Chapitre 61 – Le Kraken (2)

Paradmin

Chapitre 61 – Le Kraken (2)

 

« Magicien-nim ! »

Après avoir envoyé les deux filles dans des endroits différents, il ne tarda pas à se faire entourer par de nombreuses personnes.  Elles vinrent par vagues. Le centre-ville devait être plus sûr que le haut du mur, mais les gens étaient convaincus que l’endroit le plus sûr était près d’Artpe.

« Magicien-nim, regardez le Kraken ! »

« Faites quelque chose!  Je vous en supplie! Nous n’avons pas le pouvoir de faire quoi que ce soit contre le Kraken, magicien-nim! »

« Magicien-niiiiiiiiiiiiiiim ! »

Quand il vit les gens s’accrocher aveuglément à lui, il pensa à ce qui s’était passé un an auparavant dans le village de montagne.  À l’époque, ils le supplièrent de les aider. Ils l’avaient regardé avec des yeux désespérés.

Ils se fichaient du prix qu’Artpe et Maetel allaient devoir payer pour les aider.  Même s’ils le savaient, ils avaient agi comme s’ils ignoraient ce fait. Puisqu’ils avaient tous les deux le pouvoir, le peuple avait agi comme si c’était une évidence pour Maetel et Artpe de devoir les aider…

« Arrêtez de rester si près de moi.  Lâchez-moi. »

Artpe les délogea de sa voix froide, et il tendit le doigt.  Il pointa vers l’endroit où le troisième mur de la barrière était en train d’être érigé. Le seigneur de Frate se tenait à proximité, et il semblait que son âme avait été aspirée par l’apparition du Kraken.  On pouvait également voir la marchande de donjons Mycenae, qui tentait de retenir l’attention du Seigneur dans un discours désespéré.

« Même si vous unissez tous vos pouvoirs, vous ne pourrez rien faire contre le Kraken.  C’est pareil pour moi. Je n’ai aucune chance contre le Kraken avec mon corps sans défense. Si vous voulez survivre, vous avez deux choix. Vous pouvez essayer d’éviter que le Kraken n’arrive à terre en fuyant vers les régions montagneuses. Ou vous pouvez donner à ce marchand ce dont elle a besoin. »

«Cependant, ce commerçant jette des bêtises! Nous sommes dans une situation dangereuse, mais elle essaie de tirer profit de ce commerce… »

L’homme eut un long discours.

Cependant, l’argument pouvait être résumé en ces termes.

Les pierres magiques de niveau 200 étaient des articles très demandés, mais l’offre était extrêmement limitée.  C’était pourquoi beaucoup de vendeurs de Pierres Magiques s’entendirent les uns avec les autres pour fixer le prix.  Cependant, leurs rivaux étaient présents en ce lieu, et il était donc impossible d’en fixer le prix.

« Alors quel sera le prix qui vous satisfera ? »

«L’argent n’est pas important! Nous parlons des pierres magiques de ma famille. Ce n’est pas quelque chose qui devrait être vendu en vrac. Je dois trouver le bon propriétaire … … »

« Combien? »

« Je … je devrais recevoir 15 000 pièces d’or chacune … … »

« ······quoi? »

Il était idiot d’augmenter le prix d’un article difficile à échanger. Cependant, Artpe était sûr d’une chose. Il était impossible qu’une pierre magique de niveau 200 vaille plus de 5 000 pièces d’or.

Mycenae lui dit qu’elle allait s’occuper de tout avec de l’argent.  Cependant, elle ne s’attendait probablement pas à ce que les nobles agissent ainsi.  Même Artpe trouvait cela ridicule.

« C’est moi qui lui ai demandé d’acquérir les Pierres Magiques.  Vous le savez probablement tous, mais il est impossible de combattre le Kraken avec le pouvoir rassemblé dans cette ville.  La meilleure façon d’arrêter sa charge est de renforcer le mur de protection. Cependant, une barrière de ce calibre ne peut pas résister au Kraken.  Je dois le renforcer en utilisant beaucoup de Pierres Magiques de haut rang. Sinon, cette ville et ses habitants seront réduits en pièces. »

« Pourtant, vous parlez de 500 pierres magiques… »

« C’est pourquoi vous maudissez la marchande.  Vous m’avez mal parlé. Eh bien, laissez-moi vous demander ceci.  Suis-je celui qui essaye de profiter de cette situation dangereuse ?  Ou est-ce vous les gars ?»

Le regard de Artpe était sans fond.  C’était difficile de penser qu’il avait 14 ans.  Il débordait de charisme, et cela empêchait les gens de se disputer avec lui.  Ils fermèrent leur bouche. C’était une capacité qui n’existait que chez les vrais héros.  Artpe était vraiment énervé en ce moment, alors il ne réalisa pas ce fait.

« Mais….. »

« Koo-hmmm.  Kmm, kmmm…. »

Malgré ses paroles, ils refusèrent d’ouvrir la bouche à la fin.

Certains se demandaient si le magicien mentait pour les tromper.  D’autres se demandaient si le renforcement du mur de protection était vraiment la seule façon de s’en sortir.  Il y avait d’innombrables excuses dans leur tête, et Artpe pouvait clairement voir à travers eux. Il n’utilisait pas sa capacité lire toutes créations.  Dans le passé, il avait eu d’innombrables rencontres avec de telles personnes, alors son expérience antérieure lui fit savoir ce qu’elles pensaient.

Un sourire amer apparut automatiquement sur ses lèvres.

« Hoo-oo-ooh….. Les humains sont vraiment les mêmes qu’importe le temps ou le lieux où vous les rencontrez. »

« Mais magicien-nim…. »

 » Taisez-vous.  Hors de ma vue. »

S’il avait agi selon ses émotions, il les aurait toutes jetées dans l’océan.  Cependant, Mycenae lui demanda de la laisser faire. Il ne voulut pas intervenir sauf si elle lui demandait de l’aide.

Artpe détourna la tête.  Ces humains refusaient de donner quoi que ce soit, mais ils s’attendaient toujours à être protégés par Artpe.  Il regarda la bataille qui se déroulait sur l’océan.

On disait qu’il fallait être reconnaissant pour les petites miséricordes.  Après l’apparition du Kraken, les autres monstres devinrent craintifs. Il y avait des monstres qui pouvaient à peine se déplacer en présence du Kraken.  Alors que les humains couraient dans la confusion, aucun monstre ne put traverser le mur vibrant.

« Maetel….. »

Après avoir évalué la situation, ses yeux se tournèrent naturellement vers elle.

Maetel traversait l’océan à toute vitesse.  Elle s’approchait rapidement du Kraken. Une fois que Maetel avait décidé de faire quelque chose, elle ne montrait aucune hésitation ou peur.  

Si elle n’était pas un héros, personne ne serait qualifié pour en être un.  Même s’il était encore dans une situation dangereuse, il rigola.

[Goo-ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhng !]

Kraken laissa échapper un rugissement. La vague contenant son mana se répandit dans l’océan et attira de plus en plus de monstres sur les rives de Frate.

Une partie des monstres fut emporté par les tentacules du Kraken et fut mangée. Le reste suivait derrière.

Le Kraken n’avait pas l’intention de faire traîner les choses en longueur.  Il voulait en finir rapidement.

« Hoo-ahhhhhhhhhhp ! »

A ce moment-là, Maetel se mit courageusement en travers de son chemin.  Tandis qu’elle continuait à courir à la surface de l’océan, elle déploya son énergie magique dans sa longue épée.  Puis elle tira un faisceau d’énergie !

Elle décida d’adopter cette approche, car elle en arriva à la conclusion qu’elle allait rebondir sur le Kraken si elle attaquait de front.

[Koo-ohhhhhhhhhhhhhhhhhhh !]

Elle était une héroïne approchant le niveau 200, donc sa frappe fut efficace contre le Kraken.  Elle avait craint que le Kraken se moque de son attaque. Elle craignait qu’il continue à avancer.  Heureusement, il s’immobilisa lorsqu’il reçut l’attaque de Maetel !

« Pas encore !  Reste là ! »

[Koo-ahhhhhhhhhhng !]

Le Kraken était furieux.  Il fit pivoter sa tentacule de la taille d’une maison vers Maetel. Cependant, Maetel suivit les conseils d’Artpe en utilisant sa technique d’accélération pour éviter son attaque.  Puis elle lança à nouveau son attaque !

[Koo-ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !]

Le rayon énergétique fut émis par la pointe de la longue épée et se déplaça en ligne droite.  Il fendit le front du Kraken et du sang noir commença à couler.

Tout le monde avait abandonné en voyant la taille écrasante du Kraken.  Cependant, les habitants de Frate se réjouirent lorsque l’attaque de Maetel blessa le Kraken.  

Artpe évalua froidement les dégâts et secoua la tête d’un côté à l’autre.

« Les dégâts sont semblables à ceux d’une piqûre d’arête de poisson au doigt. »

« Tu parles en des termes si pleins d’espoir. »

Il s’était dit ces mots à lui-même.  Il ne voulait pas que quelqu’un d’autre l’entende, mais quelqu’un répondit à ses paroles.  Artpe laissa tomber. Une femme essoufflée venait de grimper au mur. Il leva la main vers Mycenae en posant une question.

«Tu as rassemblé les 500 ? »

« Pas encore.  J’en ai rassemblé environ 180.  J’ai contacté le siège social de la société Anywhere, et le résultat a été positif.  De plus, j’ai pu bénéficier du soutien des nobles du royaume de Diaz. Cependant, comme tu l’as dit.  Le problème venait de…. »

« Il y a une limite à l’approvisionnement en Pierres Magiques que l’on pourrait récolter à Diaz.  Je savais que ça arriverait. En premier lieu, l’apparition de monstres au-dessus du niveau 200 est très faible ici. »

Pourtant, les nobles et les marchands étranger qui pouvaient compenser l’insuffisance de l’approvisionnement étaient aussi rassemblés ici.  Artpe prit la pochette contenant les 180 Pierres Magiques. C’était malheureux, mais il pouvait encore être possible d’accomplir le 1er renforcement.

« Alors qu’est-ce que tu vas faire ?  Ces cochons refusent de vendre leurs pierres magiques. »

« Non, ils vont nous les vendre. »

Il y avait encore une lumière brillante qui scintillait dans ses yeux.  Ses yeux balayèrent les nobles et les marchands rassemblés au sommet du mur de la barrière.  Elle remarqua que la plupart d’entre eux venaient de pays étrangers. Il semblait que les gourmands avaient des yeux aiguisés pour évaluer la situation.  Ils décidèrent de ne pas se cacher dans la ville. Ils étaient sur la ligne de front, mais ils décidèrent qu’ils étaient plus en sécurité près du plus fort étant dans Frate.

« Tout le monde.  S’il vous plaît, je vous en supplie encore une fois.   La magie de communication et la magie d’invocation des objets seront assurées par le siège social de la société Anywhere.  Nous vous promettons de vous aider à rassembler les articles. Nous sommes prêts à acheter les Pierres Magiques de niveau 200 pour 6.000 pièces d’or.  Vous ne les vendez pas à perte. »

« Qui es-tu pour exiger cela de moi !  Je ne peux pas les vendre à ce prix-là.  Cela jettera le nom de ma famille dans la boue ! »

« Six mille pièces d’or ?  Ha ! Si les participants de la dernière vente aux enchères de Pierres magiques de la capitale avaient entendu parler de ce prix, ils se seraient tous moqués de vous !  Quinze mille pièces d’or! Il n’y a pas moyen que je puisse passer sous les 15 000 pièces d’or ! »

Quinze mille pièces d’or.

Il semblait que c’était le prix le plus élevé auquel les pierres magiques avaient été vendues dans leur pays.  Il ne pouvait pas croire à quel point ces gens étaient stupides. Artpe regardait autour de lui quand il réalisa une chose.  Ceux qui demandaient un prix élevé pour les Pierres magiques faisaient partie du groupe de direction qui représentait l’administration commerciale de chaque pays.  Les nobles et les marchands savaient que leur avenir était dans l’air en ce moment, mais même s’ils voulaient faire la vente, ils avaient peur de croiser ces personnages importants.  Ils ne pouvaient pas facilement dépasser les bornes.

« Hoo.  Je vois.  Est-ce que tout le monde est du même avis ? »

« Donc tu veux qu’on subisse tous des pertes ? »

Même s’ils avaient l’idée de vendre les Pierres Magiques pour moins de 15 mille pièces d’or, ils ne pouvaient pas le faire si certains étaient capables de les vendre pour le prix de 15 mille pièces d’or.  La cupidité allait naturellement naître en eux. C’est pourquoi tous les humains réunis ici avaient prévu de se serrer les coudes. Ils prévoyaient d’insister sur le prix de 15 mille pièces d’or.

Même la compagnie Anywhere allait faire faillite si elle achetait 320 Pierres Magiques pour le prix de 15 mille pièces d’or.  Mycenae n’essayait plus de convaincre les nobles et les marchands. Elle regarda Artpe droit dans les yeux pendant qu’elle parlait.

« Artpe-nim. »

« Quoi ? »

Jusqu’à présent, elle l’avait toujours appelé client.  Il n’avait aucune idée de ce qui l’avait fait changer d’avis, mais il accepta volontiers sa demande.

« Il semble que leur argument repose sur le fait qu’ils ne croient pas que le mur de la barrière pourrait être renforcé de nouveau.  Si tu leur montres les preuves, ils prendront peut-être mes paroles un peu plus au sérieux. »

«Crois-tu vraiment cela ?  Même si j’utilise le Renforcement sous leurs yeux, il semble qu’ils trouveront une autre explication. »

« Je m’en occuperai d’une façon ou d’une autre une fois qu’on en sera arrivé là. »

« Ha ! »

Bien.

Elle montrait du courage à la hauteur d’un marchand exclusif de héros.  

Artpe ne répondit pas à ses mots.  Il se contenta de sourire en jetant en l’air la pochette contenant les Pierres Magiques.  La ficelle de la pochette se détacha, et les 180 Pierres Magiques dégagèrent un éclat prismatique dispersé dans l’air.

« C’est….c’est quoi ce bordel ! »

« Chacun d’eux sont des trésors valant plusieurs milliers de pièces d’or….. ! »

« M…magicien-nim !  Qu’est-ce que tu essaies de faire… »

« Regardez bien cela.  Vous ne pourrez plus faire l’ignorant après cela. »

Artpe posa une main sur le mur de la barrière.  Les pierres magiques éparpillées atterrirent partout sur le mur de la barrière, et il activa sa compétence de Renforcement.

« Attendez un moment. »

« C’est vraiment… ? »

En un clin d’œil, le mur de la barrière laissait s’échapper une lumière violette brillante lorsqu’il se mettait à vibrer.  Les 180 Pierres Magiques commencèrent à se transformer en énergie magique pure. Elles étaient absorbées par le mur de la barrière !

« Hoo-ooh… »

« Attendez un moment. »

La lumière violette engloutit toutes les pierres magiques et, pendant un bref instant, le silence recouvrit l’endroit. Les gens sur le mur étaient abasourdis. Ils venaient d’assister à la disparition rapide de pierres magiques d’une valeur de plusieurs centaines de milliers de pièces d’or.  C’était au moment où ils voulurent parler.

« Magicien-nim, qu’est-ce que tu es-uhhhhhhhhhhhhhhh?»

« Ggoo-ahhhhhhhhhhhhhhhhhk ! »

Toute la lumière fut absorbée dans le mur de la barrière, et celui-ci s’éleva de plusieurs dizaines de mètres !

« Faites attention !   Ne tombez pas par-dessus le mur ! »

« Le port est en train d’être détruit !  Tout le monde s’accroche au mur ! »

« Mon dieu….  Même les cadavres des monstres…. »

Dans le processus de renforcement du mur de protection, celui-ci absorba tout ce qui lui manquait dans son environnement.  Il absorba les records de son entourage pour agrandir sa taille. Cela durcit et consolida le changement, et un pouvoir de vibration beaucoup plus fort émana du mur.

Cela aboutit à la formation d’un mur de barrière surpuissant. Les murs de protection du 2e et 3e niveaux étaient incomparables à lui.  A l’origine, le mur de barrière était simplement fait de pierre. Cependant, après avoir subi trois renforts, il était alors recouvert d’une lumière noire pourpre.  Il y avait un reflet métallique sur le mur. Il afficha sa présence digne.

[Mur Gardien de Frate+3]

[Propriétaire : Artpe]

[Le désir de ceux qui voulaient protéger le pays et la ville a été consolidé grâce au pouvoir du grand magicien.  Un artefact géant fut créé par lui. La plupart des monstres sont incapables de s’approcher du mur grâce à la puissante vibration émise par celui-ci. Si le propriétaire le désire, le mur peut diminuer en taille pour augmenter sa résistance.]

« Mon Dieu. »

« L…le mur de la barrière est devenu plus haut… »

« Les Pierres Magiques…. Toutes ces Pierres Magiques ont disparu.  Il semble que le marchand ne mentait pas ! »

Bien sûr, la puissance de la compétence Renforcement était étonnante.  Pourtant, Artpe ne s’attendait pas à devenir propriétaire du mur !

Pourtant, il sentit des larmes lui monter aux yeux en pensant à la quantité de Pierres Magiques qu’il dut utiliser pour accomplir cela !

« C’est haut. »

« Les monstres qui crient en bas ressemblent à des ordures d’ici…. »

Les sirènes….non, même les Rois des Mers ne pouvait s’approcher d’une barrière de ce calibre. Les précédentes vagues lunatiques auraient dû se replier si elles avaient dû faire face à ce mur.

Cependant, même ce mur de barrière ne pouvait durer que 5 minutes contre le Kraken.

[Koo-ahhhhhhhhhhhhhng !]

« Non ! Tu ne peux pas approcher! »

Maetel résistait encore au Kraken.  Cependant, celui-ci refusait toujours de mettre fin à sa charge, en attaquant Maetel. La distance entre le Kraken et  Frate se réduisait. Sans Maetel, le Kraken aurait déjà atteint la côte.

 » Vous l’avez vu, c’est vrai !  S’il le renforce encore une fois, il peut arrêter le Kraken !   Nous ne vous enlèverons pas vos Pierres Magiques par la force ! Nous en payons le juste prix !  Vos Pierres Magiques peuvent vous sauver la vie ! Cela peut sauver cette ville, ce pays et même le continent ! »

« Koo-hmm.  Cependant, il n’y a aucune garantie qu’il parviendra à reproduire cet effet à nouveau…. »

« Magicien-nim, ce n’est pas comme si je ne te faisais pas confiance…..   Il est difficile de croire qu’une telle quantité de Pierres Magiques ait été consommée. »

« Même si le mur devient plus solide, peut-il vraiment retenir le Kraken? »

Mycenae grinçait des dents.  Même dans une telle situation, les humains essayaient de trouver un moyen de se soustraire à tout.   Ils étaient menacés de mort, mais ces imbéciles étaient incapables de se débarrasser de leurs biens !

« Cette vente aux enchères a déjà été un fiasco !  Pourtant, vous pouvez penser que c’est votre argent qui vous sauve la vie !  Ce n’est pas une situation où même l’un d’entre nous devrait reculer ! Combien de temps allez-vous rester à l’arrière ? »

« Le bateau que j’ai pris pour arriver ici a coulé. J’ai déjà pris un énorme coup financier.  C’est vrai que Sir Frantz n’a pas encore subi de pertes. J’ai aussi entendu dire que sa famille a une bonne quantité de Pierres Magiques……. »

« Ah, ce n’est pas comme ça.  Je n’en possède aucune. Le chef de famille les garde fermement, donc je n’ai pas l’autorité pour… »

Les nobles n’avaient plus nulle part où aller, alors ils commencèrent à se dénoncer l’un l’autre.  Si 320 Pierres Magiques étaient rassemblées, les autres allaient être libérés de la vente de leurs Pierres Magiques.  Chacun d’entre eux luttait désespérément pour faire partie de ce dernier groupe. C’était difficile d’écouter leurs paroles.

« ——Je connais maintenant toutes vos intentions.  je renoncerai à acheter les Pierres Magiques. »

Mycenae était froide et ferme dans ses paroles.  Cela mit fin aux chamailleries entre les nobles et les marchands.  Quand un bref silence revint, Mycenae prit quelques respirations avant de lever la tête.  La lumière dans ses yeux était terrifiante.

Cependant, elle ne regardait pas les autres personnes rassemblées au sommet du mur.  Elle regarda Artpe droit dans les yeux en posant une question.

« Artpe-nim.  Je suis sûre de te donner l’argent plus tard avec des intérêts.  As-tu un intérêt à vendre ton produit ? »

« Quel produit ? »

Si elle parlait de son âme, cela aurait horrifié tout le monde.  Cependant, elle prononça le nom d’un produit plus terrifiant.

« Je parle de ce mur de barrière.  En vérité, j’ai parlé au seigneur de Frate avant de venir ici.  J’ai confirmé avec lui qu’il avait décidé de céder la propriété de ce mur à Artpe-nim. »

« ——ho-oh-oh. »

Un sourire singulier apparut sur les lèvres d’Artpe lorsqu’il entendit ses paroles.  Il savait maintenant que Mycenae et le seigneur de Frate avaient mis au point ce stratagème.  Ils avaient supposé que les choses pouvaient se passer ainsi avec les nobles et les marchands.  Les choses semblaient se dérouler comme elle l’avait prévu !

« Quel prix penses-tu que je devrais demander ? »

« Tout ce que tu veux. »

« J’aime ta façon de penser. »

Tout le monde ne pouvait que regarder la négociation se poursuivre entre Artpe et Mycenae.  Ils n’avaient même pas besoin de demander pour savoir ce qui allait se passer à l’avenir.

« D’accord.  Je vais te vendre ce mur. Je suppose que les frais de renforcement seront versés séparément ? »

« Si j’accepte de payer ce prix, aideras-tu à punir ceux qui portent atteinte à mes droits de propriété privée ? »

« Droits de propriété privée.  J’aime ce mot. »

Artpe et Mycenae se regardèrent en souriant.

Les nobles et les marchands réalisèrent finalement que depuis le début ils n’avaient pas le choix .

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

1 commentaire pour l’instant

Gunts92Publié le4:00 - Mar 6, 2019

Et bim kralen down

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :