Chapitre 57: Délicatesse de la bibliothèque zéro #3

Paradmin

Chapitre 57: Délicatesse de la bibliothèque zéro #3

Traduction :   MEDHIM                                          Edition : Ludivine59


 

« Les préparatifs sont terminés », dit Théo.

Vince, qui était aussi plongé dans la lecture, regarda Théo. Vince savait combien Théo s’était concentré au cours des six derniers jours, mais il ne put s’empêcher de s’exclamer avec admiration. Le livre [La chanson de combat] était célèbre pour sa théorie et son vocabulaire qui étaient différents des systèmes magiques existants. Il y avait quelques phrases qui n’étaient pas claires, attestant de leur origine étrangère.

« Mais moins d’une semaine pour l’apprendre… La compréhension de Théo dépasse mes attentes ! »

La couverture du livre était devenue encore plus abîmée au cours des six derniers jours. Dans une situation où la compréhension n’atteignait pas 100 %, l’appeler [complète] pouvait être offensant. Il était difficile, cependant, de comprendre le contenu du livre sans l’auteur.

Les différences de perception entre l’auteur et le lecteur : le décalage entre les époques et les civilisations, les différentes interprétations des différentes expressions, etc… Lorsque ces erreurs furent éliminées, Théo en avait compris 95 %.

Vince n’avait déjà rien à apprendre à Théo sur [La Chanson de combat]. En fait, Théo pourrait avoir une compréhension plus profonde dans certaines parties. Il n’était pas exagéré de dire que l’habileté en magie était différente de la compréhension.

Il était impossible pour Théo, d’améliorer la magie en tant que magicien du 5ème Cercle. Si c’était aussi simple, d’autres magiciens auraient déjà crée la magie améliorée. Dans cette situation, il ne pouvait que laisser Gluttony manger le livre.

« Hooo… Alors je vais commencer. » Théo prit une profonde inspiration et étendit la main.

C’était la troisième fois qu’il vivait une telle expérience.

La première fois, ce fut lorsque Gluttony mangea la [Magie balistique] d’Alfred Bellontes et partagea l’expérience d’Alfred sur le champ de bataille. Le souvenir du tir de la balle magique était encore gravé dans son esprit.

La deuxième fois, ce fut lorsque l'[Introduction à la magie élémentaire] fut mangée et que Théo rencontra Myrdal. Myrdal avait négligemment vu à travers Théo, et avait appelé Mitra pour que Théo fasse un contrat avec elle.

« Que va-t-il se passer cette fois ? »

Les deux livres précédents étaient des livres « Rares », mais le rang de ce livre-ci était « Trésor ». Il était probable qu’un phénomène imprévisible allait se produire.

« …Mange. »

-J’ai attendu, Utilisateur !

La main gauche de Théo tenait le livre ouvert, et la langue émergea et trouva sa proie. Gluttony s’arrêta un moment comme s’il appréciait le goût de la [Chanson de combat] avant de l’avaler. Ce fut le moment où le livre de la Bibliothèque zéro fut définitivement perdu.

[‘la Chanson de combat’ a été mangée. Ta compréhension est très élevée.]

[La magie unique  ‘ la chanson combat’ a été acquise.]

[Un livre original a été mangé. Vérification du taux de synchronisation avec Lee Yoonsung… Il est jugé à un niveau très approprié. Lee Yoonsung interagira avec l’utilisateur. Lee Yoonsung a accepté la connexion spirituelle.]

[La synchronisation commence.]

Ses oreilles commencèrent à bourdonner quand il entendit la voix familière du guide. Tandis qu’il ressentait le sentiment de confusion qui venait avec la séparation forcée de sa conscience, Théo s’effondra silencieusement sur le lit.

La voix inquiète de Vince résonna alors que la conscience de Théo était aspirée.

Théo tomba dans l’abîme infini de la connaissance à l’intérieur de Gluttony.

***

Wuuuuong….

Tandis que Théodore reprenait conscience, un vent rafraîchissant souffla sur son visage. Ce n’était pas un vent que l’on pouvait sentir dans les plaines. Il le savait de par ses expériences passées en jouant dans une vieille vallée de montagne.

Il s’agissait d’un vent léger que l’on pouvait sentir près d’un sommet de montagne. Les lèvres de Théo bougèrent d’elles-mêmes lorsqu’il comprit ce fait.

« ….Comment c’est ? C’est un bon vent ? » C’était une voix que Théo n’avait jamais entendue auparavant.

Comme il était déjà entré dans le corps d’Alfred, Théo accepta rapidement la situation. Il était à moitié confiant quand il perdit conscience en entendant le mot ‘synchronisation’. Alors le propriétaire de ce corps doit être le magicien, Lee Yoonsung, qui avait écrit [la Chanson de combat].

« Au fait, à qui parlait-il à l’instant ? »

« Toi, la personne qui est dans mon corps en ce moment. »

« Heok ! » Théodore fut ébranlé d’une expression surprise lorsqu’on lui parla.

Qu’il l’ait cru ou non, l’homme se tenait debout et pointait son doigt dans une direction. Le regard de Théodore suivit ce doigt. Puis, au loin, un bâtiment en bois qui ressemblait à un grand manoir apparut devant lui. Même s’il regardait du haut d’une montagne, la structure était bien visible.

« Je suis né dans la famille Lee de la Danse des Fées qui protège les montagnes du Baekun. Si c’était dans les pays occidentaux, ce serait comme être le successeur d’une famille de chevaliers. »

‘Les pays occidentaux ? Peut-être une personne de l’Est ?’

« Oui, il semble que ce n’était pas connu après ma mort. »

« Un oriental ! » La conscience de Théodore s’éveilla un instant.

Il y avait un endroit au sud-est du royaume Meltor et on ne pouvait y accéder qu’en traversant la mer. C’était un endroit où l’aura était prédominante à la magie, de sorte que les magiciens y étaient des magiciens indépendants.

« Comment un oriental est-il venu à Meltor et a créé sa propre magie comme la Chanson de combat?» C’était naturel pour Théo de s’interroger à ce sujet.

« Eh bien, écoute-moi », dit Lee Yoonsung avec un sourire amer. « Je suis né avec un statut élevé, mais le chemin de ma vie n’a jamais été droit. Je suis né avec un corps incapable d’utiliser l’aura. Dès que ce fait a été révélé à ma famille, j’ai été retiré du registre familial et conduit au sommet de la montagne. »

La voix de Lee Yoonsung était calme alors qu’il regardait en arrière dans les souvenirs de sa vie. Il y avait une hutte miteuse qui semblait sur le point de s’effondrer, et des images de la nourriture laissée par un serviteur qui traversèrent l’esprit de Theodore. Les souvenirs de Lee Yoonsung affluèrent naturellement à Théo sous l’influence de la synchro.

« C’était mon destin, mais je ne pouvais pas l’accepter. »

Heureusement, Lee Yoonsung avait été un garçon intelligent. Après des mois de préparation, il avait quitté la cabane et avait décidé de tourner ses yeux vers la magie.

À l’âge de 15 ans, il avait quitté les chaînes de montagnes accidentées pour entrer dans un royaume magique. Il a eu quelques expériences presque mortelles, mais il avait réussi à traverser le continent avec des bijoux qu’il avait volés à sa famille.

Après plusieurs tours et détours, il était arrivé à Meltor.

« Heureusement, j’ai rencontré un bon professeur. Grâce à lui, j’ai pu commencer mes recherches dans une tour magique et développer une magie basée sur les secrets de ma famille dont je me souviens depuis mon enfance. C’est la [Chanson de combat]. J’ai réussi à l’achever en 20 ans.»

« C’est incroyable. » Théodore l’admirait vraiment.

Non seulement il avait traversé les continents à l’âge de 15 ans, mais Lee Yoonsung avait terminé sa mission dans un pays inconnu. Malgré son manque de talent, il avait été le pionnier de son propre destin.

« Mais cette magie n’était pas parfaite. Puisque c’était basé sur ma famille, j’ai ajouté des choses inutiles afin de remplir cette culpabilité. J’essaierai de t’apprendre la version complète de [La Chanson de combat] avant ton départ. » Pendant que Lee Yoonsung parlait, il prit position.

Simultanément, les cercles sur son cœur commencèrent à chauffer. Comme une roue à aubes, le pouvoir magique ruissela comme des ruisseaux d’eau et remplit le corps. Au fur et à mesure que la magie s’écoulait au rythme des battements de son cœur, le son de [La Chanson de combat]  résonna dans le corps partagé par les deux personnes. C’était un flux violent qui fut assez intense pour faire trembler ses épaules.

« Du fait que nous sommes appelés le clan de la danse des fées, l’art martial de ma famille est proche d’une danse rythmée. J’ai recréé le flux d’aura à travers la chanson de combat pour moi, qui n’avais pas le droit de l’utiliser ! » Lee Yoonsung parla furieusement tout en bougeant son corps.

Alors que la passion incontrôlable s’échappait, sa danse douce changea de forme.

Kung ! Ses pieds devinrent fermes contre le sol.

« Une puissance effrayante… »

Tandis que Lee Yoonsung se concentrait fermement sur le sol comme une écaille de tortue, il étendit son poing. Son poing était si puissant que l’air explosa sous l’effet d’une onde de choc.

Peeng !

Lee Yoonsung déploya ses arts martiaux sans aucun repos, ne se souciant même pas si ses vêtements étaient emportés. Chaque fois qu’il faisait un mouvement de danse, le sol tremblait et l’air explosait. C’était une explosion de violence qu’il ne pouvait pas imaginer en tant que magicien.

Magie née des arts martiaux, arts martiaux créés avec la magie….

Théo oublia son admiration et se concentra autant que possible sur Lee Yoonsung en sachant qu’il était idiot de laisser passer cette occasion unique dans sa vie. Que Lee Yoonsung en fût conscient ou non, il continuait à bouger sans aucune hésitation.

« Plus tard, je suis retourné dans ma famille. Je voulais prouver que je n’étais pas une personne sans valeur qu’ils pouvaient ignorer. »

Puis il rugit comme une bête et donna un coup de pied droit dans l’air.

Kwang !

La pression du vent causée par le coup de pied fit s’envoler la hutte sans laisser de trace. Sa passion bouillonnante déplaça davantage le pouvoir magique, augmentant la puissance de l’art martial. Au bout de quelques temps, Lee Yoonsung cessa d’envoyer des coups de pied dans les airs. Malgré le désordre qu’il provoqua dans la hutte, il n’en était pas moins à bout de souffle.

Sa voix tremblait comme une tempête. «….Mon père était encore en vie à l’époque. Son visage s’était déformé quand il a dit que je me vendais pour de la magie. Malgré le fait que j’étais meilleur que n’importe qui d’autre dans la famille. »

La passion de Lee Yoonsung disparut, et lui-même finit par murmurer d’une voix vide.

Alors que ses paroles touchaient à leur fin, il y eut une tristesse qui n’avait jamais existé auparavant.

C’était une partie de son âme qui avait été laissée dans le livre de la chanson de combat.

« Alors, je suis retourné au royaume Meltor, et j’y ai passé le reste de ma vie. J’ai peut-être payé le prix pour avoir abusé de mon corps pendant le processus de création de cette magie. »

Créer de nouveaux sorts était un défi, et de nombreux magiciens étaient morts dans leurs tentatives. Un seul échec avec  [La Chanson de combat] pouvait déchirer ses muscles et causer la défaillance de ses organes internes. En somme, Lee Yoonsung frôla la mort après que la magie fut complétée.

Il parla d’une voix qui semblait plus solitaire que jamais : « Je ne savais pas que j’aurais un successeur de cette façon, mais je ne te demande rien du tout. En fin de compte, je ne suis qu’un fragment du stupide Lee Yoonsung. Au contraire, je voudrais te remercier. »

« Me remercier… Qu’est-ce qu’il veut dire par là ? »

« C’était une vie idiote où je ne pouvais rien laisser derrière moi. La magie que j’ai créée n’était pas complète, et ma famille ne m’avait pas reconnu. Je ne sais pas comment je suis mort, mais ce n’était pas une vie satisfaisante », dit-il à personne en étendant les mains dans l’espace vide.

C’était une posture étrange où sa paume était placée sur le poing de l’autre main. Théo ne le connaissait pas bien, mais c’était l’étiquette orientale appelée « salut du poing et de la main ». C’était l’appréciation de Lee Yoonsung pour Théodore Miller, qui hérita du résultat de sa folie.

À ce moment-là, le monde de Lee Yoonsung commença à s’effondrer.

« J’espère que cela t’aidera un peu dans ta vie, jeune homme »

Théo ne put répondre à ses paroles gracieuses car le monde s’effondra. Puis, comme toujours, la fonction désagréable de Gluttony expulsa la conscience de Théo. Tandis que l’apparition de Lee Yoonsung regardant les montagnes Baekun, la troisième expérience de synchronisation de Theo prenait fin.

[La synchronisation avec Lee Yoonsung est terminée.]

[Le taux de synchronisation est de 92,8%, l’expérience est maintenue.]

La magie unique [La Chanson de combat] fut restaurée à son parfait état. L’expérience de Lee Yoonsung se transforma en compétence pour cette magie.

[L’adéquation entre Lee Yoonsung et l’utilisateur Theodore Miller est assez élevée. Selon le corps de l’utilisateur, certaines compétences et capacités de Lee Yoonsung seront transmises. Comme les capacités physiques de l’utilisateur augmenteront considérablement, une longue période de sommeil est nécessaire. En attendant, Gluttony va aussi s’endormir.]

[A présent tu dormiras pendant 30 heures et 12 minutes.]

Chapitre précédent ||Chapitre Suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

1 commentaire pour l’instant

HiganbanaPublié le9:54 - Fév 4, 2019

Merci pour ce chapitre

J’ai de la penne pour cet homme.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :