Chapitre 32 – Donjon, évolution et réussite (6)

Paradmin

Chapitre 32 – Donjon, évolution et réussite (6)

Traduction : MEDHIM                                              Edition : Ludivine59


En vérité, Artpe voulait acheter tous les Livres de Compétences de combat rapproché, et les Livres de sorts affiliés à la Classe des magiciens.

S’il le faisait, il allait révéler à tout le monde que Artpe et Maetel étaient des héros.  De plus, il n’avait pas assez d’argent pour les acheter tous. A ce moment là, c’était le mieux qu’Artpe pouvait faire.

« Ooh-wah.  Tu fais quelque chose que seule une noble famille ferait. »

Pourtant, c’en était assez pour que Mycenae se sente submergée.  Elle chercha dans sa cargaison tous les livres de compétences et les livres de sorts qu’elle possédait.  Elle ne pouvait pas retenir son rire amer. Artpe évalua chacun d’entre eux, et expliqua à Maetel l’utilisation de ces livres.

« C’est une des choses psychotiques pour lesquelles les monstres, les êtres d’autres races et les humains se battent entre eux.  C’est quelque chose qu’ils font pour essayer de vivre un peu plus longtemps. C’est la forme de dopage la plus légale et la plus sûre.  C’est l’un des rares code de triche autorisées dans ce monde. Il n’y a qu’une seule chose que nous devons abandonner en retour. »

Artpe sourit alors que des pièces d’or sortaient de la pochette tendue par Mycenae.

« L’argent. »

« Si une compétence est mal apprise, cette stratégie ne fonctionnera pas.  Une compétence négligée ne conduirait qu’à des larmes plus tard… Eh bien, je suis presque sûre que vous irez bien. »

Mycenae ne les avait pas vus se battre, mais elle avait une bonne idée de leur talent. Ils ont eu la chance de trouver d’excellentes récompenses dans n’importe quel donjon où ils sont allés. Même si l’on mettait leur chance de côté, ils n’étaient pas perturbés après avoir fait un nettoyage complet du Donjon.  Rien que ce fait était très révélateur.

« Pourtant, n’avez-vous pas appris la plupart des compétences de base ?  Cela signifie que vos statistiques augmenteront légèrement. Vous n’en tirerez pas grand-chose. »

« Cela permet d’acheter sa vie avec de l’argent…. »

« Oui. Oui. Oui.  Le fait que tu chéris ta vie est un trait admirable. »

Les Livres de Compétences étaient chers.  Les plus basiques et les plus inutiles valaient plusieurs dizaine de pièces d’argent.  Un livre de compétences de base coûtait environ une pièce d’or, donc on ne pouvait qu’imaginer combien un livre de compétences serait cher s’il était utile au combat.  Maetel compta les livres de compétences.

« Seulement 14…….   D’ailleurs, j’en ai déjà appris 8 !  Combien ça coûte, Artpe ? »

« C’est 619 pièces d’or. Bien sûr, il y en a qui ne valent que deux ou trois pièces d’or, mais il y en a aussi qui valent plusieurs dizaines de pièces d’or. Normalement, un livre de compétences augmente de plusieurs dizaines de fois sa valeur s’il est prouvé qu’il a un minimum d’utilité. »

« Un livre coûte plusieurs dizaines de pièces d’or ! »

« Tu ne viens pas d’entendre que le contrôle de Mana valait 350 pièces d’or ? »

Maetel n’aimait pas vraiment le fait de devoir apprendre un livre de compétences alors qu’elle connaissait déjà la compétence.  Elle faisait un tel acte dans le but d’accroître marginalement ses statistiques. Cependant, Artpe lui avait fait part de ces réflexions, de sorte qu’elle ne pouvait pas simplement le rejeter.  Elle n’avait pas d’autre choix que d’apprendre tout ça.

« Hoo-oo-ooooh… »

« Comme on pouvait s’y attendre, tu n’es pas un talent ordinaire.  Tu as pu apprendre et t’habituer aux compétences en un instant…. »

« Pour l’amour de Dieu, tu utilises ces livres de compétences en une seule fois ! »

« C’est la partie qui te surprend, Leseti ? »

Il y avait un avantage à apprendre toutes les compétences à la fois.  L’endurance, l’agilité et la force de Maetel avaient augmenté de 10 points.  Normalement, il n’y avait que trois points au total lorsqu’un guerrier augmentait son niveau. Cela signifiait qu’elle avait obtenu des statistiques équivalentes à une augmentation de 10 niveaux.

Bien sûr, augmenter son niveau ne donnait pas seulement des statistiques, il était donc impossible de faire une comparaison. Pourtant, si l’on se trouvait dans une situation où la mort était assurée, une différence de 30 points de Stat pouvait suffire à permettre à une personne de survivre à la situation.

De plus, s’il s’agissait de Maetel, elle utiliserait beaucoup plus efficacement l’augmentation des statistiques.

« C’est comme cela que les aventuriers s’arment. »

« Je t’ai dit que ce n’est pas comme cela.  Il n’y a pas beaucoup d’aventuriers qui ont la chance d’avoir un tel environnement ! »

« Koohk.  Si j’avais autant de soutien, je serais plus forte……….. »

« Leseti, cela a dû être dur pour toi… »

Quoi qu’il en soit, l’achat des Livres de compétences se termina sans accroc.

Le problème, c’était les livres de sorts.

« Il n’y a que 9 livres de sorts ! Artpe, c’est une arnaque ! »

« Tous combinés valent 608 pièces d’or? Mais tu as quand même pu m’en trouver un bon nombre. »

« Comme on pouvait s’y attendre, tu connais tes affaires ! »

Les prix des livres de compétences semblaient trop élevés. Cependant, ils étaient faibles comparativement à ceux des livres de sorts.   Il n’y avait qu’un très petit nombre de classes de type magique. Évidemment, le nombre de livres de sorts était proportionnellement faible.  Il n’y en eut pas beaucoup.

Pour cette raison, il n’était pas facile pour Artpe d’acheter un sort qu’il voulait pourtant.  La limitation de l’offre était difficile à surmonter. C’était comme il l’avait dit. C’était presque un miracle que Mycenae posséda tant de livres de sorts.

« Tu dois t’estimer chanceux d’avoir pu me rencontrer.  Même la plupart des tours magiques ne libèrent pas une telle quantité de matériel. »

« La moitié de ces livres ne permettent de faire que les corvées de tous les jours, alors arrête de te vanter. »

Artpe grogna en apprenant les sorts immédiatement.  Ces sorts étaient utiles dans la vie de tous les jours, et on considérait qu’ils se situaient au bas de l’échelle en terme de difficulté.  Cependant, il fallait normalement plusieurs tentatives pour les apprendre. Mais Artpe était le possesseur de la capacité « Lire toute la création ».  Il pouvait donc apprendre les Livres des sorts simplement en les tenant dans sa main.

« Ho-ooh.  Mon mana a augmenté de 23 points… ?  Ce n’est pas si mal. »

Cette valeur soulignait le fait que l’Hyper frottement soit un sort magique de haut rang.  Quand Artpe avait appris l’Hyper Frottement, son énergie magique avait augmenté de 20 points.  Il apprenait maintenant neuf sorts magiques, et son énergie magique n’augmentait que de 23 points!

« Tu le sous-estimes en disant que ce n’était pas si mal ! Tu réalises à quel point c’est monstrueux ce que tu viens de faire ? »

« Hoong.  Si je n’avais pas la capacité de les apprendre, pourquoi je te demanderais tous tes livres de sorts ? »

Artpe termina la tâche comme si ce n’était rien, mais Mycenae, qui observait la scène, ne pouvait pas cacher son choc.  Quand on apprenait beaucoup de sorts magiques à la fois, les pensées qui se cachaient derrière ces sorts magiques s’opposaient, et il y avait une chance qu’on puisse devenir un légume !  Alors comment avait-il pu le faire !

Ce n’était pas quelque chose qui pouvait être fait, parce qu’on était bon pour contrôler son Mana.  Il fallait une quantité incroyable de capacités de mémorisation et de calcul pour réaliser ce qu’il avait accompli !

« Client. »

Mycenae étendit les mains qui bougeaient comme des éclairs quand elle saisit la main d’Artpe. Ses yeux brillaient. Maetel gronda derrière, mais Mycenae ne fit pas attention à elle. Elle parla avec sincérité alors qu’elle essayait de convaincre Artpe.

« As-tu envie d’utiliser ton talent sur le marché ? »

« Non. »

« Chet. »

Après qu’Artpe ait fermement repoussé la demande de Mycenae, il commença à réfléchir sérieusement.  Il venait de dépenser environ 1 200 pièces d’or pour acheter les compétences et les sorts. En vérité, il s’était préparé à dépenser jusqu’à 2 000 pièces d’or. Il lui restait donc une bonne somme d’argent.  

Il songea à acheter d’autres potions, mais ils avaient encore beaucoup de fournitures.  Puis, il pensa à l’équipement, mais ils n’avaient pas vraiment besoin d’un équipement particulier en ce moment.

« Mmm…….  Ughh. »

Artpe y réfléchit un peu plus.  Soudain, il posa une question à Mycenae d’une voix légèrement plus grave.

« As-tu des artefacts qui peuvent gêner la perception ?  Si possible, je veux que tu m’en donnes un bon. »

« Hoooooooog ? »

L’expression de Mycenae devint sournoise.  Elle n’osa cependant pas poser d’autres questions.  Elle sortit deux bagues. Elles n’avaient pas l’air fantastiques.  Les deux anneaux(bagues) semblaient faits d’or décoloré. Elle tenait les anneaux dans sa main tout en affichant une expression triomphante sur son visage.

« En fait, il me reste deux artefacts de la plus haute qualité !  Ils ont la forme d’un anneau et sont donc facile à cacher. Leur apparence extérieure peut également subir des changements mineurs.  De plus, ils ont été faits par un magicien de haut rang, donc il n’y a aucune chance que vous soyez détecté par quelqu’un en dessous du niveau 250…… »

« D’accord.  J’achèterai les deux bagues pour 500 pièces d’or chacune.  Que dirais-tu de 1000 pièces d’or ? »

« Tu ne me donnes pas les moyens de marchander davantage. »

Artpe mit aussitôt une des bagues d’une valeur de 500 pièces d’or à son doigt.  Il donna l’autre à Maetel.

« Je te dirai comment utiliser l’artefact plus tard.  Mets-le pour l’instant. »

«C….cinq cents pièces d’or…. Pour 500 pièces d’or…….  Ça fait combien de vaches ? Je ne sais pas ! »

Maetel était dans un état de profonde agitation, mais elle finit par mettre la bague. Elle enroula sa main autour du doigt avec l’anneau dessus comme si c’était quelque chose à chérir. Ses joues avaient viré au rouge. Il était clair qu’elle avait pris le geste pour autre chose.

Cependant, rien de mal ne viendrait d’elle si elle chérissait l’anneau.  

Artpe sourit en tournant la tête……

« Je veux deux artefacts qui gênent la perception des autres !  Donnez-le-moi ! »

Même s’il avait abandonné son rang de prince héritier, il ne pouvait pas perdre la face. Silpennon s’accrocha à Mycenae comme s’il avait trouvé un chemin menant à son salut.

Comme on pouvait s’y attendre, le gars était plutôt intelligent. Silpennon se trouvait dans la même situation que Artpe et Maetel où il devait cacher son existence en utilisant cet objet pour éviter toute détection.

« Mais, votre Altess… .. Non, ce n’est pas correct. Silpennon-nim, la femme a clairement dit que c’étaient ses deux derniers… .. »

« Je m’en fiche si ça ne marche pas aussi bien !  Vous devez en avoir d’autres ! »

« Euh, oh mon dieu! À bien y penser, il m’en reste exactement deux autres! »

« ······. »

Les membres du groupe la regardèrent froidement. Mycenae agissait sans vergogne en sifflant sous leurs regards froids. Cela s’appelait un visage de fer dans le vocabulaire des marchands. Il était clair qu’elle maîtrisait cette technique au plus haut rang. C’était ainsi pour un marchand vétéran!

« Hoo. Donnez- le moi. »

Si c’était ainsi que les marchands devaient agir, il ne voulait jamais devenir marchand. Silpennon sortit mille pièces d’or. L’argent qu’il avait sorti du palais n’était pas illimité. Cependant, il ne pouvait pas lésiner sur l’argent quand il s’agissait de préserver sa vie.

« Vous ne regretterez pas cet achat! »

« Avez-vous peut-être encore 11 objets identiques en votre possession? »

« La partie concernant son efficacité était réelle. Vous pouvez me faire confiance sur cette partie. Ooh-cha. »

Artpe laissa échapper un soupir en se levant.

Il avait vendu ce qu’il devait vendre et il avait acheté ce qu’il voulait. Le commerce était fait pour lui.

Cependant, il restait encore un marché à conclure pour les autres.

« Ajumma, j’ai du travail où tu devras voyager. »

« Ooh. Tu me demandes un rendez-vous? En vérité, ce n’est pas comme si je ne t’aimais pas, mais tu devrais en faire la demande après avoir grandi pendant cinq ans, au moins. »

« Dans le cadre de ton métier de commerçant, n’offres tu pas un service de formation aux aventuriers débutants ? Je veux que tu leur apprennes le sens commun des aventuriers. »

Silpennon et Leseti se partageaient les anneaux entre eux, et ne s’attendaient pas à ce que l’étincelle viennent vers eux.  Alors, ils clignèrent des yeux. Une leçon pour les aventuriers débutants ? Une telle chose existait-elle ?

« Tu as complètement ignoré mes paroles !  Kook…… D’accord, c’est bon. Je vais le faire ! »

Mycenae agit comme si elle avait été humiliée, mais redevint rapidement professionnelle en pensant au travail.  Dans une telle situation, sa capacité de combat et son pouvoir de négociation avaient augmenté de 20% ! Elle se tapota la poitrine en se vantant.

« Tu le sais déjà, n’est-ce pas ?  Je suis un négociant chevronné. Normalement, je n’accepte pas des tâches aussi simples. Cela devrait être évident, mais mon salaire est assez élevé. »

« Cependant, tu appliqueras un rabais de 30%, n’est-ce pas ? »

« Koohk ! »

Elle savait qu’elle ne pouvait pas gagner contre lui, mais elle gagnait ainsi du temps. Elle avait une personnalité digne des plus faibles parmi les quatre rois célestes. Artpe pensa d’ailleurs que Mycenae aurait bien fait de devenir l’un des quatre rois célestes au lieu d’être un marchand.

Artpe parla à Silpennon.

«  Je vous ai aidés jusqu’ici, le reste dépend de vous maintenant.  A l’origine, je vous ai amenés au Donjon avec l’intention de vous permettre de rencontrer le marchand de donjons.  C’est bon pour les aventuriers débutants comme vous d’avoir de bonnes relations avec les marchands de donjons. »

« Si on se réfère à l’âge, vous pourriez être considérés comme des aventuriers débutants »

Silpennon était consterné, alors il marmonna ces mots pour lui-même.  Néanmoins, il avait l’intention de profiter pleinement de la scène fournie par Artpe.  Comme Artpe avait insisté sur ce point, il obtiendrait toutes les informations qu’il pourrait avoir auprès du marchand de donjons !

« Ughh.  Le prix varie en fonction du temps.  Cependant, si un rabais de 30% est appliqué à nouveau…….. »

« Il est temps pour nous de partir. »

« Oui ! »

« Quoi !? »

Silepennon et Leseti se comportaient au mieux alors qu’ils étaient sur le point de se préparer pour la leçon.  Ils se tournèrent vers Artpe avec surprise.

« Allez-vous nous abandonner ?! »

« C’est comme je l’ai promis.  On a terminé l’étape du Donjon ensemble.  J’ai augmenté votre niveau et vos compétences.  J’ai même fait en sorte que vous receviez une formation d’aventurier.  Que voulez-vous de plus ? »

« M…mais…. »

Silpennon et Lesti fixèrent Artpe.  Leurs deux yeux tremblèrent. Ils le regardèrent comme s’il était un amant qui les quittait, et en vérité, lui-même se sentait un peu mal à ce sujet.

« Je veux rembourser mes dettes, mais je n’aurai aucun moyen de te retrouver dans le futur. »

« Quand S…Silpennon-nim va mourir, j’avais prévu de me mettre à ton service!  Essayes-tu de faire de moi un chevalier errant ? »

« C’est quoi ce bordel ?  Qui va mourir ? »

L’homme et la femme se sont battus comme si leur relation en tant que maître et serviteur allait bientôt prendre fin.  Mycenae fixa Artpe d’une petite voix.

« Tu dois adorer être si populaire, client. »

« Tu parles trop.  Tais-toi. Vends-moi l’appareil de communication. »

« Tu leur as vraiment tout donné pendant que tu te plaignais.  Tu es si mignon que je ne peux pas m’en empêcher ! Cinquante-huit pièces d’or—–»

« Si on applique le rabais de 30%, ce sera 40 pièces d’or, c’est ça ? »

« Goo-oo-oooooooooohk ! »

Les intentions de chacun n’avaient pas d’importance.  C’était aussi le destin du héros d’être aimé aveuglément par les gens autour de lui.  Artpe n’était toujours pas au courant de ce fait.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

4 commentaires pour l’instant

MehlrothPublié le11:36 - Jan 17, 2019

Merci pour les chapitres

HiganbanaPublié le12:37 - Jan 18, 2019

Merci pour ce chapitre

Avec ces dernières phrases je ne peut plus m’arrêter de penser aux héros comme des playboy malgré eux.(mais est-ce que ce n’est pas la même chose avec tout les héros de Toyca?)

LukkyPublié le4:14 - Jan 18, 2019

Merci pour le chapitre.

Gunts92Publié le6:58 - Jan 19, 2019

Merci pour le chapitre
J’ai hâte de les voir en ville enfin les lire…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :