Chapitre 104 – Invités exotiques (2)

Paradmin

Chapitre 104 – Invités exotiques (2)

 

L’attitude franche de Théo avait surpris Orlando. Orlando faisait plus de deux mètres de haut et avait le sang d’un lion, Théodore ressemblait à un nain à côté de lui. Les elfes avaient des pouvoirs étranges, mais aucun d’entre eux ne pouvait s’opposer à son extrême puissance.

Alors pourquoi personne n’arrêtait-il l’impudence effrontée de cet humain?

‘Non, j’ai clairement ressenti quelque chose d’inquiétant…’

Contrairement à son ignorance, l’intuition d’Orlando était modérément sensible. Sinon, il n’aurait pas survécu en tant que chef de clan dans la Grande Forêt, où tous les types de dangers étaient présents. Au moment où Orlando se trouverait dans une situation vraiment dangereuse, il s’enfuirait sans hésiter. De même, dès qu’il réalisait qu’il ne pourrait pas gagner, il inclinait la tête, cela lui avait permis de préserver sa vie jusqu’à présent.

En ce moment même, son intuition sonnait l’alarme.

« … Ne me fais pas rire! »

Cependant, Orlando ignora l’avertissement. Pourquoi devrait-il avoir peur d’un homme humain d’apparence douce et faible? De plus, de nombreux elfes regardaient la commotion. Orlando avait grandi à l’abri et ne connaissait que les humains dont parlaient les aînés de la tribu.

Crunch, crunch.

Les muscles massifs d’Orlando se gonflèrent lorsque sa peau changea en celle d’une bête, tandis que ses ongles longs et acérés avaient assez de force pour déchirer de l’acier. Il pourrait normalement battre un troll et, dans cet état, il pourrait même tuer un ogre à deux têtes. Les roches dures et les grands arbres ne pourraient pas résister à ses poings.

C’était la forme de la bête, symbole de la force des hommes-bêtes.

«Mes qualifications! Un humain faible ose remettre en cause mes qualités!» Orlando releva la tête et cria de façon menaçante. Le contour de ses cheveux avaient reculé sous sa forme de bête, mais il n’était pas devenu stupide.

Orlando semblait penser que peut-être cet homme devant lui était confiant parce qu’il était un « magicien ». L’homme ne portait pas d’épée à la taille et ne protégeait pas son corps avec du métal. Seuls les magiciens se présenteraient avec confiance comme ça.

‘Je ferai en sorte que la bouche de ce gars ne puisse pas prononcer un sortilège!’

Il regarda l’expression toujours blasée sur le visage de Théodore et cria en pointant le doigt: «La tribu des lions de pierre est une tribu courageuse qui utilise ses poings! Si tu veux être qualifié, prouves-le avec ton corps! Ce ne sera pas injuste si nous nous battons avec nos poings!»

Bien sûr, c’était injuste. C’était le résultat de la pensée frénétique d’Orlando. Si l’adversaire n’acceptait pas le défi, il l’appellerait un lâche et s’enfuirait. Si cela était accepté, il pourrait assommer l’humain. Orlando était terrifié par la magie comme le feu et les éclairs, mais il était convaincu qu’il pourrait gagner s’ils utilisaient leurs poings.

La réaction de son adversaire était donc encore plus surprenante.

«… Se battre avec nos poings juste ça? C’est tout?»Demanda Théodore. Les autres magiciens ne pouvaient s’empêcher de sourire ou de se couvrir la bouche.

Les mages de guerre ne tuaient-ils pas les chevaliers sur le champ de bataille? De plus, Théo était la personne qui avait vaincu Rebecca, le génie de l’empire. Alors, ils n’avaient pas d’autre choix que de rire. C’était le moment où les mots «courageux et ignorants» étaient entrés dans leurs esprits.

Leur réaction assomma Orlando, mais Théo s’avança et se tourna vers Ellenoa.

Elle comprit tout de suite sa signification et hocha la tête. [Je comprends. Je vais assumer le rôle d’arbitre pour vous deux. Chef Orlando, vous avez vous-même fait cette suggestion, ne vous plaignez pas plus tard?]

« O-Bien sûr que non! » Répondit Orlando qui s’avança vers Théodore.

Vu la différence de poids, il pouvait assommer l’adversaire avec un poing. Orlando avait fait l’offre lui-même, mais pour une raison quelconque, il sentait la sueur couler dans son dos.

‘Ça ne peut pas être vrai! Mon poing ne peut pas être arrêté!’ Il essaya de réajuster son état d’esprit alors qu’il fixait Théo.

«Je vais vous faire des concessions. Vas-y calmement», dit Théo.

Ces mots étaient décisifs. L’orgueil blessé d’Orlando le fit se mettre en colère et sa peur disparut au loin. La bête utilisa son poing.

Kwaaaaang!

Avec la fumée blanche, il y avait un rugissement électrisant. Le rugissement d’un homme puissant, qui dirigeait un des clans de la Grande Forêt, effraya les oiseaux. Cependant, la chose encore plus menaçante était son poing. Il n’était pas exagéré de dire que le poing qui contenait les forces physiques extrêmes pouvait briser une petite colline.

‘Meurt!’

Orlando avait une forte détermination et…

Paang!

La main gauche de Théodore le bloqua.

«… Ton coup de poing est plus faible que je ne le pensais. Maintenant, c’est à mon tour?»

Grâce à la chanson de combat qu’il avait directement reçu de son fondateur, les capacités physiques de Théo étaient comparables à celles d’Orlando. En ce qui concerne les arts martiaux, les techniques de combat de Théodore étaient plusieurs fois plus complexes que celles du chef d’un clan des bêtes, qui n’avait qu’un pouvoir brut.

Cependant, Orlando ne connaissait pas la différence et était dévasté.

Théo fit un pas en avant et tendit son poing..

Puis il utilisa légèrement son pouvoir. Kwaang!

La bête vola dans les airs et Orlando ne put même pas crier car il était bouleversé. Son esprit était déjà dévasté par le choc. Le coup subit pénétra ses muscles et ses os rigides, endommageant l’intérieur. Si Théo avait voulu le tuer, Orlando serait mort sur le coup. Que pouvait-on dire de plus après avoir volé 10 mètres dans les airs?

«Kuwek, kuweeeek…» L’inconscient Orlando était appuyé contre un arbre, mais personne ne s’en souciait.

[Ensuite, je continuerai à donner des instructions.]

Le visage d’Ellenoa s’éclaira lorsque le groupe passa devant le misérable Orlando et descendit un escalier en bois.

Certains magiciens avaient même donné des coups de pied à Orlando à plusieurs reprises, mais aucun d’entre eux ne s’était arrêté. Il ne restait plus aucune dignité au lion déchu.

* * *

« C’était un homme stupide. » Théodore se mit à rire en arrivant dans sa chambre et se souvint de l’homme bête qu’il avait combattu.

Le pouvoir d’Orlando n’était pas mauvais en soi. Non, c’était vraiment excellent. Si Théo combattait un chevalier avec un tel pouvoir, ce serait délicat à bien des égards. Rebecca en était un exemple. La force harmonisée avec la technologie l’avait transformée en une plus grande menace.

Comparé à cela, le coup de poing d’Orlando n’était pas nouveau.

«Sans technique ni aura, il ne pourra pas s’occuper de moi. Maintenant, je sais pourquoi les clans des bêtes se sont retirés du continent.»

Une voix répondit au monologue cynique de Théo, -Eh bien, ne soies pas trop découragé. Il y a une raison au déclin du clan des bêtes.

« Qu’Est-ce que c’est? »

–C’est ambigu. C’est un mélange d’informations qui ne peuvent pas être dites et d’informations intermédiaires. Tu ne pourras peut-être pas comprendre, mais si tu veux l’entendre, je te le dirai.

Cela semblait être une information inconnue auparavant. Si des historiens étaient ici, ils donneraient leurs vésicules biliaires pour le savoir. Cependant, ce n’était qu’une simple curiosité pour Théo, qui hocha la tête.

Gluttony répondit par une seule ligne d’explication: – C’est parce que le roi des bêtes, Fenrir, a été assassiné par quelqu’un.

« … Je ne connais pas ce nom. »

-Je le savais.

Théo ne demanda rien de plus, mais Gluttony avait éveillé sa curiosité.

Bien que Théo ait lu de nombreux livres dans la bibliothèque de la tour magique, Fenrir lui était inconnu. Cela faisait seulement 500 ans que les clans des bêtes avaient commencé à décliner. Cependant, selon Gluttony, il y avait plus derrière.

Cependant, les inquiétudes de Théodore ne durèrent pas longtemps.

–C’est une forêt intéressante. Un arbre du monde reproduit avec le pouvoir d’Arv, un refuge pour les espèces disparues… Il est étonnant qu’un royaume elfe soit établi au milieu de celui-ci.

« Parles-tu d’Elvenheim? »

-C’est vrai. Les elfes vivaient à l’origine dans des colonies, mais ils ne sont pas une espèce avec une forte attache. Les hauts-elfes sont leur centre d’attention, mais un royaume va à l’encontre de leur identité.

C’était difficile. Théo n’avait que 20 ans, même s’il était intelligent, tandis que Gluttony était un grimoire dont on ne pouvait pas compter les années. C’est peut-être du sens commun pour Gluttony, mais il était obligé de dire beaucoup de mots pour expliquer.

Les elfes n’auraient pas dû créer un pays? Ou peut-être qu’ils ne pourraient pas en faire un? Elvenheim existait-il déjà?

Alors qu’il réfléchissait à ces questions, le coup suivant fut donné.

–Je ne savais pas qu’il y avait un grimoire ici. On dirait que je ne m’ennuierai pas trop en restant dans cette forêt.

«Quoi, grimoire? Dans la grande forêt?»

Au cours des dernières décennies, voire des siècles, les magiciens s’étaient rassemblés et avaient organisé les caractéristiques des grimoires qui avaient surgi dans l’histoire. Certains grimoires ressemblaient à des livres, et certains choisissaient leur propriétaire en utilisant leur libre arbitre.

La connaissance inhérente était différente, mais il y avait beaucoup de points qui se rejoignaient lorsque les grimoires étaient classés par comportement. Il y avait ceux qui se déplaçaient dans l’espace sans contrainte, ceux qui choisissaient leur propriétaire indépendamment de la volonté de ce dernier, ceux qui disposaient d’une méthode de communication inconnue, et ceux qui contrôlaient le corps de ce dernier. Le fait que les grimoires étaient rarement vus dans le monde humain était l’une des rares choses qu’ils avaient en commun.

Cependant, Gluttony avait déclaré qu’il sentait la présence d’un grimoire dans la Grande Forêt. Il parlait d’un ton agréable, comme si il attendait la réaction de Théo.

-C’est vrai. Je me souviens clairement de ce pouvoir. Je peux sentir la puissance du grimoire qui a commencé Ragnarok, la guerre qui a mis fin à l’ère de la mythologie.

«Ragnarok…!»

–À ce moment-là, Surtr le grand archimage utilisa un grimoire et brûla l’arbre du monde d’origine. Son nom est [Laevateinn].

L’information du grimoire apparut devant Théo.

[Laevateinn]

[-Un grimoire dans lequel le royaume du feu, Muspelheim est scellé. À l’époque du Ragnarok, Surtr avait pleinement exploité le pouvoir du grimoire et avait brûlé l’arbre du monde en libérant Muspelheim. Cependant, en retour, il a été réduit en cendres et on ignore où il se trouve en ce moment.

* La note du grimoire est «Légende».

* Une fois consommé ???

* Une fois consommé ???

* Quand consommé, ???]

… Un grimoire légendaire équivalant au culte de la mort! Les yeux de Théodore tremblèrent alors qu’il lisait la fenêtre d’informations.

C’était le même rang que le grimoire qui avait fait de son hôte une liche en trois mois? En outre, le contenu des informations sur Laevateinn était encore pire. Laevateinn était un grimoire contenant un monde isolé qui brûlait les arbres du monde. Il semblait viser Elvenheim.

Théodore s’était écrié involontairement: «Gluttony, tu as dit l’avoir sentie? Alors, sais-tu où se trouve le grimoire?»

Cependant, la réponse de Gluttony était décevante.

-Je ne sais pas. La distance était trop grande et le pouvoir ne s’était manifesté qu’un instant. C’était un hasard si j’ai même pensé que c’était Laevateinn.

«Alors, comment puis-je le trouver dans cette vaste forêt?» Demanda nerveusement Théo.

Gluttony se mit à rire. –Ne t’inquiète pas, il nous retrouveras bientôt.

« Quoi?»

–Le grimoire a besoin de sacrifices pour libérer le sceau et utiliser correctement son pouvoir. Et la nourriture préférée de Laevateinn est tout autour de nous.

Le feu du grimoire qui a brûlé l’arbre du monde… Une pensée traversa l’esprit de Théodore.

Gluttony ouvrit la bouche et dit avec un timing parfait: «Si il allume un feu dans cette forêt dense, il pourra libérer au moins deux sceaux… Cette forêt a également une chose qui est plus excellente que toute autre chose.»

«… Arbre du monde.»

–C’est vrai, Gluttony confirma d’une voix douce et sombre, comme un démon. Restes calme et attends. Le jour viendra où [Laevateinn] aura atteint notre bouche.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

1 commentaire pour l’instant

MehlrothPublié le10:31 - Avr 9, 2019

Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :