Chapitre 106 – Invités exotiques (4)

Paradmin

Chapitre 106 – Invités exotiques (4)

 

‘Il est encore temps, car il utilise sa deuxième forme. Le problème, c’est comment puis-je persuader les gens d’ici… ‘

Théodore se rappela calmement des informations qu’il avait entendues de Gluttony.

Un monde où le ciel, la terre et la mer ont tous brûlé… «Muspelheim» était un monde scellé. C’était un cristal de pouvoir qui brûlait tout ce qui était en vie et était l’un des rares grimoires à pouvoir ouvrir son propre sceau sans propriétaire.

La première forme était un animal de feu qui brûlait les arbres. La deuxième forme était un géant de feu, une incarnation de flammes comme on le voyait dans la vidéo. Il était déjà au niveau d’une catastrophe nationale et il faudrait une opération massive pour l’arrêter.

Cependant, ce n’était rien comparé aux troisième et quatrième formes. Théo se souvint du frisson qu’il avait ressenti quand il l’avait entendu pour la première fois et avait répété le nom dans son esprit: «… Fafnir».

La troisième forme était un type de forme transitoire, un tourbillon de feu qui donnerait naissance à un dragon. La quatrième forme de Laevateinn était un dragon. Ils étaient réputé pour être l’espèce la plus puissante du monde.

C’était un dragon diabolique de l’Antiquité qui existait littéralement pour la destruction. Les bêtes touchées par son souffle brûlaient tandis qu’elles hurlaient, la terre qui serait touchée deviendrait si sèche que plus rien ne pourrait poussé dessus.

Selon l’histoire, ce dragon transformait tous les endroit où il allait en une zone où la vie ne pourrait plus exister. Le grimoire Gluttony expliqua simplement que les flammes de Fafnir avaient provoqué la naissance du Plateau Rouge.

Puis, ajouta-t-il d’une voix sourde, -Laevateinn est un grimoire du type manœuvre autonome, mais il restera en sommeil jusqu’à ce qu’il soit amené près d’une forêt. Il y a beaucoup d’incertitudes à propos de cette situation.

‘Est-ce que quelqu’un a intentionnellement créé cette situation?’

C’était logique de le penser. Il ne savait pas qui était cet enfoiré, mais il était stupide. Il pourrait provoquer un grand désastre qui ne pouvait même pas être imaginé.

-Au moment où Laevateinn atteindra la quatrième forme, cette époque s’achèvera. Cette personne appelle la ruine sur elle-même, alors elle doit être stupide.

L’évaluation d’un grimoire qui existait depuis des milliers d’années était en effet impitoyable. Même si Blundell et Veronica, les magiciens les plus puissants qui existent actuellement, unissaient leurs forces aux Sept épées de l’empire, ils ne pourraient pas vaincre Fafnir.

Ce n’était pas comparable à la cinquième ou la sixième forme qui nécessitait l’existence d’un propriétaire, mais ce n’était pas un adversaire qui pourrait être vaincu avec des demi-transcendantaux. Par conséquent, le seul moyen qui restait à Théodore et à son groupe était d’arrêter Laevateinn avant qu’il n’atteigne la quatrième forme.

[Ce mec… Combien de temps vas-tu agir comme ça?] À ce moment-là, un cri retentit de la vidéo qui flottait dans les airs. La personne qui avait réussi à faire preuve d’une telle bravoure devant un géant qui brûlait toute vie ne pouvait certainement pas être ordinaire.

Alors que tous les ambassadeurs s’interrogeaient sur l’identité de la personne, les hauts elfes s’exprimaient avec une mine brillante.

« Oh, ils sont arrivés! »

« Gardien Ellaim. »

« Je ne sais pas quelle est l’identité de cette chose, mais il n’y a pas besoin de s’inquiéter si le deuxième parent est là. »

Il n’y avait qu’un seul haut elfe qui murmurait d’une voix inaudible: «… N… on… danger… eux…»

Peu de temps après, le gardien envoyé par Elvenheim tenta une frappe préventive contre le géant de feu. L’elfe appelé Ellaim n’était pas un archer comme Edwin. Une lance en bois, qui brillait étrangement d’une couleur argenté, vola vers le géant de feu.

Puis il cria immédiatement:[Meurt]

Le magma se durcit et le feu qui brûlait les feuilles des arbres s’éteignit. Un frisson inconnu se propagea soudainement autour du géant du feu. Les dryades et les ents avaient utilisé cet temps pour s’enfuir. En même temps, le gardien cria vivement, [Gèle!]

Cette fois, le géant de feu se figea. Ses bras et ses jambes étaient bloqués, son corps étant recouvert d’une épaisse couche de glace. Le géant de feu lutta en faisant des gestes agacés, mais la glace ne fondit pas. Bientôt, la glace recouvrit complètement son corps et il ne restait plus qu’une énorme statue.

‘Ohh…!’

Alors que l’air dans la salle de réunion se détendait, Naia, le haut elfe silencieux, cria pour la première fois: « Ellaim, éloignes-toi de cet endroit immédiatement! »

[N-Naia?]

Comme la voix de Naia avait toujours été à moitié endormie, Ellaim fut surpris par le changement soudain et recula. La voix forte de Naia était non seulement inattendue, mais elle contenait également plus d’urgence que ce qu’ils avaient imaginé.

La personne qui avait prononcé ces mots, Naia, était la plus sage des hauts elfes, et sa prophétie était également bonne cette fois.

Hwaaak!

[Quoi?!]

L’endroit qu’Ellaim venait juste de quitter se fendit et la lave coula S’il s’était tenu là, il aurait été brûlé sans laisser de trace. Un frisson parcourut son cou alors qu’il fixait les fissures qui se formaient lentement sur le géant de feu. Le recouvrir de glace n’avait pas de sens.

Alors qu’Ellaim fixait le géant, les personnes présentes dans la salle de réunion se tournèrent vers Naia, qui avait prédit l’attaque plus tôt que quiconque. Elle ronflait depuis le début de la réunion, alors ils ne s’attendaient à rien de sa part.

« … Qu’est-ce que vous regardez? » Les yeux de Naia, qui avaient des cernes noirs, clignèrent. Aucune somnolence ne restait dans ses yeux, cela prouvait l’urgence de la situation.

Après l’avoir connue pendant si longtemps, Alucard connaissait les signes et demanda à la hâte: «Naia, connais-tu ce géant?»

« Eh bien, à moitié. »

« A moitié? »

C’était une réponse assez ambiguë. Naia hocha la tête et désigna le géant dans la vidéo. «J’ai lu une histoire à son sujet dans un vieux mythe. C’est l’incarnation des flammes d’un autre monde, un feu vivant… La ruine qui se déplace pour brûler toute vie – Laevateinn.»

« Laevateinn? »

« Oui. C’est l’ancien cauchemar qui a brûlé nos premiers parents, les arbres du monde primordiaux et nos ancêtres. C’est tout ce que je sais. Il existe également une histoire sur un géant et un dragon. »

Les gens dans la salle de réunion se mirent à murmurer. Les vieux mythes des elfes constituaient un passé lointain pour les humains. C’était une époque où les archimages du 9ème cercle, qui n’existaient plus, avaient des nids dans chaque pays et où les épéistes capables de couper une montagne avec une épée étaient des héros. Aucune des personnes présentes ne serait capable de résister aux existences appelées « monstres » de cette époque.

Théodore était le seul à être satisfait des paroles de Naia. ‘Ok, c’est bon. Ce serait difficile si je parlais d’abord, mais je peux maintenant l’associer à autre chose. Je peux obtenir de l’aide d’Elvenheim sans trop d’attention inutile.’

Il en savait plus sur Laevateinn que quiconque ici, mais quelqu’un d’autre devait le découvrir avant. Si même les elfes ne pouvaient pas le relier à un vieux mythe, comment un jeune magicien humain le pourrait-il? Non, il ne pouvait pas accepter le crédit et ne pouvait que diriger l’histoire dans la direction souhaitée.

Cependant, grâce au haut elfe Naia, il pouvait maintenant divulguer les informations sur Laevateinn. Théodore leva prudemment la main.

«Théodore? Quelque chose est arrivé? »

« Tu…? »

Ellenoa et le Maître de la tour blanche remarquèrent l’action de Théo et le regardèrent étrangement. Bien qu’Ellenoa se sente concernée, le Maître de la Tour Blanche craignait cependant que Théo ne dise un non-sens dans cette situation.

Malgré cela, les prochains mots de sa bouche ont marqué un tournant dans la réunion. « J’ai aussi entendu parler de Laevateinn. »

« Quoi?! »

« I-Est-ce vraiment vrai? »

Bien sûr, c’est les hauts-elfes qui avaient fait preuve d’une forte réaction. Alucard se leva de son siège, tandis que les yeux d’Ellenoa et de Lumia s’élargissaient, paraissant plusieurs fois plus grands.

Theodore hocha lentement la tête. Pour les empêcher de demander, il parla le premier: «Je suis désolé, mais je ne peux pas révéler la source de mes informations. Il existe une collection secrète de livres dans notre royaume, et la divulgation de connaissances est strictement interdite. »

Cette fois-ci, les plus surpris étaient les invités de Meltor.

« Peut-être … la bibliothèque zéro? »

« Ça pourrait être possible. Ce jeune homme a reçu un trésor national de Sa Majesté. Il est donc possible qu’il lise un livre ancien de la bibliothèque Zero… »

« Cependant, une telle connaissance à cet âge … »

Théo sourit de satisfaction alors que les commérages entraient dans ses oreilles. Il ne pensait pas qu’ils croiraient à 100% à cette excuse. C’était suffisant tant qu’ils pensaient qu’il y avait une possibilité.

Veronica lui avait dit il y a longtemps que le maître de la tour blanche était responsable de la sécurité de la bibliothèque zéro, mais son contenu ne l’intéressait pas. Il ne pouvait pas découvrir instantanément l’excuse qu’il avait faite à moins qu’il ait lu tous les livres de la bibliothèque zéro.

Sans surprise, personne n’interrogea Théo. Maintenant, il avait juste besoin de prouver la véracité de ses informations. La source de ses informations n’avait aucune signification pour les hauts elfes. Le savoir ne changerait pas la situation et c’était le meilleur moyen d’apprendre à surmonter le désastre.

Naia fut la plus rapide à retrouver son calme et lui parla d’une voix délicate: «Théodore. Je connais la faveur que vous nous avez rendue, mais cela concerne le destin de tout notre clan. Comprenez s’il vous plaît que le poids de vos mots ne sera jamais léger. « 

« Oui bien sûr. »

« Et excusez-moi, pouvons-nous parler à travers Ratatoskr à partir de maintenant? »

Avant même que Théodore ne puisse réagir, Ellenoa s’écria avec colère: «Naia! Tu soupçonnes Théodore de nous tromper?»

« Nous devons faire plus attention que d’habitude. »

« Non ce n’est pas ça. C’est parce qu’aucun mensonge ne peut être transmis par Ratatoskr!»

Theodore sourit lorsqu’il réalisa pourquoi Ellenoa était en colère. Elle savait à quel point cette situation était urgente et à quel point il était important que ses paroles soient vraies. Cependant, la confiance et l’affection qu’elle entretenait avec lui étaient plus grandes que cela, et Ellenoa le prouva directement.

Théo apprécia son geste et leva la main.

Les deux hauts elfes qui se disputaient se retournèrent pour le regarder. Il appréciait le geste d’Ellenoa, mais comprenait également la position d’Elvenheim et de Naia. Quoi qu’il en soit, les informations dont il parlerait maintenant avaient été directement données par le grimoire, Gluttony. L’authenticité des informations de Gluttony était plus certaine que celle de tous les livres.

Théo était plutôt heureux de prouver ses paroles. « Je ferai comme Naia le dit. »

Il appela d’abord Mitra et la prit dans ses bras. Elle posa sa tête sur la sienne et connecta leurs sens de manière assez naturelle. Au début, il avait été troublé par le flot de sensations, mais il avait rapidement maîtrisé le maintien de la connexion après un entraînement complet dans sa chambre.

Ce n’était pas difficile de bouger la bouche en parlant à travers le réseau de neurones de l’arbre du monde, Ratatoskr.

Alors Théodore commença son histoire.

[«Le feu qui a brûlé les arbres du monde originelles, Laevateinn, ressemble maintenant à un géant, mais s’il continue à dévorer la forêt de cette façon, il changera bientôt de forme. Selon le livre, c’est un être vivant qui grandit en mangeant des arbres. « ]

Les magiciens, qui avaient toujours été obsédés par le savoir, se concentraient si fort qu’ils oubliaient de cligner des yeux, tandis que les hauts-elfes confirmaient l’authenticité à travers Ratatoskr.

Deux des trois pays équilibrant le continent nord dépendaient d’un jeune magicien.

[“Je vais affirmer cela en premier.”]

Comme tout le monde faisait attention à lui, Théodore leva le doigt. Il leva les cinq doigts avant de les serrer dans un poing.

Puis il regarda le poing fermé et déclara:[ «Dans les cinq prochains jours! Si nous ne pouvons pas tuer Laevateinn avant cette date, le continent nord sera détruit. »]

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :