Chapitre 60 – Le Kraken (1)

Paradmin

Chapitre 60 – Le Kraken (1)

 

Le Kraken, c’était un monstre qui existait depuis longtemps.  C’était un grand monstre de l’océan. Au cours des nombreuses années, il avait mangé ses concurrents pour grandir en taille.  Il avait la combinaison d’une taille écrasante et d’une quantité massive d’énergie magique. C’était un monstre calamiteux. Les marins, qui passaient toute leur vie sur l’océan, ne pouvaient même pas voir son ombre.  Pourtant, lorsqu’il se manifestait, il détruisait tout et tout le monde dans la région. C’était pourquoi personne ne savait si c’était un calmar, une pieuvre ou un crustacé. Pourtant, ce monstre apparaissait fréquemment dans les légendes.

[ Kraken ]

[Niveau : 267]

[Oooh-ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !]

De plus, cette pieuvre s’était montrée dans l’océan au bord de la ville de Frate.  Ce monstre se trouvait encore très loin, alors Artpe ne put discerner que deux faits.  Le premier fait était son niveau, et le second étant qu’il s’agissait d’un calmar.

« Le timing est impeccable ! »

« Oppa, c’est comestible ? »

« Non, non.  Mais d’habitude, on mange leur espèce. »

Les humains étaient sur le point de s’unir en un front unifié pour tenter d’affronter les monstres.  C’était censé être une histoire de fraternité et de bravoure parmi les humains. Cependant, le dernier boss s’était pointé à ce moment-là !

« Il n’y a aucun doute là-dessus !  C’est la vraie pieuvre ! »

« Ses tentacules sont incroyablement grandes ! »

« E…est-ce possible ? »

« Kraken !? C’est vraiment cet horrible être ! »

La situation en ce moment était si injuste qu’elle frisait l’immoralité.  Ce n’était pas comme lorsqu’un dernier boss faisait une apparition pour effrayer ses adversaires.  Il avait pour cible la ville de Frate, et il se dirigeait des profondeurs de l’océan vers la côte !

[Kee-heeeeeeeee !]

[ C’est ici ! Ce bâtard est ici !]

Les humains n’étaient pas les seuls à trembler de peur en présence du Kraken.  Les monstres marins qui convoitaient la terre ferme avaient perdu la tête, mais ils avaient peur lorsqu’ils se rendirent compte que le Kraken s’approchait d’eux.

[ Nous suivons ses paroles. Obéis]

[ Si on ne l’écoute pas, on va mourir. On va tous mourir.]

C’était particulièrement vrai pour les sirènes et les tritons.  Ils proférèrent des absurdités sur l’obéissance au Kraken. Il semblait y avoir une hiérarchie claire entre le Kraken et les sirènes.

Il était extrêmement rare qu’un monstre du calibre du Kraken apparaisse dans une Vague lunatique.  Il semblait que ce Kraken était agressif car il régnait sur les sirènes de cette région. Il semblait que ce Kraken était le chef de file de cette Vague Lunatique !

« Pourquoi a-t-il fallu qu’il se montre cette année ! »

« Client, laisse-moi partir !  S’il te plaît ! »

« En aucune façon. Si nous voulons rester en vie, nous le ferons ensemble. S’il doit y avoir des morts, tu vas mourir seule. »

«N’est-ce pas une façon détournée de dire que tu vas me jeter à la hâte, pendant que tu fuis! J’ai raison, n’est-ce pas ? Laisse-moi partir !»

Mycenae était au bord des larmes lorsqu’elle tomba au sol.

En vérité, elle était bien consciente de la situation en ce moment.  Une fois qu’elle renonçait à s’enfuir, elle ne pouvait plus échapper aux griffes du Kraken.  

De plus, il y avait une trace de son entrée dans Frate. Si elle partait uniquement parce que la ville était un endroit dangereux, sa qualification en tant que marchande allait en prendre un coup.

Elle aurait jeté ses marchandises et ses clients pour assurer sa propre sécurité. Même si elle était capable de survivre en fuyant, il allait être difficile pour elle d’être un commerçant à l’avenir.

« D’autre part, si tu survis à cela, cela pourrait être considéré comme un exploit. »

« Exploit······? »

Les paroles d’Artpe arrêtèrent les larmes de Mycenae. Une pensée lui vint quand elle entendit ses mots.

« Quand tu dis exploit … Es-tu peut-être … »

« Quand on essaie d’obtenir une classe de haut rang, cette exigence est plus importante que le niveau. »

« Je dois mettre ma vie en jeu si je veux avancer? »

« C’est à toi de faire le choix. »

Il ne savait pas ce qu’elle ressentait en étant une marchande. Comme elle était une elfe noire, il était certain qu’il y avait une histoire qui expliquait pourquoi elle en était devenue une. En revanche, elle ne pouvait pas abandonner la classe facilement. C’était vrai même si sa vie était en danger.

« ······Comment? Y a t-il une méthode qui nous permettra de gagner contre un monstre aussi puissant? »

À la fin, elle mit de la force dans ses deux jambes pour se lever et posa la question avec soin à Artpe. Il laissa échapper un soupir en répondant.

« Je travaille sur ce problème en ce moment. »

De toute évidence, les humains dans cet endroit n’étaient d’aucune aide.  Le niveau le plus élevé parmi eux était inférieur à celui de Sienna. Aucun d’eux ne pouvait tenir une seconde contre le Kraken.  De plus, il n’y avait qu’un nombre très restreint de personnes qui pouvaient utiliser la magie. Artpe et les marchands de donjons étaient les seuls à pouvoir utiliser la magie.

« Si le Kraken frappe ce mur avec toute sa force, il finira par tomber. »

« Mur de barrière…..  Renforcement… C’est ça !  Attends un instant, client ! »

Il semblait que Mycenae avait eu une idée.  Elle s’accrocha désespérément à lui lorsqu’elle lui posa une question.

« Client, n’as-tu pas dit que tu pourrais reproduire les effets du Renforcement si tu avais des Pierres Magiques ? »

« Je parlais de petits objets comme mes bottes.  Si je veux renforcer un mur aussi grand, la quantité de Pierres Magiques dont j’aurais besoin…….. »

Artpe s’arrêta en plein discours.  Mycenae le regardait droit dans les yeux.  C’était la première fois qu’il voyait des yeux aussi sincères depuis qu’elle avait parlé de la forêt éternelle avec son contrat d’âme en main.  

« Est-ce possible, client ? »

Était-ce la raison ?

Artpe agit de façon inhabituelle en parlant un peu sérieusement avec elle.

« D’après mes calculs, le Kraken ne pourra pas détruire ou franchir la barrière si je la renforce encore deux fois. »

« Est-il vraiment possible pour toi de calculer la quantité de Pierres Magiques dont tu as besoin ? »

« J’aurais besoin d’environ 500 Pierres Magiques, au-dessus du niveau 200.  Peu importe les propriétés qu’elles possèdent. Ça doit juste être une pierre magique de haut rang qui est au-dessus du niveau 200. »

Les pierres magiques étaient de rares restants de monstres. C’était une cristallisation du Mana pur.

Chaque pierre magique possédait des propriétés différentes et, comme il s’agissait de la forme la plus pure de mana, elle était souvent utilisée comme ingrédient supplémentaire dans les artefacts. Bien sûr, elle était échangée à des prix élevés. Au fur et à mesure que le niveau du monstre augmentait, le prix augmentait aussi rapidement.

De plus, si l’on parlait de 500 Pierres Magiques qui ne viennent que de monstre de niveau 200 et plus……..

« Nous aurions pu acheter tous les objets mis aux enchères avec cette somme. »

« Même si on vide tout Diaz, je me demande si on peut trouver autant de Pierres Magiques. »

«On en trouvera. Je suis sûre qu’on en trouvera. »

Mycenae parla avec une forte conviction dans ses propos.

« L’argent peut même invoquer des fantômes. »

« Toi… »

« Je dois aller négocier, client.  Attends un instant, s’il te plaît.  Je suis sûre de raméner toutes les 500 pierres. »

Mycenae fit immédiatement demi-tour en sautant du mur de la barrière. Cependant, ce n’était pas quelqu’un qui essayait de s’enfuir.  La scène de sa silhouette en retraite semblait être celle d’une personne qui avait mis sa vie en danger.

« Ce n’est qu’une ajumma, mais elle essaye d’agir de façon décontractée… »

Cependant, à ce moment, il était sûr d’une chose. S’ils pouvaient survivre à l’épreuve de ce jour en toute sécurité, Mycenae allait être en mesure d’accéder à la classe des marchands de haut rang.

« Oui, si nous sommes capables de survivre aujourd’hui … »

Les humains couraient confus à l’apparition du Kraken. Aux côtés des humains, les monstres furent également plongés dans un état de confusion. Ils agissaient comme si le monde se terminait ce jour-là. Comme prévu, l’envie irrésistible de fuir tenta tout le monde.

A ce moment, Maetel se rendit compte que le Kraken avait fait son apparition, elle sauta donc à la surface de l’eau.  Elle retourna aux côtés d’Artpe.

« Artpe, que devrions-nous faire pour attraper cette chose ? »

« Si nous faisons bouillir l’océan, ne serait-il pas capable de cuire complètement seule ? »

«Wa-ah. Je parie que ce sera délicieux! « 

Maetel laissa échapper un rire innocent à la blague d’Artpe. L’instant suivant, sa main blanche comme un lis pinça la joue d’Artpe. Même dans le coin de son sourire, il y avait un petit morceau de rage qui y était infusé. C’était une rage qui convenait à un Berserker.

« Ah-ya-ya. »

«Je suis sérieuse en ce moment. Artpe? »

«Je suis sérieux aussi. Ce serait formidable si quelqu’un faisait bouillir l’océan. »

« Comment peut-il y avoir une personne dans ce monde qui peut faire bouillir l’océan ! »

Il n’y avait pas d’humains qui pouvaient le faire, mais il y avait des démons qui pouvaient le faire.  Artpe poussa un soupir en gardant cette réponse pour lui.

Si Etna s’avançait pour utiliser sa magie, elle pourrait résoudre cela facilement en une seule attaque. Cependant, elle était sous les chaînes du Roi Démon, donc elle ne pouvait pas s’impliquer directement dans cette affaire. Il fronça les sourcils en pensant que le monde était vraiment foutu.  Artpe parla à Maetel.

« J’ai confiance en Artpe, mais je sais aussi qu’il y a des choses qu’il est impossible d’accomplir dans ce monde.  Artpe, c’est pourquoi…. » chuchota Maetel d’une petite voix. Elle était assez petite pour qu’Artpe et Sienna fussent les seuls à pouvoir entendre ses paroles.

« Tu dois me dire si nous n’avons aucune chance de gagner.  Je m’enfuis avec Artpe et Sienna. »

«Tu laisseras tout le monde mourir d’une mort certaine ? »

« Le fait que des gens meurent me rend triste, mais si Artpe meurt, mon monde perd son sens.  Artpe est celui qui m’a appris à choisir ce qui est le plus important pour moi. »

Il semblait qu’elle avait reçu une éducation spécialisée inutile de sa part !  

Artpe claqua sa langue en lui tapant sur le front.

« Je ne peux pas gagner contre ce monstre, mais je peux le faire battre en retraite.  Alors ne pense même pas à t’enfuir. »

« Oui, je te fais confiance.  Dis-moi juste ce que je dois faire, Artpe. »

« Oppa, je suis prête aussi ! »

Maetel et Sienna avaient tué des démons dans la salle des ventes plus tôt, et leurs niveaux avaient augmenté grâce à cela.  Maetel était au niveau 195 et Sienna au niveau 174.

Si on leur avait laissé un peu plus de temps, elles auraient facilement franchi le niveau 200. On pouvait s’y attendre de Maetel, mais Sienna avait également connu une croissance explosive. C’était grâce à son pouvoir de dominer et de tuer de puissants ennemis.

Cependant, cela ne voulait pas dire qu’elles n’étaient pas en danger.

« Comme il s’agit d’une tâche absurdement dangereuse, une seule erreur pourrait vous tuer. »

« Que dois-je faire? »

 » Tu dois retarder le Kraken autant que possible.  Tu dois le retarder autant que possible. Il faut le frapper avec des attaques significatives pour attirer son attention, et il faut diminuer sa vitesse. »

«······»

Elle savait que c’était une possibilité, mais une fois qu’il donna l’ordre d’un assaut direct, Maetel se laissa distraire pendant un court instant.  Elle tourna son regard vers l’océan. Le Kraken était encore loin, mais il fonçait vers eux à une vitesse terrifiante. La vue du Kraken lui remplissait les yeux.

Elle répondit d’une voix faible.

« Cette chose… ? »

« Oui. Dans cet endroit, tu es la seule à pouvoir faire ça. »

Maetel avait une capacité de haut rang appelée Accélération.  La seule qui pouvait égaler la vitesse de réaction du Kraken était Maetel avec sa compétence Accélération activée.  Maetel était un génie qui pouvait agir par instinct. Il le confirma quand elle rentra dans l’océan.

« Faisons le lien entre nos Mana. Cela te permettra d’utiliser l’accélération à ta guise.  Tu pourras alors gagner du temps. »

« ——Je comprends. »

Artpe lui avait dit de gagner du temps contre un monstre de niveau 267 et elle avait accepté sa demande.  Tous les deux étaient déjà à moitié fous. Cependant, la chose la plus folle ici, était la situation dans laquelle ils se trouvaient.

« Je vais essayer.  J’y vais tout de suite. »

« Le plus important, c’est ta vie, Maetel. »

Artpe enleva les bottes de combat de Maetel, et il mit ses bottes de cuir noir aux pieds de celle-ci. Lorsque l’artefact accepta la volonté de son propriétaire, il rétrécit en taille pour s’adapter aux pieds de Maetel.

« Si cela devient trop dangereux, je veux que tu t’enfuis immédiatement.  À ce stade, j’abandonnerai cet endroit. »

« Ah-ooooooooh. »

Il lui expliqua comment utiliser les bottes.  Malheureusement, aucun des mots d’Artpe ne parvenait à Maetel à ce moment-là.

« Je… Est-ce le ciel ?  Ah-ooh ! Ciel ! »

Les actions d’Artpe avaient franchi le seuil du compteur de bonheur de Maetel.  Il l’avait placée au ciel. Quand elle ne bougea pas, Artpe lui tapa sur l’épaule.

« Maetel ?  Hé ! »

« ——haht.  Oui ! Je peux faire toutes les tâches que tu me demandes maintenant ! »

« Est-ce que ça va ? »

« Je vais très bien !  J’ai l’impression de marcher au paradis ! »

« Tu n’as pas l’air bien du tout !? »

Maetel faisait face à Artpe, et son visage brillait.  Si le Kraken essayait de lui enlever ses bottes, elle utiliserait probablement sa force surhumaine pour le mettre en pièces.  Artpe devint inquiet. Il était incapable d’identifier ce qui l’inquiétait. Maetel le laissa derrière elle alors qu’elle tournait rapidement son corps vers l’océan.

« J’y vais tout de suite !  Artpe? Ça te dérange si je le tue ? »

Quand il entendit ses paroles, son inquiétude commença à monter de façon incontrôlable !

« Non. Ne le tue pas.  Eloigne toi ! Je t’ai dit de t’enfuir ! »

« Hoo-ahhhhhhhhhhhhhhp ! »

L’énergie de Maetel avait été entièrement chargée.  Elle n’écoutait pas les paroles d’Artpe en se dirigeant vers l’océan.  Elle ne prit pas la peine de tuer des monstres. Elle chargea en avant en utilisant soit la tête des monstres, soit la tête des lances comme tremplin !  Elle chargeait avec une telle férocité que l’on se demandait si elle n’allait pas vraiment tuer le Kraken.

« Cependant, il y a toujours un fossé entre la réalité et les idéaux… »

Le fait que les héros surmontent toutes les situations impossibles était une chose qui n’était possible que dans les vieux récits.

Si l’on voulait transformer l’impossible en possible, il fallait détourner les yeux de ses idéaux pour faire face à la réalité inconfortable.

Arpte se retourna avec une expression durcie sur le visage. Il fit face à l’autre fille qui attendait ses ordres.

« Dis-moi juste quoi faire, oppa! »

« Sienna. »

« Oui! »

Sienna parlait d’une voix sûre. S’il lui avait demandé les étoiles dans le ciel nocturne, elle les lui aurait obtenues. C’était probablement plus sûr pour lui s’il lui avait demandé les étoiles. Au lieu de cela, il lui demanda de faire une tâche beaucoup plus dangereuse.

« ······ En fait, tu devras faire face à quelqu’un qui est plus dangereux que l’adversaire de Maetel. »

«Hein? Il y a un adversaire plus dangereux ici que le calmar? »

« Elle n’est pas notre ennemie pour le moment, mais c’est vrai. »

En vérité, Artpe avait raconté à Mycenae un seul mensonge.

Il avait besoin de consommer 500 pierres magiques de monstres de niveau supérieur à 200 s’il voulait renforcer le mur de protection deux fois. Il avait dit la vérité jusqu’à ce point.

Cependant, les deux renforcements supplémentaires n’avaient aucune chance de retenir le Kraken. Il avait besoin de le renforcer une fois de plus. De plus, il devait renforcer le mur de protection avec une propriété complètement opposée au Kraken. Artpe devait exécuter le renforcement le plus puissant et le plus splendide au monde.

L’ingrédient supplémentaire nécessaire à ce renforcement était simple.

« Je veux que tu apportes cette lettre à l’auberge de Jaime située dans le secteur C. »

«Auberge de Jaime située dans le secteur C… .»

Sienna répéta ses mots en prenant la lettre qu’il avait écrite pendant la pause de quelques minutes. Puis il parla avec un sourire désolé sur son visage.

« Tu trouveras une femme qui m’attend là-bas. Dis-lui que je veux lui tenir la main une fois.»

Le troisième ingrédient supplémentaire pour le renfort n’était autre que l’énergie magique de la sorcière de feu Etna.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

3 commentaires pour l’instant

LukkyPublié le11:02 - Mar 4, 2019

Merci pour le chapitre.

Gunts92Publié le1:02 - Mar 4, 2019

Il est fou j’adore
Merci pour le chapitre

HiganbanaPublié le12:17 - Mar 5, 2019

Merci pour ce chapitre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :