Chapitre 56 : Délicatesse de la bibliothèque zéro #2

Paradmin

Chapitre 56 : Délicatesse de la bibliothèque zéro #2

 

Traduction :   MEDHIM                                          Edition : Ludivine59


 

Les yeux de Théodore grossirent en lisant la fenêtre d’information. Un magicien peut se battre en combat rapproché ? C’est vraiment possible ?

Théo était fier d’être un magicien, mais il reconnaissait également la force des utilisateurs d’aura. Même s’il renforçait son corps avec de la magie secondaire, il lui serait impossible de traiter avec un vrai épéiste comme Randolph.

L’Aura, une bioénergie extrêmement raffinée, était une puissance qui donnait des capacités physiques extraordinaires en échange du renoncement à d’autres possibilités. Même si un magicien du 7ème Cercle utilisait hâte, il serait difficile de répondre à l’épée de Randolph.

«Ah, c’est la chanson de combat ? Ça fait un moment.» À ce moment-là, Véronica s’approcha et regarda par-dessus l’épaule de Théo le livre qu’il avait ramassé.

En tant que maître de la tour rouge, elle pouvait aller et venir librement de la bibliothèque zéro, il n’était donc pas étrange qu’elle connaisse la chanson de Combat. C’était peut-être gênant, mais elle était vraiment qualifiée pour être son guide.

Théo se retourna naturellement et demanda : «Est-ce un livre célèbre ?»

«Hein ? Plutôt que célèbre… c’est un peu formidable?» Veronica réfléchit un moment avant d’expliquer pourquoi. «D’habitude, les magiciens ordinaires n’y toucheront pas. C’est populaire auprès de nos enfants, donc l’étudier est une exigence, mais il est plus difficile de trouver quelqu’un qui l’a vraiment appris.»

«Pourquoi ? La magie qui aide au combat rapproché serait utile dans n’importe quelle situation.»

C’était comme Théo l’avait dit.

La chanson de combat renforçait le manque d’aptitudes physiques, donc elle ne se limitait pas seulement aux mages de guerre. C’était une magie qui pouvait combler la seule faiblesse des magiciens! Alors, pourquoi les autres magiciens avaient-ils ignorés cette magie ?

Véronica sourit comme si elle savait à quoi pensait Théo. «Tous ceux qui voient le livre pour la première fois diront la même chose. Gamin, la chanson de combat est une magie qui est aussi grande que tu le penses. Si tu es un habile magicien de guerre, alors il est possible de te déplacer au même niveau que les utilisateurs d’aura.»

Ce n’était pas tout, alors elle continua à parler, «Cependant, la Chanson de combat est une magie permanente, contrairement à Hâte ou Force. Tu comprends ce que je veux dire ?»

«….peut-être.»

«C’est comme cela. Si tu veux utiliser la chanson de combat, tu dois utiliser au moins quatre cercles et l’activer sans t’arrêter. Lequel est le plus risqué ?»

En effet, Théodore n’avait pas d’autre choix que de l’accepter.

Comme Véronica le disait, c’était différent de la magie qui serait maintenue en vigueur automatiquement. Pour que l’effet persiste, il devait continuellement faire tourner ses cercles afin de le maintenir. De plus, le flux du pouvoir magique devait être corrigé en chantant le sort sans interruption.

Si un magicien du 5ème Cercle utilisait la chanson de combat, il ne pourrait utiliser que la magie du 1er Cercle. Dans ce cas, il valait mieux laisser tomber et chanter un sort.

«A part pour les magiciens de guerre, vaut mieux éviter ça…»

Même les magiciens du 7e Cercle seraient limités à la magie du 3e Cercle s’il utilisait la chanson de combat. S’ils n’étaient pas des mages de guerre qui avaient perfectionné leurs compétences de combat au niveau de maître, les inconvénients l’emporteraient largement sur les avantages. Même si un magicien pouvait se déplacer à la vitesse d’un utilisateur d’aura, il serait inutile s’il ne connaissait aucune technique de combat.

Malgré le fait que Theo puisse utiliser la magie balistique d’Alfred avec seulement un cercle, il était difficile de faire confiance à son cinquième cercle instable. Pendant que Théo s’inquiétait….

-Utilisateur, sélectionnez ce livre.

Une voix familière s’est fait entendre dans sa tête.

« Gluttony ?»

Il était heureux que Véronica se soit tenue derrière lui et non devant lui. Elle ne pouvait pas voir l’étonnement qui s’était formé sur le visage de Théo, puis il se remit après s’être rendu compte que ce n’était pas une hallucination.

-Ne poses pas de questions si tu connais déjà la réponse. C’est une perte de temps.

«Tu, peux-tu parler par cette méthode ?»

-C’est une fonction qui est revenue il y a quelque temps. N’est-ce pas le bienvenu puisque tu veux cacher mon existence ?

C’était très logique. Pour l’instant, le choix de Théodore pour le livre de magie était plus important qu’un ajout mineur à Gluttony. Théo demanda donc conseil pour le livre de magie.

«Quelle est la raison du choix de ce livre ?»

-Il est au rang de Trésor, donc il peut libérer le 3ème sceau. De plus, la fonction qui sera libérée du 3ème sceau te permettra d’utiliser cette magie plus efficacement.

«Tu ne peux pas me dire quelle est cette fonction ?»

-Oui, c’est vrai.

En fin de compte, c’est Théo qui prit la décision finale. Il regarda le livre dans sa main, et les boîtes de verre autour de lui. Il n’y avait qu’un seul choix pour Théo en ce moment, mais un jour, il reviendrait chercher la sagesse dans un autre livre.

À la fin, Théodore reprit la « chanson de combat ». Véronica acquiesça d’un signe de tête avec une expression heureuse. Il semblait que beaucoup de ceux qui avaient appris cette magie venaient de la Tour Rouge.

«Eh bien, ce n’est pas un mauvais choix ! La magie qu’un enfant comme toi peut apprendre ici n’est pas facile à trouver, alors tu devrais choisir quelque chose qui est à ta portée.»

«Oui, merci.»

«Je vais rester dans la capitale pour un moment, alors tu devrais rendre visite à Vince et passer une bonne nuit de sommeil. On parlera de tes cercles plus tard, d’accord ?»

Il semblait que Véronica n’était pas du genre à ajuster son emploi du temps pour les autres. Elle versa son pouvoir magique dans le mur tout en tapotant la tête de Théo de l’autre main. Bien qu’il s’agisse d’une tape vraiment maladroite, il pouvait dire qu’elle lui exprimait son affection.

«À plus tard, Théodore !»

Théodore était renvoyé seul dehors avant même qu’il ne se rende compte qu’il avait été expulsé de la bibliothèque zéro.

***

Après avoir terminé son travail dans la bibliothèque zéro, Théodore se dirigea vers sa chambre privée en compagnie de Vince. Les tours magiques et la Société magique avaient un intérieur considérablement grand, de sorte qu’il y avait des salles pouvant accueillir 1 000 magiciens.

Bien sûr, les conditions pour une chambre privée étaient délicates, mais ce n’était pas difficile quand la personne était un magicien supérieur.

Après un dîner, la conversation entre les deux personnes commença pour de bon.

«….Alors, c’est ce qui s’est passé.»

Vince écouta attentivement l’histoire et fut stupéfait.

Quinze jours seulement s’étaient écoulés depuis la finale du tournoi de Théo, mais il semblait que le propriétaire d’un grimoire ne pourrait jamais mener une vie sans histoire. Dès son retour à la maison, Théo avait rencontré une liche et le culte de la mort.

 

Après que Théo eut fini de raconter son histoire, il inclina la tête et s’excusa : « Je suis désolé, Maître. La poche dimensionnelle que tu m’as prêtée…»

«Non, ton jugement était juste. Ce serait un désastre si ce grimoire était libre. Si le problème a pu être résolu avec une pochette dimensionnelle, alors tout va bien. Par conséquent, la poche dimensionnelle a été remplacé et le grimoire a été scellé, c’est donc le meilleur résultat », Vince se réjouissait de la décision prise par Théo.

Malgré l’emprunt de la puissance du grimoire, le salut de la baronnie Miller fut un exploit accompli par Théo.

Il s’agissait d’un exploit héroïque qui sauva des centaines de vies et empêcha la catastrophe sans précédent qui aurait pu s’ensuivre. Il n’y aurait pas d’idiot qui dénigrerait Théo juste à cause d’une seule pochette dimensionnelle.

Vince voulut détendre l’atmosphère, alors il passa à un autre sujet. «Au fait, je ne savais pas que le maître de la tour t’aimerait autant. Elle a un tempérament inconstant à bien des égards, donc ce n’est pas facile pour les gens de l’approcher.»

«….C’est vrai ?» L’expression de Théo changea subtilement.

Dès qu’ils se rencontrèrent, elle lui mit le bras autour des épaules et le traîna avec elle. Elle n’avait montré aucun signe d’aversion envers Sylvia ou Vince ; elle semblait simplement plus intéressée par Théo. Son expression faciale était la même quand elle regardait le Blundell musclé.

Cependant, Vince parla de façon décisive : « C’est quelqu’un qui donne une mauvaise première impression comme un dragon, et il lui faut du temps pour apprendre à connaître une personne. Dans mon cas, je me souviens qu’il a fallu deux ans pour qu’elle m’appelle par mon nom.»

«C’est délicat.»

«Il n’y a pas que moi. En tout cas, j’ai pensé que tu aurais pu choisir de nourrir Gluttony avec quelque chose qui serait mauvais pour toi.» Vince crut que ce serait un poison comme le « feu de l’enfer », mais il vit alors le livre à côté de Théo et chuchota d’une voix suave : «Est-ce le Chanson de combat ? Ça doit faire 10 ans que je n’en ai pas lu une copie.»

«Le maître a aussi appris ça ?»

«Bien sûr. Il est attrayant d’avoir une capacité de combat de mêlée même si elle est limitée. Même si on ne peut pas l’utiliser souvent, c’est un truc caché.»

Il existait des exemplaires en double des livres de la bibliothèque Zéro. Si la magie de duplication ne fonctionnait sur un livre, cela signifiait qu’il s’agissait d’une copie. Le pouvoir spécial du livre ne pouvait pas être copié, mais ce n’était pas difficile de dupliquer les connaissances qu’il contenait.

Les livres archivés dans la Bibliothèque Zéro étaient traités comme des copies originales, mais la plupart des connaissances elles-mêmes étaient répandues grâce aux copies en double. Bien sûr, il y avait des livres interdits et défendus, mais… il était impossible de les lire, sauf si la personne était un maître de tour ou le roi.

Vince avait aussi appris la chanson de combat et répété tous les mots. Le souvenir d’un magicien chevronné ne s’estompe pas, même après quelques années.

«Si tu ne comprends pas quelque chose, tu peux me demander. Je ne sais pas ce que tu trouveras dans ce livre, mais je n’ai oublié aucun des vers de la chanson.»

«Merci.»

«Cela veut-il dire que tu viendras à la Tour Rouge ?» La question de Vince pouvait sembler étrange, mais en fait, un mentor et son disciple n’étaient pas obligés d’appartenir à la même tour. Même s’ils étaient divisés en quatre tours, la racine était toujours la Société Magique. Ainsi, quelle que soit la tour à laquelle ils appartenaient, il n’y avait pas d’impact sur leur relation.

Chaque magicien avait le droit d’appartenir à la tour qu’il voulait, et Théo choisit la Tour Rouge. «Oui, je veux aller à la Tour Rouge.»

Il s’était beaucoup intéressé à la Tour Jaune jusqu’à son retour à la maison. Théodore avait un contrat avec Mitra, l’élémentaire de la Terre, alors il avait pensé que la Tour Jaune serait bien. Cependant, après avoir rencontré la puissante liche, il changea d’avis. Il avait l’intuition que sa vie ne se déroulerait jamais calmement.

«La puissance est requise. Si je ne deviens pas plus fort que je ne le suis maintenant, je suis voué à être dépassé par le grimoire. Cette fois, j’ai réussi à m’en sortir, mais je ne devrais pas m’attendre à la même chance la prochaine fois !»

Dès le début, Théo ne voulait pas vivre comme un chercheur. Il voulait vivre comme les magiciens aventureux dont il avait entendu parler dans son enfance. Théo voulait sauver les gens et trouver des trésors… Il était obsédé par la vie spéciale des magiciens.

Après avoir rencontré le grimoire, Gluttony, il pensait que son rêve s’était réalisé, mais il était finalement resté un magicien immature.

Comme le désir de Théo était clair, Vince hocha fermement la tête. «D’accord, je vais aller compléter la procédure d’entrée maintenant. Puisque tu es un magicien moyen, tu auras une chambre privée dans la Tour Rouge.»

«Merci, Maître.»

«Eh bien, alors je vais y aller. Lis-le tout de suite.»

Tandis que Vince partait avec une expression chaleureuse, Théo commença à lire la Chanson de combat. «Euh… Il y a beaucoup de mots ambigus.»

Il semblait que le mythe selon lequel la chanson de combat venait d’un magicien étranger était vrai, car des mots bizarres y figuraient. Ainsi, la traduction de certains mots était difficile. C’était un livre délicat digne d’être gardé dans la bibliothèque zéro, mais il n’était pas au-delà de la compréhension de Théo.

Les yeux fixés sur les mots, il se mit à aller et venir de façon mécanique.

«L’énergie vitale circule dans le corps, tout comme le pouvoir magique et l’aura. La performance du corps va changer radicalement en fonction de la direction dans laquelle il s’écoule, et la magie décrite dans le livre vise à diriger ce changement…»

Dans la pièce où Théo était resté seul, le silence coulait à flots. Cette tranquillité était un havre de paix pour les magiciens qui acquéraient la sagesse. Sa conscience s’enfonça rapidement dans les profondeurs, car son niveau de concentration peu commun restait focalisé sur le livre qui se trouvait devant lui. S’il pouvait utiliser la capacité d’évaluation sur lui-même, il verrait son niveau de compréhension augmenter rapidement.

95% était le minimum de compréhension requis pour extraire une essence. Il était au niveau dit «très élevé» lorsqu’il s’arrêta au milieu du livre.. La combinaison d’un vocabulaire exotique et de connaissances extraordinaires réduisait sa concentration.

Néanmoins, il choisit de redoubler d’effort afin d’apprendre la forme étrange qui était différente de la magie existante qu’il connaissait déjà.

***

Le sixième jour, Théodore posa enfin le livre.

 

 

Chapitre précédent ||Chapitre Suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

3 commentaires pour l’instant

MathellyPublié le5:04 - Jan 23, 2019

Merci pour les chapitres, c’est toujours aussi plaisant à lire.
Bon courage pour la suite.

HiganbanaPublié le6:16 - Jan 23, 2019

Merci pour ce chapitre

J’ai hâte de voir la nouvelle option de gluttony.

drakPublié le10:32 - Jan 23, 2019

merci pour le chapitre

j’ai hâte de voire la suite

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :