Chapitre 108 – Flaque d’eau stagnante (1) 

Paradmin

Chapitre 108 – Flaque d’eau stagnante (1) 

 

Il y avait deux océans et un continent entre Aedia et Paladia. C’était une distance énorme. Il faudrait plusieurs mois pour traverser un océan, puis il fallait voyager sur terre avant de traverser un autre océan. Cependant, ils n’avaient pas eu à prendre cette voie.

Les temples possédaient des portes de téléportation dans différentes régions du continent.

« Alors c’est là qu’ils les ont cachés. »

«L’emplacement des portes de téléportation qu’a les temples est considéré comme étant top secret. Bien sûr, nous sommes disposés à exposer leurs emplacements aux héros. Lorsque la bataille avec l’armée du roi démon commencera sérieusement, vous aurez de nombreuses occasions de les utiliser. »

« D’autre part, si l’emplacement des portes de téléportation arrivaient à être trouvé, cela pourrait vraiment nous créer des problèmes. »

« Je suis convaincu qu’une telle chose ne vas pas arriver. »

La confiance du prêtre était bien fondée. La performance de la porte de téléportation était comparable à celle des portes de téléportation possédées par Aedia. Quand Artpe jeta un coup d’œil par-dessus la porte, il découvrit pourquoi le prêtre avait autant confiance.

« Il reste des traces de sunbae-nim ici aussi. »

Ce n’était pas simplement cela mais le héros précédent venait de le rénover. Cette porte de téléportation était là avant même que ce dernier ait mis la main dessus.

Ces Portes de téléportation avaient existé tout au long de l’histoire éternelle et elles avaient développé leurs capacités en mangeant les records d’innombrables autres êtres. Ce n’étaient pas de simples portes de téléportation. Elles étaient si vieilles et sacrées qu’elles pouvaient être considérés comme de saintes reliques.

«Nous devrons traverser sept portes de téléportation. Avant que la porte ne s’active, veuillez mettre le Mana de Hero-Nim… »

« Ah. Bien sûr. Je ferai ça. Comme nous voyageons toujours tous les deux ensemble, je serai le seul à imprimer mon mana dessus. »

Pour une raison quelconque, Maetel était heureux du geste d’Artpe. Le prêtre fut pris de court, car Artpe ne suivait pas les protocoles établis. Il était impossible que les deux héros soient ensemble à tout moment. Cependant, le prêtre n’avait pas le choix. Il accepta les paroles d’Artpe.

« Mmm. Compris. »

Il y avait des portes de téléportation installées sur tout le continent et elles étaient toutes cachées. Cependant, elles étaient toutes liées par un fil de mana.

Pour être utilisées, ces portes de téléportation avaient besoin de la permission du temple. Il y avait un sortilège sacré sur elles. Il agissait comme un mécanisme de verrouillage. Cependant, si une personne était enregistrée comme étant le « propriétaire » d’une porte, il pouvait utiliser librement toutes les autres portes.

« C’est l’heure. »

« C’est comme une promenade dans le parc. »

Le prêtre activa la porte et le mana coula de la porte. Le mana se dirigeait vers tout le groupe, mais sous la direction d’Artpe, tout le mana se rassembla dans sa main. Alors que le prêtre et les saints chevaliers étaient choqués par son contrôle de mana, Artpe termina rapidement l’enregistrement.

« C’est vraiment ······ C’est une capacité digne d’un héros. »

«Bien sûr que ça l’est. Je suis le héros. Allons-y. »

Avant qu’Artpe ne se soit enregistré, le Mana sortant de la Porte s’opposait à lui. Maintenant, le mana était comme une énergie douce et chaleureuse qui se diffusait autour de lui. Ils entrèrent immédiatement dans la porte et, bientôt, ils arrivèrent sur une île éloignée située au milieu de l’océan.

« Hein ? »

Les yeux de Maetel se transformèrent en points lorsqu’elle vit la vaste étendue d’eau devant elle. Artpe sourit en lui donnant une explication.

«Le prêtre a dit que nous devions passer sept portes. Et pour le faire, nous devons traverser l’océan. »

« Je vois. Donc, cette île est…. »

Ce n’était pas juste une île. Il y avait une barrière puissante ancrée devant la porte, et elle couvrait la totalité de l’île. Il avait été dit que les temples représentaient la force la plus puissante du royaume humain à la place d’Aedia. Ayant vu la structure de ce sortilège, une telle évaluation semblait plausible. Artpe scruta l’intégralité de l’île, puis hocha la tête.

« Comme prévu. Je peux comprendre pourquoi vous avez réussi à protéger le front contre l’armée de roi démon pendant de plusieurs guerres. Cela vous a probablement permis de conserver votre pouvoir au fil des ans. »

« ······ Il semble que vous ayez beaucoup étudié après avoir été désigné comme héros. »

Ces mots n’étaient pas quelque chose qu’un adolescent de 15 ans devrait dire. Le prêtre demanda d’une voix abasourdie. Artpe hocha la tête comme si de rien n’était.

«En quittant Diaz, je savais que nous allions un jour être contacté par les temples et je me suis préparé à cette éventualité. »

«Nous sommes les alliés absolus des héros. Vous n’avez pas à faire de tels préparatifs… .. En fait, nous avons été déçus lorsque vous avez tous deux refusé l’invocation de Diaz. Cela nous a fait tourner en rond… »

« Ah. Je n’aime pas les interférences extérieures. Je comprends que vous essayez de prendre soin de nous, mais vous devriez revoir cela. »

« ······compris. Je suis content que vous compreniez ce point. »

Artpe calma le prêtre. Cependant, il ne put s’empêcher d’éclater de rire.

Le prêtre recherchait une confiance aveugle, car ils étaient des alliés absolus. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas entendu quelque chose d’aussi stupide.

Même s’il pouvait faire confiance à leur personne, cela ne voulait pas dire qu’il pouvait faire confiance à leur compétence. Un allié silencieux est plus dangereux qu’un ennemi intelligent. Artpe avait compris cela en regardant le roi démon!

«Ces gars-là sont pires que le roi démon. Je préfère faire confiance à Etna qu’à vous. »

Le sable fin et blanc remplissait la plage et Maetel se mit à rire en donnant un coup de pied dans le sable. En regardant le dos de Maetel, il confirma une information au prêtre.

« Donc, il est impossible de passer à la porte suivante maintenant ? »

« Oui, il nous faut environ quatre jours pour que le mana soit rassemblé. »

« En fournissant une partie de mon mana, je peux réduire ce temps en deux jours … »

« ······ si c’est le hero-nim, il est possible de faire ce que tu as dit. »

Heureusement, tous les prêtres n’étaient pas complètement aveugles. Ils avaient vu l’habileté d’Artpe lorsqu’il avait pris le contrôle de la porte de distorsion. Le prêtre ayant déterminé qu’Artpe ne faisait pas de fausses assertions recula. Artpe versa son mana complètement rempli dans la porte de téléportation.

« Huh. Même si c’est reconnu que tu es un génial utilisateur de mana, un mana d’une nature complètement différente ne peut charger la porte de téléportation… »

« Eh bien, je dois juste faire en sorte que la porte perçoive mon mana de la même manière qu’elle perçoit le mana ambiant dans la nature. »

« Tu as vraiment une quantité incroyable de connaissances dans le domaine de la magie ……»

Après avoir craché le groupe, la porte de distorsion émettait une lumière tamisée. Une lumière plus intense était maintenant émise. Bien sûr, la quantité de mana dans la porte de téléportation ne pouvait pas transporter le groupe d’Artpe, les prêtres et les saints chevaliers en même temps. Ce serait trop lourd.

« Nous n’avons pas d’autre choix que de rester ici pendant deux jours. »

«C’est pourquoi nous avons organisé l’hébergement ici. Je vous y conduirai tous les deux. »

« D’accord. ······ ah. Attendez un moment. »

Artpe regarda Maetel, qui jouait sur la plage avec sa lourde armure sourit et dit.

« Nous irons après avoir joué ici pendant un moment. »

« ······ Il semble que vous ayez tous deux de bonnes relations. C’est très bien. »

« Vos dires ne semble pas trop bonne. »

«C’est que ······ La sainte prêtresse est vraiment impatiente de rencontrer le héros. Cependant, vous êtes très proches l’un de l’autre, alors je crains un peu qu’il n’y ait pas de place pour la sainte prêtresse entre vous deux.»

«Elle avait hâte de rencontrer le héros… Moi ou Maetel? »

À la question espiègle d’Artpe, le prêtre avait une expression perplexe sur son visage.

«Bien sûr, elle attend Artpe-nim. D’autant plus que vos exploits dans Aedia ont été répandus. Hmm… .. La rumeur selon laquelle l’apparence d’Artpe-nim est exceptionnelle a été répandue à travers Paladia. »

« ······ Elle m’attend ? Pas Maetel ? »

« C’est vrai. Bien sûr, Maetel-nim est belle, mais elle… .. »

Le prêtre ferma la bouche. Artpe était également à court de mots. Une atmosphère inconfortable s’est développée entre les deux. Artpe était sensible à ce genre de choses, alors Artpe pris du recule.

« Je veux que tu t’en ailles. »

«La sainte prêtresse ne l’attend pas mais elle t’attend!»

« Je comprends, alors vas-y. »

Artpe chassa tous les prêtres, puis il s’approcha de Maetel qui jouait encore avec le sable ..

«Artpe, regarde ça. Le sable est blanc et c’est tellement beau ! »

« Ça fait longtemps que tu n’as pas agi comme un gamin. »

« Hein ? »

Maetel était trop occupée avec le sable blanc, elle n’avait pas compris ce qu’il avait dit. Artpe laissa échapper un rire amer en parlant.

« Rien. Tu devrais enlever ton armure et jouer. »

« Je ne pourrai pas protéger Artpe de situations imprévues si je retire mon armure. »

«Il n’y aura pas de situation inattendue. Tu n’as pas à t’inquiéter pour ça. »

« Mais······. »

« Ça ira. »

« ······D’accord. Je ferai ce que tu dis. »

Elle était revenue après avoir enlevé son armure rouge qui couvrait son corps et portait maintenant des vêtements légers. Bien sûr, son armure était négligeable mais cela ne pouvait être comparé à un déplacement sans armure.

« Regardez ! Regarde, Artpe ! Je laisse des traces de pas! C’est comme courir sur la neige! »

« Tu t’amuse avec toutes sortes de choses. »

«Wa-hah! Ooh-heehee. »

Maetel avait déjà vu l’océan dans la ville portuaire de Frate. Cependant, comme il n’y avait pas de plage de sable et il lui avait été impossible de jouer. C’était pareil dans la ville portuaire de Belata à Aedia.

Elle avait finalement pu profiter de l’océan dans cet endroit et cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vue s’amuser autant. Elle ressentait une joie pure. Artpe réalisa soudain qu’il s’amusait lui aussi.

« Il semble que même les temples peuvent être utiles de cette façon. »

Artpe marmonna en tournant la tête. Il pouvait voir les prêtres et les saints chevaliers rassemblés près de l’hébergement prévu sur l’île déserte qui les regardaient secrètement.

[Allez vous faire foutre.]

« Heek !? »

« Sortilège de message de zone étendue !? »

Il fronça les sourcils. Artpe avait chassé les hommes dans le logement. Il ne voulait pas qu’ils interviennent dans un tel moment.

[Nyaa nyaa nyaa.]

« Veux-tu jouer aussi ? »

[Nyaa-ah nyaa-ah.]

« Roa, viens ici ! »

Quand il libéra Roa, elle se transforma en une petite espèce de chat. Elle courut sur la plage et pourchassa Maetel. Les empreintes de pas d’une fille et les empreintes de pattes d’un chat étaient gravées sur la plage de sable, et elles étaient emportées par les eaux de l’océan. Cette scène a automatiquement mis un sourire satisfait sur son visage.

« Au lieu de faire l’agriculture, il ne serait peut-être pas si mal de vivre près de la plage… »

Artpe avait soigneusement ajouté une maison de plage à son plan de retraite. Puis il enleva son habits et ses chaussures. Il revint avec seulement ses vêtements légers.

En guise de touche finale, il sortit la branche de l’arbre du monde de sa pochette dimensionnelle. Il la planta sur la plage. Les larges feuilles de la branche créaient une ombre, ce qui lui avait permis d’éviter le soleil. L’arbre du monde ne lui avait pas donné la branche afin qu’il puisse bloquer la lumière du soleil, mais il s’en fichait.

« Dois-je continuer mon travail ? »

Cependant, Artpe ne pouvait pas travailler longtemps sur son livre magique. Maetel n’était pas satisfaite de jouer uniquement avec Roa. Elle avait couru vers lui et elle avait commencé à le presser de venir dans l’océan.

« Artpe, l’eau de mer est froide ! Ça fait du bien! Jouons ! »

«Non, tout va bien. Je ne veux pas m’adonner à des folies de jeunesses. Je suis adapté à une vie sombre…. Ooh-ahhhhhhh ! »

« Eh-eet ! »

Artpe essayait d’agir avec dignité, mais Maetel utilisa sa capacité physique écrasante pour inverser le flux de l’eau. Il avait été surpris par cela. Heureusement, il avait pu protéger le livre magique et l’encre à temps. Cependant, c’était la seule chose qu’il pouvait protéger. Il avait enlevé tout son équipement de défense, il était donc tout trempé.

« Je suis en train de travailler. Tu m’ennuie ……»

Il avait rapidement appliqué sa magie et avait flotté dans les airs. Les yeux de Maetel étaient toujours fixés sur lui. Ses cheveux étaient mouillés et ses sous-vêtements collaient près de son corps. Les yeux de Maetel se tournèrent quand elle vit cela.

« Gulp······. »

«Pourquoi as-tu l’eau à la bouche! Nos rôles sont inversés ! »

« Artpe, on joue ensemble … ? »

«Ah, je suis déjà de mauvaise humeur…. Ooh-heek!  »

Artpe sentit que son corps était en danger. À partir de ce moment, Artpe et Maetel avaient commencé à jouer au chat et à la souris. Quelque chose de plus précieux que leur vie était en jeu. Comme si elle trouvait tout cela pathétique, Roa cria.

« Artpe, jouons ensemble ! »

«Qu’est-ce que tu veux dire quand tu dis que tu veux jouer avec moi! Si tu ne me donnes pas une explication exacte, je serai dans une situation difficile ! Hey ! Arrête d’essayer de m’attraper ! Roa, aide-moi ! »

[Nyaa nyaa nyaa.]

Les héros ont joué au jeu du chat pendant cinq heures. Il avait continué jusqu’au coucher du soleil sur la plage. Artpe avait réalisé un exploit monumental. Maetel ne l’avait pas attrapé jusqu’à ce qu’elle soit fatiguée et affamée. Cependant, il avait reçu une punition de sa part à la suite de ses actions. Elle frottait sans cesse ses joues contre lui pendant tout le dîner.

Ils avaient dû franchir six autres portes de distorsion.

À chaque porte, Artpe n’épargnait pas son mana lorsqu’il rechargeait les portes. Il ne leur fallut que deux semaines pour entrer dans la nation sainte de Paladia.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :