Chapitre 41 – Héros VS Royaume (3)

Paradmin

Chapitre 41 – Héros VS Royaume (3)

Artpe fit un rêve.

C’était une terre de désespoir où tout était teint de sang et d’obscurité.  Il se tenait face à elle au sommet du mur d’un château fait de la douleur et de la souffrance des gens.

Non, c’était une rencontre trop unilatérale pour être qualifiée de face à face.

Artpe avait déjà perdu contre le héros.  Tous ses sorts magiques avaient été bloqués par leur magicien.  Il avait jeté ses poignards en désespoir de cause, mais un archer aux longues oreilles les avait tous détruits avec ses flèches pointues.

Normalement, ses subordonnés étaient paresseux, et ils traitaient son autorité comme de la merde.  Cependant, ils agissaient d’une manière qui était incongrue par rapport à leurs actions passées. Ses subordonnés se battirent désespérément pour le protéger, mais à la fin, ils furent facilement tués par la grande épée du guerrier.  S’ils avaient toujours fait ce qu’ils faisaient en ce moment, leurs actions n’allaient pas être soudaines et inattendues pour Artpe. Ils décidèrent d’agir de la sorte au dernier moment, ce qui fit presque pleurer Artpe.

« Ne fais pas ça.  Attendez un instant.  Ne fais pas ça. »

« Héros… »

Le chevalier d’acier, qui n’enlevait jamais son casque, refusait de s’arrêter.  Il était sur le point de couper la tête d’Artpe. Cependant, le héros le stoppa désespérément.

Tous les autres membres du groupe du héros poussèrent un soupir en même temps.  Le héros ne fit pas attention à eux lorsqu’elle s’avança. Elle fit une demande sincère à Artpe.

« S’il te plaît, ne cause pas d’ennuis, et rends-toi roi céleste, Artpe Hirtana Kelduke.  Nous n’avons plus besoin de nous battre entre nous. »

« Héros !  Toi ! »

« C’est impossible. »

« Que tout le monde se taise… S’il te plaît, rends-toi. »

Artpe n’avait pas été hostile envers le héros depuis le début.  Elle était la seule à en être consciente. Artpe veillait sur le héros depuis très longtemps, et elle en était consciente aussi.  Si Artpe l’avait voulu, le héros savait qu’il pouvait la tuer il y a longtemps.

C’était pourquoi ils pouvaient être du même côté.  Elle était sûre qu’ils pouvaient être du même côté.  Ils………

«Tu parles comme si l’armée du Roi Démon n’était pas en campagne pour apporter la paix au monde. »

Cependant, Artpe se moqua d’elle en prenant à la légère les paroles du héros.  Ses yeux violets vifs étaient à moitié cachés par ses cheveux noirs tombants. Ce n’était pas seulement le héros.  Ses yeux brillaient comme s’il se moquait de tout le groupe du héros.

« Pourquoi… ? »

Elle posa la question comme si elle ne pouvait pas le comprendre.  Cependant, Artpe ne lui donna pas de réponse.

Il ne voulait pas arrêter la progression du héros.  Un lourd fardeau pesait déjà sur ses fines épaules, et il ne voulait pas lui en rajouter davantage.

Au lieu de cela, il essaya de détendre un peu son visage déformé.  Il fit un sourire en ouvrant la bouche.

« Héros. Je suis presque sûr qu’une très belle fille viendra bientôt ici, et elle sera très en colère quand elle verra mon cadavre.  Je veux que tu lui transmettes ce message. »

Ses paroles étaient très comiques quand on les considérait comme ses dernières paroles.  Le visage du héros se froissa. Contrairement à elle, les membres du groupe du héros pensaient qu’Artpe cherchait à l’embobiner.  C’était pourquoi ils commencèrent à bouger avant qu’Artpe ait pu finir son sketch.

Le Guerrier dégaina et saisit sa grande épée.  La magicienne tenait un bâton qui semblait trop lourd pour elle, même si elle le tenait à deux mains.  Elle prépara un sort. L’archer pointa une flèche vers Artpe. Le voleur aux cheveux rouges se précipita vers Artpe avec ses poignards tirés.

Ils chérissaient tous le héros par-dessus tout.  Ils voulaient la protéger des vérités merdiques qui dominaient le monde.

« N’essaie pas de l’embrouiller, roi céleste. »

« En vérité, je….  Kuh-huhuhk ! »

La dague marqua un coup propre.  Artpe avait déjà épuisé son énergie magique, et son équipement défensif était brisé.  Ses artefacts consommables étaient tous épuisés. Artpe ne pouvait plus se battre, alors il exposa son cœur à la dague du voleur.

Oui, il savait déjà que ça allait arriver.

« En vérité, je n’aime pas trop les femmes âgées… Kahk.  S’il te plaît, dis-lui… ! »

Sa vision était teinte en noir.  Il pouvait sentir la magie de Mana d’Etna de loin.  Elle était le commandant de l’armée des voleurs.

« Ah,  j’allais mourir de toute façon, je n’aurais pas dû appeler noo-nim ici.»

Il eut des pensées inutiles quand il mourut.

« Ça te donne l’air d’une personne normale… ! »

Il pouvait entendre la voix larmoyante du héros alors qu’il était à la porte de la mort.  Sa voix lui brûlait la poitrine.

Cependant, il ne pouvait pas remonter le temps.  C’était une histoire qui avait déjà pris fin.

C’est ainsi que sa vie antérieure prit fin.

La capacité innée d’Artpe avait renversé le monde, et il avait ouvert ses yeux de l’intérieur d’un petit corps humain.   Il voulait se dépêcher et se réveiller du cauchemar qui relatait les événements du passé……….

« Noooooooooooooooooooooooooooon ! »

Il entendit le cri d’une femme.  C’était la voix qu’il avait entendue dans les derniers moments de sa vie antérieure.

Attendez un instant.

De qui était la voix de désespoir ?

« ah. »

Artpe ouvrit les yeux.  Ses oreilles étaient assourdies par le bruit.  C’était le pire des cauchemars.

Il avait une expression dure sur son visage alors qu’il essayait de se lever.  Cependant, son corps était étrangement lourd, alors il regarda en bas. Maetel et Sienna s’étaient endormis d’épuisement après un combat territorial sur l’abdomen de l’homme.

Il regarda sur le côté et vit Aena qui s’était levée tôt.  Elle le regarda avec des yeux blancs. Elle le regardait comme s’il était un criminel condamné.

« —- Eh bien, je suis populaire.  Que puis-je y faire ? »

« Hmmph ! »

Les joues d’Aena gonflèrent et elle tourna rapidement la tête.  Artpe se mit à rire quand il la vit. Puis il réveilla les deux mômes qui s’accrochaient à lui comme des koalas.  Il était temps de partir maintenant.

Lorsque la matinée s’éclaircit, les citadins et les enfants furent conduits hors de la ville par Artpe et Maetel.  Comme ils avaient tous des sacs sur le dos, on avait l’impression qu’ils étaient des réfugiés. Heureusement, c’était à la fin du printemps, donc le temps était doux.

« Mmm. Nous sommes assez remarquables.  C’est super… »

« N’est-ce pas mal si on nous remarque, Artpe ? »

Maetel inclinait la tête avec perplexité lorsqu’elle posa la question.  Artpe laissa échapper un léger rire pendant qu’il donnait une explication.

« Cela ne s’applique que lorsque nous explorons un donjon où nous n’avons aucune idée si des ennemis puissants sont présents ou non.  Cependant, nous savons qu’il n’y a que des déchets de niveau 100 dans cette région. C’est pourquoi il serait plus commode qu’ils partent en reconnaissance et viennent vers nous. »

« Je vois ! »

Lorsque leurs ennemis apercevaient le groupe, ils attaquaient immédiatement le groupe.  Dans un tel scénario, Maetel pouvait les abattre sans être répugnée par ce qu’elle avait à faire.

Artpe n’expliqua pas plus en détail comment il étendit ses fils de mana dans un large filet.  Ce n’était pas quelque chose comme ressentir un sentiment menaçant quand on était observé ou pris en embuscade.  Il allait savoir qui allait l’attaquer. En tout cas, cela allait lui permettre de préparer une contre-attaque.

Comme il contrôlait une quantité massive de mana, il posa une question à la personne A du village voisin.

« Quel village est le plus proche de cet endroit ? »

« Le village n’a pas de nom officiel….   Si on passe cette colline, on y sera. »

Le village n’avait pas de nom.  Ces villages étaient si peu importantes qu’ils ne figureraient probablement pas dans la chronique du héros.  Ils se rendirent dans plusieurs de ces villages car ils rassemblaient plus de gens. De plus, ils éliminèrent tous les soldats et les magiciens noirs qu’ils rencontraient……

La récompense de la quête allait continuer à atteindre son point le plus bas.

L’idée le rendit triste.  Cependant, même si la récompense de la quête n’était plus qu’un déchet, il devait passer par là pour se rendre à l’étape suivante de cette quête.  C’était le charme d’une quête enchaînée, alors il dut l’endurer.

« Mais j’espère que cela se terminera avant l’été de cette année.  Je veux éviter ce qui se passe toujours à l’automne…. »

S’il respectait l’emploi du temps, ils avaient tout le temps.  Ils allaient avoir assez de temps même s’ils couraient sur place et n’allaient nulle part pendant quatre ans.  Même si de tels retards se produisaient, Maetel allait probablement apprendre des compétences comme le Saut d’obstacles et toutes les techniques qui y sont associées.  Elle était effrayante dans ce genre de situation.

Le problème était que le monde et les monstres changeaient en fonction des saisons.  Il y avait des monstres qui étaient calmes au printemps, et qui causaient des problèmes en été.  Puis il y avaient les monstres qui attaquaient après la récolte d’automne en hiver.  Ils attaquaient pour voler la nourriture des humains.  Artpe essayait d’emprunter un itinéraire spécifique, et il y en avait sur cet itinéraire qui allaient être affectés par les saisons…

« Si Silpennon est capable de grandir rapidement, je peux l’utiliser.  Non, ça pourrait être plus rapide de développer celui-ci. »

Sur un de ses côtés, une jolie fille aux cheveux blancs s’agrippait à sa manche comme Maetel.  Il sourit en la regardant de haut.

Elle était assez habile pour contrôler son Mana, et sous sa tutelle, elle émettait un Mana de couleur blanc.  Elle le déplaçait d’une main. Elle était meilleure que lui dans sa vie antérieure. Elle avait un potentiel ridicule.  Pourquoi n’y avait-il que des génies autour de lui !

Le génie faisait la moue en levant les yeux vers Artpe.

« C’est fatigant, oppa. »

« Le mana, c’est la nature.  Si tu pense que la nature est le mana, la nature ne fera bientôt plus qu’un avec ton Mana.  Ça te remplira. »

« Ok. Je vais essayer plus fort. »

Les démons possédaient plus de mana que les humains.  Après avoir consommé du mana, les démons avaient aussi un temps de récupération beaucoup plus rapide.  La raison de cette différence était le fait que la race des Démons considérait le Mana d’une manière fondamentalement différente de celle des humains.

Peu importe à quel point il l’expliquait, les humains étaient incapables de comprendre la perspective vue par la race des Démons.  Il y avait des magiciens dans les archives historiques qui étaient à peine capables de comprendre cette vérité après de nombreuses années.  Cette fondation leur permit de rivaliser avec les Démons.

Dans sa vie passée, le magicien du groupe du héros avait compris cette perspective.  C’est grâce à ce magicien que les forteresses de la race des Démons dans le monde humain furent toutes détruites.  Tout démon qui se mettait en travers de son chemin était mort. En vérité, Artpe avait plus peur du magicien que du héros dans sa vie antérieure.

« Ah. Ça s’est un peu accéléré.  Oppa, c’est comme si le Mana me souriait ! »

« Oui, je vois.  Alors c’est comme ça. »

Dans cette vie, il semblait qu’il y allait avoir au moins un prodige terrifiant de plus qui allait être à la hauteur de ce magicien.

Artpe se demanda pourquoi un prodige aussi monstrueux que Sienna ne s’était pas fait un nom dans sa vie antérieure.  

Il caressa la tête de la fille qui lui souriait vivement.

« Ughhhhh, Artpe.  Je…. veux apprendre le contrôle du Mana…. »

« Maetel, tu es déjà très douée pour manier le Mana…… »

En peu de temps, ils arrivèrent devant le  premier village. Le village était désespéré depuis qu’ils avaient perdu tous leurs enfants.  Ils se réjouirent en voyant les enfants rentrés sains et saufs. Ils pleuraient aussi pour les enfants qui n’allaient jamais leur revenir. Puis ils furent choqués quand Artpe leur demanda de quitter leur ville.

« Je….je ne peux pas faire ça ! »

« Bien sûr, vous avez sauvé mon enfant, alors je vous dédommagerai en remerciement.  Cependant, je ne peux pas abandonner le village…. »

« Nous ne vous forcerons pas à faire ça.  Cependant, si vous continuez tous à vivre ainsi, les soldats vous voleront vos enfants une fois de plus.  Dois-je vous donner d’autres mauvaises nouvelles ? Ils n’hésiteront pas à vous torturer pour obtenir des informations sur mon groupe.  Ils tueront plusieurs d’entre vous à titre d’exemple. »

« N…notre roi ne ferait jamais… »

« Il y a un roi différent sur le trône. »

« Qu… quoi !? »

Les gens discutèrent du sujet d’une manière très animée, et des groupes se formèrent. Les personnes qui avaient perdu et ensuite retrouvé leurs enfants suivirent Artpe et Maetel. Les autres restèrent sur place.  Comme les enfants suivaient avec obéissance Artpe et Maetel, les habitants de la ville décidèrent de leur faire confiance.

« Si les soldats viennent poser des questions, dites-leur tout ce que vous avez vu ici. »

« Je… si on fait ça, le magicien-nim va… »

« C’est pas grave.  Vous leur dites tout.  Vous pouvez même me dire ce que j’essaie d’accomplir.  C’est mieux que de mourir parce que vous avez caché l’information. »

« Magicien-nim… »

Les gens qui restaient dans la ville avaient rejeté Artpe, mais il était prévenant envers eux !

Bien sûr, il ne pensait pas que les soldats allaient laisser vivre les habitants de la ville même s’ils leur disaient tout.  Cependant, Artpe leur avait donné une chance de se battre. Il en avait fait assez pour ces idiots qui avaient perdu la vie parce qu’ils avaient peur du changement.

Cela prit plusieurs jours, mais le groupe d’Artpe parcourut tous les villages voisins.  La plupart des villages réagirent de la même façon, et les gens qui perdirent leurs enfants manifestèrent des sentiments forts envers Artpe.

« Mon enfant !  Qu’est-il arrivé à mon enfant ! »

« Tu l’as fait !  Je parie que vous avez tué mon enfant ! »

Artpe comprenait leur rage, alors il ne se fâcha pas.  Maetel avait été agitée par la situation, et elle avait bien fait de se retenir jusqu’à maintenant.  Cependant, son sang-froid se brisa lorsqu’elle rencontra les parents des enfants morts.

« Non, ce n’est pas ça.  Quand nous avons trouvé les enfants, ils étaient déjà…. »

« Ça suffit, Maetel. »

Ils blâmaient injustement Artpe.  Maetel avaient suivi cette tragédie à ses côtés, il allait donc être bizarre si Maetel n’était agité par la situation actuelle.

Cependant, la vérité allait mettre les gens en plus grand danger.  Si les villageois décidaient de rester, on leur dirait que les enfants avaient été enlevés et que certains étaient morts dans des circonstances malheureuses.

Il s’en tenait là.

« Je suis arrivé trop tard pour les sauver.  Je suis vraiment désolé. Je n’ai pas d’excuses. »

Artpe ne prononça que ces mots. La tromperie et le dédain étaient des compétences nécessaires aux quatre rois célestes, mais il les mit brièvement de côté.  En ce moment là, il devait utiliser une compétence essentielle utilisée par les escrocs. Il fit avancer sa version de l’histoire. Il y avait des omissions, donc il ne mentait pas techniquement.

C’était suffisant.

« Eek.  Eeeeek……….. »

« Koo-hoohk……  Nous savons déjà que vous n’êtes pas en faute.  Cependant, si nous acceptons cela comme un fait, alors qui devrions-nous haïr ! »

« Hoohk—— Mon bébé….. Mon bébé…….. ! »

En fin de compte, beaucoup de gens rejetèrent l’offre d’Artpe.  C’était un être qui possédait des pouvoirs mystérieux, et ce fait suffisait pour être marginalisé par ceux-ci.

D’un autre côté, les gens qui acceptèrent son aide restèrent très proches de lui.  Artpe devait s’en satisfaire.

Pourtant, le cœur de Maetel souffrait quand elle assimila tout.

« Artpe. »

« Personne ici n’est fautif, Maetel.  Les gens qui propagent la haine et ceux qui la reçoivent ne sont pas en faute.  Parfois, ce genre de situation foireuse se produit. En vérité, c’est une partie de ce qui se passe dans la vraie vie. »

La guerre dans sa vie antérieure était similaire.  Même si les Démons ne voulaient pas se battre, ils n’avaient pas le choix grâce à la capacité innée du Roi Démon.  Une fille aimable avait dû à maintes reprises livrer des batailles horribles juste parce que le destin l’avait choisie pour être le héros.

Ce qui s’était passé dans sa vie passée était sur le point de se répéter dans sa vie présente.  Il n’avait pas d’autres mots à dire, si ce n’était que c’était une erreur.

« Ooh-ooooooo.  D’accord. »

Maetel comprenait le sens de ses mots, alors elle refoula ses émotions.  Cela eut pour effet d’augmenter la fréquence à laquelle elle se glissait dans ses bras lorsqu’il dormait.  Sienna se consumait inutilement avec un fort sentiment de rivalité, alors elle restait proche d’Artpe aussi.  Cela épuisait Artpe.

Il y eut beaucoup de mots et d’ennuis échangés, mais tout le monde se retrouva en une semaine.  Il y avait environ 2 000 personnes rassemblées.

Il leur fallut deux jours de plus pour trouver un terrain qui allait leur permettre d’y vivre.  Ils se retrouvèrent à mi-pente d’une colline où les monstres apparaissaient rarement.

« Alors, sommes-nous censés construire la ville ici, magicien-nim ?  Non, je suppose qu’il faut appeler ça une petite ville. »

« Il y a deux mille personnes ici.  Je me demande si tant de gens peuvent vraiment vivre ici…. »

« Je vous aiderai à construire votre ville.  Ne vous en faites pas trop pour ça. »

Un grand nombre de personnes s’étaient rassemblé  ici, parce qu’elles suivaient Artpe et Maetel. On avait l’impression qu’Artpe se sentait un peu déconcerté quand il se grattait le nez en parlant.  Cependant, sa pensée intérieure différait un peu de son apparence extérieure.

« Puisque j’ai fait un appât aussi gros, un gros poisson devrait bientôt le mordre. »

C’était ainsi que la construction de la ville commença.

Les poissons s’en rendirent compte sans tarder.  

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

4 commentaires pour l’instant

MehlrothPublié le12:51 - Fév 8, 2019

Merci pour le chapitre

HiganbanaPublié le12:57 - Fév 8, 2019

Merci pour ce chapitre

Il y a beaucoup de séquence émotion récemment.

Gunts92Publié le1:48 - Fév 8, 2019

Je suis grave pour pour un chapitre par jour c’est mieux que plusieurs d’un coup ça donne le temps pour la digestion lol

LukkyPublié le4:48 - Fév 8, 2019

Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :