Chapitre 109 – Vers la tempête (3)

Paradmin

Chapitre 109 – Vers la tempête (3)

 

Jjeok, jejejeok.

Les flammes au sol étaient gelées. Blizzard était à l’origine une magie avancée du 7ème cercle, la portée de ce blizzard était donc extrêmement réduite. La gamme d’effets restants a été réduite à un rayon d’environ 10 mètres. Cependant, à l’intérieur de ces 10 mètres, Sylvia avait parfaitement reproduit une magie du 7ème cercle.

Même les flammes de Muspelheim ont été prises dans la glace pendant un moment.

« Heinz, deux secondes plus tard! » À ce moment-là, Théodore avait prédit la situation plus tôt que quiconque et avait dit au prochain magicien de lancer sa magie.

Les combats de groupe étaient familiers aux chevaliers, mais il était difficile de garder les mains et les pieds au bon endroit sans entraînement particulier. Le seul capable de capter le moment du flux et de diriger ensuite le groupe était Théodore, qui avait réveillé ses sens surnaturels.

Le supérieur de la tour blanche, Heinz suivit ces instructions. «Prison de vent! Capturez l’ennemi!»

Deux secondes plus tard, le géant de feu perça la glace épaisse mais il fut pris dans un tourbillon avant de pouvoir ressentir un sentiment de liberté. C’était une magie du vent du 6ème cercle. La prison de vent ondula autour du géant et l’emprisonna. Selon les registres, les gros monstres comme les cyclopes de haut rang ne pouvaient pas échapper à la prison de vent. Ils étaient généralement pris dans le tourbillon et déchirés par les pales de vent.

Cependant, cela ne suffisait pas pour arrêter Laevateinn.

Kururung! Kwarurung!

Il y eut un roulement de tonnerre à l’intérieur du vortex, et le tourbillon commença à brûler lorsque le géant frappa le vent avec ses deux poings. Il y eut des décharges d’air dues aux ondes de choc ainsi qu’à des éclairs occasionnels. C’était la manifestation d’un pouvoir insuffisant. Le vortex fut détruit par un pouvoir au dessus de celui des maîtres. Cependant, le géant de feu n’avait pas vu ce qui se passait au sol.

« Olson! »

« Terre, tiens cette présence impie dans tes bras! »

Le sol s’effondra soudainement et le déversement de terre et de cailloux devint une masse d’arme. Le sol enfouissait le géant de feu comme un tsunami, l’avalant plus vite que ses flammes ne pourraient le faire fondre. Bien sûr, ce n’était rien de plus qu’un petit obstacle, et le géant de feu finit par ramper hors du sol.

Théo donna une autre instruction: «30 mètres à 6 heures, dans deux secondes!»

Un énorme iceberg tomba sur Laevateinn. L’iceberg avait la taille d’une maison, ce qui le rendait trop gros pour que les flammes puissent le fondre instantanément. Le géant émergea au moment où la prochaine magie avait été préparée.

« Dans trois secondes, Ordu! »

Les obus de vent explosèrent plusieurs fois contre la tête du géant de feu.

« 46 mètres à 10 heures, maintenant! »

Des flèches de glace tombèrent du ciel et déchirèrent les flammes.

La chaîne des attaques magiques n’a jamais pris fin. Une fois qu’une magie était lancée, une autre suivait. L’immortel Laevateinn ne pouvait pas bouger.

Les deux elfes observaient la chaîne d’attaques parfaites et ne pouvaient s’empêcher de se sentir impressionnés. La puissance de chaque magie qui pouvait arrêter le géant de feu était grande, mais le plus grand avantage était la capacité de la personne qui dirigeait ce champ de bataille.

Sans Théo, cette impasse se serait effondrée beaucoup plus tôt.

« …Incroyable. N’est-ce pas proche d’une capacité de prescience? Ou une capacité de prédiction basée sur l’expérience? De toute façon, ce n’est pas une capacité que quelqu’un de cet âge devrait avoir.»

« Oui, je pense aussi. »

Cette capacité impliquait une perspicacité qui prévoyait quelques mouvements, ainsi que l’utilisation de tactiques qui centraient le pouvoir sur le bon endroit.

Théodore étendait confortablement sa main dans une zone inaccessible au terme de décennies de combats. Malgré cela, il n’était pas du tout conscient du ridicule de ses actions. Au lieu de cela, il se concentrait sur le soutien,  en calculant la distance et les secondes pour les ennemis et les alliés.

«Bon sang, on y est presque?» Théodore n’a même pas eu le temps de cligner des yeux. Il essuya sa sueur et jeta un regard noir à Laevateinn.

Pour ceux qui ne le savaient pas, il pourrait sembler qu’ils dominaient, mais ce n’était pas le cas. Au milieu de ces attaques furieuses, le groupe de théo a été lentement repoussé. Avec un taux de trois pas toutes les 10 secondes, ils reculaient d’environ 5 mètres par minute.

De plus, ces attaques cycliques ne pouvaient pas être maintenue trop longtemps. Ce serait dangereux s’il n’atteignait pas son objectif principal dans les 30 prochaines minutes.

Théo se souvint du conseil de Gluttony: – Bien que ce soit un grimoire, Laevateinn ne possède aucune intelligence. Il agit instinctivement dans son propre but, mais ses actions doivent être conformes aux règles. Sa faiblesse réside dans les règles.

La troisième forme de Laevateinn était simplement un processus transitoire permettant de passer de la deuxième forme à la quatrième. C’était un processus consistant à tout sacrifier afin de brûler toute vie. C’est pourquoi la troisième forme était une tempête de flamme diffuse.

Cependant, que se passerait-il si la seconde forme n’était pas en mesure d’obtenir les sacrifices et était constamment perturbé?

15 minutes plus tard, Laevateinn répondit à cette question.

* * *

Il n’y avait personne en particulier qui l’ait remarqué en premier, car le groupe de personnes, qui continuaient à lancer des attaques magiques, étaient tous sensibles à tout changement dans la cible. Après tout, la cible était un géant de feu capable de fondre n’importe quel métal en un instant.

Le géant de feu cessa soudainement de se débattre et se pelotonna. Son apparence ressemblait à une chrysalide en attente d’émergence, si bien que ceux qui la regardaient se sentirent soudain très alarmés.

Quand Edwin tira sa flèche avec précaution, Théodore sentit un frisson terrible dans son dos.

‘La mort.’ La magie de défense ne voulait rien dire car chaque être ici mourrait.

Dès que cette réalité apparut dans l’esprit de Théo, il s’écria: «Alucard!»

Ils seraient morts sans le conseil de Gluttony, si Théo ne l’avait pas expliqué à l’avance dans la salle de réunion et si Alucard n’était pas à cet endroit.

«Douce mère de l’eau, El-Mare!» Alucard suivit la volonté de Théo.

C’était également grâce à Alucard qui avait déjà entendu parler du niveau de dangerosité de la troisième forme. Le manque de sacrifices réduisait considérablement son pouvoir, mais ce n’était pas quelque chose que des magiciens qui n’avaient pas atteint le niveau de maître pouvaient supporter.

[M’avez-vous appelé?] La reine des élémentaires de l’eau apparut rapidement. Si le géant de feu n’était pas là, il y aurait eu une petite pluie et la terre sèche serait devenue humide. Sans lui adresser un mot de salutation, Alucard cria: «Protégez-nous des grandes flammes!»

[… Enfant de la forêt, j’accepterai la demande conformément au contrat,] une voix inorganique répondit à l’appel.

Dès qu’El-Mare parla, un bouclier bleu recouvrit le groupe. C’était l’âme qui régnait sur l’eau. Il ne pourrait supporter qu’un ou deux tours de la magie du 7ème cercle inferno. Il était donc inévitable que le groupe soit puni.

Immédiatement après, un enfer surchauffé se dévoila.

‘――――――――― !!’

Il n’y avait pas de son. La chaleur avait déjà longtemps évaporé l’air. Puis il y eut un flash qui menaça de brûler leur rétine. Théo supporta les quelques gouttes de sang qui coulaient de ses yeux et réussit à peine à regarder devant lui.

Outre la lumière, la chaleur de Muspelheim pénétra dans le bouclier. Le fait qu’ils puissent respirer était incroyable. La reine des élémentaires était leur seule bouée de sauvetage.

«… Fou», murmura Théo alors qu’il se remettait à peine et voyait la scène devant lui. Le reste du groupe remarqua la différence quelques secondes plus tard.

«············ ?!»

«············ ?!»

Ils regardèrent autour de l’endroit où la lumière et la cendre pouvaient être vues. Ce n’était pas beau, c’était littéralement un enfer désastreux. Aucune vie ne pourrait survivre sur cette terre en feu. L’air, l’eau et tout ce qui était nécessaire pour survivre avait disparu. La végétation restante à l’horizon était le seul réconfort. S’il n’avait pas vue cette végétation, il aurait vraiment pensé que le monde avait été détruit.

Théodore retrouva son calme plus tôt que quiconque. ‘Il arrive enfin.’

En tant que grimoire qui mangeait des grimoires, Gluttony  ne pouvait pas manger un livre qui n’existait pas dans ce monde.

Il était donc impossible de soumettre le géant de feu la deuxième forme de Muspelheim. Peu importe le nombre de fois qu’il était détruit, des flammes infinies réapparaissait et ceux qui n’étaient pas transcendants n’auraient aucun moyen d’y résister. Cependant, à partir de la troisième forme, le corps de Laevateinn a été révélé.

De là où se trouvait Théo, il fallait un peu plus de 20 pas pour atteindre le centre de cet enfer brûlant.

« Une perle de lumière. »

La perle blanche brillait. C’était le passage reliant le monde matériel à Muspelheim, la vrai forme du grimoire qui existait pour détruire le monde. Puis Théodore finit par apercevoir le corps de Laevateinn et fit un pas en avant.

Chiiik.

« Ack! »

Dès que Théo fit un pas, sa peau devint rouge. Malgré la protection de la magie de la reine des élémentaires de l’eau et de la magie de défense du 5ème cercle, la chair humaine ne pouvait pas supporter cette chaleur, surtout si la personne en question n’était ni un maître épéiste, ni un maître magicien.

Peut-être que Théodore survivrait d’une manière ou d’une autre après 10 pas. Après cela, sa chair brûlerait, son sang s’assécherait et ses os se briserait. Pour cette raison, c’était le combat de Théo à partir de maintenant.

«…!»

«…….!»

Il avait eu une conversation silencieuse avec son groupe.

Quelqu’un le vit faire un pas et pensa qu’il devrait reconsidérer sa décision. Quelqu’un d’autre lui donna une magie de protection, même si elle n’avait aucun sens.

Sylvia essaya de le rattraper mais elle fut saisie par un magicien de la Tour Bleue, tandis qu’Edwin inclinait la tête pour s’excuser de ne pas pouvoir aider. C’est parce que ses pouvoirs étaient devenus extrêmement faibles dans un espace où les élémentaux de haut rang étaient inefficaces.

Théo les regarda tous avant de regarder en arrière.

‘Pas encore… Un peu plus. Je peux le supporter… ‘

Il fit un pas, puis un autre pas. La chaleur lui pelait la peau, mais ce n’était pas au point de le tuer. Son corps et son esprit disciplinés pouvaient supporter cette douleur. Au cinquième pas, sa peau rouge se décolla et ses muscles commencèrent à brûler. Ensuite, Théodore sorti son atout.

Wuuong! Une lumière émeraude émergea de la marque se trouvant sur son bras droit et enveloppa tout son corps.

Le trésor national Umbra. Ce trésor donnait ses capacités à son propriétaire, y compris la fluidisation. Umbra avait la capacité d’ignorer les attaques physiques et pouvait donc supporter cette chaleur. Ainsi, après les cinq premiers pas, le corps de Théodore devint transparent. Cependant, il n’était pas complètement à l’abri de la chaleur.

‘Kuok…! C’est en dehors des lois de la physique…! ‘

Les flammes de Muspelheim pouvaient blesser les corps spirituels. Théo fit sept autres pas, mais la chaleur commença à briser son corps.

Il réussit à faire huit autres pas. Cependant, pour le mettre à la portée de la langue de Gluttony, Théo avait besoin d’au moins trois autres pas. Cela signifiait que cet enfer deviendrait trois fois plus fort après cela.

Théodore voulait vraiment s’enfuir en ce moment, mais il serra les dents et persévéra.

‘Allons-y.’

S’il n’arrêtait pas Laevateinn ici, le monde périrait. Même si un transcendant qu’il ne connaissait pas se présentait pour arrêter Laevateinn, Elvenheim serait toujours détruit. Cela n’aurait pas été grave s’il n’avait pas commencé cette opération, mais il ne pouvait pas se pardonner de s’être enfui alors qu’il était si près de la fin.

Théo fit un pas de plus.

Alors qu’il essayait patiemment de supporter la chaleur qui semblait faire fondre ses os, Théo se plaignit de quelqu’un qui n’était pas là.

Il se plaignait du maître de la tour blanche Orta, qui avait déclaré qu’il ne participerait pas à cette mission d’asservissement.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

1 commentaire pour l’instant

drakPublié le11:19 - Août 1, 2019

merci pour les chapitres, comptent de vous retrouver

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :