Chapitre 37 – Maintenant que j’y pense, je suis un héros (5)

Paradmin

Chapitre 37 – Maintenant que j’y pense, je suis un héros (5)

Traduction : MEDHIM                                              Edition : Ludivine59


Dans sa vie passée, le héros s’était développé rapidement en dépit de son environnement, bloqué par de graves handicaps.  Elle était passée du niveau 200 au niveau 374 en un an seulement. Même si un grand chef l’avait aidée dans son développement, il était impossible qu’elle se soit passée de ses Capacités innées.

C’est vrai.  Le héros avait éveillé une capacité innée appelée accélération à l’âge de 19 ans.  La compétence accélération pouvait fonctionner soit comme une compétence passive, soit comme une compétence active.  Cela accélérait tous ses pouvoirs. Le plus petit avantage était l’accélération de ses mouvements, et le plus grand avantage était ce qui influençait sa croissance.

Son élévation de niveau avait été exceptionnellement rapide jusqu’à présent grâce à un petit fragment de son talent latent.  De plus, la puissance de l’accélération lui avait permit de se déplacer à une vitesse incroyable pour abattre le magicien noir.

Bien sûr, si elle l’utilisait comme une compétence active, elle consommerait une quantité importante de mana.  Cependant, c’était la maximisation de ses mouvements de base, donc cela ne pouvait pas l’épuiser.

« Je savais qu’elle s’éveillerait plus vite, puisqu’elle a été enrôlée dans des batailles réelles à un âge plus précoce que lors de son incarnation précédente.  Cependant, je ne m’attendais pas à ce qu’elle apprenne cette aptitude particulière à l’âge de 13 ans…….. »

Artpe regarda Maetel qui semblait confuse.  Il marmonna en s’étourdissant.

La plupart des humains ne possédaient pas de capacité innée.  C’était la même chose pour les démons. Même si l’on avait les conditions requises pour posséder une capacité innée, on ne savait pas quand on pouvait la développer.  Cela n’allait surprendre personne s’il fallait plusieurs dizaines d’années pour qu’elle se développe. Il n’était pas impossible de ne pas développer sa capacité innée au cours de sa vie.

Cependant, une fois la capacité innée éveillée, on acquérait un pouvoir qui se situait à un tout autre niveau.  On devenait plus fort à un rythme qui ne pouvait être comparé au taux précédent. La plupart des êtres qui laissèrent une marque indélébile dans l’histoire avaient tous des capacités innées.  Même lorsqu’une capacité innée semblait inutile, elle avait la particularité de dominer d’autres compétences et classes.

« Capacité innée………..»

Maetel avait entendu l’explication d’Artpe, mais il lui semblait qu’elle avait du mal à s’y faire.  Il fallait s’y attendre. Ses actions n’étaient pas quelque chose qu’elle avait fait consciemment. C’était parce qu’elle avait laissé son instinct s’emparer de son corps.

Si on lui demandait d’utiliser à nouveau la capacité d’accélération maintenant, elle allait être incapable de l’utiliser.  Bien sûr, la capacité innée allait continuer à l’influencer puisqu’elle avait été éveillée. Son rythme de progression allait être plus rapide qu’avant………  Artpe eut une idée. Peut-être qu’il leur faudrait moins de 2 ans pour tuer le Roi Démon. Il déclencha un faux rire à cette pensée.

« Maetel, tu n’as pas à t’en faire trop pour ça.  Je vais lentement te guider. »

« Je comprends, Artpe.  Comme prévu, Artpe a déjà une capacité innée ? Hee  hee. Tu es vraiment incroyable. »

Elle semblait se sentir un peu mieux après avoir éliminé le magicien noir.  Maetel réussit enfin à sourire un peu. Aena, qui avait regardé tout cela, tira avec impatience sur la manche d’Artpe.

« M…magicien-nim.  Pouvons-nous maintenant… ce que j’essaie de dire c’est…. »

« Oui, je suis désolé.  C’était un développement tellement inattendu que nous sommes tous les deux devenus distrait.  Nous allons finir la quête maintenant. »

Artpe serra la main d’Aena, et il se retourna.  Au-delà du cadavre du magicien noir, il pouvait voir des enfants se tordre de douleur.

« Ça fait mal. »

« Maman… »

Le magicien noir qui les emprisonnait était mort, mais les enfants ne pouvaient pas s’en rendre compte.  Les enfants étaient une coquille vide d’eux-mêmes. Ils avaient perdu leurs pensées et leurs sens normaux.  Ils étaient tourmentés par la douleur.

« Tout ira bien maintenant, les enfants.  On va vous aider ! »

« Sienna, Sienna ! »

« Ça fait mal. Ça fait mal ! »

« Je veux voir ma mère.  Maman. »

L’espace commun était en désordre.  Combien d’enfants y avait-il ici ?

Le nombre de cadavres de monstres qu’ils avaient découverts en venant au 3ème étage était insignifiant comparé au nombre d’enfants ici.  Si chaque enfant ici devenait un monstre,….. Si l’armée du Roi Démon prenait le contrôle de ses monstres pour attaquer les autres villes de ce royaume……..

« La guerre avec l’armée du Roi Démon sera un peu précipitée…. »

Ils avaient fait beaucoup d’efforts pour transformer les enfants en monstres, mais ils furent tués et jetés à l’intérieur du donjon.  Le magicien noir décapité par Maetel avait raconté des bêtises sur une expérience. Il semblait qu’ils n’essayaient pas simplement de transformer les enfants en monstres.

« Non, ce n’est pas le moment d’avoir de telles pensées… »

Artpe prit l’Obsidienne de la cupidité.  A ce moment, le flux d’énergie à l’intérieur de l’espace commun changea.

Il y avait une faible malédiction dans l’air et une énergie perverse qui s’échappait des cadavres. Puis il y avait l’énergie de malédiction qui régnait parmi les enfants innocents.

Tout cela fut changé en fumée noire.  Cette fumée noire inonda Artpe et l’obsidienne qu’il tenait.

« Koohk. »

« Artpe !? »

Maetel avait été submergé par le spectacle créée par Artpe.  Cependant, elle poussa un cri quand elle le vit saisir sa tête.  Artpe secoua la tête comme pour lui dire qu’elle n’avait pas à s’inquiéter pour lui.

Il utilisait l’obsidienne sur de nombreux enfants à la fois.  Même s’il était le possesseur de la capacité Lire toute Création, il ne pouvait pas échapper au mal de tête créé par cet acte…….  Mais il préféra supporter le mal de tête plutôt que de voir le cœur du héros s’effondrer ici.

« Tu devrais réconforter les enfants.  Il y a un lien étroit entre la malédiction et leurs émotions… Si tu leur parles d’une voix calme, ça devrait être suffisant.  S’il te plaît, fais ça pour moi. »

« Je comprends. »

Il était difficile de dire s’il s’agissait d’humains ou de déchets s’ils étaient vus de loin.  Les enfants étaient négligemment jetés ensemble dans un tas. On pouvait dire qu’on ne leur donnait pas beaucoup de nourriture ou d’eau.  C’était l’environnement parfait qui allait alimenter l’avancée de la malédiction.

« Sienna ! Sienna, où es-tu ! »

Aena n’arrêtait pas de crier le nom de sa dongsaeng pendant qu’elle marchait parmi les enfants.  Il semblait qu’elle n’avait aucune chance de le retrouver. Artpe n’avait aucune raison de l’arrêter.  Il comprenait parfaitement ce qu’elle ressentait en ce moment.

« Tout ira bien, les enfants.  Vous irez tous bien maintenant…..  Vous vous en sortirez. »

« Sienna… S’il te plaît ! »

« Ah. Ooh-ahhhhhhhh… »

C’était presque un miracle pour eux.  A ce moment-là, ils entendirent une voix qui illumina le cœur de Maetel, Aena et Artpe.  Au milieu des enfants qui gémissaient de douleur, ils entendirent certainement une voix qui retint leur attention !

« Artpe ! »

Il y eut une prise rapide dans sa voix quand Maetel poussa un cri de joie.  Comme s’il avait attendu ce moment, il commença à lui donner des instructions.

« Déplaçons-le ! De plus en plus d’enfants seront libérés de l’emprise de la malédiction ! »

« Oui ! »

Maetel versa des larmes de joie en prenant l’enfant.  Ce n’était pas seulement cet enfant.  Elle sépara les enfants en proie à la douleur, de sorte que chaque enfant ait sa propre zone de repos.  Elle embrassait et caressait les enfants.

Son cœur était dans un état exacerbé par la rage qu’elle ressentait.  Cependant, son cœur s’était maintenant calmé. Elle dirigeait une quantité infinie d’inquiétude et de sympathie vers les enfants.  Quand il vit cela, Artpe poussa un soupir de soulagement même s’il souffrait d’un mal de tête.

« Ah, ah-ooh-ooh-ooh ? »

« Je… Je vois encore.  Qui es-tu, Noona ? »

« Je veux que t’aies un peu plus de patience avec moi.  Tu vas bientôt te rétablir complètement ! »

Plus le Mana se précipitait vers l’obsidienne, plus les enfants reprenaient conscience en se libérant de la malédiction.  Tout commença avec un enfant. Le nombre était passé à 10, 50…… Les expressions des autres enfants commencèrent à se calmer.  

« Incroyable, Artpe….  Tu es incroyable. »

« Sienna ! »

Le nombre d’enfants prenant conscience dépassait les 100, mais Aena n’avait pas encore vu sa dongsaeng.  Aena calcula la date de sa capture. Sa dongsaeng n’avait pas dû être parmi les monstres assassinés……

Artpe se mordit fermement les lèvres en vérifiant l’état de l’obsidienne noire.  L’obsidienne avait noirci au point d’indiquer qu’elle avait presque atteint sa limite.

Il savait qu’il y avait une limite à ce qu’il pouvait stocker, mais il s’était rempli trop vite.  Cette quête avait été beaucoup plus vaste qu’il ne l’avait prévu.

Heureusement, Artpe s’était préparé au pire, alors il avait un plan d’urgence en cas de besoin.

« Renforcement. »

Au cours du processus de nettoyage du donjon du débutant avec Maetel, il avait acquis la compétence Renforcement.  Ce n’était pas seulement une compétence de renforcement normale. Cette habileté lui permettait d’améliorer un artefact à sa fondation.  Dans sa vie antérieure, Artpe n’avait pas osé rêver d’obtenir une telle compétence. C’était une compétence du Rang SSS !

Cette compétence était entre les mains d’Artpe en ce moment.

Il pouvait voir la structure de tous les objets grâce à sa capacité Lire toute création, et maintenant il avait la compétence Renforcement.  Il pouvait utiliser le Renforcement sur des parties spécifiques d’un objet, et il était possible pour lui de renforcer un objet qui était censé être impossible à renforcer.  En gros, c’était un code de triche.

C’était ce qu’il supposait.  Il fut possible de renforcer l’Obsidienne de la cupidité avec sa compétence de Renforcement.  En un éclair, la moitié de l’énorme réservoir de mana d’Artpe fut consommée par l’obsidienne. L’obsidienne brillait plus qu’auparavant, et sa taille avait augmenté.

Une fois de plus, le flux d’énergie à l’intérieur de l’espace changea.   Lorsque le taux d’absorption de l’obsidienne était renforcé, le mana maudit caché dans le corps des enfants ne pouvait résister à la traction de l’obsidienne.  

« Ggoo-ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! »

« Ça fait mal.  Ça fait trop mal ! »

Des cris de douleur éclatèrent de divers endroits.  Cependant, la douleur était la preuve qu’ils étaient vivants.

Les cris se transformaient en cris de joie et le désespoir en joie.

Artpe contrôlait beaucoup de flux de Mana, alors il avait l’impression que sa tête allait éclater.  Il ignora la douleur en continuant à augmenter le taux d’absorption. Cela allait être une comédie tragique si des monstres naissaient, parce qu’il traînait.

« Sienna… Sienna ! »

« U…unni. »

Ce fut à ce moment qu’Aena trouva sa dongsaeng.  Sa dongsaeng était étendu parmi les enfants. Elle avait à peine pu reprendre conscience grâce au pouvoir d’Artpe, et elle avait pu faire face à sa unni.

Artpe jeta un coup d’œil vers eux et il perdit ses mots.

« U…unni. »

« Sienna ?  Sienna, qu’est-ce qui ne va pas !  Sienna ! »

Une comédie tragique était sur le point de se produire en ce moment même.

« Unni, ça fait mal.  J’ai tellement mal à la tête et à la poitrine.  Unni, unni. »

« S…Sienna !  Magicien-nim ! Ma Sienna est…. ! »

Artpe n’avait pas répondu à l’appel d’Aena.  Il se tut fermement, mais il pouvait voir les informations concernant la jeune fille nommée Sienna.

[Sienna]

[Niveau : 1]

[Force : 6  Agilité : 7 Endurance : 14  Énergie magique : 23]

[Progrès de la transformation en une espèce magique de basse classe  – 33 %]

[Expérience réussie]

La malédiction appliquée à Sienna avait été un succès, et elle était en train d’être transformée en monstre.  Il pouvait essayer d’extraire l’énergie de la malédiction, mais le changement avait déjà commencé. La malédiction et son Mana étaient enchevêtrées, de sorte que ses actions pouvaient la faire souffrir davantage avant sa mort.

C’était une situation absurde.  Comment ça se faisait que le timing ait été comme ça ?  Pourquoi fallait-il que ce soit la dongsaeng d’Aena? C’était une situation des plus risibles dans laquelle il se retrouvait.  Cette histoire semblait faite sur mesure pour l’histoire d’un héros. Cela l’amena presqu’à se demander si ce scénario avait été construit dès le début.

« Magicien-nim !  Le visage de ma dongsaeng s’assombrit……  Magicien-nim ! »

«······»

Maetel s’occupait des autres enfants.  Son visage se raidit quand elle réalisa de quoi parlait Sienna.  Cependant, elle n’était pas comme Aena qui n’arrêtait pas d’appeler Artpe.  Elle posa une question à Artpe d’une voix calme.

« Artpe… Sommes-nous arrivés trop tard pour cet enfant ? »

« Tu… »

Que comptait-elle faire s’il était trop tard pour faire quoi que ce soit ?  Artpe avait peur de sa réponse, alors il ne posa pas la question. Elle était extrêmement pure, et elle voulait sauver les enfants.  À l’avenir, il savait qu’elle allait regretter sa décision si les choses allaient dans cette direction.

« G…guerrier-nim. Elle peut s’en remettre.  Il n’est pas trop tard pour Sienna ! Guerrier-nim !  S’il te plaît, dis-lui quelque chose de sensé, magicien-nim ! »

Il semblait qu’Aena pouvait sentir ce que Maetel avait l’intention de faire.  Ses yeux se tournèrent alors qu’elle s’accrochait désespérément à Maetel.

Elle n’était que de niveau 1, donc elle n’avait pas le pouvoir d’arrêter Maetel.  Cependant, Maetel ne pouvait plus avancer quand elle tourna son regard vers Aena. Le visage de Matel fut aussi déformé.

« Aena….  Et si Sienna faisait du mal aux autres enfants…..  Qu’est-ce que tu ferais ? Que ferais-tu si les autres enfants étaient impliqués…. ?   Je ne connais pas la réponse. Je suis désolée, Aena. Je ne sais pas…. »

« Tu ne peux pas, guerrier-nim !  S’il te plaît, sauve Sienna ! Magicien-nim, magicien-nim ! »

Il semblait que la conversation avec Aena ait eu pour effet de pousser Maetel vers un résultat défavorable pour Aena.  Maetel ferma les yeux avant de les ouvrir. Sienna commençait à changer, alors Maetel se dirigea lentement vers elle.

« Un instant, Maetel. »

Artpe arrêta Maetel à ce moment-là…  L’obsidienne avait atteint le Rang S grâce à la puissance de la compétence Renforcement.  Il avait absorbé toute la malédiction des enfants sauf celle de Sienna.

Il n’y avait plus une seule once de malédiction dans l’air.  Peu importe ce que l’armée du Roi Démon avait prévu ici. Une partie de leur plan s’était soldée par un échec.  A ce stade, la quête pouvait être considérée comme un succès.

Bien sûr, cela allait être vrai s’ils excluaient une personne, la dongsaeng d’Aena.

« J’ai dit stop, Maetel.  La quête n’est pas encore terminée. »

Maetel continua à marcher vers l’enfant, mais elle s’arrêta docilement quand elle l’entendit l’appeler.

« Artpe, peut-être…. »

Sa bouche s’ouvra.  Sa voix trembla.

« Est-il possible… ? »

« Tu devrais dégainer ton épée.  On ne sait pas quand elle s’enfuira. »

« oui. »

Maetel dégaina son épée de ses mains tremblantes.  Aena ne s’accrocha plus à Maetel. Elle regarda juste Artpe avec des yeux suppliants.

Alors qu’il recevait les regards suppliants des deux filles, il poussa un long soupir en avançant.

Au fond, Artpe n’aimait pas les aventures.  Il était d’avis que les aventuriers ne devaient pas faire d’aventures.

Il n’y avait aucune raison de prendre des risques inutiles pour lui.  Il n’y avait aucune raison qu’il s’attende à un échec.

Il pouvait vérifier toutes les réponses avec sa capacité Lire toute création.  Il devait agir quand il avait les bonnes réponses. C’était aussi simple que ça.

Cependant, il regardait la fenêtre d’information de Sienna.  Elle semblait dans une situation désespérée, mais deux choses dérangeaient Artpe.

Tout d’abord, il y avait l’ambiguïté du terme ‘espèce magique de basse classe’ écrit dans ses informations.  Deuxièmement, il vit le mot ‘Expérience réussie’. Il n’avait pas été capable de voir ces mots chez les enfants qui avaient été transformés avec succès en monstres.

Et si le but des tests n’était pas de transformer des enfants en monstres? Si c’était leur but, ils auraient marquer ces monstres comme des sujets d’essai réussis.  Pourquoi les tuer une fois transformés en monstres ?

En y réfléchissant, il n’arrêtait pas de se poser des questions sur le mot « espèce magique de basse classe ».  Bien sûr, les monstres étaient du genre magique. Alors pourquoi utilisaient-ils l’expression particulière espèce magique ?

Quand il découvrit la malédiction pour la première fois chez Aena, il avait vu la même phrase.  À son temps, cela n’avait pas attiré son attention. Cependant, peut-être Artpe opérait-il sous un faux prétexte ?

Et si les magiciens noirs et l’armée du Roi Démon ne visaient pas une simple transformation en monstre ?

Et si le fait que les enfants aient été complètement transformés en monstres était considéré comme un échec ?  Et s’ils avaient été tués pour cette raison ?

Et si Aena et Sienna avaient quelque chose de spécial ?

Et si Sienna était le  » seul  » succès de leurs expériences ?

« Koo-koo-koo-ahhhhhhhhh. Ça fait tellement mal, Unni.  Unni, unniiiiiiii ! »

« Sienna, non !  Sienna ! »

« Artpe !  Vite ! »

Quand il pensait au type d’espèce magique……  Il pourrait s’agir de la « race des démons « .

Ce test visait à transformer les humains en démons.

« Merde.  Ce satané Roi Démon»

Si c’était vraiment le plan du Roi Démon, peut-être que celui-ci avait trouver un plan de ‘contrôle’ qui différait de celui de sa vie précédente !

« Peut-être qu’il pense à utiliser le ‘Contrôle Absolu’ sur tous les êtres de ce monde ! »

Artpe grinça des dents en criant ces mots.  Il ne pouvait plus rester calme.

La quantité massive de mana stockée dans son corps fut transformés en fils de Mana.  On pouvait croire qu’il avait poussé des ailes.

Les fils sombres de Mana s’accrochaient au corps entier de la fille humaine qui se transformait en démon.  Artpe commença à utiliser désespérément son Mana.

« Je ne te laisserai pas faire ça ! »

Les yeux d’Artpe brillaient d’une lumière pourpre.

« Je ne te laisserai pas l’avoir, fils de pute ! »

Il pouvait voir au-delà de tout pour arriver à la vérité.  Sa capacité innée le conduisait toujours sur la bonne voie.  Il combina cette capacité avec un sort unique appelé « fils de Mana ».

Il était censé être impossible de combiner les deux capacités, mais elles étaient combinées.  Le corps de la fille était transformé à une vitesse incontrôlable. Son corps tremblait.

Le mana à l’intérieur de son corps commença à couler à reculons sous la direction des fils de mana.

Le héros fit un miracle à ce moment-là.

Unni : grande soeur

 Chapitre précédent ||Chapitre suivant  

À propos de l’auteur

admin administrator

3 commentaires pour l’instant

MehlrothPublié le6:09 - Fév 4, 2019

Merci pour les chapitres

HiganbanaPublié le10:40 - Fév 4, 2019

Merci pour ce chapitre

J’était tellement tendu sur la scène de fin.
Quand Arpte ouvre son cœur, des miracles naissent.

drakPublié le11:50 - Fév 4, 2019

merci pour les chapitres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :