Chapitre 107 – Les choses ne se déroulent pas comme prévu (4)

Paradmin

Chapitre 107 – Les choses ne se déroulent pas comme prévu (4)

 

« Héros······ ? »

« Artpe !? »

Lorsque Artpe accepta si facilement la demande de l’archevêque, Maetel et l’empereur furent surpris. De même que l’archevêque.

« T… tu veux vraiment y aller ······ ? »

« Quoi ?  Ne voulais-tu pas que je parte ? As-tu changer d’avis maintenant ? Est-ce que je ne devrais pas y aller ? »

« Je … ce n’est pas ça ! »

« D’accord. Je veux que tu prépare une voiture confortable qui sied à la stature des héros. Je veux aussi que tu rassembles beaucoup de gardes également. »

«Tu es un vrai snob… .. Koo-hmm. Compris! »

Le temple devait annoncer qu’il  entretenait une relation avec les héros au-delà des frontières de Zard. C’est pourquoi l’archevêque était reconnaissant pour la suggestion d’Artpe. L’archevêque hocha rapidement la tête. L’empereur et Maetel étaient encore abasourdis.

« Pourquoi······ ? »

« Depuis que ça s’est passé comme ça, préparons-nous, Maetel. »

« Pourquoi !? »

Artpe et Maetel montèrent dans la voiture préparée par le temple le lendemain. La voiture était assez luxueuse et ils étaient gardés par plusieurs dizaines de prêtres guerriers et de chevaliers sacrés. Ils quittèrent Aedia.

Cela faisait deux jours qu’ils avaient commencé à voyager en calèche. La voiture roulait sur la route principale d’Aedia.

« Hoo-hnng. Hmm hmm hmm. »

Le paysage devant la fenêtre n’était ni trop rapide ni trop lente. Maetel ne put s’empêcher de s’amuser. Elle commença à fredonner une mélodie. Maetel avait été surprise au début, mais elle montrait une attitude optimiste. C’était toute la différence. Bien sûr, Artpe savait pourquoi elle était comme ça.

« Es-tu contente ······ ? »

« Oui. Nous pouvons le faire toute notre vie et je l’aimerai toujours! »

Maetel agrippa fermement la manche d’Artpe d’une main. De l’autre côté de lui… Personne ne s’accrochait à la manche restante d’Artpe.

C’est vrai. Artpe et Maetel étaient les seuls à monter dans la voiture.

« Hero-nim, avez-vous besoin de quelque chose ? … »

«Ne nous dérange pas. D’accord ? »

« Oui m’dame. »

Le prêtre avait un timing exquis. Il ouvrit la portière tandis qu’il passait la tête hors de la carrosse. Maetel laissa un gentil sourire alors qu’il poussait le prêtre hors de la voiture. Elle referma la porte.

La voiture se remit à rouler comme si de rien n’était. Maetel a encore une fois fait un sourire éclatant alors qu’elle se penchait sur le corps d’Artpe. Il y avait un sourire satisfait sur son visage.

«À Diaz, des couples fraîchement mariés voyagent en dehors de leur ville natale. Cela est supposé consolider la relation entre le couple. Ils sont témoins de choses qu’ils ne verraient pas normalement dans leur vie quotidienne. Cette coutume s’appelle le voyage de noces. C’est ainsi que les couples nouvellement mariés rentrent dans leur nouvelle vie. On a l’impression d’être en lune de miel. N’est-ce pas ? »

«Beaucoup de couples mariés ont perdu tous leurs biens quand ils ont rencontré des bandits en route. C’est pourquoi c’est une coutume abolie. »

« Je vais m’occuper de tous les mauvais bandits qui gâchent le moment de bonheur d’une personne. »

« Normalement, une mariée n’a pas la capacité d’anéantir un bandit. »

Artpe laissa échapper un soupir et baissa l’épaule. Il voulait que Maetel soit dans une position plus confortable. Cette petite considération rendit Maetel heureuse. Soudain, Maetel lui posa une question. Elle était curieuse.

«Artpe, pourquoi avons-nous laissé Sienna et Regina? As-tu enfin ressenti le besoin de me traiter avec soin? »

« Tu dis que je dois me débarrasser de toutes les femmes proches de moi si je veux te traiter avec soin? Est-ce exact ? »

« Quoi d’autre cela pourrait-il être··· ? »

Avant de quitter Aedia, l’archevêque avait interrogé Artpe sur les autres membres du groupe. Artpe lui avait dit que Sienna et Regina étaient des membres temporaires. Les héros étaient les seuls qui étaient importants pour l’archevêque, il accepta donc facilement l’explication d’Artpe.

C’est ainsi qu’ils étaient arrivés à leur situation actuelle.

«Une fois que le temple nous a dans les projecteurs, ils ne nous laisseront pas partir facilement. Néanmoins, le fait qu’ils soient agaçants ne signifie pas que nous devrions les éliminer. J’ai travaillé dur pour embellir l’image des héros dans l’esprit des gens, alors qu’arriverait-il si je faisais cela?  »

« Alors ? »

« C’est pourquoi je fais semblant d’accepter la demande du temple avec toi. D’autre part, Sienna et Regina continueront à recevoir des ordres de moi.Elles vont s’occuper du travail que je les ai confier. »

Sienna était un réflecteur maléfique. Une fois que le temple l’aurait découvert, ils se concentreraient sur elle à l’entrée à Paladia. Elle recevrait autant d’attention que les héros. Il avait fait le bon choix en séparant Sienna du temple.

«Regina et Sienna sont vraiment très éloignées de nous en termes de niveau. Cela leur donnera le temps de nous rattraper. De plus, cela nous permettra de nous déplacer plus librement jusqu’à la fin de notre travail à Paladia. Sienna a des capacités de combat rapproché. Regina a des capacités de combat à longue portée, y compris des capacités de soutien. Les deux sont une combinaison parfaite. »

« Tu as quelque chose à faire à Paladia…. Pourquoi les humains ont-ils tant de problèmes? »

«Ce ne sont pas que les humains. Il en va de même pour toutes les autres races capables d’une pensée rationnellement. »

Néanmoins, il souhaitait laisser Paladia aux «autres». Cependant, ils étaient déjà venu le trouver et il n’avait donc pas le choix. Puisqu’il en était ainsi, il irait volontier au milieu d’eux et les écraserait.

« Quoi qu’il en soit, il semble que nous détruisions tous les endroits que nous avons découverts ces derniers jours …… je ne sais plus trop si nous sommes des héros ou des êtres du roi démon. »

« Je ne suis pas sûr que cela finirait même si nous les détruisions. Cela pourrait ne pas finir même si nous les reconstruisions. »

« La prémisse des deux options que tu viens d’énoncer implique la destruction des temples … »

Était-ce parce que Maetel était devenu un peu plus intelligente? Il lui était plus difficile de lire ce qu’elle pensait. Artpe parla en soulevant l’appareil de communication.

Bien sûr, il n’avait pas oublié de mettre une barrière à l’intérieur de la voiture avant d’utiliser l’appareil de communication. C’était une barrière assez haute qui repoussait les dégâts sonores et physiques. Un être avec un pouvoir décent s’épuiserait s’il essayait de briser cette barrière. C’était évident qu’il n’avait pas ce sortilège auparavant.

«Je suis vraiment content d’avoir vidé la salle de stockage d’Aedia avant notre départ. J’ai acquis beaucoup de magie utile. »

«Quand l’as-tu pillé? Je ne t’ai pas vu le faire. »

[Nyaa.]

« Ah, je vois.»

Roa mangeait tout ce qui était infusé de mana. Bien sûr, Roa et Artpe ne renonceraient pas à la possibilité de trouver des trésors. Artpe laissa échapper un sourire en allumant l’appareil de communication. Puis il ouvrit la bouche.

« Euh, Silpennon. »

« Silpennon !? »

Au fil de leur conversation, elle s’attendait à ce qu’il prononce le nom de Sienna ou de Regina. Cependant, Artpe se moquait de savoir si les yeux de Maetel s’ouvraient ou non. Il parla dans l’appareil de communication.

« Quel est ton niveau en ce moment ? »

[Je suis au niveau 218. Qu’en penses-tu? Je travaille bien, non?]

« Oui, tu es plutôt lent … »

[Koohk!]

Artpe souhaitait que Silpennon atteigne le niveau 250. Cela semblait impossible sans le multiplicateur de vitesse de croissance de Maetel. Silpennon grinça des dents aux mots d’Artpe

[ A quel niveau es-tu?!]

«283.»

[J’ai perdu······.]

Peu importait s’il y avait une différence de niveau lors de leur première rencontre. L’augmentation de niveau devenait beaucoup plus difficile quand on grimpait aux niveaux les plus élevés. Cela était particulièrement vrai pour ceux qui avaient dépassé le niveau 200. Un seul niveau semblait être une petite différence, mais la différence des capacités était grande quand on gagnait un niveau.

Alors, comment avait-il pu atteindre le niveau 283? Silpennon travaillait comme un fou depuis deux ans, mais il réalisa qu’il ne pouvait pas rattraper Artpe quoi qu’il arrive.

« Qu’en est-il des membres de ton groupe ? »

[Leseti : 208. Deyus : 206.]

Silepennon était un membre du groupe du héros dans sa vie passée. Il possédait une capacité de triche. Quand on prenait cela en compte, il pouvait dire que Leseti et Deyus avaient travaillé dur pour augmenter leurs niveaux. À son niveau actuel, Artpe avait décidé qu’ils pourraient réaliser son objectif immédiat.

« Où es-tu actuellement ? »

[Je me déplace en fonction de la carte que tu nous as donnée par l’intermédiaire de ton marchand. C’est pourquoi nous sommes… Ah Nous sommes près de Paladia.]

« Artpe ? »

Maetel avait entendu la conversation et ses yeux se plissèrent légèrement. Il semblait qu’il avait envoyé une autre carte à Silpennon en utilisant Mycenae. Maetel ne savait pas que le groupe de Silpennon était près de Paladia! C’est pourquoi Artpe eut un sourire sur le visage.

«Je t’ai dit que je laisserais ça à quelqu’un d’autre. À qui d’autre allais-je confier cette tâche? »

[Tu nous confiera une tâche? Ah parles-tu des éléments que tu souhaitais que nous trouvions et stockions?]

« Non. Je veux que vous effaciez un donjon de plus, puis je veux que vous veniez immédiatement à Paladia. Rendez-vous à Paladia. »

[Vous voulez que nous nous rencontrions !? Allons-nous enfin rejoindre votre groupe?]

« Je prendrai la décision après avoir vu comment vous faites le travail. »

Artpe avait mis fin à l’appel. Maetel laissa un beau sourire alors qu’elle demandait.

« Explique-moi. »

« C’est simple. Je ne veux pas m’approcher de Paladia. Comme par hasard j’ai une bonne main que je peux utiliser avec Silpennon. Après avoir terminé de nettoyer tous les donjons de Diaz, je lui ai donné une carte pour la région suivante. Naturellement, je l’ai fait avancer vers Paladia. Au départ, je voulais lui confier cette tâche. Pour ton information, j’ai rencontré Mycenae avant notre départ pour l’océan. »

« Ton explication est très honnête ··· »

En vérité, Paladia était beaucoup plus proche de Diaz qu’Aedia. Aedia était développé en termes de magie, mais ils étaient trop loin pour que les mots des dieux puissent les atteindre. C’est pourquoi il y avait plus de magiciens qui essayaient de développer leur propre pouvoir au lieu d’utiliser le pouvoir des dieux.

«Au fond, Paladia n’accueille pas vraiment les magiciens dans leurs rangs. Je suis un héros, mais mes capacités sont fortement penchées vers la magie. C’est pourquoi j’étais réticent à y aller. Je ne fais pas confiance au temple, qui est allié avec les dieux. De plus… »

Artpe vérifia une nouvelle fois sa barrière, puis il parla à voix basse.

« Je trouve la sainte prêtresse ennuyeuse. »

«Cependant, tu ne l’as toujours pas rencontrée. C’est peut-être une belle fille innocente, qui ne mange que des gouttes de rosée alors qu’elle prie les dieux toute la journée. »

«Ta description d’elle est correct, mais ··· »

« Hmm. J’ai raison? »

L’expression de Maetel devint menaçante. S’il louait un peu plus la sainte prêtresse, Maetel ferait quelque chose de très téméraire. C’est pourquoi Artpe avait rapidement changé de sujet.

«Ce n’est pas ma tasse de thé! Je déteste tout ce qui est lié aux dieux. »

«Artpe dit toujours qu’une femme n’est pas à son goût. Cependant, elles aiment toujours Artpe, et tu ne peux pas les rejeter. »

Cela aurait été un mensonge de dire que l’argument de Maetel ne tenait pas la route. Cependant, il pouvait dire quelque chose à propos de la sainte prêtresse.

« Non, je ne pense pas que la sainte prêtresse m’aimera. »

« Comment peux-tu être si sûr? Tu ne l’as pas encore rencontrée. Je comprends que Artpe possède des informations sur d’autres personnes, mais tu ne peux pas garantir qu’elle ne te plaira pas. »

« Eh bien, tu marques un point, mais ······ »

Dans sa vie passée, Artpe avait vu les hommes nouer des relations avec la sainte prêtresse. C’est pourquoi il connaissait son goût chez les hommes. S’il disait cette vérité, il était inutile de cacher sa vie passée à Maetel. Finalement, il décida de passer ce point sous silence.

«De toute façon, tu n’as pas à t’inquiéter. Quand ma vie paisible en tant que producteur laitier sera garantie, je ne prévois pas m’aventurer avec des femmes. »

« Artpe a juste besoin de moi, non ? Hue hue. »

« ······ Si tu poses cette question de manière amicale, j’aimerais que tu retires la main de ton épée.»

Il laissa échapper un soupir alors qu’il ébouriffait les cheveux de Maetel.

«Tu n’as pas besoin d’être aussi peu sûr. Mis à part quelques personnes, la plupart des gens ne reste pas permanemment dans la vie d’un héros. »

« Oui ······ Tout ça parce qu’Artpe est trop beau. »

Maetel s’était un peu rapproché d’Artpe. Puisqu’ils devaient rencontrer un autre groupe à Paladia, il semblait qu’elle voulait rassembler un ingrédient qu’elle ne pouvait acquérir que chez Artpe.

Son intention était trop évidente pour qu’il la trouve troublante. Alors qu’il avait ces pensées, Artpe sortit un livre. C’était un livre très épais entouré d’une reliure en cuir. Il y avait une grande quantité de mana. Les yeux de Maetel brillèrent.

« N’est-ce pas le livre magique d’avant ? »

« Ouais. J’ai été paresseux jusqu’à maintenant. Je devrais commencer à l’utiliser. »

C’était le livre magique contenant l’essence de la malédiction de la démonification. Il l’avait acquis après avoir tué le démon Teana.

Bien sûr, il l’avait utilisé pour guider Sherryl. Cela lui avait permis de devenir une sirène de la Genèse. Il avait versé une quantité énorme de mana dans le livre et il était capable de changer avec force l’orientation du processus défini par le livre. C’est pourquoi le livre magique était dans un état ambigu. Cependant, il envisageait de transformer le livre magique en le renforçant avec l’encre qu’il avait acquise auprès du Kraken et de l’ancien de Kraken.

« Laisses-moi vérifier le contenu…. Bien. Il commence à être affecté par mon record. »

« Le livre magique laisse continuellement de la lumière. »

«Son propriétaire avait changé, mais il n’avait pas encore accepté ce fait. Il me résiste et ses actions sont inutiles. »

Tout d’abord, Artpe utilisa les sachets d’encre de Kraken comme ingrédients de renforcement. Chaque pochette d’encre avait été renforcée au maximum et elles avaient été combinées. Puis il plongea une plume dans l’encre.

[Nyaaaaaaaaa.]

« Non, je vise un objectif plus ambitieux. »

S’il voulait simplement une capacité pour détruire une malédiction, il avait déjà Roa pour cette tâche. C’était un livre magique créé dans l’intention de transformer un humain en démon. Artpe avait pensé renverser complètement ce processus.

« ······ Cela pourrait être plus important que tout ce que nous avons fait jusqu’à présent. »

Artpe s’est concentré. Trop cool… »

« Roa. »

[Nyaaa-ah nyaa.]

Maetel était dans un état excité. Artpe avait demandé à Roa d’arrêter Maetel si elle tentait de le toucher. Il leva son stylo et le plaça sur la première page du livre magique.

Il leur restait encore beaucoup de temps jusqu’à leur arrivée à la Sainte Nation de Paladia.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :