qui leur permettraient de gagner la guerre. Le quartier général avait réagi en tuant son subordonné et plusieurs centaines de chevaliers les attaquaient. Le capitaine resta bouche bée devant la tournure des événements. Cependant, Artpe n’était pas attentif à ce que le capitaine ressentait. Il parla immédiatement au capitaine.

« Avec qui dois-je faire affaire? »

«Qu’est-ce que tu veux dire par faire affaire? Nous n’avons pas le temps de parler inutilement de ce genre de choses. Tout d’abord, nous devons résoudre le malentendu …… .. ”

Comment un homme pourrait-il être aussi stupide? Artpe n’avait pas caché son ricanement.

«Ce serait formidable si nous pouvions résoudre le malentendu. Alors…. Que voulez-vous dire à ces chevaliers en colère qui nous attaquent? Ton subordonné est allé rendre compte de notre situation actuelle. Vas-tu dire quelque chose qui est nettement différent de lui? « 

C’était une erreur d’appeler cela un malentendu. C’était la raison pour laquelle ils ne pouvaient pas résoudre ce prétendu malentendu. Si l’autre partie voulait une réponse différente, il poserait plutôt une question différente.

Ce serait un problème facile à comprendre pour eux.

“·····.”

«C’est pourquoi je veux que tu répondes à ma question. À qui dois-je parler parmi eux?»

Le capitaine avait du mal à répondre aux mots d’Artpe. À la fin, il fut capable de cracher une courte phrase.

«Il n’est pas parmi eux. Il est à la caserne.»

« D’accord. Tu attends dans la voiture. Maetel, tu doit être prête pour une bataille au cas où.»

« Oui! »

Il laissa Maetel à la tête du groupe, puis Artpe fit un pas en avant. En un éclair, il était au milieu des chevaliers.

“Un puissant magicien? Mercenaire de guerre? Tu as amené quelqu’un qui dit de telles absurdités! Es-tu fou?!»

«S’il est un magicien, il fait partie des forces d’Aedia! C’est évident! Comment peux-tu être trompé par un mensonge si évident… .. Uht!»

Ses mouvements étaient si naturel que les chevaliers n’avaient pas su que Artpe était parmi eux pendant un bref instant. Un bref moment fut tout ce dont Artpe avait besoin pour accomplir ce qu’il devait faire.

« Je veux que vous restiez ici aussi. »

Artpe balança légèrement un brin de fil de mana sur le sol. Tous les chevaliers tombèrent au sol lorsque leurs jambes furent coupées. Peu importait que les chevaliers allaient vers eux ou s’éloignaient d’eux. Plusieurs centaines de chevaliers sont tous tombés au sol.

« Koo-ha-ahhhhk !? »

«J… jambe! Mes jambes! »

«Restez sur place. Si vous luttez trop, vos blessures s’aggraveront. Naturellement, il sera plus difficile pour moi de rattacher vos membres. « 

Aux mots d’Artpe, ils se calmèrent comme s’ils avaient été effrayés par un fantôme. Il renifla alors qu’il se dirigeait vers la caserne. Comme s’ils savaient que Artpe avait fait quelque chose, l’entrée de la caserne fut rouverte. Des troupes supplémentaires sortaient de la caserne.

« Koo-ahhhhhhhk! »

Ils subissaient le même sort que ceux qui étaient sortis plus tôt.

« Je veux juste une conversation. »

[Nyaa nyaa nyaa-ah.]

«Non, ce n’est pas mon approche de la conversation. Le problème est avec leurs manières. « 

Plusieurs autres chevaliers arrivèrent mais ils s’arrêtèrent sur place quand ils virent les autres chevaliers se rouler sur le sol, les jambes coupées. Leurs visages étaient devenus pâles. À ce stade, Artpe avait déjà neutralisé 30% des forces alliées de Diatan et de Tiata.

« C … comment cela peut-il être possible? »

« Je suppose que votre représentant n’est pas parmi vous? »

Personne ne répondit à la question d’Artpe. Ils avaient simplement hoché la tête et avaient ouvert l’entrée de la caserne. Les chevaliers étaient déjà sortis en grand nombre, la caserne était donc complètement désolée. Il y avait une table placée au bout de la caserne et plusieurs personnes étaient assis à la tête de la table. Ces personnes sont restés assis.

«Ils osent laisser un intrus entrer dans cet endroit. Il semble que nous devrons renforcer la discipline parmi les chevaliers!»

Soudain, l’un d’entre eux se leva. Lorsque Artpe le regarda avec sa compétence «Lire toutes créations», il sut que la personne était un chevalier de niveau 230. Il était un marquis du royaume de Daiatan et en même temps, il était le général de l’armée. Celui qui était assis à la tête de la table était… ..

[Angelo Zard]

[Humain]

[Roi]

[Niveau: 243]

Le jeune roi de Daiatan fit face à Artpe en ouvrant la bouche.

« Il semble que tu sais qui je suis. »

«Oui, tu es le roi. Cependant, tu es très intéressant.»

Artpe était franc en hochant la tête. Cependant, dans l’instant suivant, il inclina la tête. Bien sûr, le général avait dégainé son épée et il chargeait vers Artpe. Toutefois. Artpe n’avait aucun intérêt pour l’homme.

« La tête de Daiatan est censée avoir un ventre plein de graisse au lieu de muscles. »

De plus, sa cupidité avait été aussi grande que son gros ventre. C’est pourquoi le groupe du héros de sa vie antérieure avait souffert quand ils s’étaient rendus sur ce continent. Tous les pays avaient essayé d’utiliser le conflit entre le roi démon et le héros à leur avantage.

« Vous avez raison. Cependant, il y a eu un changement il n’y a pas si longtemps. Non, j’ai fait le changement. Une bonne occasion s’était présentée.»

Une bonne occasion ?

Artpe inclina la tête avec perplexité, mais soudainement, une scène apparut soudainement dans sa tête.

La vente aux enchères de Frate et l’incident avec le Kraken semblaient avoir eu lieu il n’y a pas si longtemps. Ce n’était pas juste de Diaz. De nombreuses personnes avides venant de nombreux pays, avaient traversé l’océan pour venir à Diaz et avaient subi un désastre.

C’était différent de son passé. Lorsque Diaz avait organisé le grand festival  de Frate, tous les gros nobles s’étaient rassemblées à Frate et la vague lunatique les avait complètement scellées dans la ville. Peut-être que les autres factions avaient utilisé cette opportunité pour ……

« Agenouille-toi. Comment oses-tu parler comme ça au souverain absolu de Daiatan! Ahhhhhhhhhhht !? ”

Artpe avait été un peu surpris par la nouvelle information et le général sentait une ouverture. Il s’était déplacé très vite.

Cependant, il ne pouvait même pas balancer son épée vers Artpe. Il ne pouvait pas toucher Artpe. Dès que Artpe était entré dans la caserne, il avait tendu un piège avec ses fils de mana. Le général était ligoté par les fils de mana.

« Ça te dérange si je le tue? »

[Nyaa nyaa?]

« ······ Je préférerais que vous tu t’abstiens de le tuer. »

Le roi lui répondit. C’était admirable. Le roi essayait de garder une expression imperturbable, mais il ne pouvait pas cacher le fait qu’un côté de son sourire s’était courbé. C’était à prévoir. Le roi n’avait pas arrêté son général pour tenter de jauger les pouvoirs d’Artpe. Cependant, le général avait été neutralisé trop facilement. Il ne pouvait même pas révéler un peu de la vraie puissance d’Artpe.

« D’accord. Je vais aller doucement avec lui. Cependant, je vais prendre de l’argent en dédommagement pour son insolence. « 

« Koo-hahk! »

Quand Artpe bougea son doigt, le fil de mana autour du général commença à se dérouler rapidement. Cependant, cela eut pour effet de jeter le général dans la direction d’où il venait. Il tomba au sol après avoir heurté le mur de la caserne.

« Bien, est-ce que quelqu’un d’autre va m’empêcher de parler? »

« Parlons. »

Le roi n’avait pas d’autre réponse qu’il était autorisé à dire. Le roi parvint à la même conclusion que le capitaine, qui s’était déjà battu contre Artpe. Comme il ne pouvait pas contrôler Artpe, il ferait de son mieux pour se tenir du même côté que lui. Il semblait que le roi n’était pas seulement de haut niveau. Il n’était pas un cancre, sans cervelle.

Artpe laissa échapper un sourire éclatant alors qu’il parlait.

«Mon offre est simple. Je vais t’aider à écraser Aedia. En récompense, je veux que tu répondes à ma demande.»

«Les forces alliées de Daiatan et Tiata sont déjà suffisamment puissantes pour se disputer la suprématie contre Aedia. Alors, pourquoi devrais-je t’engager comme mercenaire?»

«Il y a le risque et le coût d’opportunité. Si tu m’embauches, tu n’auras pas à sacrifier tes soldats et cela prendra beaucoup moins de temps. Je te promets que cela sera terminé dans une semaine. Tu m’as vu utiliser mes capacités, alors tu sais que ce que je dis n’est pas impossible. « 

«Je veux dire qu’une semaine, ça semble impossible. Cependant… je ne peux pas comprendre l’étendue de tes capacités, alors je vais devoir faire confiance à tes mots.»

Le roi s’inquiétait de sa décision. Pour Artpe, cela suffisait que le roi n’ait pas immédiatement rejeté ses paroles. Artpe était satisfait de sa réponse et continua donc à parler.

«En retour, tu devras accepter ma petite demande. Ma demande ne sera pas lourde si tu n’es pas trop gourmand. »

« Si c’est le cas, il faudrait que j’entende cette demande en premier. »

Mmmm. C’était acceptable. En tant que dirigeant d’une nation, il était tout à fait splendide. S’il avait ressemblé aux rois ignorants des récits des vieux héros, il se serait déjà fâché. Les rois des vieilles histoires n’auraient pas voulu se salir les mains, alors ils auraient crié à leurs soldats: « Attrapez cet imbécile! » ou une phrase comme ça. Cependant, le roi n’était pas le problème pour le moment. C’était quelqu’un d’autre.

«Nous n’avons plus besoin de l’entendre parler monsieur Zard. Il possède une quantité énorme d’énergie magique. Je suis sûr qu’il est avec Aedia! « 

«Comment pouvez-vous dire ça, monsieur Eritard? S’il était avec Aedia, cette guerre aurait pris fin maintenant. Il ne traverserait pas tous ces problèmes pour parler avec moi. C’est la plus grande preuve qu’il n’est pas avec Aedia. « 

« Roi de Daiatan! »

« Arrête ça. Écoutons-le d’abord. « 

Un homme était assis de l’autre côté du général. Il parlait au roi de Daiatan en tant qu’égal, de sorte que son identité était facile à discerner.

Artpe se tourna pour le regarder.

« Duc de Tiatia? »

« Ha. C’est vrai. Je suis le duc Eritard. Je viens du Duché de Tiata.»

Il ne l’avait pas soupçonné auparavant lorsqu’il était entré dans la caserne, mais les dirigeants de Daiatan et de Tiata étaient présents à l’intérieur. Il était reconnaissant, puisqu’il n’avait pas à se rendre au Duché de Tiata. Il posa ses questions en ayant de telles pensées.

«J’ai dit que je gagnerais la guerre pour vous, alors pourquoi essayes-tu de compromettre cet accord? Es-tu vraiment son allié?»

«Tu es puissant! Que gagnes-tu en t’alliant avec nous?!»

« Qu’est-ce que tu veux? »

« Nous voulons l’indépendance de notre duché! »

C’était à ce moment. Artpe poursuivit en parlant après lui!

«Cependant, c’est une feinte! Mon véritable objectif est la forêt de l’éternité!»

« C’est vrai! Bientôt nous · ····· Quoi !? »

Le duc acquiesça vigoureusement de la tête, mais bientôt, son visage se raidit. En un éclair, des points d’interrogation et des points d’exclamation apparurent dans sa tête. On n’avait pas besoin de voir dans sa tête pour savoir à quoi il pensait.

“······ Forêt de l’éternité? Qu’est-ce que cela veut dire? »

“Euh. Ce n’est rien, monsieur Zard. Je suis devenu tellement agité que j’ai accepté ses paroles ridicules… »

«Vous avez parlé de votre véritable intention. Alors, que va-t-il se passer dans la forêt de l’éternité dans un avenir proche? ······ utiliserez-vous le sortilège que vous avez préparé avec Aedia au fil des ans? ”

“······!”

À la poursuite de l’interrogatoire d’Artpe, le visage du duc devint blanc. S’il s’agissait d’un simple mensonge, il n’y avait aucune raison pour qu’un dirigeant d’une nation soit troublé par de tels mots.

«C… comment…. Cette······»

Cependant, les mots d’Artpe étaient justes. C’était une information qu’aucun étranger ne devrait connaître, et pourtant il le disait. Cela aurait été étrange s’il n’avait pas réagi du tout. Cependant, les mots d’Artpe continuaient à se répandre.

«Je sais tout. Oui, tu es probablement celui qui a fait bougé Daiatan. Tu as dit au roi de Daiatan que vous cherchez votre indépendance. C’est plausible, alors Daiatain s’est associé à vous pour attaquer Aedia… .. Cependant, tes véritables intentions n’ont rien à voir avec l’indépendance. Tu as intentionnellement déclenché une guerre, il y aurait donc un vide dans la défense des frontières. Les Elfes saisiront cette occasion pour attaquer le Duché. Tu voulais induire ce scénario ……. Tu veux obtenir une excuse que tu pourrais utiliser pour « justifier » tes actions.»

Dans sa vie passée, une calamité s’était produite dans la forêt de l’éternité. Les elfes voulaient regagner leur totale liberté du duché de Tiata et d’Aedia. Les elfes profiteraient de la guerre pour rassembler leurs forces. Cependant, Aedia et le Duché de Tiata saisirent cette occasion comme s’ils s’attendaient à ce que les Elfes agissent de la sorte. Ils avaient mené à bien leur plan. En peu de temps, ils avaient pris le contrôle complet de l’arbre du monde.

À ce moment-là, Aedia avait reçu beaucoup d’aide de la part du héros et ce dernier avait totalement fait confiance à Aedia. C’est pourquoi le sentiment de trahison avait été énorme. Finalement, elle choisit de se battre avec les Elfes contre Aedia.

Ce fut le premier incident où le héros avait pointé son épée contre une organisation humaine… Dans l’histoire, un seul héros avait détruit un royaume. Chaque nation avait eu peur du héros et avait refusé de l’aider. C’était le pire résultat pour le héros.

Après cet incident, les combats du héros étaient devenus difficiles. Si le magicien n’avait pas rejoint son groupe, l’aventure du héros aurait pris fin.

Cependant, les événements ne se sont pas déroulés comme cela cette fois-ci.

«······ monsieur Eritard?»

«N… non…. Ce n’est pas comme ça, monsieur Zard!»

Artpe comprenait déjà parfaitement ce qui s’était passé dans sa vie passée. Bien sûr, il était possible que les événements se dirigeaient vers le même chemin que sa vie antérieure. Cependant, sa conversation et son contrat avec Mycenae étaient la preuve que les choses ne se dirigeaient pas dans cette direction.

«Tu n’avais pas l’intention d’attaquer Aedia en premier lieu. Tiata ne t’a-t-elle pas entraîné dans ça?»

“······ Tu as raison. Je suis monté au pouvoir en provoquant une rébellion. J’avais besoin de détourner la haine et le ressentiment envers moi vers une source extérieure. L’offre de Sir Eritard était comme une pluie en temps opportun au cours d’une sécheresse. « 

«C’est pourquoi tu laissé tomber tes soupçons et tes hésitations. Tu as accepté son offre.»

« Tais-toi! »

Le duc de Tiata se rendit compte que Artpe avait pris le contrôle de la conversation. Il cria en se levant. Il avait l’air de vouloir déchirer les lèvres d’Artpe, mais malheureusement, il était beaucoup plus faible même comparé au roi de Daiatan. Il était une poubelle comparée à eux. La seule chose qu’il pouvait faire était de faire des grimaces et de crier de frustration.

Le roi de Daiatan observa le duc de Tiata, qui ne parvenait pas à garder le contrôle de la frustration qu’il ressentait. De l’autre côté, il y avait Artpe. Il possédait le pouvoir et avait une attitude qui disait: « Les puissants n’ont pas besoin de mentir ». Les mots d’Artpe avaient plus d’influence.

«Je ne connais ni ne me soucie de la forêt de l’éternité. Je sais que les elfes y vivent, mais c’est toute l’étendue de mes connaissances. Donc, ce que tu dis, c’est que… Le but du Duché de Tiata n’est pas leur indépendance. Tu penses que leur véritable objectif se situe dans la forêt de l’éternité.»

«Tu devrais penser à la raison pour laquelle cet homme est si énervé. Pourquoi réagirait-il si négativement face à un être puissant qui mettrait fin à la guerre rapidement? « 

Le début de sourire sur les lèvres d’Artpe s’approfondit. Il tendit la main et immobilisa le duc de Tiata avec ses fils de la mana. Le duc devint immobile.

«Ce bâtard veut juste garder la ‘guerre’ aussi longtemps que possible. J’ai expliqué la situation, donc tu as probablement une bonne idée de ce qui se passe maintenant.»

“······»

En voyageant dans la voiture, il avait fait plus que sculpter le Demite. Il avait tué les magiciens d’Aedia. Il avait tenté de persuader Regina et avait joué avec les membres de son groupe. En outre, il avait rassemblé des informations sur la route et la ville. Il avait évalué ce qui se passait pendant la guerre.

Finalement, il était arrivé à une unique conclusion. La guerre durait depuis cinq mois, mais les deux côtés étaient passifs. En plus de cela, les dommages causés par la guerre avaient été minimes.

«Oh,sublime magicien. Permets-moi de te poser cette question. »

Le roi de Daiatan, Angelo Zard, lui posa une question.

« As-tu la capacité de mener mon royaume à la victoire sans l’aide de Tiata? »

« Me croiras-tu quelle que soit ma réponse? »

« Cette······. »

Artpe renifla alors qu’il parlait.

« Suis moi simplement. Je vais te laisser voir la vérité de tes propres yeux. « 

Le roi de Daiatan était gêné de l’admettre, mais il était un peu intimidé par les paroles énergiques d’Artpe. Pourtant, il avait une présence d’esprit pour se rendre compte qu’il devait répondre à la question que lui posait Artpe.

« ······d’accord. Quoi que tu demandes, cela coûtera moins que les coûts engagés par Aedia. Je vais te faire confiance. Je te suivrai. »

« Traiter. »

Artpe sourit.

C’était le moment où l’issue de la guerre était décidée.

Paradmin

Chapitre 112 – La récompense de l’arbre du monde (1)

Il n’y avait pas besoin de précipiter le retour. Théo avait retrouvé un peu d’endurance, mais il était encore faible. Par conséquent, il n’avait pas la force de courir ou de grimper sur les arbres.

Cependant, contrairement à son corps fatigué, tous les autres allaient bien. C’était une bataille de vie ou de mort où une légende avait été ravivée, mais ils avaient survécu. Tout le monde avait compris que vouloir plus que cela serait gourmand.

Ils avaient essayé d’ignorer la fatigue accumulée dans leur corps et avaient parlé plus que d’habitude. En fin de compte, il était naturel que Théodore devienne le centre de l’attention, car il avait défait Laevateinn.

«Au fait, j’ai été vraiment surpris! Supérieur Théodore! »Dit quelqu’un en lui tapotant l’épaule.

«Hein? Étonné?»

«Je ne savais pas qu’il y avait un moyen de survivre à cette terrible chaleur! Je ne sais pas pour Veronica, mais nous ne pouvions même pas faire quelques pas.»

Le magicien d’un certain âge avait une barbe blanche et portait une robe de la Tour bleue, mais il n’hésitait pas à traiter Théodore d’une manière amicale. Peut-être avait-t-il ressenti un lien après s’être battu avec lui.

Le magicien appelé Philip, qui avait dirigé l’iceberg sur Laevateinn, loua le courage de Théo et murmura tout en touchant son bras droit. «La chose sur ton bras, c’est la capacité du trésor national, n’est-ce pas?»

La voix de Phillip indiquait qu’il était déjà à moitié convaincu, alors Théo soupira de soulagement. À part la reine des élémentaires de l’eau, personne n’avait perçu Gluttony.

Il avait naturellement restauré son expression faciale et avait donné à Philip la réponse qu’il souhaitait: «Oui, c’est vrai. Je suis content que cela ait aidé. « 

« Effectivement! Au moment où j’ai vu la lumière émeraude, je me suis rappelé de sa Majesté. Grâce à cela, il a sauvé toutes nos vies. N’est-ce pas la bénédiction de Meltor?»

«C’est comme le dit Philip. Je ne serais même pas capable de l’approcher sans Umbra.»

C’était à moitié vrai et à moitié faux. Théo n’avait pas menti, mais il n’avait pas tout révélé non plus. C’était l’excuse que Théodore, qui n’était qu’un magicien du 5ème cercle, utilisait. Après tout, c’était le trésor national Umbra, dont même le Maître de la Tour Blanche n’avait pas compris le fonctionnement. Théo avait insisté sur le fait qu’il pouvait vaincre Laevateinn avec le pouvoir du trésor national et affirmé que lui seul pouvait détruire son corps.

Le pouvoir des hauts elfes vit que Théo disait la vérité.

En vérité, Théo n’avait pas dit qu’il pourrait le détruire avec Umbra. Il avait juste dit: ‘Umbra peut être utilisé pour détruire le corps de Laevateinn.’

S’ils s’asseyaient et examinaient le contexte calmement, certaines personnes pourraient peut-être détecter quelque chose de suspect. Cependant, ils faisaient face à une crise et la situation était source de confusion pour tout le monde.

‘Eh bien, ce n’est pas un mensonge non plus.’

Si Théo n’avait pas la capacité de fluidisation d’Umbra, il serait mort avant même d’avoir pu l’approcher. Selon ses mots, Umbra avait joué un rôle essentiel dans la destruction du corps de Laevateinn. En conséquence, il n’avait pas dit un seul mensonge en dépit de ne pas mentionner Gluttony.

En riant intérieurement, Théo donna la même réponse à Heinz, le quatrième magicien qui lui avait parlé. De cette façon, tout le monde était pris dans le malentendu parfait.

« Oh! Qui est venu nous rencontrer? »Demanda Alisa.

Les humains n’étaient pas les seuls à ne rien voir. Le gardien, Edwin, était le même. Alors que le fatigué Alucard remarquait la situation tardivement, une robe blanche brillait devant le groupe. C’était l’apparition surprise du maître masqué de la tour blanche, Orta.

« Maître de tour?!»

« Heok! »

Cependant, la soudaine apparition d’Orta n’était pas la raison pour laquelle le groupe de Théo était sous le choc.

Duk. Dududuk. Duduk.

Il y avait du sang qui coulait. Quelques gouttes de sang tombaient parfois sur les robes blanches d’Orta, mais il ne lâcha pas la chose entre ses mains.

C’était le bras gauche de quelqu’un. Le bras avait été attaché à l’épaule de quelqu’un tout à l’heure. Le sang coulait sans interruption de la région où la coupure avait eu lieu. C’était tellement soudain que le groupe n’a pas pu s’empêcher de se sentir choqué.

Cependant, Orta ouvrit la bouche et parla aussi calmement que toujours: «Philip».

“Hein? Ah oui! »

« Prends ça. »

Philip s’avança et Orta lui lança le bras. Le bras saignait encore abondamment et Philip semblait frustré par le sang sur sa robe. Cependant, son expression changea après avoir entendu les prochains mots d’Orta.

«C’est le bras d’un assassin, probablement issu des Sept épées. Je me souviens que la tour bleu a développé une magie de suivi qui utilise le sang de la cible, n’est-ce pas?»

« …Oui, c’est vrai. »

«Fabriques un appareil capable de suivre le propriétaire de ce bras. Fais en sorte que ce soit aussi précis que possible. C’est quelqu’un qui a une capacité d’aura de type ‘furtive’. Soies minutieux lorsque tu travaillera dessus.»

« Je vais suivre tes mots! »

Les regards du groupe changèrent après avoir entendu la mention des sept épées. Bien qu’ils semblaient sur le point de s’effondrer à ce moment-là, ils étaient tous soudainement en feu avec un esprit de combat féroce.

Ce n’étaient pas seulement les magiciens qui avaient réagi à la mention de l’assassin.

Le regard enjoué d’Alisa disparut lorsqu’elle demanda: «Assassin? Est-ce vrai? »

« À mon avis, oui. »

« … Les cibles? »

« Il semble que tu as déjà deviné. »

Crunch. Un son fort sortit de ses lèvres.

À moins qu’ils ne soient les idiots du siècle, personne n’enverrait des assassins dans la Grande Forêt juste pour poursuivre la délégation de Meltor. Cependant, tuer des elfes ordinaires ne ferait que leur acheter l’inimitié d’Elvenheim. En ce qui concerne les cibles de valeur que seul un assassin de niveau maître épéiste peut viser… ce sont les hauts elfes de la Grande Forêt.

«Je pensais le tuer, mais il est difficile de le poursuivre. Il est surtout difficile de poursuivre un adversaire dans cette forêt qui présente de nombreux obstacles.»

À la fin, Alisa soupira et inclina la tête. «Non, je suis reconnaissant. Un assassin qui peut tromper les yeux des parents… Les enfants auraient pu être en danger si ce n’était pas grâce à vous.»

« Je ne fais qu’agir en tant que voisin amical. »

«Kuk, est-ce vrai? Ensuite, nous devrions également agir en tant que voisins.» Alisa semblait apprécier les mots ridicules d’Orta alors qu’elle haussait les épaules et riait à nouveau.

Normalement, elle pensait que les humains étaient ennuyeux, mais elle ne détestait pas les humains qui parlaient comme cet homme. La dette n’était pas si lourde non plus. En tout état de cause, Elvenheim était désormais obligé de prendre le même bateau que Meltor.

Cela n’avait pas été confirmé que l’empire d’Andras était derrière tout cela, mais c’était évident. Pour eux, tenter de brûler la Grande Forêt avec Laevateinn et d’assassiner les hauts elfes… le péché était lourd.

C’est à ce moment que…

Basurak.

Un groupe de personnes traversa les buissons épais et arriva devant eux

Les yeux de Théodore s’écarquillèrent lorsqu’il vit la personne en tête. Les magiciens de la Tour Rouge et les elfes qui utilisaient les élémentaires de feu ne faisait pas partie de la mission d’asservissement, la magie du feu ne fonctionnait pas sur Laevateinn.

Actuellement, son mentor, Vince, traînait des personnes ligotées.

Sans perdre de temps, Orta demanda: «Le résultat?»

« C’est comme le maître de la tour avait dit… Sors! » Vince s’éloigna et l’une des personnes attachées s’avança lentement.

«Nous avons déjà obtenu leur témoignage. Ce sont des mercenaires engagés par l’homme au masque noir et qui ne savaient pas ce qu’ils transportaient. Il n’y aura rien d’autre, même s’ils sont torturés. « 

« Hrmm, c’est futile. »

« Voulez-vous que je m’en occupe? » Demanda cruellement  Vince alors qu’une flamme rouge apparaissait au-dessus de ses paumes.

Les captifs liés commencèrent à se débattre.

« S-S’il vous plaît épargnez-nous Monsieur! »

« Nous ne savions rien! »

« Non, c’est à cause de ce fils de chien! »

« S’il vous plaît, je ferai n’importe quoi tant que je pourrai vivre! »

C’étaient des gens pervers et confiants quand il avait l’avantage, mais ils semblaient terrifiés à l’idée d’être tués. Orta hocha la tête avant de cligner des yeux vers les hauts elfes. C’était peut-être des gens de Meltor, mais c’était Elvenheim ici, donc les elfes avaient le droit de décider de la punition.

Par conséquent, il s’est naturellement tourné vers Alisa. « Alisa, comment Elvenheim punit-il les pécheurs? »

“Hein? Eh bien, il y a toute une vie de servitude dans les mines… ou en faire un travailleur responsable de la récolte ou de la chasse?»

« Alors fais-le. »

« Euh. » Ses yeux s’écarquillèrent un instant puis elle rigola lorsqu’elle comprit. «Es-tu sûr de ne pas être un serpent de cent ans? Bien, OK. Je ne refuserai pas. Les gars, prenez-les! « 

Le groupe ne lutta pas lorsque les elfes apparurent et les emmenèrent. C’était mieux que d’être brûlé à mort par un homme au visage inexpressif.

Peu de temps après que Vince se soit joint au groupe, le groupe arriva à l’endroit où ils étaient partis quelques heures auparavant. C’était une cabine apparemment ordinaire, mais à l’intérieur il y avait la porte spatiale admirée par Orta.

« Je peux enfin me détendre … » Alors que quelqu’un murmurait cela pour lui-même, la porte s’ouvrit et quelqu’un arriva.

« Théodore! » C’était Ellenoa, avec des cheveux qui ressemblaient à de l’herbe et un parfum rafraîchissant. Elle et les hauts elfes avaient assisté au combat à travers Ratatoskr.

« Ah, Ellenoa … » Théo n’avait pas eu la chance de répondre.

Ellenoa sauta en avant et étendit les deux mains.

Le visage de Théodore fut soudain saisi.

Théo ne le savait pas, mais Ellenoa l’avait vu sauter dans le feu. Alors, elle regardait maintenant son visage et son corps, cherchant des blessures qui n’étaient pas encore guéries.

« E-Ellenoa? »

«Tu n’es blessé nulle part? Le vent chaud soufflait, alors peux-tu voir correctement? Tu peux bien bouger?»

«Je-je vais bien. Alisa m’a soigné et…»

« Alisa ne peut pas finir une si grosse tâche! »

Alisa était contrariée par l’explosion soudaine d’Ellenoa, mais Alucard se moqua d’elle. Les autres membres du groupe ne sont pas intervenus lors de la venue soudaine du haut-elfe et se sont contentés de regarder. Heureusement, Ellenoa s’est arrêté rapidement.

« Ouf, tu ne sembles pas être gravement blessé. » Après avoir examiné Théo à quelques reprises, Ellenoa finit par reculer et sa tête se refroidit. Elle réalisa soudainement à quel point elle était audacieuse et déclara: «Ça, je ne voulais pas faire ça… c’est…»

Ellenoa a ensuite fait quelques pas en arrière par inadvertance alors que tous les yeux étaient rivés sur elle. Alors que sa peau blanche devenait rouge au point de ne pas pouvoir la cacher, Ellenoa se couvrit le visage et sortit de la cabine.

Puis Lumia apparut avec une expression confuse. « …Qu’est-il arrivé? »

Elle ne savait pas ce qui se passait avec Ellenoa, mais elle soupira devant l’atmosphère embarrassante avant de continuer: «Tout d’abord, au nom d’Elvenheim, je voudrais vous remercier pour votre victoire dans ce combat difficile. Je suis heureuse que vous soyez tous revenus en un seul morceau. Nous Elvenheim n’oublierons jamais votre grâce. Et… »

Après le salut habituel, Lumia sourit lentement.

«Il y a de nouvelles pousses dans les champs brûlés. S’il vous plaît joignez-vous à nous pour notre festival. « 

Elle les a invités à un événement auquel aucun humain n’avait assisté depuis la fondation d’Elvenheim.

Paradmin

Chapitre 111 – Vers la tempête (5)

Finalement, la langue de Gluttony s’enroula autour de Laevateinn, qui essayait de s’enfuir. C’était un spectacle étrange à bien des égards. Dans l’épicentre du feu qui brûlait les nuages, une perle de lumière fut saisie par une langue.

Cependant, Théodore ne pouvait pas apprécier le curieux spectacle. [Hey! Avales le vite!]

La durée de l’effet de fluidisation atteignait ses limites. En dépit du fait que Gluttony avait maîtrisé Laevateinn, la chaleur devenait de plus en plus intense et son corps physique ne pouvait pas résisté. Théo mourrait instantanément au moment de l’arrêt de la fluidisation.

D’une manière ou d’une autre, il devait gagner avant cela. Le sentiment d’urgence de Théo se manifesta à mesure que la langue devenait plus tendue.

Gluttony criait d’une voix qui ne pouvait contenir sa joie, «Bâtard! La résistance, n’a aucune signification!»

Puis il tira le corps de Laevateinn aussi fort que possible.

Huwoook!

Ce fut la lutte finale et désespérée. Les flammes montaient dans le ciel à travers les trous de la langue qui l’enveloppait étroitement. Les nuages flottant à des dizaines de kilomètres au-dessus de Théo étaient dispersés et l’atmosphère était déformée.

C’était un pouvoir comparable au souffle du dragon que Veronica avait déjà montré! Théodore était bouleversé en regardant le ciel déchiré.

‘Si cette flamme était dirigé vers nous…’

Ils auraient été tués sans aucune résistance. C’était un pouvoir qui pourrait balayer le pouvoir de la reine élémentaire. Peut-être que si Laevateinn passait à la quatrième forme, il pourrait répandre ce type de flammes à l’infini.

Cependant, avec un rugissement final, le corps de Laevateinn perdit le pouvoir de résister. Gluttony avait dit que c’était le point faible de la troisième forme. Le corps perdait toutes les fonctionnalités de défense afin de faire ressortir tout le pouvoir dont il disposait.

Gulp!

Comme toujours, il y avait le son de la bonne nourriture qui était avalé quand Laevateinn entra dans la bouche de Gluttony. Simultanément, les informations sur le grimoire de classe legende, Laevateinn, ont été mises à jour. Le contenu auparavant couvert de points d’interrogation était maintenant révélé.

[Laevateinn]

[Ceci est un grimoire où le royaume du feu, Muspelheim est scellé. À l’époque du Ragnarok, Surtr avait pleinement exploité le pouvoir du grimoire et avait brûlé l’arbre du monde en libérant Muspelheim. Cependant, en retour, il fut réduit en cendres et le grimoire, qui a perdu son propriétaire, ferma les yeux et attendit.

* La note du grimoire est «Légende».

* Une fois consommé, l’affinité avec la magie du feu atteindra la limite. Le pouvoir magique consommé par les sorts de feu sera réduit de moitié. Les attaques de feu inférieurs au niveau de l’utilisateur seront ignorés. Les attaques de feu supérieurs au niveau de l’utilisateur seront réduits.

* Une fois consommé, l’Anneau de Muspelheim sera acquis. Le feu de Muspelheim peut être utilisé pas à pas.

* Une fois consommé, vous ne pourrez pas contrôler la puissance de ce grimoire avec vos capacités actuelles. Si vous voulez être reconnu comme son maître, vous devez être au moins un maître du 8e cercle ou un maître du 9e cercle.]

C’était vraiment ridicule.

‘…Qu’est-ce que c’est?!’

Théo était si étonné qu’il en avait oublié la douleur. Le grimoire scellé dans son inventaire, le Culte de la Mort, était également ridicule. Il lui permettait d’absorber 50 à 100% des capacités d’un nécromancien du 9ème cercle et de contrôler les morts-vivants. Cependant, en raison du danger de voir son corps être contrôlé, ce n’était qu’une tarte dans le ciel.

En comparaison, il n’est peut-être pas inhabituel que Laevateinn accorde ces capacités.

À ce moment, son champ de vision revint à la normale.

[Urgh… ?!]

Le monde entier semblait vague. Ses pupilles avaient atteint leur limite après avoir longtemps été confrontées à une lumière aussi brillante. Théodore ne pouvait pas regarder devant lui et il ferma ses paupières gonflées. Il n’avait pas besoin de voir pour deviner ce qui s’était passé.

Le monde avait retrouvé son état d’origine après la disparition de Laevateinn, la source de chaleur et de lumière. La question était de savoir s’il pourrait survivre dans cette situation…

« Théo! »

Lorsque l’air s’est évaporé, son audition est revenue. Théo entendit les sons qui approchaient et arrêta la fluidisation alors qu’il commençait à avoir des vertiges. Il s’attendait à ce que Sylvia prenne les mesures appropriées. Puis la douleur de sa chair noircie et de son sang bouilli entra dans sa tête.

« -Aaaack! »

‘Douleur horrible!’ Théo comprit maintenant pourquoi la peine de mort la plus brutale avait été le bûcher.

Même le vent qui passait faisait trembler ses nerfs brûlés. C’était peut-être parce que les dommages qu’il avait subis sous la Fluidisation étaient transmis à son corps, mais Théo était couvert de brûlures.

Sylvia examina son état et utilisa immédiatement la magie. « Accroche-toi! »

Ses mains brillaient d’une lumière bleue alors qu’elle utilisait “Toucher de glace” et tenait le cou de Théo. C’était pour le stabiliser avant de commencer à soigner sérieusement les brûlures. Il n’y aurait aucune chance de récupération si la chaleur restait dans les plaies.

Cette action fut efficace à sa manière car la respiration de Théodore se calma un peu. Le reste du groupe, qui était venu plus tard, ajouta un coup de main à son traitement. Ils avaient épuisé leur pouvoir restant pour utiliser une magie de guérison.

Ensuite, le haut elfe, Alucard, demanda de l’aide à la reine des élémentaires de l’eau, qui était toujours là. «El-Mare, s’il te plaît, guéris-le! Si le prix ne suffit pas, je te préparerai un hommage à l’avenir.»

Le statut des rois des élémentaires était si élevé que même les hauts elfes n’osaient pas les commander. La reine des élémentaires de l’eau, El-Mare, fixa Théodore avec une expression vide. Le mana fourni par Alucard étant déjà épuisé, elle devait utiliser son propre pouvoir pour le soigner.

À l’origine, elle n’aurait pas accepté la demande, même avec un hommage, mais à ce moment-là, elle hocha la tête.

[Celui qui a éteint les flammes qui étaient l’ennemi de l’arbre du monde et qui a évité une catastrophe… C’est un exploit que je ne peux pas ignorer. Je n’accepterai pas d’hommage. Jeune humain, sois fier de l’exploit d’aujourd’hui] dit El-Mare en étendant ses paumes.

Wuuuong!

Une lumière propice se répandit. Le sol sec devint humide et un peu de vitalité revint sur la terre inhabitable. C’était un pouvoir similaire à celui des hauts elfes mais à un niveau supérieur. La lumière recouvrit Théodore et sa peau commença à retrouver sa couleur d’origine. Les nerfs déchirés furent restaurés et la douleur disparut à mesure que sa peau brûlée repoussait.

Théodore avait pu à moitié retrouver ses esprits. Il comprit la situation et s’inclina devant El-Mare, qui lui accordait une telle grâce.

« Merci. »

[De rien.] El-Mare secoua la tête avant de parler à nouveau. [Toute la chaleur restante dans ton corps a été chassée. Mais tu ne dois pas utiliser négligemment le pouvoir que tu as accepté, sinon tu en connaîtra les conséquences], prévint-elle en baissant les yeux sur la main gauche de Théodore. Il n’y avait pas de trace de brûlure mais un tatouage ressemblant au soleil.

C’était la puissance que Gluttony avait extraite de Laevateinn, l’Anneau de Muspelheim. Le pouvoir d’invoquer Muspelheim était trop pour un mortel qui n’était même pas encore au niveau de maître. Le moindre dérapage provoquerait une catastrophe et le brûlerait.

Théo sourit avec ironie et s’inclina en répondant: «Oui, mère de l’eau. Ce fut un honneur de vous rencontrer.»

[Je n’avais jamais pensé rencontrer un être de l’âge de la mythologie, encore moins deux. Ce fut un voyage passionnant.]

D’autres personnes n’auraient peut-être pas compris, mais Théodore ne put s’empêcher de broncher.

En effet, les yeux du souverain élémentaire avaient vu les existences de Gluttony et de Laevateinn. Cependant, El-Mare ne semblait pas vouloir l’exposer, elle souriait étrangement avant de disparaître du monde matériel. Un grand vent soufflait lorsque l’énorme présence disparaissait.

Comme tout le monde comprit que le problème était résolu, le groupe ne put s’empêcher de soupirer.

« Hooo … Il est parti. »

« D’une certaine manière, je ne peux pas y croire. »

« Moi aussi. »

Une personne était consciente de la mort à laquelle elle venait de faire face, tandis qu’une autre personne avait du mal à croire en sa survie. Théodore était le seul blessé à cet endroit. Cependant, s’il n’avait pas franchi le dernier pas, alors tout le continent se serait transformé en enfer.

La lutte contre le grimoire de classe légende avait été terrible. Cela avait été si difficile que les vainqueurs ne pouvaient en profiter.

‘… C’est bien que nous ayons gagné.’

Théodore épuisé s’appuya contre Sylvia et leva les yeux au ciel. Le frisson de ce qui s’était passé n’avait toujours pas disparu. Théo regarda le ciel déformé par Laevateinn, puis il baissa les yeux sur sa main gauche.

‘Anneau de Muspelheim.’

« Je comprends … je pense. »

Le conseil d’El-Mare était que ce pouvoir ressemblait à une fontaine écrasante qui ferait du mal à son corps. C’était comme un volcan actif et c’était encore trop pour Theodore Miller. S’il le libérait maintenant, il se brûlerait lui même ainsi que tout ce qui se trouverait autour de lui.

À l’heure actuelle, il devait se concentrer sur son objectif tout en gardant un œil sur ce pouvoir de l’ère de la mythologie.

Le 6ème cercle était gravé sur son cœur. C’était la preuve du 6ème cercle que Théodore avait souhaité avant de partir pour Elvenheim. Cependant, pour le moment, il semblait douloureux de fermer les yeux et de se concentrer pour voir l’intérieur de son corps.

Sylvia qui le tenait soigneusement demanda, « Théo, est-ce que ça va un peu, maintenant? »

« …Oui je vais bien. Et merci pour l’aide. Cela aurait pu être dangereux si tu n’étais pas là.» Théo sentit un léger inconfort alors qu’il répondait.

Comme avec le Culte de la Mort, que se serait-il passé si Gluttony et lui n’étaient pas là? Aurait-il pu gagner contre Laevateinn qui avait brûlé l’arbre mondial et Elvenehim?

Le résultat actuel était dû au fait que Gluttony était l’ennemi des grimoires, mais leur victoire n’était pas due à une confrontation frontale. Il était plus probable qu’Elvenheim aurait sacrifié tout son pouvoir en vain.

« Je ne sais pas si les incidents se produisent où que je vais, ou si je vais dans des endroits où des incidents se produisent. »

Ces expressions semblaient identiques, mais son comportement pouvait considérablement varier en fonction de la cause. Le némésis des grimoires… L’existence de Gluttony était une chose étrange, sans même parler de sa fonction. C’était comme un carnivore attirant des insectes avec son parfum.

Cependant, les pensées de Théodore n’allaient pas plus loin que cela.

«Hua! Je pensais que j’allais mourir là-bas!» À ce moment, le haut elfe Alisa s’approcha du groupe après avoir recouvré son pouvoir.

Elle devait être assez fatiguée après avoir maintenu le roi des élémentaires du vent dans le monde matériel pendant plusieurs heures, mais elle bougeait sans rien montrer. Grâce à cela, le groupe avait acquis suffisamment de force pour commencer à bouger. Cependant, Alucard ne semblait pas démontrer la même capacité de récupération.

«Ensuite, nous repartons?» Alisa leva le pouce et désigna la forêt derrière elle. « Faisons une fête dès notre retour! »

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

Paradmin

Chapitre 89 – Dormir avec l’ennemi (2)

 

Il voulait vraiment utiliser des petites téléportations consécutives pour se diriger vers sa destination. Sa réserve d’énergie magique était énorme, mais il ne pouvait pas utiliser petite téléportation avec tous les chevaliers.

C’est pourquoi Artpe s’était efforcé de trouver une méthode de déplacement alternative. En fin de compte, il devait suivre le rythme des chevaliers. En vérité, il n’était pas pressé. Il avait effectivement atteint l’objectif qu’il s’était fixé en entrant à Aedia. Ils pouvaient passer la moitié du voyage à voyager tranquillement.

«Nous avons découvert des éclaireurs à 11 heures. Il y en a quatre. Je veux que vous vous en débarrassiez rapidement et que vous rejoigniez le groupe.»

« Compris, capitaine! »

······ Ils devaient voyager avec les chevaliers et ils avaient oublié la raison fondamentale pour laquelle il voyageait de cette manière! Artpe se tourna pour regarder les membres de son groupe avec une expression tragique sur son visage.

«Vous allez bien les gars? Ah.»

Il semblait que Artpe était inquiet sans raison. Maetel et Sienna regardaient la nature passer à travers la fenêtre. Elles souriaient même quand elles voyaient des hommes crier et mourir. Ce fait le terrifiait.

«Oui, Artpe! En vérité, c’est la première fois que je me déplace en calèche.»

« Oui, je suis bien conscient de ce fait. »

« Le bruit est amusant! »

Son groupe avait traversé beaucoup de choses au cours des deux dernières années. Les membres de son groupe étaient maintenant en mesure de bloquer les choses qu’ils n’aimaient pas. Ils pouvaient uniquement se concentrer et apprécier les choses qu’ils aimaient voir! Artpe se demandait où il s’était trompé, mais il n’avait pas de réponse.

C’est pourquoi il se concentra sur quelque chose qu’il pourrait faire maintenant.

«J’ai attendu le jour où je serais capable de me laisser aller comme ça…. Cependant, les résultats ont été très différents de ceux auxquels je m’attendais.»

« C’est…..? »

Regina ne pouvait échapper aux griffes d’Artpe et elle ne pouvait pas accepter son offre de rejoindre son groupe. À un moment donné, Regina commença à garder le silence. Cependant, ses yeux s’écarquillèrent légèrement lorsque Artpe sortit une pierre précieuse de couleur violette. Bien sûr, il savait que cet objet attirerait son attention.

« Ceci est la pierre précieuse de Demite. »

«Demite ······»

Artpe sourit en répondant. Une lumière particulière resta dans les yeux de Regina. Était-elle profondément émue, curieuse ou déçue? Artpe ne pouvait pas dire.

«Demite. Aht.»

Inconsciemment, elle tendit la main. Elle reprit finalement ses esprits, et elle essaya de rétracter sa main. Cependant, Artpe avait volontairement poussé la pierre précieuse vers elle.

« Veux-tu l’examiner? »

«······ Est-ce que je peux le faire?»

« Oui. Tu es une magicienne. Bien sûr, tu ne pourras pas te retenir. »

« ······Oui. »

Regina tendit la main avec précaution. Elle ne toucha pas la main d’Artpe lorsqu’elle reçut la pierre précieuse. Elle souleva doucement la pierre précieuse devant ses yeux. Quand elle regarda dans la pierre précieuse, on pouvait voir une lumière pourpre nichée dans ses yeux dorés.

« Donc, c’est la pierre précieuse de Demite ……»

« Oui. Il faut beaucoup de temps pour augmenter la pureté du mana, et un miracle mineur est nécessaire pour imprégner la pierre précieuse d’un sentiment de soi et d’une classe. Tous les magiciens rêvent de posséder ce partenaire pour la vie. »

«Demite ······»

Il semblait que les paroles d’Artpe ne l’interessaient pas. C’était la première fois que Regina rencontrait un autre Demite. Elle était extrêmement excitée. Elle observait la pierre précieuse si étroitement que son nez était presque en contact avec elle.

«Demite ······ Demite.»

Artpe laissa échapper un rire amer alors qu’il la regardait. Il n’avait même pas besoin de la capacité “Lire Toute  Création”. C’était aussi évident que de savoir quelle était sa véritable identité. Comme si elle pouvait sentir ses pensées, Regina leva soudain la tête pour lui parler.

«Je suis un golem. Je suis un golem fabriqué à partir de Demite.»

« Je savais déjà. »

«Je possède une classe et je suis capable de grandir. C’est possible parce que je suis un Demite.»

Regina cessa de parler. Elle continua à ouvrir et à fermer la bouche comme si elle avait encore beaucoup à dire. Finalement, elle baissa juste la tête.

«······ Je suis un golem. Je suis un golem.»

« Tu n’a plus rien à dire? »

«Un golem ne peut pas échapper aux restrictions qui lui sont imposées. De plus, les Demites ne sont que des outils. ······ ta pierre et moi sommes les mêmes.»

« Donc c’est pourquoi il est inutile de te persuader? »

« Affirmatif. »

Regina regardait la pierre précieuse de Demite qu’elle tenait. À un moment donné, elle mit de la force dans sa main. Elle souleva la pierre précieuse de Demite comme si elle prenait une décision ferme. Cependant, elle baissa faiblement la main dans l’instant qui suivit et elle rendit la pierre à Artpe.

« ······sentiment d’identité. »

« Hmm? »

C’était différent de la voix qui sortait toujours de sa bouche. Une faible voix fut entendu.

« Pourquoi est-ce qu’on m’a donné un sentiment de soi? »

« Tu me poses une question philosophique. »

«Je ne suis pas autorisé à prendre de décision. Je dois faire ce que mon propriétaire veut. Ma conscience n’est là que pour l’usage de mon maître. Si c’est vrai…»

« Si c’est vrai? »

“Les dieux ······ Ils nous ont créés pour les humains?”

« Tu dis des choses intéressantes.»

Artpe sourit. Les dieux avaient créé les Demites pour les humains? Un être fait de Demite avait dit de telles mots. C’était assez ironique.

«La plupart des humains ne peuvent pas vivre leur vie comme ils le souhaitent. Je ne sais pas si les dieux ont créé les humains ou les demites. Cependant, il semble que tu t’es désillusionné. Si un humain ne t’avait pas créé de cette façon, tu ne serais pas capable d’avoir de telles pensées.»

«Je ne me plains pas de ce fait. J’ai simplement eu des doutes…»

Regina parla d’une voix basse.

«D’innombrables choses composent ce monde, mais si les humains le désiraient, ils pourraient tout avoir dans ce monde. Il y a les récompenses des donjons, et les bénéfices qu’ils peuvent en tirer. Si un roi démon apparaît, un héros vient à la défense de l’humanité. Le monde aussi … Le monde est centré sur les humains. »

«······»

«Je regarde ce monde depuis 197 ans. C’est toujours pareil. Rien ne change. Les humains m’ont donné des ordres et j’ai suivi ces ordres. Alors……… »

« Alors? »

« Donc je… »

Cependant, elle ne pouvait pas parler. Elle avait déterminé que les mots qu’elle voulait dire allaient à l’encontre des restrictions qui lui étaient imposées. Regina ressemblait à Etna. Etna n’avait pas pu parler librement à cause des chaînes que le roi démon lui avait imposées.

Regina changea de sujet avant qu’Artpe ne puisse parler.

«C’est pourquoi je ne suis pas plus jeune que toi. J’ai 198 ans en années humaines.»

«Alors tu es revenu à ça? C’est bien? »

Oui, elle était à ses limites. Artpe parla.

« Enfin, je veux te parler de l’illusion critique que tu vis. »

« Illusion? »

«La relation entre un magicien et un Demite n’est pas une relation de dépendance. Quand un Demite existe dans son état de pierre précieuse, il s’agit simplement d’une pierre possédant peu de volonté. Les magiciens utilisent ce fait pour affiner et conclure un contrat avec le Demite. Fondamentalement, il s’agit d’une forme de rituel contractuel. C’est pourquoi tu…… »

«Cependant, je suis un golem. Je suis leur subordonné. « 

« Hoong. »

Artpe tenait la pierre précieuse de Demite dans une main et utilisait l’autre main pour soulever sa longue épée qui laissait échapper une douce énergie rouge.

«Quand ça sera terminé, tu auras une meilleure idée de ce dont je parle. Tu peux t’attendre à cela.»

«······»

La longue épée était imprégnée du pouvoir de feu de Etna. C’était un peu trop grand, mais il n’avait pas un outil de taille plus adapté à ce travail. Il n’avait pas le choix.

Artpe prit soin de ne pas percer le toit de la calèche. Il tenait fermement la poignée de l’épée et utilisait le côté de la lame pour gratter soigneusement la surface extérieure de la pierre précieuse.

« Oh. Ça marche. »

Une flamme puissante s’était formée au bord de la lame. La pierre précieuse de Demite était incroyablement dure, mais la lame fut capable de faire la sculpture qu’il souhaitait en faisant fondre légèrement la pierre précieuse. Bien sûr, ces restes de pierre précieuse contenaient encore du mana puissant, il les garda donc.

« Le mana est … »

Les yeux de Regina s’écarquillèrent légèrement. Une infime partie de la pierre de Demite était affinée, mais elle pouvait voir le Mana ambiant être aspiré dans la pierre précieuse.

«Sous sa forme de pierre précieuse, elle n’a que la capacité d’amplifier le mana injecté. Cependant, tu n’es pas comme ça, n’est ce pas? Tu es capable de manipuler le mana.»

« Affirmatif. »

«Oui, ce gars sera capable de faire la même chose. … Bien sûr, il n’aura pas un sens clair de soi comme toi. ”

«······ Si sa fonction reste la même, le sens de soi n’a pas de sens. …… ça pourrait être mieux comme ça.»

Artpe ne lui répondit pas. Au lieu de cela, il sculptait avec son épée. C’était un travail difficile et délicat, donc sa vitesse de travail était lente. Pourtant, il était capable de travailler dessus dans la voiture. En quelques heures à peine, la lumière émise par la pierre précieuse de Demite s’épaissit progressivement. La quantité de mana à l’intérieur de la pierre précieuse augmenta également.

«Cette pierre précieuse a réalisé plusieurs exploits avec moi. Comme elle n’était pas complètement réveillé, elle n’a pas pu recevoir toute sa part d’EXP ······»

Malgré cela, la pierre précieuse de Demite avait gagné 100 niveaux de plus que son niveau initial. Cela prouvait le type de carnage que le groupe d’Artpe avait dû vivre dans le passé.

« Comment c’est? Peux-tu voir le changement? »

« Lentement…. Il se réveille.»

Regina regardait le travail d’Artpe. Elle observa la forme de la pierre de Demite changer en fonction du mouvement de ses mains. Elle n’aimait pas le fait qu’il manipule le Demite, mais elle se sentait intéressée par la perspective de son réveil. Artpe pensait qu’elle était un être compliqué. Artpe continua son travail comme en ayant de telles pensées.

Le raffinement d’un Demite ne se faisait pas en un jour ou deux. De plus, la situation dans laquelle il se trouvait retardait encore son travail. La voiture continuait sa course, mais ils devaient prendre de brèves pauses. En outre, ils devaient également s’arrêter pour dormir.

En plus, d’autres choses continuaient à détourner son attention de son travail de raffinage du Demite.

Par exemple, des magiciens commençaient à fouiller la région. Ils étaient là pour trouver la championne d’Aedia. Il devait tuer ces magiciens en secret. Ensuite, il y avait les chevaliers imbéciles. Ils mettaient leurs dents à nu chaque fois qu’il essayait de se reposer un instant. Il devait donner personnellement une leçon à plusieurs d’entre eux. Puis il y avait Maetel et Sienna. Ce n’était pas suffisant d’interagir avec elles plusieurs dizaines de fois par jour. Elles s’étaient accrochés à lui et il devait réserver du temps pour jouer avec elles.

Enfin, il y avait Regina. Elle savait que fuir était impossible, mais elle essayait de s’échapper toutes les heures, comme si elle essayait de remplir une obligation. Maintenant, il bloquait ses tentatives à l’avance. Elle se plaignit et il dut donc aussi lui faire plaisir.

«······ Tu as déjà une femme, mais tu te promènes à la recherche d’une nouvelle femme plus jeune. La cupidité d’un humain est sans fin. »

«Ah. Ce n’est pas comme ça.»

«Les golems n’ont pas de fonction sexuelle. Malheureusement, je ne peux pas te donner ce que tu veux.»

« C’est pourquoi je t’ai dit que je n’en ai pas besoin! »

«······ relation platonique?»

«······»

Il semblait que Regina avait appris la seule façon de se moquer d’Artpe. Il en voulait à Sienna, qui avait enseigné cette connaissance inutile à Regina. Cependant, Sienna continuait à avoir un sourire innocent sur son visage et elle prononçait des phrases telles que: « Je suis heureuse que Oppa s’entend avec Regina! » Il aurait dû prévoir cela lorsqu’il les avait vus converser longuement!

« Merde. C’est difficile à faire. »

« C’est joli. »

« Il devient plus joli. »

[Nyaaaaaa.]

« Il est proche du réveil. »

Après une semaine, un contour devenait visible sur le Demite. Le Demite continuait d’absorber et d’émettre du mana. Ce processus provoquait l’émission d’une lumière brillante. Ceux qui n’étaient pas intéressés par son travail commençait à faire attention.

Le problème qu’il rencontrait était le fait que le Demite devenait de plus en plus dur à mesure qu’il creusait plus profondément. C’est pourquoi la vitesse de son travail continuait à ralentir au fil du temps.

Si possible, il voulait l’achever avant qu’ils n’atteignent le quartier général de l’armée de daiatan. Comme toujours, ils sont arrivés à destination alors qu’il ne lui restait qu’un peu plus de travail pour compléter le raffinage du Demite.

«Nous sommes arrivé, tu devrais descendre… Pourquoi me regardes-tu avec de tels yeux?»

Le capitaine irréprochable avait ouvert la porte de la voiture. Pourtant, il fut réprimandé par Artpe et les membres de son groupe. Cela ne pouvait être aidé.

« Ton timing est impeccable. »

« Bientôt. Cela arrivera bientôt. « 

S’il le voulait, il serait resté en place pour finir le raffinage. Cependant, cela ne pouvait pas être aidé. Artpe laissa échapper un soupir en rangeant le Demite. Regina regarda avec nostalgie alors qu’elle tentait à nouveau de voir la pierre précieuse. Sienna poussa doucement Regina sur le côté et elle répondit au capitaine.

« Oui allons-y. »

« J’ai déjà envoyé un chevalier à l’avance, alors il devrait bientôt… »

« Ggoo-ahhhhhhhhhhk! »

Avant que les paroles du capitaine puissent prendre fin, un cri effroyable émanait de l’énorme caserne du quartier général. Artpe sourit en posant une question au capitaine.

« Est-ce que je n’ai pas entendu cette voix avant? »

« ······ c’est la voix de mon subordonné. »

Les coins des yeux du capitaine se sont déformés. Lorsqu’il se retourna pour regarder, il vit plusieurs centaines de chevaliers sortir de la caserne. Ils étaient remplis d’intention de combat.

« Tuez les traîtres! »

«Les chefs de nos ennemis ont infiltré notre quartier général! Tuez chacun d’entre eux!»

“Magicien ······ Que se passe-t-il?”

C’était une merveille. Les choses se passaient exactement comme il l’avait prévu. Il fit face au visage en colère du capitaine. Artpe haussa les épaules alors qu’il répondait au capitaine.

«Alors, peux-tu me dire avec qui je suis censé faire affaire?»

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

Paradmin

Chapitre 88 – Dormir avec l’ennemi (1)

«Mercenaires de guerre ······ !?»

Les yeux du capitaine s’ouvrirent largement. Il n’arrivait pas à croire les mots sortant de la bouche d’Artpe. Le magicien en face de lui était assez puissant pour ne pas être soumis à une nation, mais il avait dit qu’il voulait être un mercenaire de guerre. C’était un mot tellement pratique.

« C’est vrai. Je ferai en sorte que vous gagniez contre Aedia, quoi qu’il arrive. Cependant, vous devrez payer le prix. »

« Même si on me propose un tel accord … je ne suis pas autorisé à l’accepter. »

Le capitaine ne s’attendait jamais à ce qu’une telle situation se présente, il avait donc été extrêmement surpris. D’un autre côté, ce n’était pas comme s’il pouvait refuser l’offre d’un être surnaturellement fort. Le capitaine avait donc l’intention de faire bonne impression en utilisant des mots flatteurs.

Cependant, à ce moment…

« Kyahhhk! »

Le cri aigu d’une fille se faisait entendre au son d’une explosion. Lorsqu’il se retourna pour regarder, il aperçut Regina flottant dans les airs. Maetel était en dessous de Regina. Elle grinçait des dents alors qu’elle se sautait vers Regina.

« Où vas-tu?! »

« Je fuie. »

« Tu ne peux pas y aller! »

En atterrissant, Maetel plia ses genoux. Elle activa sa capacité d’accélération et elle réussit à sauter plusieurs centaines de mètres dans les airs. Elle avait transformé un simple saut en un hyper saut.

“Koohk ······!”

Regina utilisait plusieurs dizaines de types de sorts à la fois. Elle essayait d’utiliser la magie de téléportation en même temps qu’elle tentait d’arrêter Maetel. Cependant, les deux faisceaux émis par l’épée longue de Maetel détruisaient tous ses sorts magiques. Quand Regina vit cela, ses yeux furent empli d’étonnement. Par la suite, Maetel la saisit par la peau.

«J’ai dit que tu ne peux pas y aller!»

« Kahk !? »

Maetel jeta Regina vers le sol! Même si Regina était un golem, sa fonction était davantage axée sur la magie que sur la capacité physique. Elle ne pouvait pas supporter le choc, alors elle s’est évanouie.

“······.”

“······.”

Une fille délicate avait flotté dans les airs et elle avait utilisé des dizaines de sorts. Au même moment, une autre fille délicate détruisait tous les sorts et elle avait jeté la première fille vers le sol. C’était une distance de plusieurs centaines de mètres. Tous les chevaliers se taisaient amicalement quand ils assistaient à ce spectacle. Artpe laissa échapper un sourire brillant alors qu’il continuait à parler.

«Ce sont les membres de mon groupe. Ne sont-ils pas forts?»

«Vous êtes un puissant groupe d’individus. Où étiez-vous pendant tout ce temps? Pourquoi êtes vous apparus maintenant? »

Le capitaine demanda d’une manière sérieuse. Artpe répondit également de manière sérieuse.

« Nous sommes venus de l’océan. »

“Il semble que vous n’ayez aucune intention de répondre à ma question…. Eh bien, ce n’est pas grave. Vos mots m’ont rassuré. Si cela signifie la victoire de notre pays, nous sommes disposés à nous allier à tous sauf à la race des démons…. Mes supérieurs ne refuseront probablement pas votre offre. « 

« D’accord. La partie la plus admirable est que vous ne vous alliez pas avec les démons.»

« Ha······.»

Quand Artpe répondit en plaisantant, le visage du capitaine se froissa de manière particulière.

«Nous avons essayé de tuer les civils, et c’est un péché qui ne peut pas être effacé. Même si nous avons été stoppés dans notre tentative, c’est un péché que nous devons supporter pour le reste de nos vies. Cependant, même nous, nous ne vendrons pas la totalité de l’humanité. De telles personnes stupides existeraient-elles vraiment dans ce monde? »

De telles personnes existaient …… Cependant, Artpe refusa de parler à haute voix. Il viendra un jour où ils découvriront cette vérité. Ce sera peut-être le plus tôt possible.

«Je vais amener les membres de mon groupe. Ah Avant de faire ça…»

« Mmmm? »

Artpe agita légèrement ses mains. C’était tout ce qu’il avait fait. Un des chevaliers était resté distrait et le sang coulait d’un endroit malheureux.

« Ggoo-ahhhhhhhhk!»

« Je reviendrai. Vous pouvez m’attendre ici.»

«······.»

Les chevaliers à proximité ont été choqués et ils ont fait un pas en arrière. Artpe parla alors qu’il affichait un sourire froid. Le capitaine ne pouvait rien dire malgré l’acte de violence d’Artpe. Le chevalier avait perdu la possibilité d’un avenir, mais le capitaine savait pertinemment pourquoi un tel acte avait été commis contre lui.

Le chevalier qui venait de mourir était intervenu juste avant de se heurter au groupe d’Artpe. Il avait prononcé des paroles vulgaires lorsqu’il avait vu la beauté de Maetel et de Sienna.

«Capitaine, il est trop dangereux! Nous devons refuser!»

« Nous allons créer un gros problème! »

« Non. Je veux que vous vous calmes.»

Quand il vit Artpe utiliser petite téléportation pour se diriger vers les membres de son groupe, le capitaine parla à voix basse.

«Comment puis-je ne pas savoir ça? Cependant, ce magicien n’a pas besoin de traiter avec nous pour accomplir ce qu’il veut. En plus de cela, il est quelqu’un que nous ne pouvons pas contrôler. Si tout cela est vrai, ne vaudrait-il pas mieux faire en sorte que notre pays en profite? »

«Pourtant, il n’avait pas besoin de tuer l’un de nos camarades! De plus, il y a ici des chevaliers qui ont perdus leur bras à cause de lui!»

«Ce n’est pas comme si ses actions étaient sans fondement. Il avait une rancune personnelle contre ce chevalier. »

« Mais…! »

«Je me suis déjà préparé à donner ma vie pour cette guerre. N’est-ce pas la même chose pour vous tous?»

«······»

Le capitaine regarda ses subordonnés, qui avaient fermé leur bouche. Il parla avec une voix amère.

«Je veux que vous contrôlez vos sentiment personnel. Si vous ne pouvez toujours pas accepter ma décision, vous pouvez en parler officiellement avec mes supérieurs. La décision sera prise d’en haut.»

« Koohk ······. »

Alors que les échanges entre les chevaliers étaient intenses, Artpe rejoignit son groupe. Il vérifia le statut de Regina.

“Comme prévu, elle est assez robuste. Elle est tombé de plusieurs centaines de mètres, mais elle n’a aucune blessure extérieure.»

« Tsk. »

Il ignora le bruit de Maetel qui claquait la langue alors qu’il portait Regina. Il venait de rencontrer la magicienne et il ne pouvait pas la laisser partir en liberté. Il avait prévu de l’emmener avec lui comme ça. Quand Maetel vit cela, elle lui posa une question.

«Artpe, cette gamine n’est-elle pas affiliée à Aedia? Alors pourquoi as-tu parlé de rejoindre Daiatan? Si nous voulons que cet enfant rejoigne notre groupe, nous devrions nous battre du côté d’Aedia. »

«Ce n’est pas aussi simple que ça. Aedia, Daiatan et Tiata sont actuellement… .. De plus, nous devons garder à l’esprit ce qui se passe dans la Forêt de l’Éternité.»

« Penses-tu que la forêt de l’éternité a quelque chose à voir avec ce qui se passe ici? »

« Peut être. C’est pourquoi je vais vérifier par moi-même.»

Il ferait en sorte que Regina les rejoigne en route. La perception de soi de Regina était clairsemée, mais ce n’était pas comme si ce n’était pas là. Il pourrait probablement la guider vers la bonne décision. Il était sûr qu’elle les rejoindrait.

En outre……

«Au fait, tu as essayé de tuer des soldats pour ton propre bénéfice. Il semblait que tu ne ressentais aucun regret en le faisant. »

« Si c’est pour Artpe, je ferai n’importe quoi … ah-yaht.»

Elle disait des mots si terrifiants à voix haute, alors Artpe frappa son front assez fort.

«Il y a d’autres moyens d’atteindre tes objectifs. Il n’y a aucune raison pour que tu fasses du mal à d’autres personnes. Cela est particulièrement vrai pour les innocents. Tu as la responsabilité de tenir la classe de Héros, alors tu dois réfléchir à mes mots.»

« Mais Artpe …… N’y aurait-il pas un moment où je devrais faire la chose que j’ai mentionnée? À un moment donné, je devrais peut-être tué un innocent pour atteindre un objectif que nous souhaitons vraiment. Au moins, il y aura un moment où je devrai nuire à de telles personnes… Ce moment ne viendrait-il pas dans le futur?»

À ses mots, Artpe s’arrêta un bref instant. Pourquoi cela n’arriverait-il pas? Ils étaient des héros et chacune de leurs actions affectaient le monde. Il pourrait imaginer trop de scénarios qui le mettraient dans une position difficile. À leur insu, ils auraient peut-être déjà blessé des innocents à plusieurs reprises sans s’en rendre compte.

« Ne t’inquiète pas pour ça. »

Malgré ce fait, Artpe était ferme avec ses mots.

« Cela n’arrivera jamais. »

Au moins, il ne la laisserait pas vivre une telle situation. Il ferait le sale boulot. Dans sa vie passée, les camarades du héros avaient fait la même chose.

C’était pourquoi elle brillait toujours avec la lumière de la pureté. Elle serait radieuse comme celle du passé.

Artpe n’avait pas exprimé ses pensées à voix haute, pourtant l’expression de Maetel devint tordue.

«Artpe, tu penses encore à quelque chose de bizarre. Je sais toujours. Parfois, Artpe fait la grimace, comme maintenant! »

« Comme prévu, tu utilises vraiment une compétence de lecture de l’esprit.»

« Eeeeeek. »

Maetel avait l’air assez fâchée alors qu’elle le regardait. Cependant, Artpe n’avait pas bougé d’un pouce. Maetel était à bout de patience, alors elle était sur le point de déclencher sa réprimande comme un feu de forêt. À ce moment, Artpe étendit sa main et il la posa sur sa tête.

« Ce n’est pas un problème que je peux accepter et oublier juste parce qu’Artpe m’a caressé la tête… »

«Sois un peu plus patiente, Maetel.»

«Heu ······?»

«Quand tu seras un peu plus grande et que ton cœur sera plus endurci, je partagerai tout avec toi. ……. Jusque-là, je veux que tu me laisses tout.»

Artpe utilisa les mots adéquats, mais ses paroles lui firent rougir les joues. C’était comme si ses joues étaient sur le point d’exploser. Elle était déjà dans un bon état, mais elle était à peine capable de donner une réfutation.

«M… mais Artpe a le même âge que moi…»

«Je suis plus mature mentalement que mon âge. Tu es plus immature par rapport à ton âge. Bien sûr, il y a une différence entre nous.»

« Artpe est mauvais. »

Il n’avait pas hésité à l’agresser avec la vérité. Maetel avait avancé ses lèvres. Cependant, il semblait qu’elle avait accepté ses mots. Elle se pencha plus près alors qu’elle bougeait légèrement les lèvres.

« Le moment venu, tu dois le partager avec moi. »

« D’accord. »

Bien. Comme prévu, c’était une femme simple. Il marmonnait ces pensées intérieurement en laissant échapper un sourire de satisfaction. À ce moment-là, les lèvres de Maetel bougèrent et elle laissa échapper quelques mots acerbes. Cela arrêta le cœur d’Artpe.

« Tu dois me dire tout ce que Artpe cache. »

«·····»

C’était une contre-attaque inattendue. À moins que l’on soit un idiot, on se serait rendu compte qu’il était inhabituel. Elle était supposée être une idiote, alors il ne s’était jamais attendu à ce que Maetel dise de tels mots.

Depuis combien de temps avait-elle su? Peut-être qu’elle le savait depuis le début? Il ne pensait pas que c’était possible, pourtant elle avait gardé ses pensées secrètes. Elle l’avait dit à ce moment. Il n’était plus sûr de rien.

« Artpe? »

Pendant un bref moment, Artpe était à court de mots. Maetel releva légèrement la tête et elle garda le regard fixé sur lui. Ses yeux couleur émeraude étaient purs et d’une profondeur insondable. C’était comme si elle cherchait au plus profond de son âme.

« Tu······. »

« Est-ce que tu vas le partager avec moi? »

« ….d’accord. J’ai perdu. Je te le dirai. »

C’était une défaite complète. Peut-être avait-t-elle remis en question son attitude, car elle souhaitait mener la conversation de cette façon. Artpe avait clairement reconnu sa défaite.

« Un jour … je te le dirai un jour. »

« Oui, c’est assez pour le moment. »

Le visage de Maetel devint beaucoup plus lumineux alors qu’elle reculait. Artpe était désolé pour Maetel, mais il ne pouvait pas lui dire toute la vérité. Alors, de quand à quand devrait-il changer l’histoire? Il devait faire en sorte que l’histoire paraisse plausible. Maetel devait l’accepter comme étant la vérité.

Artpe décida de prendre un jour de congé dans le futur et il raconterait une histoire que personne ne soupçonnerait d’être fausse. Lorsqu’il avait de telles pensées, quelqu’un attrapa la manche d’Artpe.

« Oppa, je me sens exclu … »

« Ah. »

Sienna avait été exclue de la conversation entre les deux héros. Elle était au bord des larmes à ce moment. Même si elle était très patiente, elle ne pourrait pas supporter l’espace créé entre Artpe et Maetel! C’était un espace où eux seuls existaient!

«Veux-tu le partager avec moi aussi, oppa? Tu le partageras avec moi, non? Oui? »

« Oui, je vais le partager avec toi aussi. »

«Ya-ho! J’aime tellement oppa!»

Il avait prévu de raconter une fausse histoire à Maetel, il n’aurait donc aucune importance s’il avait encore un public. Artpe n’hésita pas du tout en hochant la tête. Sienna était si heureuse qu’elle le serra dans ses bras. Bien sûr, Maetel devint fâchée quand elle vit cette scène.

« Attendez un moment. J’ai travaillé si dur pour entendre ta réponse, alors pourquoi as-tu donné une réponse aussi rapide à Sienna? N’était-ce pas supposé être un secret entre Artpe et moi!?»

«C’est parce qu’oppa aime les femmes plus jeunes. N’est-ce pas vrai?»

«Arrête de dire des mots qui seront mal compris. Allons-y. »

Artpe tapota ses bruyants compagnons et ils se dirigèrent vers les chevaliers. Bien sûr, Regina était toujours inconsciente.

Le capitaine avait mentionné que ses supérieurs avaient le pouvoir de prendre cette décision. Il souhaitait que le groupe d’Artpe aillent voir directement ses supérieurs. Le capitaine fit rapidement l’acquisition d’une voiture. Après que le groupe d’Artpe ait pris place dans la voiture, ils furent traités avec le plus grand soin.

Bien sûr, ils étaient encore profondément en territoire ennemi. Ils ne pouvaient pas placer de fleurs sur la route ou sonner des trompettes sur le chemin du retour. Néanmoins, les chevaliers étaient extrêmement dociles dans leur comportement, car ils traitaient le groupe d’Artpe avec respect. On se demandait si c’était ainsi que se sentait un noble.

« Pourquoi est-ce que tu me fais ça? »

Regina, qui avait été brutalement kidnappée par le groupe d’Artpe, n’avait pas résisté. Elle savait qu’elle ne pouvait pas fuir, alors elle s’assit docilement à côté d’eux. Elle n’arrêtait pas de dire des mots comme «incompréhensible» et «je ne peux pas comprendre».

«Tu m’as enchaîné. Je ne peux pas aller contre Aedia. Il est difficile de me garder en otage. Pourquoi ne m’as-tu pas tué?»

«Je veux que tu rejoigne mon groupe. C’est pourquoi je ne peux pas te tuer.»

« Tu m’as enchaîné. »

Regina répétait sans cesse les mêmes mots. C’était comme si elle essayait de dire: « Comment peux-tu ne pas me comprendre d’un coup, crétin! » Artpe laissa échapper un rire amer.

«Oui, je sais déjà. Une restriction a été placée sur toi, non?»

« ······C’est vrai. As-tu réalisé ce que je suis? »

« Oui. Tu n’es pas un golem?»

« Affirmatif. »

Si un golem pouvait défier son propriétaire, aucun magicien ne voudrait en faire un. C’est pourquoi des chaînes magiques étaient placées sur la plupart des golems. Ils ne pouvaient pas défier leurs propriétaires ou des personnes spécifiques choisis par les propriétaires.

Les magiciens n’avaient pas besoin d’une capacité innée comme le roi démon. Il était possible de créer ces chaînes pendant le processus de création du golem. Regina en parlait probablement.

« Si tu sais que je suis un golem, pourquoi veux-tu de moi dans ton groupe…? »

«Je veux connaître tes pensées. Peux-tu me dire quelles sont tes pensées sans la restriction qui influe sur ta réponse?»

Artpe lui posa une question. Regina leva légèrement la tête. Il y avait une légère expression de perplexité sur son visage.

«Mes pensées personnelles ne sont pas importantes. Les restrictions sont absolues. Je suis Aedia.»

«Non, l’important en ce moment est ce que tu penses. C’est pourquoi je n’essaye pas de persuader Aedia. J’essaye de te persuader »

« Ton enlèvement est une forme de persuasion? »

Elle posait ses questions avec astuce, mais Artpe laissa échapper un grand sourire alors qu’il secouait la tête.

«Si nous n’avions pas utilisé de mesures sévères, tu te serais enfuis. Je veux te garder ici, car je dois te montrer des trucs. Je m’excuse de t’avoir kidnappé.»

« Si les excuses pouvaient tous réglés, nous n’aurions pas besoin de lois. »

Il semblait que son sens de soi n’était pas faible. Il semblait qu’elle avait déjà un fort sentiment de soi. Artpe regarda son visage avec suspicion, mais son visage resta sans expression.

«Je pense que c’est de la folie humaine. Un golem est un golem. Il est impossible de convaincre quelqu’un simplement en lui montrant une perspective différente. …… ..plus encore, un golem ne peut être qu’un golem. Mon apparence a été choisie pour moi. J’ai l’air plus jeune, mais je ne suis pas plus jeune que toi.»

«······ Où as-tu entendu de tels mots?»

«J’exerce mon droit de garder le silence. »

Artpe sourit en entendant sa réponse. Il détourna le regard. Maetel était assise à côté de lui et elle fixait Regina avec des yeux perçants.

« Je ne t’aime pas. »

« La jalousie d’une femme… c’est moche. »

« ······Je vais te tuer. »

Artpe claqua la langue en regardant Regina et le héros se chamailler.

«Il semble que je ne pourrai pas la convaincre de si tôt. Pourtant, j’ai atteint l’objectif visé, à savoir priver Aedia de son pouvoir le plus puissant.»

Ce n’était pas en débat. Regina était la carte la plus forte d’Aedia. Depuis qu’Artpe avait empoché sa meilleure carte, Aedia était probablement dans un état de panique.

À partir de maintenant………

« Je dois renverser la table. »

«Ah. Oppa, tu as une expression assez perverse sur le visage.»

«Tu es assez observateur. »

Artpe sourit en répondant.

« Je pensais commencer notre quête maintenant. »

« Est-ce que toutes les quêtes que nous avons faites jusqu’à présent étaient des erreurs!? »

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

Paradmin

Chapitre 110 – Vers la tempête (4)

Au-delà de la forêt orientale, l’horizon était rouge ardent. Peut-être était-ce la preuve que la bataille de Théodore et de Laevateinn atteignait l’étape suivante. Des flammes émergeaient parfois à travers les nuages, alors que toute la forêt était remplie de chaleur.

Le maître de la tour blanche Orta était assis sur une souche devant une cabine et regardait la scène.

Ses lèvres, révélées sous le masque blanc, se séparèrent soudainement. «Dans la dernière guerre, l’empire a perdu deux maîtres épéistes. Le 3ème et le 6ème, ils étaient des adversaires difficiles. »

Contrairement à sa voix sans émotion, Orta le pensait vraiment. Il avait toujours la chair de poule quand il repensait au jour où il avait rencontré la  3ème épée. Des dizaines de magiciens chevronnés étaient morts face à cet homme. L’escrime de la 6ème Épée ne pouvait être ignorée non plus. Les blessures de son épée avaient été si fortes qu’elles ne se sont jamais estompées. Depuis lors, Orta avait commencé à utiliser ce masque.

Orta avait inconsciemment touché le masque et avait souri amèrement. « Cela fait déjà 15 ans, le temps passe assez vite. »

Même après avoir atteint le niveau de maître, il était difficile pour les magiciens et les épéistes d’avoir une durée de vie de plus de 200 ans. Meltor et Andras avaient répété des guerres, leur durée de vie était donc courte en moyenne. Néanmoins, la guerre entre le royaume magique et l’empire de l’épée s’était poursuivie, et la raison de cela n’avait jamais changé.

Il y avait toujours des gens qui occupaient ces sièges vides.

«… La conversation personnelle se termine ici», dit Orta en se levant. Puis il se tourna vers la cabine et la regarda. Non, pour être exact, il fixait une zone vide. Orta avait l’air alerte, comme s’il était convaincu que quelqu’un était là.

«Ne te montres-tu pas, maître épéiste? Si tu fais un pas de plus, alors je ne pourrai pas rester immobile. »

N’importe qui serait confus s’ils voyaient cette scène. Il n’y avait rien à l’endroit où les yeux d’Orta regardaient, juste une brise occasionnelle qui passait. Aucune vie ne pouvait s’y cacher, et il n’y avait même pas une lueur de mana.

Il se trouvait dans Grande Forêt. Personne ne pouvait donc échapper à la surveillance du Ratatoskr d’Elvenheim. C’était un exploit impossible, même pour le Maître de la Tour Blanche, Orta, qui pouvait utiliser la magie de l’espace. À ce moment, l’index d’Orta traça une ligne dans l’air.

Kaaang!

Soudain, des flammes apparurent. Dans l’espace vide, deux puissances entrèrent en collision et il y eut une onde de choc.

Puis les deux puissances disparurent en laissant une trace sur le sol. Ce n’était pas une coïncidence. C’était juste à quelques mètres d’où Orta avait donné l’avertissement.

Simultanément, une voix choquée retentit: « Non?! »

La voix ressemblait à un écho, ne laissant aucune trace de son origine. C’était comme un murmure à son oreille et un cri au loin. Il était donc impossible de trouver le propriétaire en écoutant simplement la voix.

Cependant, Orta était convaincu de savoir où il était et il regardait un point à deux pas à droite de l’endroit où il avait initialement regardé. Alors qu’une lumière positive brillait dans les yeux d’Orta, l’espace où rien n’était présent commençait à se déformer.

« …Je suis ébahi. Tu… tu me regardais vraiment? »Un homme apparut dans l’espace déformé.

Son visage était recouvert d’un masque similaire à celui d’Orta, mais sa couleur était noir foncé, comme pour se fondre dans l’obscurité. Il y avait une épée qui n’était ni longue ni courte, qui pendait à sa taille. C’était une épée d’armement, conçue pour être manipulée avec une main et adaptée à ceux avec un physique élégant.

Bizarrement, il y avait un homme masqué dans la forêt des elfes.

Alors que la tension montait, Orta ouvrit la bouche en premier. « 3ème ou 6ème, lequel es-tu? »

« Je ne sais pas. Tous les maîtres épéistes doivent-ils appartenir à l’empire? Je pourrais juste être un maître épéistes qui passait. »

« … Comme c’est drôle. » Orta fronça les sourcils devant la réponse de l’homme.

L’adversaire était une personne non identifiée et certainement l’une des sept épées de l’Empire, mais il n’y avait aucun moyen de le prouver. L’existence d’un maître qui n’avait pas été exposé au monde extérieur était agaçante à bien des égards.

À la surface, il y avait un pacte de non-agression, et un pays tiers ne serait pas en mesure de planifier cela en quelques jours. Dans cette situation, Andras ne subirait aucune perte.

« Tu es celui qui a libéré Laevateinn. »

« Je ne sais pas de quoi tu parles. »

«A l’arrivé de la délégation, tu as libéré le monstre et infiltré la partie la plus profonde d’Elvenheim. Grâce à Laevateinn, tu pouvais attaquer le réseau de neurones. Ton but est-il l’assassinat des hauts elfes? »

L’homme tressaillit devant la vérité qui émergeait. Il n’avait rien dit, pourtant l’adversaire avait percé son plan en un instant. C’était vraiment terrifiant. En se taisant l’homme donna par inadvertance un signe d’accord, et Orta comprit immédiatement que ses pensées étaient justes.

«Il est bien organisé à sa manière. Le risque est faible et rien ne le relie à Andras. Ils ont négligé le danger, mais… »

Andras n’avait probablement pas compris ce qu’était Laevateinn. S’ils le savaient, ils n’auraient pas sorti un monstre qui brûlerait toute vie dans le monde matériel. Ils avaient failli se détruire dans leur dernier effort pour arrêter le royaume de Meltor.

Andras pensait simplement que c’était un plan qui pourrait porter un coup fatal à Meltor et à Elvenheim dans les deux sens. Si Elvenheim s’effondrait à cause de Laevateinn, ce serait bien. Même si cela échouait, cela causerait des dégâts énormes et ils pourraient assassiner les hauts elfes d’ici là.

À Elvenheim, un pays originaire de l’arbre du monde les hauts elfes constituaient le centre névralgique et non simplement une signification symbolique. Au moins quatre hauts-elfes étaient nécessaires pour maintenir l’arbre du monde en vie. Si le nombre de hauts-elfes  tombait en dessous de cela, l’arbre du monde s’affaiblirait et mourait.

Si cela se produisait, Elvenheim ne se mêlerait pas de la guerre entre Meltor et Andras car l’existence du pays lui-même serait mise en péril.

« Qui? »

« Quoi? »

«Seuls les imbéciles utiliseraient un couteau qu’ils ne connaissent pas beaucoup. La personne qui a libéré Laevateinn et qui t’a envoyé ici, je veux entendre son nom. »

Cependant, l’homme se contenta de rire et secoua la tête. «Je ne sais pas de quoi tu parles. Et, serais-tu même en état de recevoir la réponse? »

« Je vois. »

« Eh bien, j’ai réalisé quelque chose. » L’homme leva naturellement la main vers son épée.

Wuuong

L’épée qui avait accepté la main de son maître poussa un cri menaçant. Son attitude frivole ne pouvait être vue nulle part, les yeux derrière le masque étaient aiguisé. L’homme activa le pouvoir des maître épéistes, l’aura.

Il ne savait pas comment, mais son adversaire avait vu à travers sa furtivité et compris le plan dans son ensemble. Cela signifiait qu’il était trop risqué de garder Orta en vie.

« Tu dois mourir ici. »

La chair du maître épéiste contenait son pouvoir mortel. Les feuilles tombantes avaient été détruites sans avertissement alors qu’une aura blanche se formait autour de l’épée. L’épée actuelle serait même capable de briser les écailles d’un dragon.

Malgré le fait qu’il soit confronté à une lame pouvant lui trancher le cou à tout moment, Orta ouvrit ses bras sans crainte. Le nombre de personnes ayant assisté au combat du Maître de la Tour Blanche n’atteignait même pas 10 personnes. Le masque blanc lui couvrait le visage, mais un sourire étrange se révéla sous celui-ci.

«Cela fait longtemps que je n’ai pas ressenti cette tension. C’est assez délicieux. »

« … Est-ce que tu vas te battre comme ça? »

« C’est vrai. »

Il n’y avait qu’une distance de 10 mètres entre les deux maîtres. Pour un maître épéiste, la distance était telle que ce n’était même pas un demi-pas. L’homme pensait qu’il le méprisait légèrement et l’indignation bouillonnait sous son masque noir. Il avait voulu rendre hommage à l’ennemi qui s’était battu contre ses aînés. Cependant, cela s’était éteint après que son orgueil ait été blessé.

«Je connais les rumeurs. Le maître de la tour blanche, un fuyard qui n’hésite pas à fuir le champ de bataille… Tu as toi-même affirmé que le combat n’était pas ta spécialité, n’est-ce pas? »

« Eh bien, tes mots ne sont pas faux. »

« Est-ce vrai? Ensuite… »

‘Meurt.’

Il n’y avait pas eu d’actions préliminaires. Sa capacité, « Disparaître », l’éloigna du monde. Les sens visuel, auditif, olfactif et tactile… tous les signes de son existence avaient été effacés. Ainsi, toutes ses attaques ressemblaient à des embuscades et l’avant n’était pas différent de l’arrière.

Il n’y avait même pas un mouvement de mana quand il s’avança vers le cou de maitre de la tour blanche

Kiiing.

Peu de temps après, les positions des deux maîtres avaient été inversées.

Fushu!

Du sang rouge jaillit. Des gouttes de sang mélangées de chairs déchirées coulaient sur son cou. Il était évident que si l’attaque avait été encore plus profonde, ce serait son cerveau, et non ses oreilles, qui aurait été blessé, et il serait mort sur le coup.

«Hmm, je suis toujours rouillé», murmura Orta en regardant le maître épéiste à qui il avait coupé l’oreille.

« …Comment? »

«Eh bien, c’est comme tu l’as dit. Ma magie se spécialise dans l’espace et le temps, je n’ai donc jamais pensé au combat comme étant ma spécialité.» Une lumière terrifiante apparut derrière le masque blanc. « Ce n’est pas ma spécialité, mais je n’ai jamais pensé être à la traîne. »

A Meltor, si on demandait qui était le plus grand magicien, tout le monde dirait Blundell Adruncus. Si on demandait qui était le magicien le plus puissant, ce serait Veronica. Si quelqu’un à Meltor était interrogé sur le magicien le plus mystérieux, il mentionnerait avec prudence le maître de la tour jaune.

C’est pourquoi le maître de la tour blanche Orta était plus dangereux que quiconque. S’il y avait un adversaire qu’il ne pouvait pas battre, il fuirait et il tuerait quelqu’un de plus faible. En fait, c’était Orta qui avait tué la 6ème épée lors de la dernière guerre, mais personne n’avait été témoin de la façon dont il s’était battu.

Alors que l’homme au masque noir comprenait ce fait et commençait à transpirer, Orta lui adressa un sourire froid.

«Le prix à payer pour ne pas me donner une réponse est coûteux. Ne penses pas que tu pourras partir avec tous tes membres…!

Le deuxième champ de bataille avait été dévoilé dans la partie la plus profonde de la Grande Forêt.

* * *

«Il reste deux pas. »

Les os de Théo tremblaient déjà. Son corps physique n’existait pas,mais il semblait que son cerveau se dissolvait sous l’effet de la chaleur. La protection de la reine des élémentaires de l’eau et Umbra étaient utilisés pour maintenir sa vie, mais Théodore avait déjà atteint sa limite.

Il devait faire un pas de plus. Cependant, son intuition lui disait que s’il prenait cette mesure, il mourrait sûrement.

« Zut! »

Il n’avait d’autre choix que d’y aller. Il savait qu’il devait y aller. Il devait y aller.

Cependant, la plante de ses pieds ne bougeait pas.

La frontière de la vie et de la mort… ce dernier obstacle était si difficile. Théo pourrait mourir au moment où il ferait ce pas. Toute la gloire dans ses mains se transformerait en cendres. Il craignait que même son âme ne brûle.

Il n’y avait aucun moyen de faire ressortir plus de force. La force de Mitra était inutile dans ce pays mort et il avait déjà mobilisé le pouvoir d’Umbra à sa limite. Le résultat actuel était qu’il avait également utilisé la magie de défense se trouvant dans Memorize.

Théo avait en quelque sorte compris que c’était la limite. C’était le royaume des héros, le royaume de ceux qui avaient vaincu la peur de la mort et qui s’étaient lancés dans la lutte. Puis, il s’en souvint.

‘Quoi…?’

Théo avait déjà franchi cette frontière une fois. S’il atteignait l’endroit où il avait laissé ses empreintes, il se sentirait plus à l’aise. Le visage d’Ellenoa, la personne pour laquelle il avait failli mourir, lui vint à l’esprit. En se rappelant le moment où il s’était battu contre Superbia, toutes ses hésitations disparurent.

Il fit le troisième pas. Alors que les flammes lui brûlaient la conscience, Théo cria: [Glutonny-!]

-J’ai attendu!

La langue sortit de sa main gauche, et dans le tourbillon de chaleur et de lumière dont il était impossible de voir à travers, le Némésis des grimoires apparut. Même le grimoire Laevateinn, qui n’avait pas d’intellect, essaya de se retirer car il ressentait une peur inconsciente.

Cependant, juste avant que cela ne puisse arriver, il fut attrapé par la langue.

-Je l’ai eu!

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

Paradmin

Chapitre 109 – Vers la tempête (3)

 

Jjeok, jejejeok.

Les flammes au sol étaient gelées. Blizzard était à l’origine une magie avancée du 7ème cercle, la portée de ce blizzard était donc extrêmement réduite. La gamme d’effets restants a été réduite à un rayon d’environ 10 mètres. Cependant, à l’intérieur de ces 10 mètres, Sylvia avait parfaitement reproduit une magie du 7ème cercle.

Même les flammes de Muspelheim ont été prises dans la glace pendant un moment.

« Heinz, deux secondes plus tard! » À ce moment-là, Théodore avait prédit la situation plus tôt que quiconque et avait dit au prochain magicien de lancer sa magie.

Les combats de groupe étaient familiers aux chevaliers, mais il était difficile de garder les mains et les pieds au bon endroit sans entraînement particulier. Le seul capable de capter le moment du flux et de diriger ensuite le groupe était Théodore, qui avait réveillé ses sens surnaturels.

Le supérieur de la tour blanche, Heinz suivit ces instructions. «Prison de vent! Capturez l’ennemi!»

Deux secondes plus tard, le géant de feu perça la glace épaisse mais il fut pris dans un tourbillon avant de pouvoir ressentir un sentiment de liberté. C’était une magie du vent du 6ème cercle. La prison de vent ondula autour du géant et l’emprisonna. Selon les registres, les gros monstres comme les cyclopes de haut rang ne pouvaient pas échapper à la prison de vent. Ils étaient généralement pris dans le tourbillon et déchirés par les pales de vent.

Cependant, cela ne suffisait pas pour arrêter Laevateinn.

Kururung! Kwarurung!

Il y eut un roulement de tonnerre à l’intérieur du vortex, et le tourbillon commença à brûler lorsque le géant frappa le vent avec ses deux poings. Il y eut des décharges d’air dues aux ondes de choc ainsi qu’à des éclairs occasionnels. C’était la manifestation d’un pouvoir insuffisant. Le vortex fut détruit par un pouvoir au dessus de celui des maîtres. Cependant, le géant de feu n’avait pas vu ce qui se passait au sol.

« Olson! »

« Terre, tiens cette présence impie dans tes bras! »

Le sol s’effondra soudainement et le déversement de terre et de cailloux devint une masse d’arme. Le sol enfouissait le géant de feu comme un tsunami, l’avalant plus vite que ses flammes ne pourraient le faire fondre. Bien sûr, ce n’était rien de plus qu’un petit obstacle, et le géant de feu finit par ramper hors du sol.

Théo donna une autre instruction: «30 mètres à 6 heures, dans deux secondes!»

Un énorme iceberg tomba sur Laevateinn. L’iceberg avait la taille d’une maison, ce qui le rendait trop gros pour que les flammes puissent le fondre instantanément. Le géant émergea au moment où la prochaine magie avait été préparée.

« Dans trois secondes, Ordu! »

Les obus de vent explosèrent plusieurs fois contre la tête du géant de feu.

« 46 mètres à 10 heures, maintenant! »

Des flèches de glace tombèrent du ciel et déchirèrent les flammes.

La chaîne des attaques magiques n’a jamais pris fin. Une fois qu’une magie était lancée, une autre suivait. L’immortel Laevateinn ne pouvait pas bouger.

Les deux elfes observaient la chaîne d’attaques parfaites et ne pouvaient s’empêcher de se sentir impressionnés. La puissance de chaque magie qui pouvait arrêter le géant de feu était grande, mais le plus grand avantage était la capacité de la personne qui dirigeait ce champ de bataille.

Sans Théo, cette impasse se serait effondrée beaucoup plus tôt.

« …Incroyable. N’est-ce pas proche d’une capacité de prescience? Ou une capacité de prédiction basée sur l’expérience? De toute façon, ce n’est pas une capacité que quelqu’un de cet âge devrait avoir.»

« Oui, je pense aussi. »

Cette capacité impliquait une perspicacité qui prévoyait quelques mouvements, ainsi que l’utilisation de tactiques qui centraient le pouvoir sur le bon endroit.

Théodore étendait confortablement sa main dans une zone inaccessible au terme de décennies de combats. Malgré cela, il n’était pas du tout conscient du ridicule de ses actions. Au lieu de cela, il se concentrait sur le soutien,  en calculant la distance et les secondes pour les ennemis et les alliés.

«Bon sang, on y est presque?» Théodore n’a même pas eu le temps de cligner des yeux. Il essuya sa sueur et jeta un regard noir à Laevateinn.

Pour ceux qui ne le savaient pas, il pourrait sembler qu’ils dominaient, mais ce n’était pas le cas. Au milieu de ces attaques furieuses, le groupe de théo a été lentement repoussé. Avec un taux de trois pas toutes les 10 secondes, ils reculaient d’environ 5 mètres par minute.

De plus, ces attaques cycliques ne pouvaient pas être maintenue trop longtemps. Ce serait dangereux s’il n’atteignait pas son objectif principal dans les 30 prochaines minutes.

Théo se souvint du conseil de Gluttony: – Bien que ce soit un grimoire, Laevateinn ne possède aucune intelligence. Il agit instinctivement dans son propre but, mais ses actions doivent être conformes aux règles. Sa faiblesse réside dans les règles.

La troisième forme de Laevateinn était simplement un processus transitoire permettant de passer de la deuxième forme à la quatrième. C’était un processus consistant à tout sacrifier afin de brûler toute vie. C’est pourquoi la troisième forme était une tempête de flamme diffuse.

Cependant, que se passerait-il si la seconde forme n’était pas en mesure d’obtenir les sacrifices et était constamment perturbé?

15 minutes plus tard, Laevateinn répondit à cette question.

* * *

Il n’y avait personne en particulier qui l’ait remarqué en premier, car le groupe de personnes, qui continuaient à lancer des attaques magiques, étaient tous sensibles à tout changement dans la cible. Après tout, la cible était un géant de feu capable de fondre n’importe quel métal en un instant.

Le géant de feu cessa soudainement de se débattre et se pelotonna. Son apparence ressemblait à une chrysalide en attente d’émergence, si bien que ceux qui la regardaient se sentirent soudain très alarmés.

Quand Edwin tira sa flèche avec précaution, Théodore sentit un frisson terrible dans son dos.

‘La mort.’ La magie de défense ne voulait rien dire car chaque être ici mourrait.

Dès que cette réalité apparut dans l’esprit de Théo, il s’écria: «Alucard!»

Ils seraient morts sans le conseil de Gluttony, si Théo ne l’avait pas expliqué à l’avance dans la salle de réunion et si Alucard n’était pas à cet endroit.

«Douce mère de l’eau, El-Mare!» Alucard suivit la volonté de Théo.

C’était également grâce à Alucard qui avait déjà entendu parler du niveau de dangerosité de la troisième forme. Le manque de sacrifices réduisait considérablement son pouvoir, mais ce n’était pas quelque chose que des magiciens qui n’avaient pas atteint le niveau de maître pouvaient supporter.

[M’avez-vous appelé?] La reine des élémentaires de l’eau apparut rapidement. Si le géant de feu n’était pas là, il y aurait eu une petite pluie et la terre sèche serait devenue humide. Sans lui adresser un mot de salutation, Alucard cria: «Protégez-nous des grandes flammes!»

[… Enfant de la forêt, j’accepterai la demande conformément au contrat,] une voix inorganique répondit à l’appel.

Dès qu’El-Mare parla, un bouclier bleu recouvrit le groupe. C’était l’âme qui régnait sur l’eau. Il ne pourrait supporter qu’un ou deux tours de la magie du 7ème cercle inferno. Il était donc inévitable que le groupe soit puni.

Immédiatement après, un enfer surchauffé se dévoila.

‘――――――――― !!’

Il n’y avait pas de son. La chaleur avait déjà longtemps évaporé l’air. Puis il y eut un flash qui menaça de brûler leur rétine. Théo supporta les quelques gouttes de sang qui coulaient de ses yeux et réussit à peine à regarder devant lui.

Outre la lumière, la chaleur de Muspelheim pénétra dans le bouclier. Le fait qu’ils puissent respirer était incroyable. La reine des élémentaires était leur seule bouée de sauvetage.

«… Fou», murmura Théo alors qu’il se remettait à peine et voyait la scène devant lui. Le reste du groupe remarqua la différence quelques secondes plus tard.

«············ ?!»

«············ ?!»

Ils regardèrent autour de l’endroit où la lumière et la cendre pouvaient être vues. Ce n’était pas beau, c’était littéralement un enfer désastreux. Aucune vie ne pourrait survivre sur cette terre en feu. L’air, l’eau et tout ce qui était nécessaire pour survivre avait disparu. La végétation restante à l’horizon était le seul réconfort. S’il n’avait pas vue cette végétation, il aurait vraiment pensé que le monde avait été détruit.

Théodore retrouva son calme plus tôt que quiconque. ‘Il arrive enfin.’

En tant que grimoire qui mangeait des grimoires, Gluttony  ne pouvait pas manger un livre qui n’existait pas dans ce monde.

Il était donc impossible de soumettre le géant de feu la deuxième forme de Muspelheim. Peu importe le nombre de fois qu’il était détruit, des flammes infinies réapparaissait et ceux qui n’étaient pas transcendants n’auraient aucun moyen d’y résister. Cependant, à partir de la troisième forme, le corps de Laevateinn a été révélé.

De là où se trouvait Théo, il fallait un peu plus de 20 pas pour atteindre le centre de cet enfer brûlant.

« Une perle de lumière. »

La perle blanche brillait. C’était le passage reliant le monde matériel à Muspelheim, la vrai forme du grimoire qui existait pour détruire le monde. Puis Théodore finit par apercevoir le corps de Laevateinn et fit un pas en avant.

Chiiik.

« Ack! »

Dès que Théo fit un pas, sa peau devint rouge. Malgré la protection de la magie de la reine des élémentaires de l’eau et de la magie de défense du 5ème cercle, la chair humaine ne pouvait pas supporter cette chaleur, surtout si la personne en question n’était ni un maître épéiste, ni un maître magicien.

Peut-être que Théodore survivrait d’une manière ou d’une autre après 10 pas. Après cela, sa chair brûlerait, son sang s’assécherait et ses os se briserait. Pour cette raison, c’était le combat de Théo à partir de maintenant.

«…!»

«…….!»

Il avait eu une conversation silencieuse avec son groupe.

Quelqu’un le vit faire un pas et pensa qu’il devrait reconsidérer sa décision. Quelqu’un d’autre lui donna une magie de protection, même si elle n’avait aucun sens.

Sylvia essaya de le rattraper mais elle fut saisie par un magicien de la Tour Bleue, tandis qu’Edwin inclinait la tête pour s’excuser de ne pas pouvoir aider. C’est parce que ses pouvoirs étaient devenus extrêmement faibles dans un espace où les élémentaux de haut rang étaient inefficaces.

Théo les regarda tous avant de regarder en arrière.

‘Pas encore… Un peu plus. Je peux le supporter… ‘

Il fit un pas, puis un autre pas. La chaleur lui pelait la peau, mais ce n’était pas au point de le tuer. Son corps et son esprit disciplinés pouvaient supporter cette douleur. Au cinquième pas, sa peau rouge se décolla et ses muscles commencèrent à brûler. Ensuite, Théodore sorti son atout.

Wuuong! Une lumière émeraude émergea de la marque se trouvant sur son bras droit et enveloppa tout son corps.

Le trésor national Umbra. Ce trésor donnait ses capacités à son propriétaire, y compris la fluidisation. Umbra avait la capacité d’ignorer les attaques physiques et pouvait donc supporter cette chaleur. Ainsi, après les cinq premiers pas, le corps de Théodore devint transparent. Cependant, il n’était pas complètement à l’abri de la chaleur.

‘Kuok…! C’est en dehors des lois de la physique…! ‘

Les flammes de Muspelheim pouvaient blesser les corps spirituels. Théo fit sept autres pas, mais la chaleur commença à briser son corps.

Il réussit à faire huit autres pas. Cependant, pour le mettre à la portée de la langue de Gluttony, Théo avait besoin d’au moins trois autres pas. Cela signifiait que cet enfer deviendrait trois fois plus fort après cela.

Théodore voulait vraiment s’enfuir en ce moment, mais il serra les dents et persévéra.

‘Allons-y.’

S’il n’arrêtait pas Laevateinn ici, le monde périrait. Même si un transcendant qu’il ne connaissait pas se présentait pour arrêter Laevateinn, Elvenheim serait toujours détruit. Cela n’aurait pas été grave s’il n’avait pas commencé cette opération, mais il ne pouvait pas se pardonner de s’être enfui alors qu’il était si près de la fin.

Théo fit un pas de plus.

Alors qu’il essayait patiemment de supporter la chaleur qui semblait faire fondre ses os, Théo se plaignit de quelqu’un qui n’était pas là.

Il se plaignait du maître de la tour blanche Orta, qui avait déclaré qu’il ne participerait pas à cette mission d’asservissement.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

Paradmin

Chapitre 87 – Une mauvaise rencontre (4)

Il se moquait de savoir si le siège des mages était attaqué. Une attaque sur Aedia était le problème d’Aedia. Il n’avait aucune intention de combattre un autre pays en rejoignant le camp d’Aedia. Bien sûr, quand il refusa son offre, une expression de consternation apparut sur le visage de Regina.

« Très difficile······»

Regina avait l’air troublé alors qu’elle hésitait. À la fin, ses épaules s’affaissèrent un peu alors qu’elle marmonnait pour elle-même.

«Échec de la négociation. L’adversaire ne montre aucune hostilité. Ignorer et mener à bien la mission.»

« Quelle est ta mission?»

« Secret. »

Après lui avoir dit que c’était un secret, elle se retourna. Elle regarda la centaine de personnes qui se précipitait vers eux. C’était évident, mais c’était un golem fabriqué par les magiciens d’Aedia. Elle devait suivre les ordres donnés par son pays. C’est pourquoi sa mission était de faire face à une armée qui envahissait son pays.

« Tu sais quoi? Je veux en quelque sorte avoir une conversation avec eux.»

Artpe parla avec précaution. Cependant, à ses mots, les pupilles de Regina tremblèrent de manière sévère. Elle secoua la tête d’un côté à l’autre alors qu’elle ouvrait la bouche pour parler. Il y avait un léger tremblement dans sa voix.

« Inacceptable.»

« Est-ce vrai? Dois-tu les tuer pour ta mission secrète?»

« Secret.»

Artpe avait involontairement réussi à susciter ses émotions. Jusqu’à présent, il était certain que Regina n’avait jamais montré son visage en pleurs! Cela commençait à devenir assez amusant. Cependant, il ne pouvait pas laisser cela traîner plus longtemps.

« Maetel.»

Artpe regarda Maetel, qui avait une expression conflictuelle sur son visage. Il hocha la tête solennellement alors qu’il la pointait du doigt. C’était un signe que comprenait les deux héros. Tout s’était passé à la vitesse de l’éclair.

« Eh-eet. »

« Koo-oohk. »

Quand il la pointa du doigt, Maetel bougea. Regina n’avait même pas eu le temps de chanter sa magie défensive. Toutes ses mesures défensives furent transpercées par Maetel. Regina s’était évanouie de l’assaut! Cette combinaison de mouvements était plus adaptée à des méchants qu’à des héros. Cependant, cela correspondait à son objectif pour le moment.

« D’accord. Portes-la.»

« Oui!»

 » Allons-y!»

« Oui!»

Artpe et son groupe se dirigèrent vers la route et sortirent rapidement de la ville portuaire de Belata. Ils avaient bien fait leur travail, pourtant il ne cessaient de jurer…

« Merde. Pourquoi diable une guerre a-t-elle éclaté maintenant?»

Le royaume Daiatan était situé au nord d’Aedia. D’autre part, le duché de Tiata était situé au sud d’Aedia. Il semblait que Aedia menait une guerre contre les forces alliées de Daiatan et de Tiata.

C’était évident, mais dans la vie précédente d’Artpe, Aedia n’avait jamais mené de guerre contre Daiatan  et Tiata. En fait, c’était une guerre entre le duché de Tiata et le royaume de Daiatan. Dans sa vie antérieure, Aedia était venu soutenir Tiata. Cela était compréhensible, car le duc Eritahd de Tiata était le frère de l’actuel roi d’Aedia.

«Pourquoi le Duché de Tiata aurait-il trahi Aedia? Pourquoi ont-ils rejoint Daiatan? Cela n’aurait pas dû arriver.»

« Est-ce que Daiatan a fait une offre que le Duché de Tiata ne pouvait pas refuser?»

Maetel lui a soigneusement dit sa conjecture. Artpe sourit en hochant la tête.

«Oui, c’est possible. Au moins, Daiatan pense probablement ainsi en ce moment.»

« Tu ne penses pas que ce soit le cas?»

« Bien sûr.»

Le Duché de Tiata était une ville-État qui s’était séparée d’Aedia. Comme il y avait des liens de sang entre Tiata et Aedia, il y avait toujours eu une relation étroite entre les deux. C’est pourquoi ce serait un coup dur pour Aedia si Daiatan  réussissait à attirer Tiata.

Cependant, Artpe avait du mal à croire que Tiata avait trahi Aedia. Dans sa vie passée, Aedia et Tiata avaient travaillé main dans la main. En fait le héros de sa vie passée avait perdu foi en l’humanité à cause de leur alliance…

« Attends un moment······?»

Artpe arrêta de marcher. Les autres membres du groupe arrêtèrent aussi leur marche. Maetel portait l’inconsciente Regina. Ses membres étaient mous.

“Une alliance······ Est-ce possible?»

« Artpe?»

Lorsque Maetel appela son nom, Artpe tourna rapidement la tête pour la regarder.

« Te souviens-tu de ma promesse faite à Mycenae? »

« Oui. Tu as promis de te lancer dans une quête liée à la Forêt de l’éternité. »

« C’est vrai. En vérité, la forêt de l’éternité est voisine au duché de Tiatia. »

Les tribus isolées des elfes vivaient dans la forêt de l’éternité. Tiata et les nations environnantes ont toujours été avides de la forêt et des elfes. C’est pourquoi il y avait toujours une guerre en cours pour tenter de les posséder.

À la fin, Aedia avait aidé Tiata à provoquer des calamités dans la Forêt de l’Éternité, ce qui avait créé une grande blessure dans le cœur du héros.

‘Si cette guerre est liée à cela …… .. C’est de la pure spéculation.’

L’incident de sa vie passée s’était produit quand le héros avait plus de vingt ans. Toutefois, Mycenae avait abordé ce sujet lors de la rédaction de son contrat personnel. Il était raisonnable de supposer qu’Aedia et Tiata participaient depuis longtemps à cette entreprise.  

Alors, pourquoi avaient-ils brusquement rompu leurs relations?

Aedia avait toujours soutenu le duché de Tiata, il était donc difficile de comprendre la révolte de Tiata… .. Si l’on tient compte de leurs relations étroites, l’alliance avec Daiatan  est une farce. Par conséquent, l’objectif visé est…

« Peut-être que la guerre qui se déroule en ce moment est … … »

«Artpe, tu peux m’expliquer un peu plus tard. Ils sont presque là. »

La voix de Maetel arrêta son train de pensées. Quand il releva la tête, il les vit aussi.

Un groupe d’hommes et de chevaux se dirigeait  vers la ville portuaire de Belata. Il y en avait plusieurs centaines. Une énergie néfaste émanait de chacun d’eux. Il semblait qu’ils étaient prêts à tout détruire sur leur passage.

Artpe secoua la tête d’un côté à l’autre. C’était un signal qui laissait savoir à Maetel qu’elle ne devait pas encore agir. Artpe s’éclaircit la gorge et cria d’une voix amicale et invitante. Il s’était assuré que ses intentions ne pourraient pas être mal comprises par ses adversaires.

« Salut les gars. Pourquoi ne vous arrêtez vous pas un instant? J’ai quelques questions que j’aimerais vous poser! »

Cependant, la réponse qui a été renvoyée était incroyablement froide.

«Ils sont des ennemis! Je peux sentir une énergie magique autour d’eux! »

«Tuons-les simplement! On nous a dit de tous les tuer! Ne laissez aucun témoin vivant! »

«Ces salopes sont des beautés extraordinaires, capitaine. Si cela vous convient, nous pouvons les capturer vivants… »

«Nous travaillons pour une bonne cause, alors ne dévoilez pas de tels désirs personnels aussi sales et crus! Tuez-les tous! »

« ······Oui monsieur! »

Artpe les avait appelés en premier, mais il avait été immédiatement qualifié d’ennemi! Ils avaient prévu de tuer le groupe d’Artpe. Heureusement, ils n’agissaient pas comme les chevaliers des vieilles histoires. Ils n’avaient pas dit ‘Ku-he-he. Je veux que vous capturiez les jolies femmes en vie!’

« Les gens de nos jours sont vraiment sans coeur. »

«Artpe, ne sont-ils pas des ennemis? ······ Je peux les tuer? »

«Nous le ferons, mais ······ Attends un moment. »

Artpe soupira en agitant la main. Son sort Hyper frottement était presque prêt. Le sort créa une surface lisse. Les chevaux ne pouvaient pas arrêter leur propre élan, alors ils glisdèrent sur le sol.  

Les soldats de bas niveau tombaient et ils ne pouvaient plus se relever. Les soldats agiles parmi eux étaient à peine capables d’éviter le crash. Ils etaient capables de se tenir sur une terre ferme encore une fois.

« La magie! C’est un magicien ennemi! »

« Bon sang. Lancez-les! »

Chacun d’eux avait sorti un poignard. Quand un magicien était frappé par un poignard, son flot de mana se perturbait. De plus, une douleur extrême était créée quand le lancement d’un sort était perturbé. C’étaient des armes typiquement utilisées contre les archimages. Il semblait qu’ils venaient préparés avec des artefacts qui leur permettraient de soumettre les magiciens. Il semblait que Daiatan  prenait cette guerre très au sérieux … …

« Vous osez? »

« Koo-hahhhhhhhhk! »

« Ggooh-ook, gooh-aaaaaaaaaaah! »

Au geste d’Artpe, plusieurs dizaines de fils de Mana attrapèrent les dagues et les renvoyèrent d’où elles venaient.

En très peu de temps, le mana d’Artpe fut injecté dans les poignards. Ils explosèrent en atteignant leurs propriétaires. Quiconque pouvait resentir le Mana était choqué par sa technique surprenante.

«Nous ne pouvons pas le combattre. Je ne connais pas la méthode qu’il utilise! »

« Battez en retraite. Battez en retraite! »

« Tsk. »

Artpe claqua la langue. Il n’aimait pas tuer les humains sans discernement. Cependant, ce qu’il méprisait le plus, était de voir des soldats s’enfuir immédiatement après qu’on leur ait enlevé leur avantages.

« J’ai quelque chose que je veux vous demander. »

« Huhk !? »

À ce moment, Artpe s’était téléporté au milieu du champ de bataille. Plus il utilisait les bottes de petites téléportation, plus il était puissant. Qu’il s’agisse d’un sort, d’une compétence ou d’un d’artefact, il pouvait l’utiliser comme s’il s’agissait d’une extension de son corps. Il était fier de ce fait.

« C… c … comment diable … … »

Plusieurs chevaliers essayèrent de le menacer avec leurs armes. Cependant, des fils de Mana s’étaient étendus du corps entier d’Artpe. Il avait ligoté les soldats. Ils ne pouvaient plus rien faire.

« Dépêchez-vous de fuir ······ Koohk !?»

C’était pareil pour ceux qui essayaient de s’enfuir. Les fils de mana étaient imprégnées d’une quantité critique d’énergie magique et d’intention meurtrière. Ils avaient couvert le champ de bataille en un rien de temps. Plusieurs centaines de chevaliers étaient incapables de bouger.

Pourtant il était difficile pour lui de créer cinq fils de mana la première fois qu’il avait appris cette magie. Après avoir atteint le niveau 280, il possédait plus de mana que dans sa vie antérieure. Artpe avait suffisamment de mana pour créer 500 fils.

« Alors…. Qui est le chef? »

Après avoir maîtrisé tout le monde, Artpe ouvrit la bouche. Cependant, personne ne lui avait répondu. Artpe n’avait d’autre choix que de changer de question.

« D’où êtes-vous? »

Finalement, un chevalier leva prudemment la tête en criant.

« N… nous sommes les chevaliers du royaume exalté de Daiatan ! »

«Cependant, l’armée d’Aedia n’est pas là. Est-ce que vous ne connaissez pas les lois internationales de la guerre? »

«······ »

Les soldats devaient combattre des soldats. Il était clair que cette ville n’avait que des civils. Attaquer cet endroit, était le pire tabou parmi les lois internationales convenues. Cela pouvait faire de Daiatan  le paria du continent.

Comme ils savaient quel genre de péché ils commettaient, le silence descendit rapidement parmi les chevaliers. Artpe renifla.

« Depuis quand les chevaliers sont-ils devenus une bande de voyous? »

«Notre objectif premier est de gagner cette guerre! Nous sommes prêts à devenir des voyous pour notre cause! »

«Cependant, si vous perdez après avoir commis de tels actes, vous ressembleriez à des déchets inutiles. N’est-ce pas vrai? »

Artpe avait l’air ennuyé en parlant. Il fit un signe de la main. En un rien de temps, les fils de mana avaient disparu. Les chevaliers étaient surpris. Ils se levèrent immédiatement. 

« Quoi······!? »

«N … ne l’attaquez pas. Il peut à nouveau utiliser sa magie à tout moment! »

« Vigilance! Soyez sur vos gardes! »

Heureusement, ils n’étaient pas trop stupides. Ils n’avaient plus essayé de s’enfuir. De plus, ils n’essayèrent plus d’attaquer Artpe. Artpe était satisfait lorsque les chevaliers se levèrent avec prudence. Quand Artpe se calma alors qu’il se tenait en place, l’un des chevaliers s’approcha lentement de lui. Il avait l’air d’être le chef.

« Es-tu peux être… .. n’es-tu pas affilié à Aedia? »

« As-tu déjà entendu parler d’un magicien aussi puissant que moi résidant à Aedia? »

«Ton énergie magique et ton apparence ······ Je n’ai jamais entendu parler de toi. Tu as pu maîtriser nos chevaliers d’un léger geste de la main. Si nous savions qu’Aedia avait un monstre comme toi, nous ne nous serions jamais opposés à Aedia, même avec l’aide de nos collaborateurs. »

C’était dommage pour eux, mais Aedia avait déjà Regina. Elle était plus faible que Artpe, mais elle serait capable de maîtriser facilement ces chevaliers.

En d’autres termes, Daiatan  menait une guerre impossible à gagner. La mission secrète de Regina consistait probablement à éliminer ces chevaliers.

«Je sais déjà que tu n’es pas un magicien d’Aedia. Alors pourquoi······? »

Pourquoi était-il dans un pays en guerre? Pourquoi les avait-il arrêté? Pourquoi les épargnait-il? Ils avaient beaucoup de questions.  

La réponse d’Artpe était simple.

«Je veux rencontrer vos supérieurs. Je vais vous dire mes raisons. »

Les yeux d’Artpe pétillèrent de manière diabolique.

« Engagez moi. Je veux participer à la guerre contre Aedia en tant que mercenaire de guerre. Ça va vous coûter très cher de m’engager. »

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

Paradmin

Chapitre 86-Une mauvaise rencontre

 

“Mmm ? Ai-je laissé le feu allumé chez moi ? “

“Ma femme est au terme de sa grossesse. Je ne devrais pas aller au pub en ce moment.“

“La guerre ne devrait pas affecter cet endroit, mais la prudence est de mise……“

Les personnes environnantes quittaient lentement les rues. Les gens n’avaient pas senti l’humeur grave du groupe. Ils ne rentraient pas chez eux, car ils étaient courtois. Une puissante magie avait pris le contrôle de leur perception. Une forte intuition les accablait, elle disait, ’Si vous ne rentrez pas immédiatement dans un bâtiment, il se passera quelque chose de vraiment grave.’

Cela s’apparentaient au fait de contrôler la volonté de la multitude. Ce n’était pas quelque chose qu’un humain normal pouvait accomplir. Même un archimage de niveau 300 aurait du mal à utiliser ce sortilège. Oui, c’était une démonstration de puissance qui convenait à un démon.

Cependant, le magicien qui avait créé un tel spectacle ne faisait pas attention aux humains qui se retiraient.  

Elle jeta un regard noir sur Arpte. Elle était en garde contre lui.

“Tu es puissant. Tu possèdes une puissance à laquelle il est impossible de résister… quel est ton but sur cette terre. “

Le visage de la petite fille fut légèrement froissé lorsqu’elle sentit l’énergie magique d’Arpte. Cependant, elle ne recula pas. Au lieu de cela, elle lui posa une question. Il y’avait de la peur et une légère hostilité. L’émotion la plus faible qu’il pouvait ressentir était la curiosité.

D’une manière et d’une autre, il devait établir une relation amicale avec cette fille. Cependant, Artpe n’avait aucune idée de la façon dont il pourrait y parvenir. Il laissa automatiquement échapper un soupir. S’il était payé à chaque fois qu’il soupirait, il serait probablement classé parmi les hommes les plus riches de ce continent.  

Pourquoi devait-il accomplir son objectif à son arrivé? En plus, cela c’était passé de la pire des manières! Dans sa vie antérieure, cette fille aurait été dans sa tour en ce moment-là. Elle devrait être dans sa chambre à passer sa journée de manière ennuyeuse.

Cependant, cela ne s’appliquait qu’a la fille de sa vie précédente. Le cours de l’histoire allait maintenant dans une direction complètement différente. Il était déjà bien conscient de ce fait. Elle était la raison pour laquelle il était venu dans ce pays, alors il n’aurait pas dû être étrange de voir l’archimage Regina résider dans cette ville portuaire.

“Oppa, es-tu sure que c’est cette gamine ? Elle est vraiment petite. “

“….. Elle est petite. Est-elle peut-être une autre rivale? Non, Arpte a dit que je devrais vite grandir…Que devrais-je faire ? je suis confuse “

Sienna et Maetel commencèrent à bavarder à cœur joie. Cependant, Arpte était trop occupé à rivaliser avec la fille par le biais du Mana, il ne se souciait guère d’eux.

Jusqu’à présent, personne n’avait été en mesure de rivaliser avec Arpte en terme de quantité de Mana possédée. Le fait qu’elle puisse lutter directement contre lui en termes d’énergie magique signifiait qu’il n’avait même pas besoin de se donner la peine de jauger ses capacités. Elle était l’une des meilleures.

“Oui, ses capacités étaient déjà complètes dans une certaine mesure à ce stade. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu la trouver au plus vite…“

Dans sa vie antérieure, la magicienne Regina était responsable des dégâts AOE au sein de l’équipe des héros. Lorsque l’équipe des héros avait envahi le château du roi démon, elle possédait toujours son petit corps.

Elle portait actuellement une robe similaire à celle d’Arpte. La robe noire recouvrait tout son corps, et une capuche couvrait son visage. Peu importe combien l’on essayait de la regarder, on ne pouvoir voir que ses yeux dorés. Une personne normale n’aurait pas fait attention à elle. Elle ressemblait à petit enfant vêtu d’une vieille robe.

Cependant cela était différent pour Arpte, personne ne pouvait échapper à son observation.

Il pouvait la voir. Il pouvait voir la magicienne Regina. Son visage, son corps mince, son Record et sa nature lui étaient révélés.

[Nom : Regina De Patetra Elocants Rodelrote]

[Classe : Magicienne des glaces]

[Niveau :250]

[Force :125 agilité :125 Endurance:125 magie :1750]

‘Elle a 1750 point de magie au niveau 250. C’est immense même après l’avoir vu une fois auparavant.’

Bien sûr Arpte avait atteint le niveau 280, donc sa magie était proche de 2300. Il était alors bien plus fort qu’elle.  Arpte possédait l’énergie magique spéciale de la classe des héros et avait acquis de nombreuses compétences. Il avait aussi hérité des caractéristiques du Mana d’un démon. C’est pourquoi son énergie magique avait surpassé tous les autres magiciens.

Pour en venir au fait, l’énergie magique de Regina avait atteint un niveau qu’aucun autre être humain n’avait atteint auparavant. L’équipe des héros de sa vie passée  avait été capable de commettre de tel acte de brutalité parce qu’elle possédait une quantité débordante d’énergie magique.

C’était pareil pour Arpte.

“Salut. Le temps est beau. Pas vrai ?“

“Il y’a une tempête de neige qui se forme en ce moment. La majorité des humains essayent d’éviter un tel temps. “

“Ta réponse est assez lugubre. “

Dans sa vie passée elle avait réussi à atteindre un territoire qu’aucun humain n’était capable d’atteindre.  Une fille, qui était soudainement apparu de nulle part, l’avait atteint.

Elle n’était pas comme Arpte, qui était revenu dans le passé grâce à sa capacité innée.

Comment-est-ce possible ?

La réponse était simple.

Elle n’était pas humaine.

[Race : Demite]

La demite était le plus grand des artefacts et il possédait sa propre volonté. Il pourrait augmenter son niveau et obtenir une classe. Elle était un golem fabriqué à partir de la Demite. C’était la véritable identité de l’archimage Regina.

Sans la capacité ‘Lire Toutes Créations’, personne ne serait en mesure de s’imaginer cela.

Un golem fabriqué à partir de la précieuse demite!

De plus, le golem était devenu un archimage!

S’il avait été un héros normal, il n’aurait pas su ce qu’elle était. Il se serait aventuré avec elle pendant de longues années. Au début, elle serait incapable de s’exprimer émotionnellement. Cependant, il remarquerait que son cœur changeait lentement au fil des ans et, lorsqu’il s’en rendait compte, il serait heureux. Ensuite, il commencerait à chercher la vérité à son sujet. Il découvrirait son passé enfoui ou son secret, et il désespérerait. Bien qu’elle soit un golem, il l’accepterait. Leur relation progresserait et il ferait un pas de plus pour devenir un véritable héros …….  

Cela aurait été une grande opportunité de croissance pour le héros.

Cependant Arpte possédait la capacité ‘Lire Toutes Créations’. Il n’avait pas à traverser tout cela. Il avait tout compris depuis le début. C’est pourquoi sa relation et son attitude envers elle ne grandirait pas.

Il n’avait pas été ému ni inspiré par elle. Regina était juste un golem. Arpte avait simplement reconnu le fait qu’un golem était apparu devant eux. C’était cela.

Il devait probablement en parler à Maetel et à Siena, pour ne pas qu’elles soient choquées par ce fait.

Et si elle était un golem? Peu importe qu’elle ne soit pas humaine. Arpte traitait tout le monde de la même manière en pensé et en action.  Ils étaient soient ses ennemis soient ses alliés. Si possible il espérait que Regina soit son allié.

“Réponse de Mana détecté. Recherche. Déconseiller. Reconsidéré la possibilité de fuir. Déconseillé. “

Avait-t-elle détecté l’utilisation de ‘Lire Toutes Créations’? Après avoir soudainement lancé de tel mot, Regina baissa légèrement la tête. Elle avait l’air abattu. Arpte sourit en levant les deux mains.

“Tu le sais déjà. Nous n’avons aucune hostile envers toi. “

“Si cela est vrai vous devez vous identifier. Pourquoi utiliser vous un artefact de camouflage?“

Avant de demander le nom d’une autre personne, il faut d’abord se présenter. Il voulait le souligner, mais il était vrai qu’il était venu ici camouflé.Il décida de se taire.  Arpte se demandait comment il devait procéder, mais il décida d’agir comme d’habitude.

“Ce n’est pas comme si se camouflé était illégale.  Alors pourquoi nous retiens-tu? Est-ce un interrogatoire?“

C’est vrai. Il avait opté pour l’approche sans vergogne. Regina resta silencieuse, mais quand elle fut accusée de fraude, elle le fixa et se mit à parler.

“Je remplie une mission secrète pour mon pays. “

“Donc, nous t’empêchons de mener à bien ta mission secrète? Est-ce exacte?“

“……“ à ce moment, l’avantage avait changé. Regina ferma rapidement sa bouche. Elle réalisa qu’elle avait donné des informations à propos d’elle-même. Cependant cela ne voulait pas dire qu’elle ne fit rien pour y remédier.  Elle resta figée et distraite.

Il semblait qu’elle était perplexe quand à la façon dont elle devait procéder. C’était compréhensif.

Chaque fois qu’elle n’avait pas été capable de résoudre ses problèmes avec des mots, elle le résolvait toujours en montrant sa puissance.

Cependant elle ne pouvait vaincre aucun des membres du groupe d’Arpte. Evidemment c’était la première fois qu’elle faisait face à une telle situation. En plus de cela, elle n’avait jamais traité un problème compliqué qui n’était pas lié à la magie. Bien sûr elle paniquait face à cette situation.

“Je …“

A ce moment elle ouvrit une fois de plus sa bouche. Elle essayait de dire quelque chose. Arpte attendit patiemment pour plus de mots. Enfin, sa patience porta ses fruits.

“Que devrais-je faire?“

“Pourquoi me demandes-tu cela?“

Elle était une autre personne qui lui donnerait des mots de tête. Arpte réagit instinctivement pour la réprimander.  Puis il soupira en ouvrant la bouche.

“Nous utilisons un camouflage car nous ne voulons pas attirer l’attention des gens sur nous.  Comme tu peux le constater, nos pouvoirs n’ont pas l’air commun. Pas vrai ? “

Arpte n’avait pas l’intention de tout lui raconter, mais en observant son état, Arpte pensa qu’elle reculerait s’il lui raconte une histoire plus crédible. Ce qui importait le plus à présent, c’était la mission secrète qu’elle menait. Il devait lui faire croire que son équipe n’avait rien à faire de sa mission.

“Avez-vous l’intention d’attaquer des civils ou des soldats?“

“Si j’avais eu de telles intentions, je m’en serai pris à toi en premier“

“…. Votre raisonnement semble plausible. Je conclus alors que vous n’êtes ni des ennemis ni des alliés. Vous êtes une équipe de trois.“

Après son expression changea.

“Vous n’êtes ni des ennemis ni des alliés, vous ne devriez pas être ici…. D’où venez-vous?“

“Je ne sais pas comment tu peux arriver à de telles conclusions…. Attend un moment. “

Arpte empêcha Regina de prononcer tout mot absurde. Il leva la tête. Par mesure de précaution, il prépara un fil de Mana avec sa capacité Lire Toute Création.  Il craignait qu’un autre magicien ne vienne s’immiscer dans leur conversation. Il s’inquiétait que cela ne puisse compliquer la situation actuelle.

A ce moment, quelque chose vint déranger son fil de Mana.

“Tu as dit être sur une mission secrète ? “

“C’est vrai. C’est une mission secrète, dont je ne peux pas vous relever les détails. Si vous voulez extraire des informations de moi par la force, vous serez considéré comme des ennemis. Dans ce scénario, je vais fuir.“

“Je n’ai pas l’intention d’extraire des informations, tu n’as pas à t’en faire.“

Les yeux d’Arpte devinrent calme et vide. Cela arrivait lorsqu’il était sur le point d’utiliser son énergie magique. La puissante réaction du Mana provoca la concentration de particule dans ses yeux. C’était le résultat du Mana ambiant aspiré de l’air. Maetel avait toujours aimé Arpte, mais elle préférait de loin cet Arpte.

“Cependant, il semble que je vais bientôt en savoir plus, que cela te plaise ou non. Qu’est-ce que tu en penses ?“

“….. Acceptable.“

“Arpte, je sais aussi de quoi tu parles.“

Maetel ignora la séance d’interrogatoire entre Arpte et Regina. Elle parla froidement. Sa main était déjà prête à dégainer son épée.

“Il y’a des idiots qui ont des intentions meurtrières et se dirigent vers la ville. “

Il n’y avait pas juste une ou deux personne ; il y en avait environ cent. De plus, les intentions meurtrières ne venaient pas de chevaliers normaux. Ils faisaient partis de l’élite des élites.

Il semblait qu’ils ne venaient pas combattre une personne en particulier. Peu importait si l’on pouvait ressentir leurs mauvaises intentions. Leur déplacement indiquait qu’ils tueraient tout le monde sans discrimination.  

Il avait prévu de visiter tranquillement Aedia. Il avait prévu de voir tous les paysages et de visiter toutes les tours magiques pour se renseigner sur les livres de magies. Cependant, Arpte pouvait sentir le sang qui allait être versé lors de la prochaine bataille. Son visage s’effondra d’une manière misérable alors qu’il se murmurait.

“Cela ne peut pas arriver a moins qu’il est une guerre. Cela signifie…“

“Je crois que vous êtes un tiers.“

A ce moment-là vigilance de Regina contre l’équipe d’Arpte diminua complètement. Elle s’expliqua.

“Le royaume magique d’Aedia est dans son cinquième mois de guerre contre les forces alliées du royaume Daiatan et du Duché de Tiata. Si vous étiez de cette île, vous l’auriez su. “

“Oui, merci de nous informer. “

“D’après la quantité de pouvoir que vous possédez, je pense que vous venez de l’autre côté de l’océan. Vous ne vouliez pas attirer l’attention sur vous, alors vous avez décidé de vous camoufler. Excellente décision.“

“Oui merci de l’avoir reconnu. “

“Je voudrais faire une offre à votre équipe.“

Il semblait qu’elle n’était pas capable de répondre aux remarques sarcastiques d’Arpte. La voix de Regina était sèche et froide cependant il y’avait un soupçon de soulagement lorsqu’elle parlait.

“Cela vient du royaume magique d’Aedia. Nous aimerions vous proposer à tous de nous rejoindre en tant que mercenaire de guerre.  La récompense sera vraiment élevée, et vous gagnerez un rang. Si votre bilan de guerre est excellent vous serez promu au rang d’officier.  Vous pourriez être assigné à la direction d’une branche. Vous vous sentiriez bien.“

“Ou as-tu trouvé ce manuel que tu récites? Pourquoi ne me donnes tu pas une réponse directe? “

“Secret. “

Il avait aucune idée de qui lui avait inséré ces mots d’invitation suspect.

Même si elle essayait de le convaincre avec des offres attrayantes, Arpte n’avait qu’une seule réponse.

Il refusa immédiatement son offre.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

Paradmin

Chapitre 108 – Vers la tempête (2)

 

Non, le leader des ents n’était pas le seul à se mettre à genoux. Les autres ents pliaient leurs branches et leurs racines qui ressemblaient à des membres et s’agenouillaient aussi.

Théodore était troublé par le comportement des ents alors que d’autres ents commençaient à s’agenouiller de la même manière. Un son se produisait chaque fois qu’un arbre géant touchait le sol de la forêt. Il y avait tellement de bruit que la foule se calma rapidement.

Les dryades, qui avaient menacé Théo avec leur mana, perdirent leur attitude farouche et s’inclinèrent poliment de la même manière que les serviteurs accueillaient un roi.

Théodore, debout au centre de tout cela, regarda autour de lui avec une expression embarrassée et remarqua quelque chose.

‘Ces gars-là… ils ne s’inclinent pas devant moi?’

La direction était légèrement différente. Théo suivit leur regard et découvrit Mitra qui regardait autour d’elle avec une expression égarée. Il ne savait pas pourquoi, mais il semblait que le bourgeon sur sa tête était particulièrement droit aujourd’hui. Théodore s’en était rendu compte au moment où il l’avait vu.

Simultanément, Alucard, éclairé de la même manière, s’écria avec ravissement: «En effet, cela est dû au bourgeon de l’arbre du monde…!»

Ce n’était pas un fait bien connu des humains, mais le bourgeon d’un l’arbre du monde ne pouvait pas se développer à cette époque. La densité du mana était plusieurs fois plus faible qu’à l’époque de la mythologie et la pureté du sang des Arvs était maintenant beaucoup plus légère. En outre, de nombreux éléments interférait avec la croissance d’un arbre du monde.

Même si tous les hauts-elfes restants sur le continent unissaient leurs forces, ils ne seraient plus en mesure de cultiver un autre Yggdrasil. Ainsi, ils n’avaient jamais envisagé l’existence d’un autre arbre du monde.

La Terre mère oubliée, Mitra, était particulière. Cela signifiait que Mitra pourrait faire pousser un bourgeon de l’arbre du monde le souverain de tous les arbres de la planète. Il était donc naturel qu’en tant qu’espèces dérivées des arbres, les dryades et les ents ne puissent pas résister à sa présence. Pour eux, Mitra était une existence qu’ils devaient servir.

[Hoing? Hoing?]… Ironiquement, la personne impliquée n’avait pas du tout compris.

Théo réfléchit rapidement à la situation et parla à Mitra dans sa tête. À l’origine, les dryades et les ents étaient des espèces inflexibles, mais l’histoire était différente maintenant. Ce serait mieux si la situation pouvait être résolue sans violence et Théo avait les moyens de le rendre possible.

‘Mitra.’

[Oui?] La Mitra joufflue se retourna.

‘Peux-tu dire à ceux qui sont agenouiller d’aller dans la forêt là-bas? Si tu leur parles, ils vont probablement t’écouter’

[Oui!] Elle se tourna vers les arbres qui étaient agenouillés et cria d’une manière adorable, [Lève-toi!]

Simultanément, les ents soulevèrent leurs corps. Lorsque les arbres massifs se sont levés, le sol trembla et le paysage se transforma en une forêt. Les ents avaient répondu à voix basse en attendant les prochaines instructions de Mitra.

[Comme… vous… désirez…]

[… Nous… suivons… le  roi…]

[Et… ensuite…?]

Puis Mitra désigna la forêt de l’autre côté et cria brièvement: [Allez!]

C’était vraiment un spectacle qui semblait être un rêve. Les ents et les dryades, qui avaient à plusieurs reprises refusé la demande des hauts elfes, avaient commencé à bouger sans hésiter. Ils se sont dirigés vers la forêt dense. Dans leur sillage, les dryades et les ents laissèrent des expressions stupéfaites sur les visages des membres du groupe de Théo.

Théodore était étrangement fier de Mitra, qui semblait ravi d’avoir résolu le problème.

* * *

Après le retrait des deux espèces, le groupe avait pu s’approcher de l’horizon en combustion. Les arbres voisins étaient déjà devenus du charbon de bois carbonisé ou avaient été transformés en cendres. S’ils n’avaient pas protégé leur corps avec une magie de résistance à la chaleur, la chaleur serait suffisante pour les détruire instantanément. De plus, leur vue était déformée par la chaleur, rendant difficile la visibilité au-delà de plusieurs dizaines de mètres.

Une femme les accueillit avec une grande joie.

«Wow, nous nous sommes enfin rencontrés!» Tandis que le haut elfe Alisa parlait d’une voix agréable, ses cheveux dorés soufflaient au vent.

Elle jeta un coup d’œil à Théo et cria: «Bonjour! Je veux dire bonsoir, mais n’y-a-t’il pas trop de lumière pour cela? En tout cas, c’est un plaisir de te voir! Es-tu le garçon qui a tordu notre Ellenoa ? J’ai fait comme tu l’as dit. Comment c’est?, est-ce que j’ai bien fait?»

« …Oui très bien. »

C’était une situation difficile, mais la nature d’Alisa demeurait. Théodore regarda la situation actuelle en écoutant à moitié ses mots.

‘Est-ce environ 100 mètres? C’est beaucoup plus large que ce que je pensais.’

À partir du point où Alisa et le groupe se trouvaient, il y avait un vide qui s’étendait sur environ 100m. C’était un espace créé par une femme qui flottait dans les airs, l’élémentaire du vent, Sylphid. Aucune combustion n’était autorisée à l’intérieur, mais c’était vain.

Cela ferait gagner le plus de temps possible pour empêcher Laevateinn de passer à la troisième forme. Dans cet espace, le feu ne pouvait pas se propager et seuls les arbres touchant le corps de Laevateinn pourraient brûler. Cependant, ce vide ne pouvait que permettre de gagner du temps.

« Alisa, combien de temps pouvez-vous le maintenir? »

«Euh… 10 minutes? 15 minutes? Plus que ça serait difficile.»

« Je comprends. »

Le mana de la Grande Forêt aidait les hauts elfes, mais ce n’était pas infini. Alisa utilisait déjà le pouvoir de Sylphid depuis quelques heures. Elle fit semblant de parler normalement, mais son front et son cou étaient déjà mouillés de sueur. Si elle se détendait un instant, elle perdrait connaissance et tomberait. La consommation d’énergie était énorme.

À partir de ce moment, ce ne serait pas Alisa mais le groupe de Théodore qui se battrait. Avec les six magiciens, il y avait un haut elfe et un gardien. Alors que tout le poids du fardeau lui tombait dessus, Théo se força à se tenir debout et s’écria: «Alors je ferais un contrôle pour la dernière fois. »

Pour vaincre Laevateinn, il leur fallait une tactique et une coopération précises. Si une personne ne s’était pas synchronisée, une autre personne mourrait pour compenser cette erreur.

Par conséquent, Théodore répéta l’explication qu’il avait déjà répétée plusieurs fois. «Laevateinn ne peut pas être détruit par des attaques normales, mais cela ne signifie pas qu’il ne peut pas être blessé. Les attaques ne seront peut-être pas mortelles, mais elles diminueront l’énergie que Laevateinn a stockée. Par conséquent, notre objectif principal est de réduire autant que possible l’énergie stockée.»

Selon Gluttony, il n’y avait aucun moyen de détruire complètement Laevateinn. Les archimages qui pouvaient détruire la seconde forme de Laevateinn ne se trouvaient que dans les livres d’histoire. Cependant, il existait une méthode permettant d’arrêter Laevateinn. En rigolant sournoisement, Gluttony lui avait appris à le faire.

C’était comme verser de l’eau dans un bocal cassé.

« Nous allons commencer par Sylvia. »

Sylvia hocha la tête et attrapa son bâton blanc.

La tactique de Théodore consistait à lancer des sorts séquentiels sur la cible, car il n’était pas judicieux de lancer toutes les attaques en même temps sur un adversaire qui ne pouvait pas être tué.

«Continuez dans l’ordre d’attaque prédéterminé, mais couvrez-vous les uns des autres si quelqu’un manque le timing. Si possible, utilisez un puissant pouvoir destructeur. Les attaques à distance seront gérées par les deux elfes, alors ne vous inquiétez pas.»

Les deux elfes acquiescèrent. Alucard pouvait invoquer un roi élémentaire de l’eau, tandis que la flèche d’Edwin pouvait décimer 1 000 hommes. Si possible, Théo voulait garder le roi élémentaire de l’eau pour qu’il joue un rôle actif contre la troisième forme, mais ce serait une erreur s’ils perdaient parce qu’ils avaient conservé leur pouvoir.

Par conséquent, les huit personnes avaient perfectionné leur formation. Certains s’entraînaient à tourner autour du cercle à un rythme modéré, tandis qu’un autre attendait et vérifiait leurs potions. La plupart des gens ici étaient des vétérans et même les moins expérimentés comme Sylvia avaient encore assez d’expérience.

Bientôt, l’heure qu’ils attendaient arriva.

« C-C’est …! »

Finalement, Alisa atteignit sa limite et libéra le roi élémentaire du vent, permettant à une gigantesque vague de chaleur de les atteindre.

Huuuuuok…

Un vent chaud soufflait à l’horizon et le sol devenait noir. Les flammes brûlaient le sol jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien, tandis qu’une fumée noire bouillonnait et bloquait leur vision. Aucune vie ne pourrait survivre au centre de cette chaleur.

«—Tiens!» Edwin s’écria en tirant.

Piing! Une tempête de flèches traversa l’horizon! Pendant ce temps, un tourbillon de quelques centaines de mètres de large déchira la fumée et  révéla l’épicentre de la catastrophe.

Kukukung…! La terre trembla et la poussière monta. Un monstre senior ne pourrait pas supporter cela et serait tuer instantanément.

Des vagues de choc jaillissaient des flèches, faisant en sorte que les robes du groupe se détachaient. Le pouvoir destructeur d’Edwin était incroyable. L’attaque d’un maître qui avait l’intention de tuer quelque chose, était vraiment énorme.

Cependant, cela n’avait aucun sens.

‘————————— !! !!’

Les flammes tournoyaient au-delà de l’horizon. La force, qui avait été bloqué par le vide, brûla l’air et fit fondre toutes les flèches. On ignore si l’attaque d’Edwin l’avait provoquée, mais les mouvements de Laevateinn se tournèrent vers eux.

«Ça arrive!» Cria quelqu’un.

Théo cria par réflexe, ignorant sa tête douloureuse.

Il croyait en Sylvia et aux autres magiciens, mais il était rare de rencontrer ce type d’oppression. Après avoir assimilé l’expérience d’Alfred et rencontré Superbia, Théo n’avait pas été submergé par la pression, mais la présence de Laevateinn avait dépassé l’imagination humaine.

Peu de temps après, le géant se déplaça à un rythme effrayant, surmontant le contrecoup de l’explosion.

« Sylvia! »

« Maître du froid, Ymir! »

Le talent du plus grand génie de la tour bleu lui avait permis d’utiliser la magie de glace  qu’elle avait préparé même quand elle était sous le choc. Le tourbillon autour du corps de Sylvia refroidit rapidement la chaleur et révéla ses dents de glaces, il ressemblait en un monstre de 100 mètres de haut. C’était un tourbillon de givre que même les monstres habitués au froid du nord ne pouvaient supporter.

‘Force mineure, Blizzard.’ Comme Sylvia était une magicienne du 5ème cercle proche du 6ème cercle, son sortilège engloutit le géant de la feu.

En commençant par ce coup, le rideau du combat contre le grimoire de  rang légende, Laevateinn, fut levé.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant