Chapitre 35 – Maintenant que j’y pense, je suis un héros (3)

Paradmin

Chapitre 35 – Maintenant que j’y pense, je suis un héros (3)

Traduction : MEDHIM                                              Edition : Ludivine59


L’obsidienne de la cupidité était à l’origine un objet utilisé pour recueillir le pouvoir des malédictions.  C’était un ingrédient utilisé pour créer une malédiction plus puissante.

C’était un objet pour les magiciens qui utilisaient les malédictions, et c’était quelque chose qu’ils voulaient désespérément.  Elle était représentative des pierres magiques qui ne pouvaient pas être fabriquées artificiellement.

« En plus, elle est au Rang A. Cela veut dire qu’elle peut stocker beaucoup de malédictions. »

D’autre part, il y avait une limite évidente à ce point. Si un objet ou du mana avait la propriété d’une malédiction, elle serait absorbé dans la pierre.  Cependant, il était difficile de faire quoi que ce soit de significatif lorsque la malédiction était déjà activée.

Une malédiction n’était pas comme mettre une charge sur l’épaule d’une personne.  Une partie de la peau, des os, des muscles, du cerveau et du cœur de la personne maudite subirait des changements subtils.  Ces changements imprégnaient l’être tout entier, et le changement devenait inextricablement lié à son corps.

C’était pourquoi si l’on était téméraire en extrayant le mana maudit, le mana inné du sujet se déchaînerait avant de le tuer.

« Dans ce cas….  Viens, Aena. Je m’occuperai de toi d’abord. »

« O… oui ! »

Bien sûr, de telles limitations ne s’appliquaient pas à Artpe, parce qu’il possédait une capacité de triche rare appelée  Lire toute création !

S’il se concentrait, il pouvait obtenir une information détaillée sur la composition des plantes ou des créatures.  Alors comment extraire le mana maudit des régions touchées pouvait-il être difficile pour lui!

«  Cela risque de faire un peu mal.  Endure-le. »

« Quoi… quoi ?  Qu’est-ce que j’ai fait… »

«  Endure-le. »

« Ah, hoohk !? »

Artpe plaça brusquement l’obsidienne sur le front d’Aena.  Après, le corps d’Aena se mit à trembler. Les habitants de la ville qui regardaient ce spectacle reculèrent immédiatement de peur.  Bien sûr, Artpe ne fit pas attention à eux.

« Je l’ai attrapé. »

Il arriva à identifier la partie de sa faible énergie magique innée qui était teinte en noir par l’énergie de la malédiction.  Après une extraction précise, il lui parla.

« Pourtant, ton érodibilité était très faible, donc tu n’as pas autant souffert. »

« E… érodibilité… »

Aena frémit de douleur en lui posant une question.  Elle pouvait immédiatement deviner ce qui s’était passé, et ses yeux s’ouvrirent grandement.

Oui, elle était sûre que son corps n’était pas normal.  

Si une personne se sentait bien lorsqu’elle était transformée en monstre par une malédiction, elle serait incroyable.

« Monstre….Malédiction de la modification…. ?  Alors ma dongsaeng et les autres enfants de la ville…. »

« Les enfants ont été emmenés par eux, pour cette raison.  Bien sûr, ce sont aussi eux qui ont jeté la malédiction sur vous. »

« Eeeeeeeeeeeek. »

La fille se mordit les lèvres de rage.  Un petit sourire apparut sur les lèvres d’Artpe quand il vit cela.  La douleur se transforma en émotion. La malédiction n’avait progressé que de 1%, mais pendant un bref moment, elle se mit en colère……….

« D’accord.  Tu t’en es très bien sortie. »

« Ah. »

Artpe prit du recul lorsqu’il vit une lumière légèrement plus sombre à l’intérieur de l’Obsidienne.  Il l’analysa avec sa capacité Lire toute création, et pas une once d’énergie de malédiction ne restait.  Aena cligna des yeux en s’émerveillant.

« Mon corps est léger.  Je pensais que j’étais simplement fatiguée et affamée…. »

« L’agitation dans tes émotions s’est-elle atténuée ? »

« ——-oui. »

Artpe posa la question alors qu’il semblait déjà connaître la réponse.  Aena hocha légèrement la tête pour confirmer. Les habitants qui étaient derrière elle commencèrent à se presser vers l’avant.

« Est-ce qu’on va aussi se changer en monstres, magicien-nim ? »

« Je suis désolé, mais pouvez-vous peut-être nous guérir aussi…. »

Lorsqu’il s’agissait de leur propre bien-être, ils ne tardaient pas à faire un pas en avant.  Artpe fit un rire amer en secouant la tête.

« Vous allez tous très bien.  Il semble que la malédiction ait été mise sur des enfants qui n’avaient pas encore mûri complètement.  Le problème, c’est vos enfants. »

« A… Alors ma fille… !? »

« Malédiction… Une malédiction ! »

« Ça ira si je peux les trouver rapidement.  Tu ne devrais pas t’inquiéter pour eux si tôt dans le processus. »

Ils avaient pensé qu’il s’agissait d’un simple enlèvement.  Cependant, une malédiction de modification avait été placée sur eux !  Le teint des citadins s’assombrit immédiatement.

Ils avaient peur de l’épée des soldats.  Cependant, ils avaient plus peur de la magie et des malédictions.  Il s’agissait de pouvoirs mystérieux d’origine inconnue.

« Qu’allons-nous faire, magicien-nim ?  On ferait n’importe quoi. Si mon enfant se transforme en monstre, je….! »

« Je vous en supplie !  S’il vous plaît, sauvez mon fils ! »

Ils étaient déjà très inquiets pour leur progéniture, mais ils avaient découvert qu’il y avait une limite de temps pour leur sauvetage.  Les gens de la ville étaient agités, et ils devinrent fous. Si les soldats étaient devant eux, ils allaient essayer de les mettre en pièces.  De plus, Maetel était également dans un état d’agitation similaire.

« Allons-y tout de suite, Artpe !  Je ne sais pas où sont leurs enfants en ce moment, mais je suis sûr que les méchants feront la même chose à différents endroits ! »

« C’est comme tu dis.  Nous ne savons pas où ils sont, alors veux-tu vraiment fouiller toute la région ? »

« Il faut quand même faire quelque chose ! »

En vérité, les vieilles histoires et légendes sur les héros étaient truffées de tels scénarios.

Une ville tombait en crise et le héros essayait de résoudre un problème avec l’aide des habitants de la ville.  Cependant, une tragédie se produisait lorsque le temps s’écoulait, et le héros recevait un lourd fardeau émotionnel.  Cependant, la douleur de cet événement allait permettre au héros de mûrir mentalement.

«  Toutefois, nous n’avons pas besoin de mûrir mentalement, donc nous pouvons sauter cette étape. »

Les héros qui couraient dans les déserts et les jungles, en pleurant ou en riant, étaient de vieilles nouvelles pour lui.  Artpe ne pouvait pas se permettre de gaspiller son énergie mentale et physique comme cela.

Qu’y avait-il de si amusant à chercher partout, parce qu’on ne connaissait pas l’endroit où la quête devait se dérouler !  Il était une nouvelle race de héros et finissait la quête dès qu’il la recevait !

« Tout le monde hors de mon chemin. »

« Oui. Oui, monsieur ! »

Plusieurs douzaines de fils de mana se transformèrent en plusieurs centaines à mesure qu’ils s’étendaient à partir d’Artpe.  En un éclair, ils quittèrent la ville pour s’étendre dans la région.

« Hoo-oo-oooh… »

Artpe sembla immobile alors qu’il avait les yeux fermés.  Cependant, même ceux qui ne savaient rien au sujet du Mana pouvaient sentir une pression venant de cette étrange énergie, et les habitants de la ville étaient incapables de bouger.  Maetel, qui avait une bonne idée de ce qui se passait, poussa un soupir de soulagement.

« Si tu avais une solution si simple, tu aurais dû me le dire dès le début. »

« Qui a dit que c’était simple ? »

Il prit une bouteille de potion de Mana, et il la but.  Il se concentra sur son contrôle alors qu’il se plaignait à lui-même…  Les centaines de fils de mana se répandirent dans toutes les directions, et le rayon de la recherche augmenta régulièrement.  Il alla à 500 mètres, 1 kilomètre, 2 kilomètres et ainsi de suite.

Dans sa vie antérieure, il était au niveau 350, donc ce devait être facile.  Cependant, ce n’était pas du tout facile en ce moment ! Sans le sort « fil de Mana » qui renforçait le fil de Mana à l’extrême, il lui serait impossible d’essayer ce coup.  Il eut brièvement cette pensée quand il l’apprit, mais c’était un sort qui permettait de tricher.

« Un instant.  Je pourrais probablement superposer mon sort de la même façon que Maetel l’a fait la dernière fois avec ses techniques……… »

Il se demanda si son sort pouvait être utilisé de manière plus efficace s’il superposait sa compétence de perception sur les fils de mana.

Artpe mit immédiatement sa théorie en pratique et, bien sûr, elle connut un succès retentissant.  Il se demandait s’il volait et utilisait le talent de Maetel pour une affaire aussi insignifiante.  Il avait eu peur…… Cependant, s’il voulait être honnête à ce sujet, il en était reconnaissant.

« Cinq kilomètres.  Dix kilomètres… »

« Dois-je te prêter mon Mana, Artpe ? »

« Tu n’as pas beaucoup de Mana, alors comment….je les ai trouvés. »

Il était sur le point de grommeler vers Maetel quand ses yeux s’ouvrirent en grand.

Les gens de la ville le regardèrent avec des yeux inquiets.  Aena le regarda avec confiance, puisqu’il avait libéré son corps de la malédiction.  Maetel était prêt à attaquer tous les adversaires qui les attendaient……….

Artpe leur parla d’une manière solennelle.

« Allons créer un épilogue. »

L’endroit était situé sur une colline qui était assez loin de la ville.  En d’autres termes, c’était un endroit idéal pour rencontrer un donjon dans la nature.

Dans ce monde, il y avait exactement deux types de donjons.  Le premier type était les Donjons endormis qui attendaient qu’un héros les trouve.  L’autre type était les donjons construits par les ennemies des héros. Ces donjons contenaient des pièges dangereux, des informations super secrètes ou des tests secrets.  C’étaient des donjons qu’il fallait cacher.

Le point commun des deux types de donjons était le fait que les héros finissaient par les trouver pour en piller le contenu.  Le donjon de cette colline allait subir le même sort.

« Vous n’êtes pas obligés de me suivre. »

« Vous nous aidez malgré les dangers, alors comment pouvons-nous rester passifs….. »

« Vous allez vous mettre en travers du chemin, alors cachez-vous quelque part dans le coin.  Bien sûr, ce n’est pas ma responsabilité si vous mourez dans le processus. »

Il était un ex-roi céleste devenu un héros, donc il était impitoyable.  Il se débarrassait de toutes les nuisances qui allaient gêner la quête en amont !

Les habitants de la ville eurent peur quand ils réalisèrent qu’il pouvait y avoir d’autres dangers à proximité.  Cependant, ils ne pouvaient pas s’enfuir en laissant leurs enfants derrière eux. Ils s’accrochèrent fermement aux outils tranchants qu’ils avaient apportés de chez eux.  Ils tinrent bon.

« Nous… nous vous attendrons ici.  Au moins, nous saluerons nos enfants d’ici ! »

« Vraiment ?  Vous n’avez pas peur que des soldats attaquent à nouveau votre ville ? »

« Je… ce n’est pas comme ça ! »

Il avait l’air d’avoir atteint son but.  Artpe sourit en essayant d’entrer dans la grotte située au milieu de la colline……..

« Je veux venir avec toi. »

« Ah. Encore toi ? »

Aena leur bloqua le passage.  Elle tenait une branche dans une main.  C’était une arme que même un gobelin allait avoir du mal à casser.

« Les enfants auront peur si seulement le groupe du magicien-nim entre. Les enfants ont besoin d’au moins un visage familier. »

« Ce n’est pas comme si tes paroles n’avaient pas de mérite, mais toi…. »

Elle allait être parfaite pour le rôle de soutien qui mourrait à mi-chemin dans l’histoire.  Habituellement, le héros se fâchait à sa mort, et l’impulsion donnée par l’émotion le conduisait à la victoire.

En vérité, les paroles de la jeune fille soulevaient tellement de drapeaux de la mort que la puanteur venant de l’énergie de la mort était insupportable.  Si elle mourrait à ce moment là, cela n’allait rien avoir d’étrange ! En même temps, il était également probable qu’elle en ressorte indemne, car les circonstances étaient un peu suspectes.

« Je t’en supplie, magicien-nim.  Je connais très bien ces enfants.  Ils ont déjà eu peur d’avoir été kidnappés par les soldats.  Si le groupe du magicien-nim rencontre les enfants dans un tel état, une grosse erreur peut se produire………… ! »

Elle y avait beaucoup réfléchi. A ce stade, Artpe ne pouvait pas refuser.  A partir de ce moment, il décida de sacrifier la vie d’Aena s’il le fallait.  Oui, si elle devait y mourir, elle allait trouver un moyen de mourir un jour ou l’autre !

« D’accord.  Ton sacrifice augmentera les chances que les enfants soient sains et saufs. »

« Pourquoi mon sacrifice est le principe de la sécurité des enfants? »

« Allons-y, Maetel.  Je te laisse te battre.  Quand je te dis d’arrêter, tu dois arrêter. »

« Je comprends ! »

Le groupe composé des deux héros et de la fille du village laissa derrière lui les habitants de la ville.  Ils foncèrent dans la grotte. Il y avait une énergie très sombre et morne qui circulait dans la grotte. Une malédiction s’était mélangée à l’air du Donjon.  Pour être précis, c’était une malédiction destinée à propager un sort différent.

« Tu dois t’amuser car il y a beaucoup à manger, non ? »

Artpe prit l’Obsidienne, et la pierre aspira toutes les malédictions.  Il ne s’attendait pas à trouver un tel trésor dans la ville normale A à ce moment-là.  C’était une perte pour l’armée du Roi Démon !

« Oui. Comme prévu, je pense qu’Artpe deviendrait un bon père.  Ooh-hue-hue-hue. »

Maetel regarda Artpe remplir l’obsidienne avec la malédiction.  Elle regardait avec satisfaction en marmonnant. Aena se demandait si elle pouvait faire confiance à ces héros qui se comportaient très bizarrement dès l’entrée du Donjon. Elle eut ces pensées, mais elle n’avait pas le choix.  Elle les suivit donc.

Quand ils entrèrent un peu plus profondément dans la grotte, les ennemis apparurent aussitôt.  Les soldats qu’ils avaient vus de la ville étaient mêlés à un groupe de soldats qu’ils n’avaient jamais vus auparavant.

Le fait le plus important était qu’il y avait un magicien portant une robe à capuchon debout au milieu d’eux.

« Huht !?  Ce sont des intrus.  Intrus ! »

« Sois prudent.  C’est le mage que j’ai vu en ville…. ! »

« Magicien ?  Ce gosse en est un ? »

Il semblait que les soldats n’avaient pas peur d’être découverts.  Ils se préparèrent immédiatement à attaquer. Cela signifiait qu’ils étaient pleinement conscients de ce qu’ils faisaient et qu’ils étaient prêts à tuer pour atteindre leurs objectifs.

A ce moment-là, il était sûr qu’il y avait un lien entre l’archiduc, le magicien noir et l’armée du Roi Démon.  Artpe était sur le point de faire un pas en avant alors qu’il grinçait des dents, mais Maetel fit un pas en avant avant qu’il n’en fût capable.

« Vous transformer des enfants en monstres….  C’est mauvais. »

Les yeux de Maetel, de couleur émeraude, brillèrent de colère.  Artpe réalisa qu’elle avait déjà fini de juger qui était bon et qui était mauvais.

« Quoi qu’il en soit, nous….»

C’était à ce moment que le héros et les méchants s’affrontaient.  Les méchants exposaient leur logique tordue derrière leurs actions en se moquant du héros.

Le héros devenait furieux, et ils se battaient finalement.  Les méchants parlaient tout en se battant. Ils évoquaient la justesse de leurs actions.  Ils essayaient de justifier leur cause. Le héros en devenait davantage révolté et fâché contre leurs paroles.  Le chevalier de la mort dans le donjon des débutant destiné à encourager les héros en était un bel exemple.

« Tais-toi !  Ferme ta gueule ! »

Cependant, la situation actuelle était différente.  Maetel balança son épée bâtarde avant que ses ennemis ne sortent leurs épées ou n’activent un sort.  Ils tombèrent tous par terre.

Elle n’avait pas activé sa compétence Berserk.  Elle n’utilisait même pas une seul compétence. Ce fût une attaque qui ne possédait pas une seule once de Mana.

« Hoo-oo-oooooh. »

Ils furent complètement anéantis.  Ils n’eurent même pas le temps de dire leur texte.  Le mage ne fut pas capable d’appeler le Dragon Noir de la Flamme scellé dans son bras droit !

« Heeeek… »

Aena comptait sur eux, parce qu’elle avait vu le pouvoir d’Artpe.  Cependant, quand elle vit la terrible scène créée par Maetel, son visage devint pâle.

D’un autre côté, c’était Maetel qui avait créé ce spectacle terrible, mais elle n’eut pas l’impression qu’il était réel.  Elle inclina la tête dans la confusion en se tournant pour parler à Artpe.

« Ils sont trop faibles, Artpe. »

Artpe fut surpris quand il entendit ses mots, mais un sourire s’afficha illico sur son visage.  Il hocha la tête vers elle.

« C’est pas grave. »

Habituellement, la première quête d’un héros normal s’accompagnait d’échecs et de difficultés.  Cependant, ils étaient involontairement devenu plus fort autant qu’ils le pouvaient dans le royaume de Diaz.  En d’autres termes……

« Puisque nous progressons vers la deuxième partie, c’est normal. »

« Deuxième partie ? »

Maetel le regarda avec perplexité, mais Artpe lui sourit.  Alors qu’Aena était encore dans un état de confusion totale, les héros traversèrent tout le donjon.

Personne ne pouvait se mettre en travers de leur chemin.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

1 commentaire pour l’instant

HiganbanaPublié le10:18 - Fév 4, 2019

Merci pour ce chapitre

La logique tordu de Arpte… Subarachi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :