Chapitre 24 – L’ennemi d’hier (3)

Paradmin

Chapitre 24 – L’ennemi d’hier (3)

Traduction : Eclipse                                               Edition : Ludivine59


Dans sa vie passée, le héros était né dans le royaume de Diaz. Lorsque le héros avait atteint l’âge de 12 ans, elle avait été directement envoyé dans le palais. Ce fut la plus grosse erreur de la vie du héros passé.

Le palais avait suivi un manuel de soutien aux héros créé il y a plusieurs centaines d’années. Alors qu’elle était élevée avec le plus grand soin, le premier membre du groupe du héros fut ajouté pendant cette période. Il n’était autre que le prince héritier de ce pays, Silpennon Le Diaz. C’était un voleur.

« Bien sûr, il ne m’appartient pas de savoir pourquoi Silpennon a renoncé à son siège de prince héritier pour se joindre au groupe du héros … Non, je comprends maintenant.»

Il était vrai que Silpennon dirigeait ses mots vers Artpe, mais ses yeux restèrent plantés sur Maetel. Ses joues étaient rouges. Il semblait qu’il était tombé amoureux d’elle à première vue.

C’était compréhensible. Dans sa vie passée, Maetel aurait facilement pu ruiner plusieurs royaumes avec sa beauté. Elle n’avait que treize ans à l’heure actuelle, mais sa beauté naissante pouvait encore être vue. C’est pourquoi il n’était pas exagéré de penser que le prince héritier était tombé pour elle.

Pourtant, Silpennon avait vu Maetel verser du sang de ses deux yeux. C’était un peu déroutant qu’il ait pu lui montrer une telle ardeur.

«Je ne veux pas de ta réponse. Je veux l’entendre de la fille!»

Silpennon frôla Artpe alors qu’il tournait son regard intense vers Maetel. Artpe haussa les épaules, et frappa légèrement l’épaule de Maetel.

“… Si vous le dites ainsi, je n’ai pas le choix. Tu fais ce que tu veux, Maetel.»

« Hein?»

Les larmes de Maetel ne s’étaient pas encore arrêtées, mais elle fut libérée de l’étreinte d’Artpe. Elle fit face au prince héritier. Le prince héritier la regarda avec pitié quand il vit ses yeux gonflés.

«Pauvre fille … tu es un enfant avec un cœur très tendre. Cependant, vous n’avez pas à vous inquiéter. Les personnes que vous avez tuées actuellement sont des rebelles. Ils sont des traîtres de ce pays, vous n’avez donc pas à être blessés par leur mort… »

«Je déteste le palais! Je n’y vais pas!»

La tentative de Silpennon de la consoler échoua lamentablement. Maetel le rejeta. Elle revint dans les bras d’Artpe. Elle était aussi résolue qu’Artpe.

“Qu’est-ce que… ..»

Silpennon fut rejeté sans équivoques, il s’était figé sur place. L’un des chevaliers protégeant Silpennon éclata de rire par inadvertance. Les autres chevaliers le suivirent.

Silpennon reprit ses esprits sous l’impulsion du rire. Il n’avait jamais été rejeté si fermement dans sa vie. Sa fierté avait pris un grand coup, et il commença à parler de manière incohérente.

“P… pourquoi pas… Je promets de vous donner beaucoup de choses! Si vous m’aidez, je… O… oui. Quel est votre nom? De quelle famille êtes-vous? Si vous devez voyager avec un serviteur aussi terrible, vous ne devez malheureusement pas venir d’une famille convenable. Cependant, lorsque nous reviendrons au palais, j’utiliserai tout le pouvoir dont je dispose pour vous élever à un niveau approprié… »

« … viens-tu d’insulter Artpe?»

Elle n’aimait pas quelque chose que Silpennon avait dit. Maetel resta dans les bras d’Artpe, mais elle souleva son visage pour jeter un regard noir à Silpennon. Silpennon réalisa qu’il avait marché sur une mine, et son visage devint pâle.

«Ah. Je… je ne voulais pas dire ça… »

« Je viens de te dire! Artpe n’est pas terrible, et il n’est pas mon serviteur!

« I … il n’est pas ton serviteur!?»

« Vous êtes vraiment terrible!»

C’était vraiment un spectacle qui ne pouvait être vu sans verser quelques larmes. Il semblait que Artpe n’était pas le seul à avoir de telles pensées. La femme chevalier, qui avait initié une conversation avec Artpe, parla avec soin à Silpennon.

« Votre Altesse. Malheureusement, nous pourrions devoir renoncer à l’idée qu’ils nous aident. Ils ont déjà sauvé la vie de votre altesse une fois. Vous devriez être reconnaissant, mais vous essayez de les retenir contre leur volonté. C’est indigne de votre stature, votre altesse. Vous possédez la grande lignée des Diaz.»

“Koo-oohk…. Je n’ai donc pas d’autre choix que de laisser partir la fille!»

« Votre Altesse…..»

Ils jouaient bien leurs rôles. Ils continuaient à agir comme s’ils étaient toujours en charge d’un royaume. Si tel était le cas, ils pouraient faire ce qu’ils souhaitent par eux-mêmes.

«Elle ne veut pas le faire. Avons-nous terminé ici? Allons y.»

« Hmmph!»

Artpe laissa échapper un soupir alors qu’il se détournait d’eux. Comme si elle craignait d’être laissée pour compte, elle suivit son pas. A ce moment, elle était très mignonne.

Toutefois….

« S’il te plaît, arrête……»

Silpennon les appela de nouveau. Sa voix retomba comme un chiffon humide. Artpe ne cacha pas son agacement quand il se retourna. Cependant, ses yeux s’ouvrirent légèrement plus grands lorsqu’il vit ce qu’il y avait dans la main de Silpennon.

« S’il te plaît, prends ça.»

« Qu’est-ce que …»

Ce fut au tour d’Artpe d’être surpris comme un idiot.

Silpennon avait brandi un grand bijou qui émettait une lumière violette de toute sa surface. Quiconque connaissait cette pierre précieuse aurait réagi de la même manière. La capacité de lire tout Création d’Artpe ne le laissa pas tomber. Il afficha immédiatement les informations de l’élément.

[Gemme de Demite]

[Magicien]

[Il fait partie du groupe Limite, considéré comme l’un des ingrédients les mieux classés pour les objets magiques. Il est incroyablement élevé en pureté et, avec le temps, il a gagné une classe à part. C’est un joyau légendaire qui n’apparaît que très peu de fois dans le monde humain ou dans le monde des démons.

Il n’a pas encore été affiné,et son énorme pouvoir est toujours caché. Cependant, une fois raffiné, il augmentera considérablement le mana et développera également des capacités supplémentaires aléatoires. Il va également développer sa propre volonté, de sorte qu’il aura la capacité d’aider le propriétaire à finir son sort. Cependant, c’est tellement difficile qu’il est presque impossible de l’affiner. C’est le seul défaut de l’article.]

‘Cela vaut probablement plus que tout son royaume!?’

Il avait trouvé un objet inattendu à un endroit où il ne s’était jamais attendu à le trouver. C’est pourquoi Artpe s’était presque perdu en lui-même. Silpennon parla calmement devant Artpe.

«Comme j’ai une dette envers vous, je tiens à exprimer mes remerciements. On me poursuit, mais je ne peux pas négliger mon devoir. Prenez ça. Je ne sais pas ce que c’est, mais cela fait très longtemps qu’il est dans la trésorerie de notre royaume. Je suis sûr que c’est une pierre précieuse. Tu devrais le vendre, ton maître… Non. Je veux que tu l’utilises pour aider la fille à acquérir du matériel qui pourrait l’aider.»

« Savez-vous vraiment ce que c’est …»

Non, s’il le savait, il ne l’aurait pas donné à Artpe, quelle que soit leur aide. Artpe avala proprement le cri de joie qui allait sortir de sa bouche. Il prit la pierre précieuse de couleur violette. Dans une telle situation, il était de son devoir de rester silencieux et de prendre le produit!

“Hmm. Comme on pouvait s’y attendre du prince héritier, vous avez reçu une éducation fantastique. Je vous remercie.»

« Est-ce que c’est peut-être un compliment, Artpe!?»

Les autres chevaliers furent surpris quand ils virent Silpennon remettre la pierre précieuse de Demite. Il semblait que tous les autres chevaliers ne ressemblaient pas à la femme, qui avait convaincu Silpennon de faire ce qui était juste. Il semblait qu’ils n’accordaient pas beaucoup d’importance au devoir et à l’honneur.

«Votre altesse, nous avons pris cela avant de nous enfuir du palais. Je ne pense pas que vous devriez donner un trésor aussi précieux… .. »

«C’est trop excessif. Je peux dire en un coup d’œil qu’ils ne sont pas des nobles. Nous ne pouvons pas donner notre trésor simplement parce qu’ils nous ont aidé une fois… »

« Son altesse a pris sa décision, alors vous devriez tous vous taire.»

Tout le monde ferma la bouche lorsque la femme chevalier donna un ordre brûlant. Elle était au niveau 118. Comme elle avait le plus haut niveau parmi les chevaliers, il s’était demandé si elle était la chef. Il avait deviné juste.

Eh bien, même si elle était la chef, ils étaient… Artpe haussa les épaules, et rangea la pierre précieuse de Demite dans la pochette dimensionnelle.

Les chevaliers continuaient à regarder Artpe comme si les actions de Silpennon avaient laissé beaucoup à désirer. La femme chevalier fit l’éloge de l’éducation du prince héritier. Silpennon tenta de rester calme à l’extérieur, mais le prince héritier ne put lâcher l’attachement persistant qu’il avait pour Maetel.

« Mmm … …»

Artpe hésita en les regardant.

Il n’aimait pas Silpennon, mais ce sentiment venait du fait que Silpennon avait porté le coup fatal de sa vie passée. Cependant, celui devant lui semblait prometteur.

Non, s’il y pensait, Silpennon avait exécuté l’acte sale à la place du héros. Il n’était pas vraiment si mauvais que ça.

Chaque fois qu’il voyait Silpennon, il se souvenait du visage calme de cet enfoiré, qui lui avait enfoncé un poignard dans sa vie passée. Cela l’ennuyait, mais quand il vit la pierre précieuse de Demite dans sa main, tout traumatisme qu’il aurait pu ressentir avait disparu en quelques instants.

‘D’accord. Ca sera un gaspillage que de les laisser partir comme ça.’

C’est pourquoi il décida de donner un bonus à Silpennon.

« Pouvez-vous attendre un peu?»

« Quoi? Tu vas peut-être nous aider… »

« Avez-vous du papier?»

« Papier?»

La femme chevalier inclina la tête avec confusion. Elle sortit un morceau de parchemin de ses vêtements. Elle le remit à Artpe.

« D’accord…..»

Il ouvrit le parchemin et émit une très petite quantité de mana au bout du doigt. Une petite fumée commença à s’élever alors qu’il écrivait sa lettre. C’était une astuce qui ne pouvait être utilisé que par ceux qui étaient habiles à contrôler le Mana. Tout le monde sauf Maetel broncha quand ils virent cela.

« Comme prévu, cet enfant n’est pas normale non plus, votre altesse …»

«S’il est son assistant… Au moins, il devrait avoir autant de talent s’il veut voyager avec elle. C’est un magicien.»

«Eh bien, j’ai fini d’écrire. Également….»

Artpe sortit une enveloppe de sa pochette dimensionnelle. Il contenait une étrange poudre verte. Il plia la note et la tendit à la femme chevalier avec l’enveloppe contenant la poudre verte. Il lui fit un léger clin d’œil.

« Ce n’est que pour vos yeux.»

« Q … quoi ….»

Le visage de la femme chevalier devint rouge. Silpennon et les chevaliers concentrèrent leurs regards sur elle. La femme chevalier était troublée, mais elle cacha rapidement les objets.

« E … essayez-vous de vous moquer d’un adulte!»

“J’étais sincère. Ce n’est que pour vos yeux.»

« Koohk … …»

Artpe était bien conscient du fait que son apparence était très belle. Sinon, un gros poisson comme Etna Carlyfate Mirecard, le chef de l’armée des voleurs, ne se serait pas accroché à lui.

Bien sûr, l’amour ne se développait pas uniquement en fonction de l’apparence d’une personne. Cependant, l’apparence était la première impression que l’on pouvait donner, et il était indéniable que cela avait un effet immense sur diverses parties de l’amour qui se développait.

Silpennon était abasourdi en levant les yeux vers son visage.

« Leseti … Vraiment?

«Ah. Jamais, votre altesse! C’est juste un jeune garçon!»

« Cependant, votre visage est devenu rouge.»

«Ce n’est pas comme ça! Quoi qu’il en soit, je dois vérifier si la note et la poudre sont sans danger. Je vais les garder en ma possession jusque-là!»

«Nous partirons maintenant. J’espère que vous allez vivre assez longtemps pour que nous puissions nous revoir.»

Artpe gloussa en se détournant. Il avait fait tout ce qu’il pouvait pour eux, donc c’était à eux maintenant. La nuit tombait, alors ils devraient retourner à leur feu de camp pour se préparer à camper dehors …

“Artpe……»

Les yeux de Maetel étaient sombres comme ceux d’un poisson mort. Elle posa une question avec une voix plus froide que les vents soufflant dans les profondeurs glacées de l’enfer.

« Est-ce que Artpe aime peut-être les vieilles femmes …?»

« Non. Non. Je te promets que ce n’est pas le cas.»

Elle était aussi tombée dans le piège!

Artpe laissa échapper un soupir alors qu’il tapait son front. Il la traîna vers le feu de camp.

De l’autre côté, le groupe du prince héritier resta en place un moment. Tout le monde regardait vers une personne. Lorsque la femme chevalier devint le centre de leur attention, elle fut troublée. Elle continuait à agiter ses bras.

«Je… ce n’est pas ça! Ce n’est pas ça, votre altesse! Quoi qu’il en soit, nous devrions préparer notre camp. Puisque nous ne savons pas combien de temps nos poursuivants nous suivront, nous ne pouvons pas nous reposer longtemps… »

« Oui, nous devrions nous reposer, et vous devriez lire la lettre.»

« Ce n’est probablement rien d’important!»

Leseti effaça les traces de la bataille, et elle conduit le groupe du prince héritier vers un campement convenable. Elle ordonna aux chevaliers de faire un abri afin que Silpennon puisse se reposer en premier. Quand personne ne regardait, elle sortit secrètement la lettre d’Artpe.

«Ce gamin impertinent… ..»

Il semblait qu’il avait de bons yeux pour pouvoir reconnaître une beauté comme elle. Leseti laissa échapper un sourire satisfait en allumant une bougie. Son écriture était si élégante qu’il était difficile de croire qu’un jeune homme l’avait écrite. Cependant, la lettre lui resta dans les yeux à partir du premier mot.

[Tous les autres chevaliers sont des traîtres. C’est à vous de protéger le prince héritier avant qu’il ne soit tué ou kidnappé par eux. Ils attendaient probablement le bon moment pour voler le joyau du prince héritier, mais il me l’a donné. Ils n’hésiteront plus. Ah J’ai enfermé un poison dans l’enveloppe pliée. Vous devriez l’utiliser. Nous nous devons plus rien.]

… Le contenu de la lettre était allé dans une direction complètement différente de celle à laquelle Leseti s’était attendue. La lettre lui faisait encore battre le cœur.

 

     Chapitre précédent ||Chapitre suivant           

 

 

À propos de l’auteur

admin administrator

2 commentaires pour l’instant

HiganbanaPublié le4:10 - Nov 26, 2018

Merci pour ce chapitre

Quel dragueur ce Arpte.

Gunts92Publié le9:46 - Déc 18, 2018

Bigrement malin
Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :