Chapitre 87 – Confrontation épée et magie (1)

Paradmin

Chapitre 87 – Confrontation épée et magie (1)

 

Cependant, la demande grossière ne pouvait être acceptée immédiatement. Pan Helliones avait proposé un match amical entre les deux pays. Comme Kurt III ne dit rien, Pan Helliones recula pour respecter la volonté du roi.

Néanmoins, l’atmosphère s’était réchauffée. La conversation ne pouvait donc plus avancer et la délégation était partie. Non, c’était peut-être l’intention de la délégation.

Alors que l’atmosphère dans la pièce devenait morne, Kurt III murmura à voix basse: «… Il est toujours aussi rusé, la 4ème épée d’Andras.»

La 4ème épée de l’empire, Pan Helliones… Sa grande taille le faisait paraître terne, mais il était en fait assez rusé. C’était un homme politique qui savait tirer parti de son apparence d’épéiste ignorant pour frapper son adversaire.

Peut-être avait-il délibérément évité de parler de toute l’histoire lors de la première réunion. Si la proposition était acceptée, ils pourraient tester directement Theodore. Si cela était rejeté, ils pourraient quitter cet endroit comme s’ils étaient des victimes. En d’autres termes, l’une ou l’autre réponse ne serait pas une perte pour l’empire Andras.

Blundell, le vieil homme à la robe bleue, acquiesça comme s’il était d’accord. «C’est un adversaire gênant. Il s’attend probablement à ce que nous refusions la proposition. De cette façon, il peut bloquer les négociations pendant un certain temps.»

«Pendant ce temps, le reste passera par la capitale et rassemblera des informations. Leur intention est probablement de faire traîner le temps.»

« Oui, je le pense aussi.»

Kurt III et Blundell fronçèrent les sourcils de la même manière.

Le réseau de renseignement de la Tour blanche surveillait la délégation, mais les opposants formaient un groupe d’élite accompagné de deux maîtres d’épées. Les sept épées de l’empire pourraient bloquer directement le réseau de renseignement. Ce pourrait être différent si le Maître de la Tour Blanche était dans la capitale, mais il était parti dans une région éloignée après la dernière réunion sur le convoi.

‘Il vaut mieux s’en débarrasser le plus tôt possible.’

Bien sûr, la sécurité de Meltor n’était pas si mauvaise et il y avait peu de chance que quelque chose d’important ou de confidentiel soit divulgué. Cependant, le problème était que la moindre possibilité était choquante. L’ennemi auquel ils étaient confrontés depuis des siècles grognait à leur frontière.

Kurt III s’était naturellement tourné vers une personne. C’était Theodore Miller, l’une des personnes qui, avec Blundell, avait reçu l’ordre de rester dans le hall après le départ de la délégation.

« Dis moi honnêtement. Tu n’as pas besoin d’accepter cette offre. Je sais que la demande est importante mais il n’y aura pas de pénalité si tu refuses.»

« Oui votre Majesté.»

« Mais si tu es capable de les vaincre, nous aurons un avantage considérable dans les négociations.» Alors, il demanda en tant que roi de Meltor: « Cette Rebecca, peut-tu la battre?»

Théodore a répondu sans aucune hésitation, « Oui, Votre Majesté.»

« Même si tu n’utilises pas le pouvoir du trésor national?»

« Oui c’est vrai.»

Kurt III aimerait croire en la confiance de Theo. Cependant, la capacité de combat du roi n’était pas terrible, il n’avait donc pas les connaissances pour juger avec précision. Il prendrait la décision seulement après avoir délibéré avec les deux plus grands maîtres de Meltor. «Veronica, Blundell. Qu’est-ce que vous en pensez?»

Veronica s’avança comme si elle l’attendait. «S’ils se battent 10 fois, il gagnera neuf fois et il y aura une égalité. Au moins, je ne pense pas que l’enfant puisse être blessé.»

« Hoh, n’est-ce pas?»

« Je parierai mon nom, Votre Majesté.»

Kurt III fut surpris par la réponse. L’adversaire en duel était le disciple de Pan Helliones. Le jeune âge et la belle apparence de Rebecca n’étaient pas des raisons pour dévaluer sa force. En tant que candidate la plus probable à la prochaine génération de maîtres épéistes, ses compétences devraient être proches du sommet. Sinon, elle n’aurait pas rejoint cette délégation.

Pourtant, il y avait neuf chances de gagner et un match nul? En effet, cela signifiait la victoire.

«Hmm, ce vieil homme a le même avis. Ce n’est peut-être pas un match à sens unique, mais il ne manquera pas de qualité. Tant que les conditions sont bonnes, il lui est impossible de ne pas gagner.»

« Alors nous n’avons aucune raison de montrer notre dos.» Un sourire se dessina sur le visage de Kurt III à la réponse qu’il obtint.

Jusqu’à présent, il avait hésité à accepter la suggestion de la délégation car il avait calculé les pertes et les avantages. Il ne gagnerait rien et perdrait beaucoup, il n’y avait donc aucune raison de faire le pari.

Cependant, si les chances de victoire étaient de 100%, alors ce n’était pas un pari.

« Ministre d’État.»

« Oui votre Majesté. »

«Regardez le traité de la dernière trêve. Le rapport sur les terres pouvant être obtenues près de la frontière. De plus, recherches toutes les conditions que tu penses pouvoir être réécrites!»

«En tant que ministre d’État, j’accepterai les ordres de Votre Majesté!»

L’excitation remplit le visage du ministre d’État aux mots puissants du roi.

C’était une chance de retirer quelque chose de l’empire Andras. Cela réduisait ses vacances, mais le ministre d’État bouillait de motivation. Ses associés avaient également incliné la tête avec impatience à l’ordre du roi.

Kurt III regarda à nouveau le visage de Théo. Après avoir reçu l’assurance des deux maîtres de tour, les yeux violets du roi étaient émerveillés et remplis d’une émotion inconnue.

« …C’est étrange. Après la défaite de la liche et le sauvetage du haut elfe, tu as à nouveau une grande responsabilité. »

« Votre Majesté. »

«Il n’y a pas besoin d’être humble. Tes mérites sont déjà à un niveau où ils ne peuvent pas être cachés.» Kurt III se leva du trône alors qu’une lumière brillait dans ses yeux.

Pour lui, l’empire Andras était un ennemi qui avait tué de nombreux soldats. Ils étaient un symbole d’effusion de sang qui menaçait Meltor depuis le premier roi de Meltor. C’était une chance de les battre pacifiquement, il n’y avait donc aucune raison d’hésiter.

Il regarda dans les airs et parla d’un ton lourd: «Ils viennent toujours avec force. Ils traversent nos frontières pour voler notre rare blé, ils pillent et incendient nos maisons. L’encre utilisée dans l’armistice est le sang de notre peuple, et les frontières qui ont été redessinées à quelques reprises sont nos bras et nos jambes cassés.»

La voix du roi contenait des émotions sincères et profondes. En l’entendant, l’atmosphère de la salle devint naturellement solennelle. Le pouvoir magique augmentait autour de certains corps tandis que l’esprit de combat apparaissait aux yeux des autres. Theo était agenouillé devant le roi, et lui aussi se sentait de cette façon.

Tout le monde à Meltor avait perdu quelqu’un dans les guerres contre l’empire.

« Théodore Miller.»

« Oui votre Majesté.»

La voix solennelle du roi devint plus forte. «Prenez le nom de Meltor, combattez et gagnez. Enseignez à ces amis l’histoire de ce pays! Dites-leur quel grand et puissant ennemi ils ont créé! Et je vais vous donner une récompense pour la victoire!»

Theo répondit d’une voix puissante à l’édit: « Moi, Théodore Miller, je ferai comme Votre Majesté le commande!»

* * *

La nouvelle que le héros, Théodore, et un disciple des sept épées allaient se battre en duel se répandit comme un coup de foudre. La délégation était déjà agitée et le duel ressemblait à une oasis dans le désert. Bien que le nombre de participants soit extrêmement limité, les places d’audience étaient complètement occupées.

Theo regarda autour de lui. ‘… Wow, il n’y a presque pas de visages que je ne connaisse pas.’

Il était resté six mois à la société magique et avait donc rencontré beaucoup de monde. Grâce à ses relations avec Veronica et Sylvia, il avait pu connaître presque tous les personnages célèbres de la capitale. Cependant, la majorité des célébrités étaient réunies à cet endroit. Il n’était pas exagéré de dire que les personnes rassemblées ici faisaient partie des 2 ou 3% des forces nationales les plus importantes de Meltor.

Cela signifiait qu’il y avait un grand intérêt pour ce duel. En plus de Kurt III, il y avait des membres de la famille royale qui montraient rarement leur visage, de sorte que Theodore pouvait vraiment sentir le fardeau. Par conséquent, le sentiment de malaise qu’il ressentait face au visage de son adversaire avait diminué.

Peu de temps après, Blundell monta sur la scène puisqu’il agissait comme arbitre. Comme c’était un combat entre un magicien et un chevalier, la scène était assez large. Les deux personnes écoutaient les mots de Blundell alors qu’ils reculaient  vers les bords de la scène.

Du côté de Meltor, Theodore Miller.

« Oui. »

« Du côté d’Andras, Rebecca.»

« Oui. »

Blundell reçut une réponse de la part des deux et frappa le sol du stade avec son bâton, produisant un son brutal. La force du magicien imposant endommagea le sol et le volume du son était si fort que les gens assis dans l’auditoire s’étaient couverts les oreilles.

Blundell fit taire les environs et dit: «Le duel commencera avec ce son. Avant cela, prêtez serment en tant que représentants des deux pays. Le gagnant tolérera le perdant, et le perdant ne doit pas oublier d’honorer le gagnant. Si je pense que le combat est terminé, je vous empêcherai d’attaquer davantage.»

Théodore et Rebecca acquiescèrent. Theo ne connaissait pas le cœur de son adversaire, mais il n’osait s’opposer à une situation où Blundell Adruncus était le notaire. Alors que les yeux de Theodore et de Rebecca se croisaient, Blundell leva son bâton.

Puis il s’écrasa contre le sol de pierre. Kakang!

Deux flux de lumière émergèrent de la gaine de Rebecca avant même que le son ne se termine. C’étaient des doubles épées appelées cimeterres. Elle les tira comme un coup de foudre, assez vite pour que certaines personnes présentes dans le public ne le voient pas. Certains pourraient mourir sans même se rendre compte que Rebecca avait sorti les épées.

Heureusement, Théodore n’appartenait pas à ce groupe. Au lieu de cela, il remarqua la posture que Rebecca avait prise quand elle retirait les épées et son sentiment d’inconfort augmentait. Theo l’avait déjà vu quelque part. Il se souvenait aussi faiblement de l’attaque qui avait immédiatement suivi.

Peu de temps après…

« Hup. » Rebecca apparut devant Theo avec un léger souffle.

Il n’y avait pas de place pour paniquer ou réagir. Ses deux épées se transformèrent en éclairs de lumière sans avertissement. La lumière émise par ses deux mains monta, descendit, à gauche et à droite, et se tordit comme un tourbillon autour de Theodore. C’était une technique d’épée qui ne laisserait pas un seul morceau de chair non coupé.

Six frappes consécutives de la main gauche et six de la main droite. Une douzaine d’attaques s’étaient déversées presque simultanément.

Chwaaaaak!

Le sol de l’arène craquait comme une toile d’araignée. L’aura matérialisée était un type d’arme pouvant même endommager les défenses des magiciens chevronnés. Rebecca était déjà à son apogée et ses frappes pourraient briser la magie de défense du 5ème cercle.

Tout le monde fut choqué par le torrent d’attaques de Rebecca.

« Ohh!»

« Comment ces attaques sont-elles…?!»

« Les rumeurs sont vraies!»

Lloyd, l’un des sept épées, perdit son expression terne alors qu’il s’écriait: «… excellent!»

La cible de l’exclamation ne visait pas l’endroit où se tenait Rebecca, la disciple de Pan Helliones. Ses yeux étaient plus intenses que d’habitude alors qu’il fixait le jeune homme qui s’était déplacé 12 fois. Ce niveau de mouvement n’était généralement pas fait par un magicien.

Théodore, le jeune qui avait évité les 12 attaques de Rebecca, la confronta avec une expression froide. Il était complètement sûr après la série d’attaques.

Elle lui avait montré le maniement de l’épée de Randolph, le leader mercenaire qui avait massacré la goule wyvern dans sa ville natale. Ils étaient soit parents, soit avaient étudié à la même école…

J’y penserais une fois que je l’aurais vaincue.

Théo enleva toutes les autres pensées et son pouvoir magique brûla  alors qu’il regardait le dos de Rebecca.

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

3 commentaires pour l’instant

MehlrothPublié le12:02 - Mar 10, 2019

Merci pour le chapitre

Gunts92Publié le8:24 - Mar 10, 2019

Purée il a garder plein d’expérience du heros Alfred sinon il serai mort la
Merci pour le chapitre

HiganbanaPublié le8:01 - Mar 10, 2019

Merci pour ce chapitre

Ça s’annonce passionnant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :