Chapitre 109 – Flaque d’eau stagnante (2) 

Paradmin

Chapitre 109 – Flaque d’eau stagnante (2) 

 

[Oppa, tu exagères vraiment.]

«S’il te plaît, sois un peu plus patiente. Je vais terminer très bientôt et je viendrais. »

[On ne donne pas d’appât à un poisson qu’on a déjà pêché. Quelle méthode diabolique ! ]

« Où diable as-tu appris de tels mots ? »

Artpe avait accepté les plaintes de Sienna et Regina. Puis il leur donna des indications.

«Si vous voyagez au nord de Daitan, il y a un continent de glace appelé Glacia. C’est un endroit où les humains ne peuvent pas vivre. Je veux que tu ailles au cœur du Glacia avant le printemps… .. »

Après avoir mis fin à la conversation avec les membres de son groupe, il avait poussé un soupir en levant la tête et Maetel le regardait.

« Quoi ? »

« Quelle chance ! Je veux aller sur le continent de glace. »

« Il va faire froid. »

« Je pourrais utiliser le froid comme excuse pour me rapprocher d’Artpe. »

Artpe était abasourdi, alors il répliqua.

« T’es déjà proche de moi en ce moment. »

« Je te colle déjà, mais je veux le faire de manière plus agressive et plus intense. »

À ce stade, Artpe voulait abandonner la réhabilitation du héros. Il semblait que Maetel avait compris que la balade en calèche touchait à sa fin et voulait donc profiter au maximum de la situation actuelle. Elle était collée à Artpe. Elle était dans l’état de nirvana. Il commença son prochain appel alors qu’il acceptait ses sentiments.

« Ajumma. »

[S’il te plaît appelez-moi Mycenae.]

«Je veux que tu assistes le groupe de Sienna. Ils se dirigent vers Glacia.»

[Ça ira. Je suis capable d’entrer dans les Donjons de Glacia. Je suis un marchand de haut rang maintenant.]

«Ensuite, je veux que tu fournis le groupe de Silpennon. Je veux que tu leur donnes des explosifs et des outils de crochetage verrouillables. Je veux qu’ils soient de la plus haute qualité. Nous allons tous nous déchainer à Paladia… »

[······ Arpe-nim, es-tu sûr d’être un héros?]

À certains égards, Paladia était essentiellement la maison des héros. Le visage de Mycenae se raidit quand il dit qu’il se déchaînerait à Paladia. Cependant, Artpe répondit d’une manière rassurante.

«Le héros élimine le mal. Cependant, je vais te le dire à l’avance. Le jugement sur ce qui est mal est subjectif. Il y a une puanteur venant de Paladia. C’est l’odeur du mal. »

Depuis qu’il avait gardé ses souvenirs de sa vie passée, Artpe pouvait le dire. D’autres ne le savaient pas, alors ses paroles semblaient très déraisonnables.

[Pourquoi ne deviens-tu pas simplement le roi démon!]

«Les héros sont à un pas d’être considérés comme le roi démon, et le roi des démons est à un pas d’être considérés comme un héros. Eh bien, j’ai fait ma demande. »

[Attends un moment. Si tu penses que tu peux mettre fin à l’appel en premier, tu te trompes profondément …… ..]

Il avait mis fin à l’appel avec Mycenae. Son dernier appel était à Silpennon.

[Tu veux que nous infiltrions dans la capitale de Paladia?]

«Tout le monde à Lihazeta sera concentré sur les héros. Je veux que tu exécutes ta tâche pendant cette période. Leseti et Deyus ne seront là que pour le soutien. Tu as développé tes compétences en tant que voleur et je veux que tu les utilises sérieusement cette fois-ci. »

[Artpe… .. Peux-tu me donner plus de détails? Que veux-tu que je vole exactement? Je pense qu’il est temps pour toi de révéler certaines informations.]

La demande de Silpennon était raisonnable. Artpe toussa et hocha la tête.

«La ville de Lihazeta est subdivisée et repose sur les rangs des prêtres. Tu le sais déjà, pas vrai ? »

[Bien sûr.]

«Certaines régions sont accessibles aux étrangers, mais il existe une région accessible uniquement à la sainte prêtresse, au pape, à plusieurs prêtres de haut rang et aux héros. Ils appellent cet endroit la classe zéro. »

[Je n’ai jamais entendu parler de cette classe zéro ……]

«Je veux que tu nettoies complètement la classe zéro. C’est ce que je voulais te demander.»

[Mec!  Tu es fou ! Je suis un étranger, alors comment suis-je censé y entrer ? ]

Ah depuis combien de temps quelqu’un l’avait-t-il désobéit. Ces derniers temps, Maetel et Sienna avaient commencé à désobéir à ses plans et il avait été un peu déçu. Cependant, c’était comme si Silpennon avait brisé le sentiment de frustration ressenti par Artpe.

Pourtant…

«C’est comme je l’ai dit. Les héros peuvent entrer dans la classe zéro. »

[Et alors?]

«Quand j’entrerai en ville, je ferai un geste. Tu devrais juste en profiter. . Tu devrais entrer la nuit. Je vais faire en sorte que tu puisses entrer dans cette région ce soir. »

[······]

C’étaient des mots qui ne devraient pas être prononcés par quelqu’un qui s’appelait héros. Il était sur le point d’entrer dans la capitale de la nation sainte de Paladia. Il serait escorté par des prêtres et des chevaliers sacrés alors qu’il se dirigeait vers le cœur de Lihazeta! Tandis que Silpennon restait silencieux face à la consternation qu’il ressentait, Artpe continua de parler.

«Il se passe beaucoup de choses suspectes à Paladia. Tu le sais déjà. Je veux que tu trouves tous les détails. Je veux que tu montres au monde la vraie nature des temples. C’est mon plan. »

[D’accord. Disons que les temples cachent quelque chose et je découvre miraculeusement ce secret. Comment vas-tu diffuser ces vérités sur le continent ? ]

« Très bonne question ! En vérité, je vais utiliser une technique magique développée par Aedia. J’ai apporté plusieurs appareils de transmission vidéo. »

[Tu es diabolique !]

C’était comme si Artpe avait déjà anticiper les questions de Silpennon et il ne put contrecarrer aucune des actions d’Artpe. !

[Compris. Je vais essayer de les infiltrer… même si je ne suis pas sûr d’y arriver.]

«Ne te fais pas confiance. Faits confiance à tes artefacts. Tu as vidé tous les donjons de Diaz pour t’armer. Tu peux le faire! »

«Accroche toi, Silpennon! »

[ Tu n’as aucun talent pour encourager les autres! Hmmph. Accroche toi aussi !]

Silpennon grommela en mettant fin à l’appel. Il avait maintenant fini de contacter ceux qui étaient à l’extérieur. Il ne lui restait plus qu’à croire que tout le monde allait bien travailler.

Artpe rangea son appareil de communication puis leva la tête avec une expression rafraîchie sur le visage. Cependant, Maetel le fixait avec une expression boudeuse.

«Artpe, pourquoi aimes-tu autant Silpennon? Peut-être que tu aimes les hommes mieux que les femmes? C’est ça?  »

«Il est le seul camarade honnête que j’ai. Tu n’as pas à t’inquiéter trop pour ça. »

« Tes mots me font plus peur !? »

Quelqu’un frappa à la porte du carrosse avant que l’interrogatoire de Maetel puisse commencer sérieusement.

«Nous sommes arrivés. Nous espérons montrer les visages des héros à la population de Paladia. Ce sera un défilé où tout le monde célébrera… »

« C’est un autre défilé ? » 

«C’est ce qui se passe lorsqu’on devient un héros. Néanmoins, vous devriez être reconnaissant de ne pas être passer par là à un jeune âge. »

« Oui, s’il te plaît, pardonne-nous. »

Le prêtre ne savait pas quoi dire face aux plaintes de Maetel et à la vision étrangement philosophique d’Artpe de cette situation. Il implora leur pardon. Artpe et Maetel sortirent aussitôt de la voiture. Il y avait d’innombrables personnes rassemblées.

« Wa-ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! »

« Ce sont les héros qui sont nés dans cette génération ! »

«Ils ressemblent exactement aux descriptions. Pourtant….. »

«Ils sont vraiment deux. Les deux sont des héros ? » 

Les gens inclinaient la tête avec perplexité. C’était compréhensible. Même après avoir été nommé héros, Artpe n’arrivait pas à se faire à l’idée de deux héros.

«S’il vous plaît, venez par ici. Nous voyagerons une fois autour de la ville puis nous nous dirigerons vers le grand temple. Vous serez bénis une fois là-bas, puis nous irons au centre-ville. C’est notre programme. »

« D’accord. »

Artpe traîna Maetel, qui détestait tout ça. Ils s’étaient dirigés vers un nouveau mode de transport. Des chevaliers sacrés en armure brillante les attendaient. Ils avaient entouré le véhicule en tant qu’escortes.

« Ce véhicule a été fabriqué avec de la magie. »

« C’est vrai. Le héros précédent a coopéré avec le temple pour créer ce trésor. »

Artpe et Maetel avaient ignoré le prêtre, qui avait parlé avec un peu de fierté dans sa voix. Ils avaient pris place sur les sièges surélevés pour pouvoir saluer les gens.

C’était un véhicule de parade infusé avec la magie du héros précédent. Il était impossible pour les passagers de perdre l’équilibre sur le véhicule et celui-ci pouvait s’élever dans les airs. Il pourrait atteindre plusieurs dizaines de mètres d’altitude. En flottant dans les airs, ils pouvaient voir la conception de la ville. Cette ville avait été construite comme la toute dernière ligne de défense. C’était le dernier bastion dans la lutte contre l’armée du roi démon. C’est pourquoi toute la ville de Lihazeta agissait comme un cercle magique défensif. Ils avaient aperçu la capitale de la nation sainte Paladia.

« Wow. On dirait que la ville est faite de jouets ……. »

La ville avait été construite avec un plan en tête. Bien sûr, les différents bâtiments de la ville étaient propres et jolies. Quand elle baissa les yeux sur la ville, les yeux de Maetel brillèrent. Artpe hocha la tête en lui donnant une explication.

«Ça a l’air vraiment chouette, non? Bien sûr, tout sera détruit lorsque l’armée du roi démon envahira cet endroit. En fait, il y a une magie plus horrible construite dans cet endroit. Ça va s’activer une fois que cet endroit est détruit. N’es-tu pas rassuré  en y pensant? »

« Arpte est un maître pour briser le rêve d’une personne. »

À certains égards, cette ville était semblable à la capitale d’Aedia. Cependant, le cercle magique de la capitale d’Aedia ne fonctionnait que comme un système d’égout souterrain. Celui  de Lihazeta avait la capacité de réduire le pouvoir de l’armée du roi démon. Sa fonction était complètement différente du cercle magique d’Aedia.

Le cercle magique n’était pas spécialisé, ce qui permettait d’activer plusieurs types de magie simultanément. Si l’on se concentrait sur la puissance d’un type de magie, cela devenait un cercle magique de ce type de façon amplifié….

« Ma tête ! Ma tête me fait tellement mal, Artpe! Ooh-goo-ahhhhhhh ! »

« D’accord. Je ne l’expliquerai plus …… »

Pour faire court, le héros précédent avait participé à la construction de cet endroit. Il se demandait s’il serait capable de découvrir l’identité du grand et puissant sunbae-nim. Artpe l’attendait avec impatience.

Plutôt que de créer quelque chose de nouveau de ses propres mains, il était plus agréable d’utiliser quelque chose que quelqu’un d’autre avait déjà construit!

Cela faisait longtemps, mais Artpe était absorbé par des pensées qui convenaient aux plus faibles des quatre rois célestes. Alors qu’il avait de telles pensées, le défilé avait finalement commencé.

«Maetel-nim! Tu as grandi et devenu très belle ! »

«Artpe-nim, regarde par ici, s’il te plaît ? Il est exquis ? »

« Oo-ook. Il y a trop de regards. »

«Réjouis-toi, Artpe. »

Ils avaient déjà vécu un défilé à Aedia. Cependant, ils avaient partagé la vedette avec l’empereur. Cette fois, les projecteurs étaient braqués uniquement sur eux. Le fardeau et la chaleur de leur attention étaient deux fois plus grands.

« Artpe-nim est trop cool ! »

« Maetel-nin ! »

« Artpe-nim ! »

« Kyaaaaaaaaah ! Artpe-nim avait cette allure ! »

······ C’était assez étrange. Il y avait plus de personnes appelant Artpe plutôt que Maetel. C’était bizarre. Il se retourna pour regarder Maetel et, comme prévu, il vit le sourire tordu de Maetel.

«Hé, tu es devant les gens! Garde ton visage serein! Contrôle ton expression ! »

«Mais ces gens… Comment osent-ils dire cela à mon Artpe …….»

« Est-ce pour ça que tu es en colère ? »

Malgré ses avertissements, la rage de Maetel se remplissait à chaque fois qu’elle entendait des femmes crier le nom d’Artpe. Artpe avait pris soin de ne pas contrarier Maetel. C’est pourquoi il était très timide en agitant la main.

« Je pense que l’homme est le vrai héros? Regardez ! Regardez ! La fille continue de regarder. »

«Cependant, les prêtres ont dit qu’ils les guideraient tous les deux sur la route des héros. Les prêtres sont ceux qui transmettent les messages des dieux. Nous n’osons pas douter de leurs paroles. »

« Tout deviendra clair quand ils rencontreront le pape. »

Artpe sourit en entendant la conversation dans la foule. Maetel ne savait pas pourquoi il riait, alors elle se mordit les lèvres. Puis elle murmura d’une voix qui ne pouvait être entendue que par Artpe.

« Quand nous reviendrons, je t’embrasserai 100 fois. »

« ······ Serait-ce une punition? Embrasser ne ressemble pas à une punition extrême. »

«Je ne donne pas à Artpe une punition. C’est une récompense que tu vas me donner pour ma patience .. »

«Ne devrais-je pas accepter ça ! Hey ! »

Le défilé à travers Lihazeta avançait beaucoup plus lentement que le défilé auquel ils avaient participé à Aedia. Cela avait fatigué les deux héros. En outre, ils devaient se déplacer dans la haute ville et dans le centre ville. Arrivés au grand temple, ils furent autorisés à se reposer.

« Sentez-vous des regards sur nous ? »

« Non » 

Quand ils quittèrent tous deux la foule, ils poussèrent un soupir de soulagement. Maetel et Artpe s’appuyèrent l’un contre l’autre. Les prêtres et les saints chevaliers laissèrent échapper un rire amer en voyant cela.

C’est arrivé à ce moment …

« Je t’attendais, héros-nim »

Le corps de Maetel se tendit lorsqu’elle entendit soudain la voix claire d’une femme et elle se  se retourna au même moment qu’Artpe.

«Je m’appelle Vadinet Kuareu Paladia. S’il te plaît, appelle-moi Vadinet.»

Il y avait une fille aux cheveux noirs qui semblait avoir le même âge que les deux héros. Elle était vraiment belle et innocente. Elle avait l’air d’avoir grandi en ne mangeant que de la rosée.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :