Chapitre 82 – Trésor national Umbra (1)

Paradmin

Chapitre 82 – Trésor national Umbra (1)

 

Le discours de Kurt III prit fin et la salle de bal fut instantanément remplie de musique joyeuse.

♬ ♩ ♬!

Les musiciens de la cour n’avaient généralement pas de salle pour montrer leurs talents, alors ils ne manquèrent pas cette occasion. Les musiciens se servirent littéralement de tout leur corps pour extraire de belles sonorités de divers instruments de musique alors que le son remplissait la grande salle de bal. Les gens étaient naturellement attirés par la musique, et le nombre d’hommes et de femmes qui dansaient ensemble augmentait.

Ce fut une grande performance qui fit que même Théodore se secoua les épaules. Cependant, Kurt III n’avait pas bougé de sa place bien qu’il ait remis la médaille.

« Hmm, toutes les procédures formelles sont terminées. » Kurt regarda Théo de ses yeux pourpres et dit : « Il y a une personne distincte qui est chargée de te remettre le trésor national. Il n’est pas difficile de reconnaître la personne, alors agis selon ses instructions. »

« Oui, Votre Majesté. »

« Alors passe un bon moment. Tu devrais te mêler aux gens qui t’attendent. »

Dès que Kurt eut fini de parler, un groupe de nobles se rassembla dans un endroit non loin de là.

Les gens intelligents et influents de la capitale avaient répondu au bal. La plupart d’entre eux étaient plus puissants et rusés que le Comte Bergen. Ces vieux serpents attendaient que Kurt parte pour pouvoir descendre sur Théodore.

C’était le début social du jeune héros.

« J’ai hâte de voir ton travail à l’avenir, Theodore Miller, » dit Kurt en tapotant sur les épaules de Theo, avant de se déplacer.

Peu importe le rang des nobles, ils ne pouvaient pas entourer Théo avec le roi devant lui. Grâce à cela, la zone autour du podium était dégagée pour un moment. C’était une occasion en or pour Théo qui n’aimait pas ce type d’agitation.

Il quitta rapidement le podium. ‘Ok, je devrais aller rapidement vers le Maître ou d’autres personnes des tours magiques. Qui viendra à un endroit où sont des magiciens de haut rang ?’

Au moins à Meltor, le statut des magiciens était égal à celui des nobles. Un magicien du 4ème Cercle était l’équivalent d’un baron. Par la suite, le nombre de magiciens du 5e Cercle fut considérablement réduit en raison de la présence du ‘mur’. Ainsi, il était courant pour les nobles d’honorer avec ferveur les magiciens chevronnés.

Cependant, une barrière de personnes se forma devant Théo comme il le pensait.

« Ahh, Théodore ! »

« C’est un plaisir de vous rencontrer, vicomte Miller! »

«C’est un honneur de vous rencontrer!»

Il y avait des robes qui révélaient les corps, des ornements suspendus aux oreilles et une taille qui brillait à la lumière du lustre. Parallèlement à cela, il y avait aussi des tissus colorés recouvrant la peau blanche.

‘Doux!’

Des dizaines de nobles se collèrent à Théodore en bavardant. La chair tendre et le doux parfum lui assombrirent la tête.

« Dangereux. A ce rythme….  » Théodore avait des sens aiguisés.

Cependant, c’était la première fois qu’il vivait ce type d’offensive. De plus, le charme des filles qui avaient été élevées pour accroître l’honneur de leur famille était fatal. Il était naturel pour elle de prendre soin de leur peau et de leur corps, tandis qu’elles apprenaient à parler et même à séduire les hommes.

Pour elles, Theodore Miller allait être le mari le plus charmant.

La plupart des nobles étaient bien plus âgés qu’elles et fréquentaient souvent des concubines, car ils n’étaient pas fidèles. Ainsi, les jeunes femmes étaient prêtes à tout pour épouser le beau jeune homme qui était un héros.

« Vicomte Miller, pourriez-vous s’il vous plaît danser avec moi ? » Une dame aux cheveux dorés enroula sa main avec soin autour de celle de Théo. La texture douce de sa peau et la chaleur qu’elle lui transmettait le gênaient.

Il ne savait pas quoi faire, car c’était une situation où une mauvaise façon de procéder pouvait causer un problème. Alors qu’il réfléchissait à ce qu’il fallait faire….

« ….Attends une minute, Jeune fille? Sais-tu qui tu touches en ce moment ? » Une voix retentit de quelque part. « Je suis désolé, mais c’est le mien. Si tu ne peux pas l’abandonner, alors tu penses à te battre avec moi ? Je m’en fiche de toute façon. »

Aucune des personnes entourant Theo n’osa tenir tête à cette voix. La pression exercée par le propriétaire de cette voix était intense, et il y avait un écart important entre leurs statuts. Son apparence fut révélée après que les jeunes femmes eurent disparu de la vue de Théo comme une marée.

A ce moment-là, le visage de Veronica apparut devant Théo. « Ah… ! »

Elle portait une robe noire qui s’accrochait à son corps, tandis que sa peau claire était rehaussée par ses cheveux pourpres et son voile transparent. Ses bras exposés et sa poitrine encore plus exposée attirèrent naturellement le regard de Théo. Comparé au haut du corps qui était très exposé, le bas du vêtement était une jupe longue avec une fente profonde sur le côté gauche. La tenue pouvait sembler un peu grossière, mais une fois sa présence naturelle ajoutée, elle brillait comme une reine.

Théodore, les jeunes hommes et les beautés confiantes de leur beauté ne pouvaient s’empêcher de se taire.

Veronica se moqua d’eux et saisit la main droite de Théo, qui venait d’être libéré. Puis, en le tirant dans ses bras, elle chuchota : « D’accord, puis-je danser avec le protagoniste du jour pendant une chanson? »

Les zones où ses mains étaient en contact étroit étaient chaudes. Ce n’était pas dû à l’humeur mais à la chaleur que Veronica émettait. La chaleur n’était ni désagréable ni difficile à supporter, mais son parfum et sa texture se combinaient pour obscurcir l’esprit de Théo.

Theo saisit la dernière partie de son raisonnement et dit : « Maître de la Tour, je n’ai jamais appris à danser. »

« Euh, vraiment ? » Les yeux de Veronica s’écarquillèrent un instant avant de sourire. « Ne t’inquiète pas pour ça. C’est assez bien si tu bouges de la façon dont  je te guide. »

« Guide ? »

« Oui. En Orient, on dit que ‘arts martiaux’ est synonyme de ‘danse’, donc ce ne sera pas difficile pour toi à suivre. » Elle fit un clin d’œil à Théodore qui fronçait toujours les sourcils. « Ça va aller. Gamin, ne crois-tu pas en moi ? »

C’était une question souvent posée par des gens qu’il ne faut pas croire.

* * *

En conséquence, la danse de Théo et de Veronica fut très appréciée.

Les mots de Veronica étaient corrects, car elle avait une grande habileté, et il lui suffisait de suivre son exemple. Plus de la moitié des acclamations étaient pour Veronica, mais il y’en avait pour Théodore également.

Elle le toucha d’une main moite et lui dit :  » Maintenant, pourrions-nous sortir prendre un peu d’air frais ? »

Théodore fit une expression perplexe tandis que Veronica souriait étrangement et indiquait une direction. C’était la terrasse de la salle de bal qui était couverte de rideaux épais. Au même moment, le visage de Théo devint bien plus rouge. « La terrasse ? »

« Oui, tu ne veux pas ? »

« Ce n’est pas ça, mais… »

La raison pour laquelle Théodore bégayait était simple. Comme elle le dit, la terrasse de la salle de bal était censée être un lieu de repos pour se rafraîchir, mais il était tacitement sous-entendu que c’était un endroit où les hommes et les femmes faisaient des activités secrètes. Théo n’était pas très au fait des connaissances sociales, mais il en savait beaucoup, alors c’était une suggestion embarrassante.

Veronica passa devant quelques personnes et disparut d’abord par le rideau, suivie de près par Théo. C’était probablement une illusion, mais il avait l’impression que le bourdonnement augmentait derrière lui.

Finalement, Théodore apparut sur la terrasse où se trouvait Veronica. Elle était dans une position où une de ses jambes était placée sur la balustrade de la terrasse. Cependant, ce n’était pas une posture destinée à le séduire. Il semblait plutôt qu’elle essayait de sauter par-dessus la balustrade.

Theo sentit que quelque chose n’allait pas et demanda prudemment : « Excusez-moi, maître de tour ? Où allons-nous ? »

« Hein ? Tu ne veux pas aller à l’endroit où se cache ton trésor naturel ? »

« ….Alors c’est pour ça que vous vouliez aller à la terrasse ? »

« Bien sûr. Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça…ahhh. »

Veronica réalisa finalement l’agonie d’un jeune homme en bonne santé et leva son index avec un sourire joyeux. « Il n’est pas trop tôt pour toi? Il te faudra encore quelques années avant de vouloir défier cette Veronica. »

« C’est pas ça ! »

« D’accord, allons-y. L’emplacement du trésor national ne devrait pas être connu d’autres personnes. »

Sans donner à Théo le temps de trouver des excuses, Veronica balança d’abord son corps par-dessus la balustrade.

Finalement, Théo sauta aussi de la terrasse. C’était différent de ce à quoi il s’attendait, mais il ne pouvait pas négliger le trésor national. Alors, il suivit donc les cheveux roux de Veronica à travers les jardins royaux.

Moins de cinq minutes plus tard, les deux personnes s’arrêtèrent.

« Cet endroit… ?»

L’endroit où Veronica conduisit Théo était une immense fontaine entourée de sculptures de marbre au centre du jardin royal.

Avant qu’il n’ait eu le temps de se demander où se trouvait le trésor national, elle plaça sa main gauche dans la fontaine et commença à expliquer :  » On peut garder les trésors communs dans un entrepôt, mais on ne peut garder au même endroit ce genre de trésors nationaux. Chacun a une telle force qu’ils ne peuvent pas coexister. Il est possible que certains d’entre eux explosent lorsqu’ils sont liés à la magie de l’espace, alors le palais royal a décidé de garder les trésors nationaux dans certaines zones à l’intérieur du palais. »

Alors que Veronica parlait, l’endroit où elle avait inséré sa main commençait à bouillir et l’eau se transforma rapidement en vapeur. Après que toute l’eau se soit transformée en vapeur, le fond de la fontaine fut révélé. Puis elle monta dans la fontaine séchée et plaça la paume de sa main gauche sur le cercle magique dessiné au bas.

« Les têtes des tours magiques mémorisent différentes zones en fonction de leur position, et je suis responsable du trésor national caché dans cette fontaine. Je sais ce qui est caché, mais je t’expliquerai après l’avoir enlevé. »

Le pouvoir magique émergea sans fin de la main gauche de Veronica dans le cercle magique et le brisa en morceaux. Chaque fois qu’une partie du cercle magique se brisait, une lumière verte émergeait de la statue au centre de la fontaine. Il n’en restait plus qu’un, il brillait d’une lumière brillante.

Ce n’était pas un pouvoir magique ou une aura. Il s’agissait d’une puissance qui appartenait à une zone complètement distincte de la vitalité d’Ellenoa.

Bientôt, Veronica démonta le dernier sceau.

Wuooooooooong !

Dès que le cercle magique disparut, la statue où se cachait le trésor national se tordit. Ce n’était pas un pouvoir qu’un simple marbre pouvait supporter. La sculpture ne put résister à l’éruption massive de pouvoir et finit par éclater de l’intérieur.

Kwajik ! Une perle d’émeraude émergea des débris de la statue.

C’était vraiment un spectacle étrange.

« ….Quoi ? » Theo ne put s’empêcher de marmonner quand il vit la perle.

Il n’y avait aucune sensation de distance ou de présence, mais elle changea en une minute. La perle avait l’air d’être à la fois devant lui et au-delà de l’horizon. Elle semblait légère et moelleuse, mais plus lourde qu’une masse.

Théo connaissait tous les types de trésors, mais il ne pouvait pas comprendre une chose aussi étrange. Il écouta donc attentivement la description de Veronica.

« Trésor national numéro 3, Umbra. » Elle s’approcha de Théo en regardant la perle d’émeraude. « C’est l’héritage d’une espèce qui réside à un niveau différent du monde matériel dans lequel nous vivons. On dit qu’ils existent comme des esprits et ne connaissent pas la notion de temps et d’espace. Celui qui a la perle peut acquérir leurs capacités, mais… Je ne sais rien de plus que cela. En tout cas… »

Veronica poussa doucement Théo et dit : « A partir de maintenant, Umbra est à toi. Prends-le tout de suite. »

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

4 commentaires pour l’instant

SiphorePublié le12:00 - Mar 4, 2019

Pouvoir encore plus cheater dans 3……2….1…wait c’est demain?f**ck
Bon bas merci quand même pour ce chapitre et les autres d’ailleurs great jooobbb….

MehlrothPublié le2:53 - Mar 4, 2019

Merci pour le chapitre

Gunts92Publié le9:09 - Mar 4, 2019

Merci pour le chapitre

HiganbanaPublié le12:26 - Mar 5, 2019

Merci pour ce chapitre

Maîtrise du temps et de l’espace. C’est a peine cheaté.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :