Chapitre 88 – Dormir avec l’ennemi (1)

Paradmin

Chapitre 88 – Dormir avec l’ennemi (1)

«Mercenaires de guerre ······ !?»

Les yeux du capitaine s’ouvrirent largement. Il n’arrivait pas à croire les mots sortant de la bouche d’Artpe. Le magicien en face de lui était assez puissant pour ne pas être soumis à une nation, mais il avait dit qu’il voulait être un mercenaire de guerre. C’était un mot tellement pratique.

« C’est vrai. Je ferai en sorte que vous gagniez contre Aedia, quoi qu’il arrive. Cependant, vous devrez payer le prix. »

« Même si on me propose un tel accord … je ne suis pas autorisé à l’accepter. »

Le capitaine ne s’attendait jamais à ce qu’une telle situation se présente, il avait donc été extrêmement surpris. D’un autre côté, ce n’était pas comme s’il pouvait refuser l’offre d’un être surnaturellement fort. Le capitaine avait donc l’intention de faire bonne impression en utilisant des mots flatteurs.

Cependant, à ce moment…

« Kyahhhk! »

Le cri aigu d’une fille se faisait entendre au son d’une explosion. Lorsqu’il se retourna pour regarder, il aperçut Regina flottant dans les airs. Maetel était en dessous de Regina. Elle grinçait des dents alors qu’elle se sautait vers Regina.

« Où vas-tu?! »

« Je fuie. »

« Tu ne peux pas y aller! »

En atterrissant, Maetel plia ses genoux. Elle activa sa capacité d’accélération et elle réussit à sauter plusieurs centaines de mètres dans les airs. Elle avait transformé un simple saut en un hyper saut.

“Koohk ······!”

Regina utilisait plusieurs dizaines de types de sorts à la fois. Elle essayait d’utiliser la magie de téléportation en même temps qu’elle tentait d’arrêter Maetel. Cependant, les deux faisceaux émis par l’épée longue de Maetel détruisaient tous ses sorts magiques. Quand Regina vit cela, ses yeux furent empli d’étonnement. Par la suite, Maetel la saisit par la peau.

«J’ai dit que tu ne peux pas y aller!»

« Kahk !? »

Maetel jeta Regina vers le sol! Même si Regina était un golem, sa fonction était davantage axée sur la magie que sur la capacité physique. Elle ne pouvait pas supporter le choc, alors elle s’est évanouie.

“······.”

“······.”

Une fille délicate avait flotté dans les airs et elle avait utilisé des dizaines de sorts. Au même moment, une autre fille délicate détruisait tous les sorts et elle avait jeté la première fille vers le sol. C’était une distance de plusieurs centaines de mètres. Tous les chevaliers se taisaient amicalement quand ils assistaient à ce spectacle. Artpe laissa échapper un sourire brillant alors qu’il continuait à parler.

«Ce sont les membres de mon groupe. Ne sont-ils pas forts?»

«Vous êtes un puissant groupe d’individus. Où étiez-vous pendant tout ce temps? Pourquoi êtes vous apparus maintenant? »

Le capitaine demanda d’une manière sérieuse. Artpe répondit également de manière sérieuse.

« Nous sommes venus de l’océan. »

“Il semble que vous n’ayez aucune intention de répondre à ma question…. Eh bien, ce n’est pas grave. Vos mots m’ont rassuré. Si cela signifie la victoire de notre pays, nous sommes disposés à nous allier à tous sauf à la race des démons…. Mes supérieurs ne refuseront probablement pas votre offre. « 

« D’accord. La partie la plus admirable est que vous ne vous alliez pas avec les démons.»

« Ha······.»

Quand Artpe répondit en plaisantant, le visage du capitaine se froissa de manière particulière.

«Nous avons essayé de tuer les civils, et c’est un péché qui ne peut pas être effacé. Même si nous avons été stoppés dans notre tentative, c’est un péché que nous devons supporter pour le reste de nos vies. Cependant, même nous, nous ne vendrons pas la totalité de l’humanité. De telles personnes stupides existeraient-elles vraiment dans ce monde? »

De telles personnes existaient …… Cependant, Artpe refusa de parler à haute voix. Il viendra un jour où ils découvriront cette vérité. Ce sera peut-être le plus tôt possible.

«Je vais amener les membres de mon groupe. Ah Avant de faire ça…»

« Mmmm? »

Artpe agita légèrement ses mains. C’était tout ce qu’il avait fait. Un des chevaliers était resté distrait et le sang coulait d’un endroit malheureux.

« Ggoo-ahhhhhhhhk!»

« Je reviendrai. Vous pouvez m’attendre ici.»

«······.»

Les chevaliers à proximité ont été choqués et ils ont fait un pas en arrière. Artpe parla alors qu’il affichait un sourire froid. Le capitaine ne pouvait rien dire malgré l’acte de violence d’Artpe. Le chevalier avait perdu la possibilité d’un avenir, mais le capitaine savait pertinemment pourquoi un tel acte avait été commis contre lui.

Le chevalier qui venait de mourir était intervenu juste avant de se heurter au groupe d’Artpe. Il avait prononcé des paroles vulgaires lorsqu’il avait vu la beauté de Maetel et de Sienna.

«Capitaine, il est trop dangereux! Nous devons refuser!»

« Nous allons créer un gros problème! »

« Non. Je veux que vous vous calmes.»

Quand il vit Artpe utiliser petite téléportation pour se diriger vers les membres de son groupe, le capitaine parla à voix basse.

«Comment puis-je ne pas savoir ça? Cependant, ce magicien n’a pas besoin de traiter avec nous pour accomplir ce qu’il veut. En plus de cela, il est quelqu’un que nous ne pouvons pas contrôler. Si tout cela est vrai, ne vaudrait-il pas mieux faire en sorte que notre pays en profite? »

«Pourtant, il n’avait pas besoin de tuer l’un de nos camarades! De plus, il y a ici des chevaliers qui ont perdus leur bras à cause de lui!»

«Ce n’est pas comme si ses actions étaient sans fondement. Il avait une rancune personnelle contre ce chevalier. »

« Mais…! »

«Je me suis déjà préparé à donner ma vie pour cette guerre. N’est-ce pas la même chose pour vous tous?»

«······»

Le capitaine regarda ses subordonnés, qui avaient fermé leur bouche. Il parla avec une voix amère.

«Je veux que vous contrôlez vos sentiment personnel. Si vous ne pouvez toujours pas accepter ma décision, vous pouvez en parler officiellement avec mes supérieurs. La décision sera prise d’en haut.»

« Koohk ······. »

Alors que les échanges entre les chevaliers étaient intenses, Artpe rejoignit son groupe. Il vérifia le statut de Regina.

“Comme prévu, elle est assez robuste. Elle est tombé de plusieurs centaines de mètres, mais elle n’a aucune blessure extérieure.»

« Tsk. »

Il ignora le bruit de Maetel qui claquait la langue alors qu’il portait Regina. Il venait de rencontrer la magicienne et il ne pouvait pas la laisser partir en liberté. Il avait prévu de l’emmener avec lui comme ça. Quand Maetel vit cela, elle lui posa une question.

«Artpe, cette gamine n’est-elle pas affiliée à Aedia? Alors pourquoi as-tu parlé de rejoindre Daiatan? Si nous voulons que cet enfant rejoigne notre groupe, nous devrions nous battre du côté d’Aedia. »

«Ce n’est pas aussi simple que ça. Aedia, Daiatan et Tiata sont actuellement… .. De plus, nous devons garder à l’esprit ce qui se passe dans la Forêt de l’Éternité.»

« Penses-tu que la forêt de l’éternité a quelque chose à voir avec ce qui se passe ici? »

« Peut être. C’est pourquoi je vais vérifier par moi-même.»

Il ferait en sorte que Regina les rejoigne en route. La perception de soi de Regina était clairsemée, mais ce n’était pas comme si ce n’était pas là. Il pourrait probablement la guider vers la bonne décision. Il était sûr qu’elle les rejoindrait.

En outre……

«Au fait, tu as essayé de tuer des soldats pour ton propre bénéfice. Il semblait que tu ne ressentais aucun regret en le faisant. »

« Si c’est pour Artpe, je ferai n’importe quoi … ah-yaht.»

Elle disait des mots si terrifiants à voix haute, alors Artpe frappa son front assez fort.

«Il y a d’autres moyens d’atteindre tes objectifs. Il n’y a aucune raison pour que tu fasses du mal à d’autres personnes. Cela est particulièrement vrai pour les innocents. Tu as la responsabilité de tenir la classe de Héros, alors tu dois réfléchir à mes mots.»

« Mais Artpe …… N’y aurait-il pas un moment où je devrais faire la chose que j’ai mentionnée? À un moment donné, je devrais peut-être tué un innocent pour atteindre un objectif que nous souhaitons vraiment. Au moins, il y aura un moment où je devrai nuire à de telles personnes… Ce moment ne viendrait-il pas dans le futur?»

À ses mots, Artpe s’arrêta un bref instant. Pourquoi cela n’arriverait-il pas? Ils étaient des héros et chacune de leurs actions affectaient le monde. Il pourrait imaginer trop de scénarios qui le mettraient dans une position difficile. À leur insu, ils auraient peut-être déjà blessé des innocents à plusieurs reprises sans s’en rendre compte.

« Ne t’inquiète pas pour ça. »

Malgré ce fait, Artpe était ferme avec ses mots.

« Cela n’arrivera jamais. »

Au moins, il ne la laisserait pas vivre une telle situation. Il ferait le sale boulot. Dans sa vie passée, les camarades du héros avaient fait la même chose.

C’était pourquoi elle brillait toujours avec la lumière de la pureté. Elle serait radieuse comme celle du passé.

Artpe n’avait pas exprimé ses pensées à voix haute, pourtant l’expression de Maetel devint tordue.

«Artpe, tu penses encore à quelque chose de bizarre. Je sais toujours. Parfois, Artpe fait la grimace, comme maintenant! »

« Comme prévu, tu utilises vraiment une compétence de lecture de l’esprit.»

« Eeeeeek. »

Maetel avait l’air assez fâchée alors qu’elle le regardait. Cependant, Artpe n’avait pas bougé d’un pouce. Maetel était à bout de patience, alors elle était sur le point de déclencher sa réprimande comme un feu de forêt. À ce moment, Artpe étendit sa main et il la posa sur sa tête.

« Ce n’est pas un problème que je peux accepter et oublier juste parce qu’Artpe m’a caressé la tête… »

«Sois un peu plus patiente, Maetel.»

«Heu ······?»

«Quand tu seras un peu plus grande et que ton cœur sera plus endurci, je partagerai tout avec toi. ……. Jusque-là, je veux que tu me laisses tout.»

Artpe utilisa les mots adéquats, mais ses paroles lui firent rougir les joues. C’était comme si ses joues étaient sur le point d’exploser. Elle était déjà dans un bon état, mais elle était à peine capable de donner une réfutation.

«M… mais Artpe a le même âge que moi…»

«Je suis plus mature mentalement que mon âge. Tu es plus immature par rapport à ton âge. Bien sûr, il y a une différence entre nous.»

« Artpe est mauvais. »

Il n’avait pas hésité à l’agresser avec la vérité. Maetel avait avancé ses lèvres. Cependant, il semblait qu’elle avait accepté ses mots. Elle se pencha plus près alors qu’elle bougeait légèrement les lèvres.

« Le moment venu, tu dois le partager avec moi. »

« D’accord. »

Bien. Comme prévu, c’était une femme simple. Il marmonnait ces pensées intérieurement en laissant échapper un sourire de satisfaction. À ce moment-là, les lèvres de Maetel bougèrent et elle laissa échapper quelques mots acerbes. Cela arrêta le cœur d’Artpe.

« Tu dois me dire tout ce que Artpe cache. »

«·····»

C’était une contre-attaque inattendue. À moins que l’on soit un idiot, on se serait rendu compte qu’il était inhabituel. Elle était supposée être une idiote, alors il ne s’était jamais attendu à ce que Maetel dise de tels mots.

Depuis combien de temps avait-elle su? Peut-être qu’elle le savait depuis le début? Il ne pensait pas que c’était possible, pourtant elle avait gardé ses pensées secrètes. Elle l’avait dit à ce moment. Il n’était plus sûr de rien.

« Artpe? »

Pendant un bref moment, Artpe était à court de mots. Maetel releva légèrement la tête et elle garda le regard fixé sur lui. Ses yeux couleur émeraude étaient purs et d’une profondeur insondable. C’était comme si elle cherchait au plus profond de son âme.

« Tu······. »

« Est-ce que tu vas le partager avec moi? »

« ….d’accord. J’ai perdu. Je te le dirai. »

C’était une défaite complète. Peut-être avait-t-elle remis en question son attitude, car elle souhaitait mener la conversation de cette façon. Artpe avait clairement reconnu sa défaite.

« Un jour … je te le dirai un jour. »

« Oui, c’est assez pour le moment. »

Le visage de Maetel devint beaucoup plus lumineux alors qu’elle reculait. Artpe était désolé pour Maetel, mais il ne pouvait pas lui dire toute la vérité. Alors, de quand à quand devrait-il changer l’histoire? Il devait faire en sorte que l’histoire paraisse plausible. Maetel devait l’accepter comme étant la vérité.

Artpe décida de prendre un jour de congé dans le futur et il raconterait une histoire que personne ne soupçonnerait d’être fausse. Lorsqu’il avait de telles pensées, quelqu’un attrapa la manche d’Artpe.

« Oppa, je me sens exclu … »

« Ah. »

Sienna avait été exclue de la conversation entre les deux héros. Elle était au bord des larmes à ce moment. Même si elle était très patiente, elle ne pourrait pas supporter l’espace créé entre Artpe et Maetel! C’était un espace où eux seuls existaient!

«Veux-tu le partager avec moi aussi, oppa? Tu le partageras avec moi, non? Oui? »

« Oui, je vais le partager avec toi aussi. »

«Ya-ho! J’aime tellement oppa!»

Il avait prévu de raconter une fausse histoire à Maetel, il n’aurait donc aucune importance s’il avait encore un public. Artpe n’hésita pas du tout en hochant la tête. Sienna était si heureuse qu’elle le serra dans ses bras. Bien sûr, Maetel devint fâchée quand elle vit cette scène.

« Attendez un moment. J’ai travaillé si dur pour entendre ta réponse, alors pourquoi as-tu donné une réponse aussi rapide à Sienna? N’était-ce pas supposé être un secret entre Artpe et moi!?»

«C’est parce qu’oppa aime les femmes plus jeunes. N’est-ce pas vrai?»

«Arrête de dire des mots qui seront mal compris. Allons-y. »

Artpe tapota ses bruyants compagnons et ils se dirigèrent vers les chevaliers. Bien sûr, Regina était toujours inconsciente.

Le capitaine avait mentionné que ses supérieurs avaient le pouvoir de prendre cette décision. Il souhaitait que le groupe d’Artpe aillent voir directement ses supérieurs. Le capitaine fit rapidement l’acquisition d’une voiture. Après que le groupe d’Artpe ait pris place dans la voiture, ils furent traités avec le plus grand soin.

Bien sûr, ils étaient encore profondément en territoire ennemi. Ils ne pouvaient pas placer de fleurs sur la route ou sonner des trompettes sur le chemin du retour. Néanmoins, les chevaliers étaient extrêmement dociles dans leur comportement, car ils traitaient le groupe d’Artpe avec respect. On se demandait si c’était ainsi que se sentait un noble.

« Pourquoi est-ce que tu me fais ça? »

Regina, qui avait été brutalement kidnappée par le groupe d’Artpe, n’avait pas résisté. Elle savait qu’elle ne pouvait pas fuir, alors elle s’assit docilement à côté d’eux. Elle n’arrêtait pas de dire des mots comme «incompréhensible» et «je ne peux pas comprendre».

«Tu m’as enchaîné. Je ne peux pas aller contre Aedia. Il est difficile de me garder en otage. Pourquoi ne m’as-tu pas tué?»

«Je veux que tu rejoigne mon groupe. C’est pourquoi je ne peux pas te tuer.»

« Tu m’as enchaîné. »

Regina répétait sans cesse les mêmes mots. C’était comme si elle essayait de dire: « Comment peux-tu ne pas me comprendre d’un coup, crétin! » Artpe laissa échapper un rire amer.

«Oui, je sais déjà. Une restriction a été placée sur toi, non?»

« ······C’est vrai. As-tu réalisé ce que je suis? »

« Oui. Tu n’es pas un golem?»

« Affirmatif. »

Si un golem pouvait défier son propriétaire, aucun magicien ne voudrait en faire un. C’est pourquoi des chaînes magiques étaient placées sur la plupart des golems. Ils ne pouvaient pas défier leurs propriétaires ou des personnes spécifiques choisis par les propriétaires.

Les magiciens n’avaient pas besoin d’une capacité innée comme le roi démon. Il était possible de créer ces chaînes pendant le processus de création du golem. Regina en parlait probablement.

« Si tu sais que je suis un golem, pourquoi veux-tu de moi dans ton groupe…? »

«Je veux connaître tes pensées. Peux-tu me dire quelles sont tes pensées sans la restriction qui influe sur ta réponse?»

Artpe lui posa une question. Regina leva légèrement la tête. Il y avait une légère expression de perplexité sur son visage.

«Mes pensées personnelles ne sont pas importantes. Les restrictions sont absolues. Je suis Aedia.»

«Non, l’important en ce moment est ce que tu penses. C’est pourquoi je n’essaye pas de persuader Aedia. J’essaye de te persuader »

« Ton enlèvement est une forme de persuasion? »

Elle posait ses questions avec astuce, mais Artpe laissa échapper un grand sourire alors qu’il secouait la tête.

«Si nous n’avions pas utilisé de mesures sévères, tu te serais enfuis. Je veux te garder ici, car je dois te montrer des trucs. Je m’excuse de t’avoir kidnappé.»

« Si les excuses pouvaient tous réglés, nous n’aurions pas besoin de lois. »

Il semblait que son sens de soi n’était pas faible. Il semblait qu’elle avait déjà un fort sentiment de soi. Artpe regarda son visage avec suspicion, mais son visage resta sans expression.

«Je pense que c’est de la folie humaine. Un golem est un golem. Il est impossible de convaincre quelqu’un simplement en lui montrant une perspective différente. …… ..plus encore, un golem ne peut être qu’un golem. Mon apparence a été choisie pour moi. J’ai l’air plus jeune, mais je ne suis pas plus jeune que toi.»

«······ Où as-tu entendu de tels mots?»

«J’exerce mon droit de garder le silence. »

Artpe sourit en entendant sa réponse. Il détourna le regard. Maetel était assise à côté de lui et elle fixait Regina avec des yeux perçants.

« Je ne t’aime pas. »

« La jalousie d’une femme… c’est moche. »

« ······Je vais te tuer. »

Artpe claqua la langue en regardant Regina et le héros se chamailler.

«Il semble que je ne pourrai pas la convaincre de si tôt. Pourtant, j’ai atteint l’objectif visé, à savoir priver Aedia de son pouvoir le plus puissant.»

Ce n’était pas en débat. Regina était la carte la plus forte d’Aedia. Depuis qu’Artpe avait empoché sa meilleure carte, Aedia était probablement dans un état de panique.

À partir de maintenant………

« Je dois renverser la table. »

«Ah. Oppa, tu as une expression assez perverse sur le visage.»

«Tu es assez observateur. »

Artpe sourit en répondant.

« Je pensais commencer notre quête maintenant. »

« Est-ce que toutes les quêtes que nous avons faites jusqu’à présent étaient des erreurs!? »

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

2 commentaires pour l’instant

Gunts92Publié le9:27 - Août 5, 2019

BON RETOUR Bordel ça fait plaisir
J’espère que tout va bien maintenant quoiqu’il soi arrivé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :