Chapitre 34: Maintenant que j’y pense, je suis un héros (2)

Paradmin

Chapitre 34: Maintenant que j’y pense, je suis un héros (2)

Traduction : MEDHIM                                              Edition : Ludivine59


« Je m’appelle Aena. »

« Ça suffit avec ta présentation. »

Artpe empêcha son visage de se froisser quand il vit le visage de la fille.  Il mit fin à ses paroles.

« Je veux que tu me dises ce que tu veux, et ce que tu pourras me donner.  Sois brève. »

« ······»

Il avait été dit depuis longtemps qu’il était crucial de faire une quête le plus tôt possible !  Artpe voulut donc juste connaître le contenu de la quête et la récompense. Il ne se souciait pas des petits détails comme la situation de la jeune fille.

« Heek. »

« Artpe…. »

La jeune fille, qui vint les chercher, et Maetel se tournèrent vers Artpe avec des expressions abasourdies quand ils entendirent ses paroles.  Aena put à peine ouvrir la bouche que le visage d’Artpe se froissa.

« Je… en vérité, les soldats sont venus dans notre ville il y a quelques jours.  Il a été capturé par eux, et il n’a pas été libéré….. »

« D’accord.  Quelle est la récompense ? »

« ······ »

Il ignorait même le contenu de la quête! Si d’autres l’avaient entendu, ils seraient impressionnés par le vif désir d’Artpe d’obtenir une récompense.

Cependant, le discours d’Artpe demeura excessivement sévère.  Ce n’était pas dirigé vers la fille ou la quête. Sa colère semblait dirigée contre quelqu’un d’autre.

«Une….récompense…… Je n’ai rien que je puisse vous donner…»

La fille avait l’air d’être sur le point de pleurer.  Bien sûr, Artpe le savait avant même d’entendre ses paroles.  La jeune fille portait des vêtements très abîmés, et quand il la regardait avec sa capacité «Lire toute la création », elle ne possédait aucun objet digne de ce nom sur son corps.

Malgré cela, Artpe continua à l’interroger.

« Quoi ? Tu n’as même pas une seule pièce de bronze ? »

« J’ai une pièce de bronze, mais ce n’est pas assez…. »

Les yeux d’Aena commencèrent à se remplir de larmes.  Cependant, Artpe poussa impitoyablement sa main vers elle.

« Donne la moi. »

« ——quoi ? »

« Je veux que tu sortes la pièce de bronze. »

L’expression d’Aena indiquait qu’elle n’avait aucune idée de ce qui se passait, mais elle sortit une pièce en bronze.

Elle possédait une pièce de bronze très sale.  Elle avait très peu de valeur pour Artpe qui voulait grogner, mais c’était une somme d’argent très précieuse et importante pour la fille. L’argent était très important pour elle.

« I….ici….ici…. »

Aena croyait qu’elle cherchait les mauvaises personnes.  Elle pensait qu’elle se faisait arnaquer au moment où elle en avait besoin.  Ses yeux versèrent une grande quantité de larmes en plaçant la pièce de bronze dans la main d’Artpe.  Maetel se mit très en colère en regardant ce qui se passait. Elle devait gronder Artpe ! Elle devait beaucoup le gronder !  Un Artpe qui faisait pleurer un enfant était un mauvais Artpe !

« Artpe ! »

« Tais-toi, Maetel.  J’essaie de récupérer la récompense de la quête.  D’habitude, même les chiens n’interrompent pas ce processus. »

« O…oui. »

Mais Artpe répondit comme s’il avait prédit que Maetel allait se fâcher.  Elle se tut immédiatement. Elle était bouleversée par l’attitude d’Artpe.  Elle n’avait aucune idée de ce qui l’avait mise en colère si rapidement, mais Artpe lui faisait incroyablement peur en ce moment……..  Il semblait aussi un peu froid.

« Hoo-ooh… »

Après avoir calmé Maetel, il prit fermement la pièce qu’il avait extorqué à la fille.  Il la mit dans sa poche, et après avoir cligner des yeux, il se leva.

Puis il parla clairement à la fille.

« D’accord.  J’ai accepté ta récompense pour la quête.  Ton paiement à l’avance a été de 100%, et ton solde est de 0%.  Je vais entreprendre la quête dès maintenant. »

Ce fut la toute première quête qu’il acceptait de son vivant.

« Quoi ? »

« Notre compte est réglé maintenant, alors on va aller chercher ta dongsaeng »

(Tl :Dongsaeng, petit frère ou petite soeur.)

« Oui… »

Aena cligna des yeux comme si elle ne pouvait pas croire ce qu’elle venait d’entendre.  Cependant, Artpe n’hésita pas. Il mit sa tunique.

En vérité, il avait très sommeil, alors il voulait s’allonger.  Il pouvait toutefois toujours dormir plus tard. Il se sentait agité en ce moment.  C’était comme s’il ne pouvait pas le supporter s’il ne bougeait pas immédiatement. C’est pourquoi il poussa Aena à l’action.

« Pourquoi restes-tu plantée là à ne rien faire ? J’ai reçu la récompense, donc je vais faire la quête.  Tu es sourde ? »

« Ah, non.  Mais…. ! »

« Je vais chercher ta dongsaeng dès maintenant.  Je trouverai un moyen de le retrouver et je le ramènerai à tes côtés.  Tu es sûre que tu veux que ce soit la condition pour mener à bien la quête ? »

« ——ah.  Ah. Ah.»

La fille comprit enfin ce qui se passait.  Elle pensait jusque-là que ce jeune magicien essayait de lui voler son argent.  Cependant, il dit qu’il allait vraiment trouver sa dongsaeng en échange de cette pièce !

Même après y avoir réfléchi, la situation n’avait aucun sens pour elle, alors elle se demandait s’il mentait.  Cependant, Artpe avait un regard sincère, alors elle ne pouvait pas lui demander s’il lui mentait.

Elle décida donc de faire confiance à Artpe.

« M…merci beaucoup !  Je… Je ne sais pas comment exprimer mes remerciements…. »

« Tu me remercieras quand j’aurai trouvé et ramené ta dongsaeng sain et sauf à tes côtés.  J’espère qu’il n’est pas trop tard, mais…. »

Artpe grinça des dents alors qu’il regardait à nouveau la jeune fille.  Il activa sa capacité « Lire toute Création », et son statut lui fut révélé.

[Aena]

[Niveau : 1]

[Malédiction : Processus de transformation en une espèce magique de basse classe 1%]

[Elle a bu de l’eau contenant du mana maudit il y a quatre jours.]

« Quel fils de pute a fait cela…. »

Une personne pouvait-elle être transformée en monstre? La bonne réponse était oui.  Il était facile pour les cadavres dans les endroits où le mana était négatif de revenir comme des zombies ou des goules.  Ensuite, il y avait des méthodes qui permettaient de devenir un chevalier de la mort ou une Liche.

Parmi les malédictions, il y en avait une quantité décente qui faisait d’un sujet un monstre.  En ce moment, une malédiction qui transformait une personne en monstre était jetée sur elle. C’était l’exemple le plus représentatif d’une personne violant le libre arbitre d’un être humain.

Artpe avait déjà exprimé ce sentiment auparavant, mais c’était le genre d’absurdités qu’il détestait le plus.

On pouvait entendre le grincement de ses dents.

« Comme je le pensais, Artpe est gentil.  Tu m’as toujours dit : « Il faut toujours être précis dans ses calculs ! » »

« Non, non.  Mes calculs étaient précis, non ? »

« Menteur.  Artpe est juste embarrassé. »

Artpe sourit quand il commença à raconter des conneries à Maetel.

« Écoute bien, Maetel. La valeur d’un article est relative.  En gros, si je pense que mon calcul est correct, alors il est correct. »

C’est pourquoi la récompense de la quête était importante. Si elle était jugée de manière objective, même si quelque chose avait beaucoup de valeur, elle ne pouvait pas avoir beaucoup de valeur pour lui si ce n’était pas quelque chose dont il avait besoin.  L’équilibre dans son calcul allait être faussé. C’était certainement une façon tortueuse de penser, mais c’était une règle absolue qu’il suivait.

« Et toi, Maetel ? »

Artpe tapota sa poitrine.  C’était la poche où il avait rangé la pièce de bronze.

« Est-ce qu’une pièce de bronze te suffit comme récompense de quête ? »

Maetel regarda dans les yeux remplis de rage d’Artpe.  Elle se demandait pourquoi il était tellement en colère. Elle pensait qu’elle pouvait peut-être découvrir la raison sous-jacente si elle répondait à la demande d’Aena avec lui.

Elle avait toujours voulu mieux comprendre Artpe.  Elle était certaine que cette demande allait la rapprocher un peu plus de son objectif.

Si elle y arrivait, ce serait une récompense en soi.  

« Oui. C’est plus que suffisant. »

« D’accord.  Nous ferons la quête ensemble. »

Les deux se tinrent la main alors qu’ils se précipitaient hors de la pièce avec Aena à l’avant.  Ils arrivèrent à une toute petite cabane, et de nombreux habitants de la ville étaient rassemblés à l’intérieur de celle-ci.

« M…magicien-nim.  En vérité, mon fils était aussi…. »

« Ma fille a été capturée.  Ces soldats ont emmené tous les enfants des environs en disant qu’ils devaient faire une vérification approfondie…………… !»

« Je t’en supplie, mage-nim.  S’il te plaît ! Nos enfants ! »

Tout le monde avait des histoires similaires à celle d’Aena. Quand Maetel vit la foule, elle se demanda pourquoi ils n’étaient pas venus avec Aena.  Pourquoi étaient-ils restés dehors ? Maetel eut une expression perplexe sur son visage, mais Artpe comprenait déjà bien la situation.

Aena avait probablement été envoyée en tant que représentante des habitants de la ville, qui avaient perdu leurs enfants.  Ils voulaient faire la demande, mais ils avaient trop peur de rencontrer Artpe. C’est pourquoi ils avaient poussé la plus jeune et la plus faible d’entre eux à lui parler.

Même parmi les faibles, il y avait toujours quelqu’un de plus faible que les autres.  Pour cette raison, les gens comme eux insistaient toujours pour sacrifier les plus faibles d’entre eux.  Quand Artpe eut l’air d’avoir accepté la quête, ils se précipitèrent enfin pour le rencontrer.

Artpe parla fermement aux habitants de la ville qui l’entourait.

« Je veux tout ce que vous possédez. »

« Quoi… quoi ? Mais tu ne voulais qu’une seule pièce de bronze d`Aena…. »

« J’ai reçu toute ce qu’elle avait.  Je dois être juste en recevant les récompenses de quête.  Alors allez-vous me demander d’accomplir votre quête? Ou peut-être…….  Dois-je moi-même vous retirer le prix ? »

Tous ceux qui s’étaient rassemblés sur les lieux furent frappés de mutisme. Ils n’eurent pas besoin de regarder le sourire tordu d’Artpe pour savoir qu’il était sérieux dans ses paroles.  

Pour une raison quelconque, le jeune mage était vraiment en colère en ce moment, et s’ils le provoquaient avec témérité, leurs enfants disparus n’allaient pas être le seul problème auquel ils allaient être confrontés. Les habitants de la ville se rendirent compte qu’ils pouvaient être envoyés dans un endroit d’où ils n’allaient jamais pouvoir revenir.

« C… compris ! »

« Nous l’apporterons ! »

Tout le monde rentra rapidement chez lui.  Artpe cracha par terre en voyant leurs dos et se retourna pour regarder Maetel.  Il semblait qu’elle avait encore de la difficulté à comprendre complètement la situation.

« Tu ferais bien de regarder cela.  Un héros merdique va de maison en maison pour saisir les biens.  Un héros vétéran comme moi fait faire mon travail aux habitants de la ville. »

« Artpe ressemble vraiment à un méchant, mais tu as l’air si cool que j’aime cela de toute façon. »

Artpe n’était pas un héros vétéran.  Il avait simplement été l’un des Quatre Rois Célestes dans sa vie passée, et pourtant il parlait avec confiance.  Maetel émit une opinion qui était un peu étrange pour un héros. Quand Aena les regarda tous les deux avec une expression abasourdie, Artpe fit un rire amer en lui posant une question.

« As-tu des indices sur l’endroit où ta dongsaeng a été emmené…. Bien sûr que non. »

« Oui. Je sais juste qu’il a été emmené par les soldats…. »

Aena eut de nouveau les larmes aux yeux quand elle baissa la tête.  Comme si Artpe s’y attendait, il hocha la tête. Il organisa facilement la situation en son esprit.

Cet incident avait débuté à la naissance des héros. Le palais essaya de les reprendre, mais ils échouèrent.  Cela entraîna l’instabilité sur le trône, et permit à l’archiduc de réussir sa rébellion, et de voler le trône.

L’archiduc avait probablement envoyé tous les soldats de la région à la recherche du prince héritier en fuite et des héros.  Il avait peut-être mobilisé tous les soldats du pays. S’il voulait construire une base solide pour son pouvoir, l’archiduc devait tuer le prince héritier.  S’il voulait gagner de la légitimité pour le trône, il devait se procurer les héros.

Artpe pouvait en quelque sorte voir le flux naturel des événements.  Cependant, il y avait deux problèmes qu’il ne pouvait pas expliquer.

Tout d’abord, les soldats capturaient tous les jeunes enfants. Deuxièmement, Aena et peut-être d’autres enfants avaient été maudits en buvant de l’eau potable.  La malédiction jetée sur eux allait les transformer en monstres.

Bien sûr, ces deux problèmes n’avaient peut-être rien à voir l’un avec l’autre.

L’archiduc voulait peut être faire un travail minutieux en rassemblant tous les enfants.  La fille n’avait peut-être pas eu de chance, et s’était fait maudir. La malédiction n’avait peut-être rien à voir avec les autres enfants capturés.

«Pourtant, j’avais toujours insisté sur le fait que tout irait bien avant de subir des défaites écrasantes. J’en avais assez de cela à l’époque où j’étais l’un des quatre roi céleste au sein de l’armée du roi démon. »

C’était pourquoi Artpe décida d’envisager le pire. Ce n’était peut-être pas seulement Aena ou les enfants de cette ville.  Peut-être que tous les enfants de ce pays étaient maudits.

Il envisagea la possibilité que les gens, qui maudissaient les enfants, avaient des liens avec l’archiduc.  Ils avaient peut-être agi sous ses ordres.

« Si nous avons de la chance, ce pourrait être un simple magicien noir.  Si nous n’avons pas de chance, ce sera l’armée du roi démon. Dans ma vie passée, le Roi Démon n’avait pas utilisé une tactique à grande échelle à ce moment-là……… »

Il ne devait pas se dire que quelque chose n’allait pas se produire, parce que cela ne s’était pas produit dans sa vie antérieure.  Non, il devait être plus vigilant face à cette éventualité.

De plus, la nouvelle vie qu’il avait obtenu grâce à son talent de haut niveau ne correspondait pas exactement à sa vie antérieure. S’il travaillait en s’accrochant à de vieux souvenirs, il pourrait mourir d’une mort ignominieuse qui conviendrait aux plus faibles des quatre rois célestes.

« Je travaillerai en supposant qu’il y a un lien entre l’archiduc et l’armée du Roi Démon.  Si c’est le cas, j’ai un mobile possible pour expliquer pourquoi l’archiduc a capturé tous les enfants de cette ville. L’armée du roi démon a peut-être profité de cette occasion pour maudir les enfants, et ils utilisent les soldats pour les récupérer… ».

Que comptaient-ils faire des enfants transformés en monstres? Il n’avait même pas besoin de poser cette question. La population générale allait sombrer dans le chaos, et l’armée du roi démon allait atteindre son but. Tout ce qui pouvait arriver par la suite allait être un bonus.

« Ça veut dire…. »

Artpe regarda Aena, et il pensa à quel point tout cela était improbable.  S’ils n’étaient pas venus dans cette ville… Non, s’il n’avait pas effrayé les soldats, ça allait être au tour d’Aena d’être emmenée.

Il n’y avait plus d’enfants maudits dans la ville à part Aena.  Si elle n’était pas là, il n’allait pas être aussi agressif en sautant dans cette affaire.  Il n’allait pas bouger, quel que soit ce qu’on allait lui dire.

Fondamentalement, une petite flamme qu’il avait créée sur un coup de tête s’était transformée en cette quête.

«…alors c’est ce que ça fait d’être un héros.»

Artpe ferma les yeux pendant qu’il marmonnait.

Lorsqu’il étudiait les progrès du héros dans le passé, il s’était demandé pourquoi les problèmes semblaient suivre le héros.  Maintenant qu’il était la personne directement impliquée dans l’affaire, tout se mettait en place.

Il n’avait plus d’excuses. Leurs actions forgeaient l’avenir. Il semblait qu’il utilisait un raisonnement circulaire….  Ah, c’était impossible. Il ne l’utilisait probablement pas.

A ce moment-là, il y eut du bruit dehors. Les habitants de la ville avaient apporté «toute leur fortune».

« M…magicien-nim !  Nous avons tout apporté !  C’est vraiment toute notre fortune ! »

« C’est vraiment difficile de gagner sa vie de nos jours, alors c’est tout ce que nous avons.  Nous vous disons la vérité… ! »

« Retrouveras-tu vraiment mon enfant rien qu’en recevant cela ?  J’ai honte de dire que c’est tout ce que nous avons… ! »

Quand tout le monde se rassembla, Artpe ouvrit les yeux.

Il n’avait pas prévu de passer en revue tout ce que les gens lui apportaient.  Il voulait juste les punir pour leur comportement honteux. Il avait prévu de sauver les enfants dès le début.  

Bien sûr, il ne pouvait pas exprimer extérieurement une telle attitude.

« Vous devriez tous remercier Aena.  Vous aviez trop peur de me rencontrer même si vos enfants ont été capturés. Sans la bravoure d’Aena, je ne me serais pas souciée de la mort ou non de vos enfants.. »

Les habitants de la ville frémirent à ses mots venimeux. Ses mots avaient également frappé un nerf.

Ça devrait suffire à les ramener à la raison.  Il espéra qu’il en fut ainsi.

« D’accord.  Après cela, je vous inclurai tous en tant que clients. Je vous rendrai vos enfants… Hein? »

Il rassembla indifféremment toutes les «fortunes» accumulées par les habitants de la ville quand il vit un caillou noir parmi les objets.  Ses yeux devinrent plus larges. Une villageoise trembla, et elle parla comme si elle donnait une excuse.

« M….mon mari l’a trouvé dans le passé!  C’était si joli que j’espérais que c’était un bijou cher……..  Je suis désolée! Je suis désolé ! »

Artpe secoua fermement la tête.

« C’est impossible que ce soit un bijou, ajumma. »

« Je suis désolée!  Je suis vraiment désolé!  S’il te plaît, mon fils…. ! »

Artpe eut un sourire tordu sur ses lèvres lorsqu’il le prit.

Il ne savait pas si c’était le destin ou si c’était inévitable.  C’était peut-être l’un ou l’autre, mais…. Ah ah. C’était très amusant.

« Son apparence extérieure ressemble à un bijou, mais c’est quelque chose de beaucoup plus important. Réjouis-toi, ajumma. »

« Quoi? »

« Tu as sauvé tous les enfants. »

« Quoi !? »

[Obsidienne de la cupidité]

[Rang A]

[Une pierre magique qui aspire toutes les malédictions.  Elle ne fait pas la différence entre le Mana et les objets physiques qui contiennent des malédiction.  Elle absorbe et stocke la malédiction. Elle peut être utilisée comme ingrédient d’activation pour certaines magies maléfiques spéciales. La quantité de malédiction et la qualité des malédictions détermineront la quantité de bonus que recevra le sort magique.  Actuellement, la pierre est vide.]

Les yeux violets d’Artpe confirmèrent la vraie nature de la pierre noire, et il se mit à rire une fois de plus.

Il se fichait de savoir qui tirait les ficelles de ce complot.  L’idée de tous les écraser à fond le rendait si heureux qu’il ne pouvait pas arrêter son rire.

C’était la première sortie du héros pourri.

Argument circulaire ou résonnement circulaire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Argument_circulaire


Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

4 commentaires pour l’instant

HiganbanaPublié le2:54 - Jan 23, 2019

Merci pour ce chapitre

Le titre de héros pourrit lui va vraiment bien, lol.

drakPublié le10:04 - Jan 23, 2019

vive le héros pourrit ^^

merci pour les chapitres

MehlrothPublié le12:22 - Jan 24, 2019

Merci pour le chapitre

LukkyPublié le12:54 - Jan 26, 2019

Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :