Chapitre 31 – Donjon, évolution et réussite (5)

Paradmin

Chapitre 31 – Donjon, évolution et réussite (5)

Traduction : MEDHIM                                              Edition : Ludivine59


[Silpennon (Le Diaz)]

[Voleur]

[Niveau : 49]

Silpennon acheta la Boule de cristal de bénédiction pour 300 pièces d’or. Il put alors choisir sa nouvelle classe en toute sécurité.  Il n’y aurait rien de plus drôle qu’un troisième héros faisant une apparition.

Artpe avait exactement connu pareille situation dans sa vie passée.  Le chemin pour devenir un voleur était ouvert à Silpennon.

La Boule de cristal de bénédiction était un artefact très cher et rare.  Après l’enregistrement de son propriétaire, il pouvait être utilisé à plusieurs reprises.  Silpennon pouvait l’utiliser pour ouvrir la voie à sa classe de rang supérieur dans le futur.

« Ho-ooh.  Je suis un voleur. »

« Koohk.  Est-il vraiment un voleur…. »

Intérieurement, Artpe craignait qu’un autre changement se produise, mais il pouvait se détendre pour le moment.  

Lorsque le prince héritier qu’elle servait fut transformé en voleur, Leseti  s’attrista.

« Je devrais peut-être renoncer à tout.  Peut-être que je devrais aller vivre à la campagne, et élever des vaches…. »

« Penses-tu que la gestion d’une ferme laitière soit si facile ?  Le Roi Démon peut permettre une telle arrogance, mais je ne le permettrai pas ! »

« Que peut bien impliquer la gestion d’une ferme laitière, selon toi ?  Dans quel genre de fantasme es-tu tombée ? »

Silpennon était le seul à être dans un état calme et paisible parmi eux.

« Qu’y a-t-il de mal à être un voleur ?  Je ne me sens pas vraiment mal pour cela. »

“Prince héritier” était un titre qui lui permettait d’avoir une autorité absolue, mais en même temps, c’était une entrave à laquelle il ne pouvait échapper.  Quand son père, le roi, fut tué, il avait fui la mauvaise influence de son oncle, et il en était arrivé là. Silpennon aimait bien la vue du monde d’où il se tenait en ce moment.

« Je ne suis pas dans une position où je puis me dire complètement satisfait de la situation, mais…….  Oui, je suis Silpennon le voleur maintenant. Hoo. Ce n’est pas si mal. De plus, j’avais toujours eu envie de sortir de ma cage à oiseaux.  J’ai l’impression d’avoir saisi la liberté par la main. »

Silpennon continua à sourire tout en  remerciant Artpe à nouveau.

« Sans toi, je ne sais pas ce qui me serait arrivé.  Le fait que j’ai suivi ta trace est peut-être la meilleure décision que j’ai prise dans ma vie.  Merci, Artpe. »

« Le plus dur va commencer à partir de maintenant.  Si tu me remercies si tôt, je me sentirai coupable. »

« Tu es vraiment le genre de personne qui ne peut pas accepter un merci sans faire d’histoires… »

Les quatre rois célestes de l’armée du roi démon étaient comme ça.  S’ils étaient transparents au sujet de leurs sentiments, ils rencontreraient leur fin avant même de pouvoir commencer.  Ah, cela les empêchaient aussi de répondre aux sentiments des autres.

« Hein ? Silpennon, Silpennon…. »

À ce moment-là, Mycenae inclina soudain la tête, perplexe, en les regardant.  Ce nom lui avait fait penser à un sujet d’actualité du moment. Cela s’était produit quand elle eut cette pensée.

Silpennon n’hésita pas.  Il hocha la tête.

« C’est exact.  J’étais le prince héritier de Diaz. »

« Votre Altesse, vous ne devriez pas lui dire cela ! »

A-t-il décidé que c’était une information qu’il n’avait pas besoin de cacher ?  Ou était-il trop jeune ? Bien sûr, un marchand de donjons ne demandait pas les informations personnelles des clients.  Pourtant, il n’était pas sage de révéler de telles informations inutilement.

Toutefois, Silpennon en était déjà bien conscient.  Il était loin d’être un idiot.

« Cependant, je ne le suis plus. »

Silpennon regarda en arrière avec une expression ravie sur son visage.  Il voulait accepter sa personnalité actuelle, alors il avait l’intention de rompre avec son passé.

« Alors arrête de m’appeler par ce titre, Leseti.  Je ne suis plus qu’un voleur de niveau 49, Silpennon.  J’ai l’intention d’enterrer ma position de prince héritier dans les ténèbres jusqu’à ce que nous vainquions le roi démon.  C’est pour ça que je me fiche, qu’on le découvre. Personne ne trouvera le prince héritier Silpennon. »

Les yeux de Mycenae devinrent ronds.

« Oh mon Dieu.  Alors, c’est comme ça.  D’une certaine façon, j’ai senti un air de noblesse venant de toi.  Attends une seconde. Est-ce que mes petits clients avaient déjà un lien avec le trône….. »

Alors que son imagination commençait à s’étendre, Artpe tendit son doigt pour transformer l’extrémité de son fil de mana en une boule.  Il la frappa contre le front lisse de Mycenae.

« Ah-yaht ! »

« Si tu es si collante, tu ne seras pas populaire auprès des hommes, ajumma. »

« Kooh…..   Quoi que vous me preniez pour, avant que je ne devienne marchand, les hommes faisaient la queue juste pour pouvoir regarder mes yeux !  Ils étaient assez nombreux pour faire le tour de la place centrale dix fois ! Client, tu es le seul à ne pas reconnaître mon charme ! C’est le problème avec les enfants ! »

Artpe ignora complètement les protestations de Mycenae pendant qu’il rassemblait tout le butin.

C’était difficile de l’exprimer avec des mots.  C’était simplement un Donjon de Slime, mais les objets et les récompenses qui s’y trouvaient étaient vraiment étonnants.  Bien sûr, une partie de la raison était le fait qu’ils avaient été les premiers à découvrir ce donjon. De plus, tous les lieux secrets avaient été révélés.  En plus de cela, les artefacts avaient tous été rassemblés en un seul endroit par l’énorme Slime. Tout était sorti de son corps.

Les objets qui possédaient une faible énergie magique étaient dissous en énergie magique pure à l’intérieur du Slime. L’énergie magique avait soit renforcé le Slime, soit les autres objets.

Bien sûr, la valeur des autres articles augmenterait.

« Il y en a beaucoup cette fois-ci.  Tu as complètement nettoyé tout le donjon ? »

« Oui. C’est comme tu le dit.  Voyons voir…………. Je veux 653 pièces d’or pour tous les objets mineurs. Vendu ? »

« Mmm… Vendu. »

« D’accord. »

Les deux parties savaient déjà que l’autre était un maître.  C’est pourquoi la transaction entre Artpe et Mycenae n’avait pas pris longtemps.

Bien sûr, la valeur des éléments avait été évaluée et la transaction avait pris fin.  Cela s’était passé bien trop vite. Le reste du groupe regarda avec incrédulité. Ils regardèrent Artpe et Mycanae comme s’ils étaient des monstres.

Artpe remit tout le butin à Mycanae. Cependant, il garda plusieurs artefacts.  Il était temps pour eux d’évaluer sérieusement la valeur des artefacts.

Mycanae  fit un « gloup ».

« En vérité, les objets que je veux vraiment que vous me vendiez sont ceux-là…. »

« Laissez-moi y réfléchir. »

En vérité, Artpe avait souhaité que d’autres Livres de Compétences sortent, mais il n’y en avait plus.  Même le livre de magie du feu n’était pas tombé. Au lieu de cela, il y avait des objets rares qui étaient aussi rares que l’énorme Slime.

« Parlons d’abord de cette potion. »

[Potion de Slime]

[Toutes les formes de liquide seront transformées en slime.  Si une personne ayant une faible résistance au Mana le boit, elle mourra immédiatement car son sang se transformerait en slime.  C’est une substance très rare et fétide. Elle n’émet pas de Mana hostile, donc elle est parfaite pour l’assassinat. Seul un Slime qui avait évolué à l’extrême pouvait la produire avec une faible probabilité.  Cet objet n’avait presque jamais été vu auparavant dans l’histoire.]

« ——mmmmmm ? »

« Quelle est cette potion, client ?  Qu’est-ce que c’est ? Ça m’intrigue! »

« Ce…..  Je vais la garder pour l’instant. »

Il n’avait aucune idée de l’endroit où il devrait utiliser cela.  Cependant, des objets étranges et inutiles comme celui-ci étaient souvent utiles à des moments cruciaux.

« Aht.  Vous devriez me donner une explication sur ce que c’est…..   Ooh-eeeeeeeee »

Les joues de Mycenae s’enflèrent quand Artpe rangea la potion sans donner d’explication.  Bien sûr, il n’aimait pas les femmes plus âgées, alors il ignora le reste de ses paroles. Il prit ensuite le deuxième butin.

On aurait dit qu’il s’agissait d’un objet fabriqué à partir d’une partie du corps de l’énorme Slime.  C’était un arc qui ne semblait pas très solide.

[Arc souple du chasseur]

La forme change en fonction de l’objectif de l’utilisateur.  Il peut passer d’un arc à une baliste. Le mana sera consommé pour faire une flèche de mana.  Sa puissance dépendra du niveau de tir à l’arc de l’utilisateur. Les utilisateurs avec un niveau de tir à l’arc inférieur à 100 ne peuvent pas l’utiliser.  Il est possible d’augmenter la résistance de l’article en injectant du Mana.

Après avoir vérifié les informations concernant l’artefact, Artpe ne put retenir ses paroles.  Il s’attaqua au problème qui le préoccupait.

« Une baliste ne devrait pas être classé comme un arc !? »

« Ressaisis-toi, client !  Ce n’est pas une baliste. C’est un arc !? »

Artpe activa de nouveau sa compétence «Lire toute création», et il vérifia chaque composant de l’arc.  Il injecta ensuite un peu de son pouvoir magique pour vérifier si l’arc pouvait se transformer en un arc court et une baliste.

Bien sûr, l’exigence pour utiliser l’arc était d’être un archer de haut rang, mais Artpe était un héros.  Il pouvait donc facilement ignorer de telles restrictions.

« Huhk.  C’est vraiment une baliste !? »

« C’est mieux que prévu…. »

Artpe ignora Mycenae toute choquée.  Il se retira calmement. Puis il se retourna pour regarder Maetel, à qui il adressa aussitôt une question.

«  Veux-tu utiliser un arc, Maetel ? »

« Il a l’air amusant à utiliser, mais je ne suis pas sûr de pouvoir gérer tout ce qui n’est pas un bâton ou une épée.  C’est pour ça que je n’en veux pas. »

« Tu as pris une bonne décision. »

Elle était assez talentueuse pour prendre n’importe quelle arme, et elle serait capable de l’utiliser assez bien pour être comparable aux gens de la même classe.  Cependant, si elle apprenait trop de choses, elle pouvait le regretter un jour. Elle était la plus apte au combat rapproché. Elle devait donc se concentrer sur ce qu’elle faisait le mieux.

« Client, je vais…. »

« Je veux 1 650 pièces d’or.  Tu veux l’acheter ? »

« Ooh-mmmmm.   Si je peux trouver le bon propriétaire, je suis sûr de pouvoir faire payer le double, mais…. »

« Vous savez qu’il y a peu d’artefacts de ce genre dans le monde, n’est-ce pas ? »

Artpe avait raison.  C’était un arc qui pouvait changer de forme pour s’adapter à la situation !

Il pouvait être utilisé de courte portée et à très longue distance.  De plus, il n’était pas nécessaire de transporter des flèches et la durabilité pouvait être améliorée. Si Artpe était un archer, il l’aurait gardé.  Ça aurait été une évidence.

« Le bon acheteur…..   Le bon acheteur…. »

Mycenae y avait longuement réfléchi.  Il s’agissait d’une transaction énorme, et elle devait donc investir beaucoup dans cette affaire.  C’était pourquoi elle était un peu hésitante. Artpe l’avait persuadée de ne pas s’inquiéter.

« Je dois t’ acheter beaucoup de choses cette fois-ci. »

« ——hoo-hoo-ooh.  Je l’achèterai pour 1650 pièces d’or. »

C’est ainsi que plus de 1 500 pièces d’or furent échangées en une seule transaction.  Silpennon était un prince héritier d’une nation, mais même lui en avait la bouche ouverte.

« Etre aventurier est-il le genre de métier où l’on gagne beaucoup d’argent ? »

« Bien sûr, si tous les aventuriers pouvaient trouver le jackpot dans un donjon comme ces petits clients, ils pourraient gagner autant.  Malheureusement, 70% des aventuriers ne trouvent rien. Puis environ 20% des aventuriers convoitent les trésors, mais ils se replient face au danger.  Neuf pour cent des aventuriers chargent courageusement en avant et ils sont tués. »

« Donc cela veut dire que seulement 1% d’entre eux sont capables d’obtenir ce qu’ils veulent ? »

« De plus, si le 1% défie un autre Donjon, ils seront de retour à la roulette avec 1% de chance de réussir. »

L’opportunité va toujours de pair avec le risque.  Cependant, il ne faut pas se faire d’illusions sur la façon de l’appréhender.  S’il y a une opportunité dans le danger, les idiots meurent toujours les premiers. 

« ….je prendrai ces mots à cœur. »

« Si on observe ces clients, on se demande si ces statistiques sont fausses ! »

Après que Mycenae eut donné l’avertissement d’une voix sérieuse, elle sous-estima ses propres mots en se retournant.  Elle regarda alors le dernier butin laissé par l’énorme Slime…

« La dernière chose qui reste, c’est cette armure.  Sa durabilité et sa réaction au mana semblent rares…..»

Cependant, avant que le capteur des désirs mondains de Mycenae ne puisse s’activer, Artpe remit l’armure à Maetel.

« Maetel. »

« Oui, merci ! »

« Pourquoi ne tu ne te dépêches pas de l’utiliser ?! »

Ça s’appelait une plaque anti-explosion.  C’était une armure qui ne protégeait le corps que de l’avant.

Elle avait un reflet rouge, et en un coup d’œil, on pouvait dire que c’était quelque chose d’extraordinaire.  Elle avait la possibilité de protéger son propriétaire d’un coup critique, et une quantité fixe de mana était consommée pour atténuer les effets d’une attaque.  Les options étaient parfaites pour un équipement défensif.

La cerise sur le gâteau était que l’armure avait une option similaire aux gantelets d’ost.  Elle pourrait augmenter la force de l’utilisateur en détectant les émotions de celui-ci. C’était l’armure parfaite pour Maetel, qui utilisait Berserk, puisqu’il y avait un buff de type émotionnel. C’était l’émotion ressentie par l’énorme Slime juste avant qu’il ne meure.  Toutefois, ces informations pouvaient être omises.

« Hé hé.  La lumière rouge est trop belle. »

« Ah. Je pense qu’il y a plus de clients qui chercheront cela au lieu de l’arc… »

Maetel était heureuse, et Mycenae était nostalgique.  Leseti, qui n’avait aucune revendication sur l’artefact, ne pouvait que la regarder claquer les lèvres.

C’était comme s’il se fichait de ce qu’ils ressentaient. Artpe s’assit soudain sur le sol, et il prit un air rigoureux. C’était comme si le combat principal était encore à venir ! C’est ce que son expression indiquait.

« Assieds-toi à côté de moi, Maetel. »

« Oui ! »

Maetel, qui ne savait pas ce qui se passait, s’assit à côté d’Artpe, et ses yeux brillaient aussi.   La bizarrerie de la situation doubla.

Artpe parla de façon solennelle envers la Mycenae perplexe.

« Je t’ai dit que j’avais beaucoup à acheter cette fois-ci, ajumma. »

« Je ne suis pas une ajumma.   Cependant, tu l’a clairement dit. »

« Hoo….. »

Artpe ferma les yeux. Il y avait beaucoup de pensées dans sa tête alors qu’il était sur le point de dépenser une énorme somme d’argent.

Devrait-il le faire maintenant ?   Devrait-il le faire ? Il avait besoin d’argent pour beaucoup de choses à l’avenir, alors devrait-il faire une telle dépense à ce moment-ci ?

Cependant, il ne savait pas quand il pourrait revoir le marchand de donjons.   Il serait difficile de trouver un endroit convenable comme celui-ci……..

« D’accord. »

« Je serai embarrassée si tu te confies soudainement à moi. »

Artpe répondit à la remarque de Mycenae, qui avait été faite avec humour.

« Je veux que tu me donnes tous les livres de compétences qu’un guerrier de niveau 150 et un magicien de niveau 150 peuvent apprendre. »

« ······. »

Artpe fit la seule chose que le palais avait bien fait en développant le héros. Fondamentalement, il commença à transformer l’argent en capacité.

 Chapitre précédent ||Chapitre suivant  

À propos de l’auteur

admin administrator

2 commentaires pour l’instant

HiganbanaPublié le12:22 - Jan 18, 2019

Merci pour ce chapitre

Non mais sérieux???!!! On peut même plus appeler ça une augmentation de pouvoir là.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :