Chapitre 53 : Les voix qui l’appellent #2

Paradmin

Chapitre 53 : Les voix qui l’appellent #2


Traduction :                                              Edition : Ludivine59


La structure de pouvoir du royaume de Meltor différait des autres royaumes à bien des égards. Le royaume Meltor avait été fondé par un grand magicien et avait prospéré grâce à la magie. Dans les temps modernes, les tours magiques occupaient le centre de son pouvoir national.

Ainsi, les nobles n’étaient que les gardiens de la richesse et du prestige. Ceux qui exerçaient le pouvoir dans le royaume étaient les magiciens supérieurs. Il va sans dire que la famille royale avait accédé au trône grâce au soutien des tours magiques.

En particulier, le Maître de la tour rouge et le Maître de la tour bleue avaient été classés à un rang plus élevé que les autres maîtres de  tour. Personne ne pouvait les battre en niveau, sauf le roi. En d’autres termes, Théo était appelé par les trois personnes au sommet du royaume Meltor.

Après sa conversation avec l’ancien Shugel, Théodore en informa immédiatement sa famille. Grâce à son inventaire, il n’avait plus besoin de se soucier de ses bagages, mais seulement de dire au revoir aux siens.

« ….Quelque chose de similaire s’est produit, donc je dois immédiatement repartir à la capitale. »

Sa famille ne savait pas vraiment quoi en penser en apprenant soudainement la nouvelle. Sa Majesté et deux maîtres de tour… ? C’était inimaginable pour une famille qui n’était que le chef d’un village. Son père, Dennis, fut le premier à revenir à la raison, tandis que sa mère s’occupait encore de son petit frère.

« Sa Majesté t’a appelé, donc tu dois  partir rapidement. » Dennis soupira profondément.

Il pensa que Théo resterait quelques jours de plus, mais il s’agissait d’un décret soudain. C’était la raison pour laquelle l’atmosphère s’était alourdie subitement dans sa famille. Pour un noble rural, Dennis n’avait rien d’autre à offrir à son fils en dehors de son titre.

Dennis s’approcha de son fils, qui était devenu beaucoup plus grand que lui, et parla en saisissant la main de Théo, « Théo, vis pour toi-même dans le futur ».

« ….Oui ? »

«Je l’ai déjà ressenti. Nous étions aveugles. À l’instar des villageois, j’attendais trop de toi… je voulais que tu devienne une personne importante, et que tu enrichisses ce village.»

Théodore a essayé de parler, mais il ne pouvait pas.

Il n’avait jamais détesté leurs attentes. Théo avait cru pouvoir être quelqu’un de spécial et de grand, comme ils l’avaient dit. C’était à cause d’eux qu’il avait décidé d’entrer dans l’académie de Bergen, qui était loin de chez lui.

Cependant, cela avait parfois été un fardeau. Il y avait des jours où il ne voulait pas rentrer chez lui avec une mine pitoyable, alors il se frappait le dos pour bouger.

Maintenant, il avait l’impression que le nœud qui lui serrait la gorge avait été relâché.

« Sans toi, ce village ne serait pas là en ce moment. Non, avec l’argent que tu as amené, les malades et les pauvres pourront avoir un hiver chaud. Au moins, tu es bien plus grand que cette petite Baronnie. »

« …Père. »

« Je t’attendrai impatiemment. Va jusqu’au bout, et reviens quand tu veux te reposer. C’est suffisant pour nous. »

La température corporelle transmise par la paume de la main de son père était chaude. Au lieu de répondre, Théo hocha la tête avec un cou bien tendu. Dans son cœur, il avait toujours pensé qu’il était seul, mais son père avait également éprouvé cette angoisse.

Il en fut de même pour sa mère, qui parlait tardivement : « Ton père a dit tout ce que je voulais dire. Et quand as-tu commencé à comprendre cela ? Tu parles ainsi même si tu ne sais rien de tout ça. »

«Toux* ! » Dennis toussa sur ses mots.

Sa mère regarda Dennis avec indifférence avant de sourire et d’embrasser Théodore. « Tu n’as pas besoin d’être un grand homme ou d’aller loin. Ne te blesse pas et reste en bonne santé. Souviens-toi que nous n’avons souhaité rien d’autre depuis ta naissance. »

« ….Oui, je m’en souviendrai. »

« Et cette Sylvia, je l’aime bien. »

Finalement, elle embrassa la joue de Théo et prit son petit frère dans ses bras. L’enfant appelé Léo salua de la main son grand frère. Tandis que Théo prenait ces petites mains, il se demandait ce que son frère voulait faire quand il serait plus âgé. Magicien ou chevalier…. Il serait peut-être fermier.

Théo sortit de chez lui, rempli d’attentes pour ce jour-là. Il était temps pour lui de retourner dans le monde.

« Quoi, vous partez, jeune maître ? »

A ce moment-là, un homme penché près de l’entrée lui parla.

« …Randolph. »

« Nous allons aussi quitter ce territoire. Je voulais vous dire au revoir avant votre départ. » Randolph réajusta les deux épées à sa taille et dit en riant : « C’est dommage pour les 200 pièces d’or, mais le temps que j’ai passé avec le jeune Maître était bien plus agréable. Si vous voulez m’engager pour quelque chose la prochaine fois, je le ferai à moitié prix. »

« Peut-être que cela ne finira pas à moitié prix ? »

« Ha, vous êtes un employeur véreux. Mais est-ce qu’on me piégera deux fois ? » Avec ces mots, il s’en alla avec ses pas légers habituels.

Randolph plaçait sa vie au bord de ses épées, et avait tenté le destin dans des endroits inconnus. Peut-être était-il plus adapté à la vie de mercenaire qu’au descendant d’un guerrier.

« J’espère que je le reverrai. » Théo tourna ensuite la tête dans la direction opposée.

Les deux hommes poursuivirent leur route en espérant un jour se revoir. Ainsi, le magicien et le mercenaire prirent des chemins différents à l’intersection.

***

« D’accord, es-tu prêt? ». L’ancien  Shugel les regarda l’un après l’autre alors qu’il finissait de peindre un cercle magique à la périphérie.

« Oui, tout est fini. »

« Je suis prêt. »

Les deux personnes voilées hochèrent la tête sans hésitation. Theo avait fait ses adieux à sa famille, et Sylvia avait rapidement terminé ses préparatifs.

Après avoir confirmé leurs réponses, Shugel hocha lentement la tête et parla à l’enquêteur qui l’accompagnait. « Nous retournerons d’abord dans la capitale. Examinez la magie noire résiduelle qui reste ici, et signalez-la à la Société Magique à votre retour. »

« Oui, je comprends ! »

« Je suis désolé, mais… je vais y aller. » Alors qu’il terminait de parler, il y eut une vague soudaine de pouvoir magique.

Huuuuuuong ! Les cheveux blancs et la barbe de Shugel furent poussés vers le haut par l’agitation du pouvoir magique. C’était différent du pouvoir magique lourd de Théodore et du pouvoir froid de Sylvia. Le pouvoir magique d’un magicien de premier ordre qui s’entraînait dans l’attribut du vent remplissait l’environnement comme le vent réel, et le cercle magique peint sur le sol commença à briller d’une couleur argentée.

Une brume apparut alors que l’espace autour d’eux semblait se déformer.

[Retenez votre souffle…] La voix de Shugel résonna.

Théo et Sylvia retinrent leur souffle simultanément. En plus de sa grande difficulté, la magie de l’espace était connue pour être dangereuse. Ils ne voulaient pas voir la dévastation qui se produirait s’ils ne suivaient pas les conseils.

Shugel termina rapidement son sort magique et claqua son bâton au centre du cercle. [Téléportation de masse !]

L’apparence des trois personnes se transforma puis disparut.

« Ugh…. !» Théo arrivait à peine à expirer à cause de sa peur. Il y eut un rejet instinctif lorsque le cercle magique fut activé.

D’abord, la couleur disparut, puis les formes s’effondrèrent. Alors que ses cinq sens tremblaient, Théo se sentit étourdi et nauséeux. Ils voyageaient à travers une brèche dans le temps et l’espace qui n’était pas autorisée pour les êtres vivants, il était donc inévitable que les magiciens souffrent.

Fut-ce pendant une minute ou seulement 10 secondes ?

« Huuuuuu ! »

« Hah…. ! »

Théodore et Sylvia laissèrent échapper leur souffle avec surprise lorsqu’ils crurent enfin retrouver leurs sens originels. Théo prit un moment pour rétablir son équilibre avant de regarder autour de lui.

« Cet endroit… ?

C’était une grande salle propre, sans aucun meuble. Sur le sol se trouvait un cercle magique semblable à celui que Théo venait d’utiliser.

Shugel remarqua sa curiosité, et après avoir récupéré sa respiration, il expliqua : « Le mouvement spatial exige un espace vide comme celui-ci. S’il y a des objets ou des gens de l’autre côté, je ne peux pas garantir la sécurité du groupe. »

Théo s’en était convaincu lorsque Shugel s’approcha de la porte. Il n’y avait pas beaucoup de magiciens de l’espace, mais il était sage de ne pas rester trop longtemps dans la salle de transfert. La possibilité que l’arrivée de Théo et Sylvia se chevauche avec celle d’autres personnes était comparable à la probabilité d’être frappé par la foudre.

« Je vais vous guider jusqu’à la salle de réception. D’abord, je dois aller voir Sa Majesté, et lui parler de votre travail. »

Ils sortirent de la salle de transfert, et Shugel conduisit les deux personnes dans le couloir. Théo n’avait pas passé beaucoup de temps à la Société Magique, mais la structure autour de lui semblait être les pièces maîtresses. C’était parce que les magiciens de l’espace étaient normalement envoyés pour des missions importantes.

Pourtant, les pas de Shugel s’arrêtèrent bientôt lorsqu’il rencontra quelqu’un. «Vous… ?»

La personne avait les cheveux bruns foncés et portait une robe rouge symbolisant la Tour rouge. Théodore regarda derrière Shugel, et découvrit l’apparence de la personne. La surprise, la curiosité et la joie envahirent ses yeux.

Théo cria sans même le savoir, « Maître ! »

La personne que le groupe de Théo rencontrait était Vince Haidel.

Les yeux de Shugel se froissèrent lorsqu’il réalisa qui c’était. « Vince… Oui, il y avait ce nom. Vous ont-ils contacté en tant que professeur de Théodore ? Sinon, vous n’auriez pas su que nous serions de retour à cette heure-ci. »

L’envoi d’un magicien de l’espace avait toujours été gardé secret. Ils étaient des ouvriers précieux pour le royaume Meltor, mais il fallait aussi les cacher. Hormis les trois personnes qui pouvaient connaître leur position, et le Maître de la Tour Blanche, personne d’autre n’était autorisé à découvrir les missions d’un magicien de l’espace.

Cependant, Vince le laissa sans réponse. Celui-ci regarda agréablement Théo même s’il n’était pas à l’aise à cet endroit.

Il avoua comme si c’était embarrassant, « Huu. Mais j’espère que vous considérez que je n’ai pas eu le temps de communiquer correctement. »

« Hein ? Qu’est-ce que cela veut dire ? »

Les trois personnes restèrent confuses pendant un moment à cause des paroles de Vince.

« H-Heok !»Une présence brutale apparut derrière Théo, et gela sa colonne vertébrale de force.

Cette présence était différente de celle de la liche, et la qualité de celle-ci était différente de celle du maître de la tour bleue. C’était une pression qui le poussait. Peut-être que l’autre personne n’avait même pas l’intention de le faire. Même si la personne se tenait juste là, la pression venant d’elle écrasait l’environnement.

C’était la présence d’une personne absolument forte qui ne pouvait être cachée !

« Quoi, ce petit gars est notre nouveau ? » Une voix douce et profonde, semblable à celle d’un vin bien vieilli, se fit entendre. La voix émergea par hasard lorsque l’orateur se présenta devant Théodore et Sylvia.

Elle avait des cheveux cramoisis vraiment scintillants et des yeux dorés qui étaient brillants comme le soleil. La robe qui s’enroulait autour de son corps était rouge foncé. La robe couvrait un corps féminin et courbé, ce qui était vraiment étonnant, mais personne n’osait regarder cette femme.

« L’air… il fait chaud ? » Ce n’était pas une hallucination.

C’était un terrible pouvoir magique qui faisait réagir le mana dans l’air et augmentait la température. Malgré le temps frais, la chaleur chatouillait la peau de Théo. Il n’y avait qu’une seule personne qui était si transcendante au point de changer l’environnement et qui était également autant belle en rouge.

« En regardant son visage pour la première fois, c’est un très charmant garçon», dit le Maître de la Tour Rouge en tenant le menton de Théo. « A partir de maintenant, cette Veronica le guidera. »

Chapitre précédent ||Chapitre Suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

2 commentaires pour l’instant

drakPublié le5:56 - Jan 12, 2019

merci pour les chapitres

j’ai encore plus envie de lire la suite maintenant ^^

HiganbanaPublié le12:36 - Jan 13, 2019

Merci pour ce chapitre

Veronica est exactement comme je l’avait imaginé. Je sens qu’on va avoir droit à des moments drôles par la suite avec elle.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :