Chapitre 114 – La récompense de l’arbre du monde (3)

Paradmin

Chapitre 114 – La récompense de l’arbre du monde (3)

 

L’atmosphère devint plus détendue après les premiers verres. Au début, les magiciens avaient du mal à parler, mais leurs bouches se mirent bientôt à s’ouvrir sous l’effet de l’alcool et les hauts-elfes s’intéressèrent à leurs mots.

Alucard montrait de l’intérêt pour un magicien de la tour jaune qui parlait de la culture de champignons, tandis que Lumia écoutait les conversations entre les humains. Naia somnolait toujours, mais elle posait occasionnellement des questions sur des sujets qui l’intéressaient.

Parmi eux, Alisa était le haut elfe le plus actif.

«Hey, pourquoi portes-tu un masque aujourd’hui? T’attendais-tu à un bal masqué ou quelque chose? Ou est-ce pour une autre raison?»

« C’est à cause d’une affaire personnelle. »

« Je vois. Alors peux-tu me le montrer? Ou dis moi pourquoi! Ma nature curieuse ne te laissera pas partir jusqu’à ce que je le découvre.»

« Il semble que tu aies raison. »

« Eek. »

Elle semblait s’intéresser à Orta pendant que se poursuivait la conversation. En un sens, ils étaient difficiles à approcher tous les deux et la zone autour d’eux devint silencieuse.

De plus, il y avait beaucoup de hauts elfes avec lesquels les magiciens pouvaient parler, et le personnage principal de ce banquet était assis ailleurs. Théodore, le jeune homme qui avait dirigé l’attaque contre le monstre légendaire Laevateinn et avait créé l’opportunité pour cette mission à Elvenheim… méritait d’être au centre de ce banquet.

‘… Qu’est-ce que c’est que ça?’ Cependant, Théo était dans une situation difficile.

À sa gauche, il y avait Ellenoa…

«Théodore! Ce fruit appelé Zaoyan est délicieux. C’est un fruit rare de la forêt du nord, mais c’est un mets délicat d’Elvenheim, tu ne doit donc pas le rater. »

« Merci. »

Et à sa droite, il y avait Sylvia…

«Théo, prends une bouchée de ça. Je l’ai saupoudré d’épices, c’est beaucoup plus savoureux. »

« A-Attends une minute. »

« Quoi? Oh, c’est à cause de la peau. Je vais l’enlever, alors attends une minute. Si je place la lame ici…! »

Théodore ne pouvait pas les arrêter. Il ne savait pas qui avait commencé, mais la compétition devenait de plus en plus féroce, car il ne pouvait pas refuser. Incapable d’ignorer les regards dans ces deux paires d’yeux, Theodore continua à mâcher.

Il y avait des bols vides empilés devant les trois personnes et le poids de son ventre devenait de plus en plus dangereux.

‘Euh, combien de temps dois-je manger…?’ Théodore chercha désespérément une issue. Le ciel fermait-il les yeux sur lui…?

Heureusement, il remarqua Vince en train de siroter une tasse à proximité. Au moment où il sentit le regard de Théodore sur lui et était sur le point de demander ce dont Théo avait besoin…

Vince entendit une voix derrière lui: « Oh, mon Dieu, est-ce que tu bois ce vin? »

Le haut elfe Lumia, qui se tenait à la périphérie, s’était approché de Vince. Elle était une haute elfe, une survivante d’une espèce issue des mythes et une existence normalement difficile à approcher. En tant que magicien et l’un des délégués, il n’avait d’autre choix que de répondre aux paroles de Lumia au lieu de prêter attention à son disciple.

« Ah oui. Ca a un goût étrange mais délicieux. »

« C’est un soulagement. Le vin est élaboré à partir des raisins que notre tribu cultive et il est très apprécié pour son parfum et sa saveur. Veux-tu essayer un autre type? »

« Oh, ce serait un honneur. »

«Huhu, je devrais être celle qui dit que c’est un honneur. Viens par là. »

Vince s’éloigna sans réfléchir et Théo le suivit du regard avec une expression dévastée. Simultanément, Lumia se retourna pour regarder Théo et lui adressa un sourire étrange.

‘Pourquoi?’ Pensa Théo.

Puis un murmure entra dans son esprit par Ratatoskr. C’était la voix de Lumia.

–Eh bien, essayes toi-même.

‘Hein?’

Elle ne dit rien au-delà de ça alors qu’elle emmenait Vince.

Avec cela, la sortie de Théo avait disparu. Devant Théodore, il y avait deux bols remplis de plus de nourriture qu’il ne pouvait en manger. Peut-être qu’il pourrait le supporter s’il utilisait Battle Song pour accélérer son métabolisme?

Puis une idée stupide émergea dans sa tête. « …De l’alcool. »

Il n’aimait pas beaucoup ça, mais ses yeux se posèrent sur une bouteille de vin non ouverte. Parmi les spécialités d’Elvenheim, il y avait un vin qui ne pouvait être fabriqué nulle part ailleurs. Théo n’arrivait pas à comprendre pourquoi ils l’avaient fabriqué car ce n’était pas bon pour la bouteille, mais c’était une spécialité des elfes.

Ellenoa fut la première à remarquer son attention sur la bouteille.

«Oh, tu veux un verre? Je ne connais pas son goût, mais ce vin est bien connu dans la forêt. Peut-être que tu vas aimer.»

« Hrmm… Si tu le dis. »

«Oui, alors bois un coup.» Alors qu’elle acquiesçait, un liquide odorant émergeait de la bouteille.

Ellenoa versa une coupe pour Théodore et pour elle-même avant de poser la bouteille. En effet, il n’y avait pas de coupe pour Sylvia. Cette action subtile poussa Sylvia à murmurer à voix basse: «… Pourquoi ne me les donnes-tu pas?»

Ellenoa pencha la tête et répondit: «Selon les normes de l’espèce humaine, ne pouvez-vous pas boire avant d’avoir vécu la cérémonie de passage à l’âge adulte? »

«J’ai déjà eu ma cérémonie de maturité! C’était cette année!»

Peut-être cela impliquait-il qu’elle avait l’air jeune. Sylvia regarda fixement Ellenoa, prit la bouteille et versa le vin dans sa coupe. Le vin coulant s’arrêta à peine avant qu’il ne déborde de la coupe.

Puis sans attendre un toast, elle versa le contenu dans sa bouche.

Gulp. Sylvia termina rapidement le verre et se tourna triomphalement vers les deux personnes.

« … Hua. »

Elle tomba à plat ventre sur la table.

* * *

Généralement, le corps d’un magicien était plus fort que celui des gens ordinaires, il était donc plus résistant aux substances nocives telles que l’alcool. Il n’y avait pas de données analysées statistiquement, mais c’était naturel puisque du mana à haute densité circulait dans leur corps.

Par conséquent, Théo ne put s’empêcher d’être surpris lorsque Sylvia se saoula avec un verre.

Il soupira légèrement et murmura: «Ah, je suis content d’avoir décidé de boire de l’eau à la place… »

« Ahaha. » Ellenoa entendit ses mots et rigola maladroitement.

Elle ne s’attendait pas à ce que cela se produise non plus. En conséquence, les deux d’entre eux étaient maintenant laissés seuls. Comme Sylvia, le plus gros obstacle, s’était auto-détruite, Ellenoa pouvait atteindre son objectif sans aucune ingérence extérieur. Elle utilisa immédiatement une promenade comme prétexte pour se retrouver seule avec Théo.

Indépendamment de savoir s’il connaissait le sens de la promenade, Théo regarda le sol qui s’étendait sous ses pieds et s’écria: «Au fait, c’est incroyable. Je ne m’attendais pas à ce que le banquet soit placé aussi haut.»

« Est-ce vrai? J’ai eu une réaction similaire quand j’ai été envoyé ici. Il y avait un grand arbre dans ma ville natale, mais il n’était pas à la hauteur des nuages.»

« Je n’avais jamais pensé pouvoir toucher les nuages comme ça … »

Les nuages autour de ses doigts se dispersèrent comme une toile d’araignée déchirée, laissant derrière eux une sensation d’humidité. Il ressemblait à un enfant stupéfait, faisant qu’Ellenoa se dirige vers lui avec des yeux chauds. L’endroit où ils allaient maintenant était impossible à atteindre sans la capacité d’un haut elfe.

« S’il te plaît, suis à trois pas de moi. » Après avoir dit ça, Ellenoa avança lentement.

Plus ils se rapprochaient de l’arbre du monde, plus les hauts elfes pourraient exercer un pouvoir proche de celui de leurs ancêtres. Il leur était possible d’ouvrir une porte spatiale ou de se téléporter sans utiliser un trou de noeud. La fondation de ce phénomène était différente de la magie, mais le résultat était similaire.

Peu de temps après, les sens aigus de Théo remarquèrent le changement. « Ah. »

C’était similaire au Shukuchiho utilisée par le Maître de la tour blanche. Après Ellenoa, il fit quelques pas et leur position changea soudainement.

Théo faisait attention aux changements. Ce n’était pas si difficile de regarder la hauteur des nuages, la perspective du paysage et la densité de mana. Le problème était que les changements ne s’étaient pas produits une ou deux fois.

‘La salle du banquet est à 350 mètres en dessous… Non, elle vient de changer à 500 mètres. Puis nous sommes descendus de 100 mètres… ‘

C’était à un rythme beaucoup plus rapide! Théo s’émerveilla du taux de changement alors que la carte dans sa tête était détruite. Ils étaient montés et descendus tant de fois qu’il ne savait pas où il était maintenant.

Après cinq minutes de marche, Ellenoa avait pu atteindre la destination souhaitée. Quand Théodore vit la destination, il parla avec précaution: « C’est …? »

Les deux d’entre eux s’étaient arrêtés devant une cabine minable. Les planches de bois de la cabine étaient si pourries et les piliers étaient si vieux qu’il ne serait pas étrange que la cabine s’écroule immédiatement. C’était trop minable par rapport à la magnificence de l’arbre du monde.

Cependant, Ellenoa semblait être assez solennelle devant elle alors qu’elle regardait Theo.

« C’est un endroit où tu ne peux ni entrer ni sortir sans le consentement d’un haut elfe comme moi. »

Dans de tels cas, la majorité des hauts elfes devaient accepter de laisser la personne entrer.

Ellenoa a alors commencé à expliquer l’histoire de la cabine. C’était différent de son apparence insignifiante. Sa voix s’étouffa légèrement quand elle dit qu’elle contenait l’histoire et la sagesse qu’ils gardaient depuis des milliers d’années.

Puis elle regarda dans les yeux de Théodore avec une expression sérieuse tandis que ses yeux dorés brillaient à côté de ses cheveux vert pâle. «Théodore. Pour la deuxième fois dans l’histoire des elfes, tu es reconnu comme un visiteur de la fontaine de la Sagesse. »

« Fontaine de la Sagesse … cette cabane? »

« Oui. Elle s’appelait ainsi à l’époque, mais c’est maintenant un héritage d’une époque oubliée. » Dans l’histoire de la race humaine, il y avait quelques traces de de l’âge de la mythologie.

Theo déglutit lorsqu’il comprit la valeur de cette cabine délabrée.

L’âge de la mythologie était une époque où les humains n’étaient pas encore devenu les maîtres du continent. A cette époque, des dieux, des démons, des dragons et des espèces anciennes marchaient dans le monde. Meltor était un royaume qui rassemblait des artefacts et des reliques avec plus d’enthousiasme que partout ailleurs, mais ils n’avaient pas été en mesure de retrouver des traces de cette période.

S’il n’y avait qu’un seul livre ou parchemin dans cette cabane, cela pourrait valoir des dizaines de bibliothèques de cet âge. Cependant, la surprise de Théo ne faisait que commencer.

« Je t’ai amené dans cette cabane parce qu’un homme sage avait prédit que tu viendrais. »

Théodore fut étonné par ces mots. Qui les elfes qualifieraient-ils de «sage» et comment auraient-ils pu prédire cette situation?

L’apparition du grimoire Laevateinn, ainsi que les pouvoirs d’Andras et de Meltor… Ce moment s’était produit à la suite de nombreuses relations de cause à effet. Théo n’avait d’autre choix que d’être stupéfait.

Alors Ellenoa porta le coup de grâce. « L’homme sage qui a prédit ta visite était le premier du genre au monde, le premier humain à passer un contrat avec un roi élémental. »

‘Impossible.’ Les mots entrèrent dans les oreilles de Théodore alors que Théo la fixait.

« Myrdal Herseim, le grand élémentaliste, a dit qu’il t’avait laissé quelque chose dans la Fontaine de la Sagesse. »

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

1 commentaire pour l’instant

GuyPublié le1:10 - Nov 30, 2019

merci pour le chapitre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :