Chapitre 112 – La récompense de l’arbre du monde (1)

Paradmin

Chapitre 112 – La récompense de l’arbre du monde (1)

Il n’y avait pas besoin de précipiter le retour. Théo avait retrouvé un peu d’endurance, mais il était encore faible. Par conséquent, il n’avait pas la force de courir ou de grimper sur les arbres.

Cependant, contrairement à son corps fatigué, tous les autres allaient bien. C’était une bataille de vie ou de mort où une légende avait été ravivée, mais ils avaient survécu. Tout le monde avait compris que vouloir plus que cela serait gourmand.

Ils avaient essayé d’ignorer la fatigue accumulée dans leur corps et avaient parlé plus que d’habitude. En fin de compte, il était naturel que Théodore devienne le centre de l’attention, car il avait défait Laevateinn.

«Au fait, j’ai été vraiment surpris! Supérieur Théodore! »Dit quelqu’un en lui tapotant l’épaule.

«Hein? Étonné?»

«Je ne savais pas qu’il y avait un moyen de survivre à cette terrible chaleur! Je ne sais pas pour Veronica, mais nous ne pouvions même pas faire quelques pas.»

Le magicien d’un certain âge avait une barbe blanche et portait une robe de la Tour bleue, mais il n’hésitait pas à traiter Théodore d’une manière amicale. Peut-être avait-t-il ressenti un lien après s’être battu avec lui.

Le magicien appelé Philip, qui avait dirigé l’iceberg sur Laevateinn, loua le courage de Théo et murmura tout en touchant son bras droit. «La chose sur ton bras, c’est la capacité du trésor national, n’est-ce pas?»

La voix de Phillip indiquait qu’il était déjà à moitié convaincu, alors Théo soupira de soulagement. À part la reine des élémentaires de l’eau, personne n’avait perçu Gluttony.

Il avait naturellement restauré son expression faciale et avait donné à Philip la réponse qu’il souhaitait: «Oui, c’est vrai. Je suis content que cela ait aidé. « 

« Effectivement! Au moment où j’ai vu la lumière émeraude, je me suis rappelé de sa Majesté. Grâce à cela, il a sauvé toutes nos vies. N’est-ce pas la bénédiction de Meltor?»

«C’est comme le dit Philip. Je ne serais même pas capable de l’approcher sans Umbra.»

C’était à moitié vrai et à moitié faux. Théo n’avait pas menti, mais il n’avait pas tout révélé non plus. C’était l’excuse que Théodore, qui n’était qu’un magicien du 5ème cercle, utilisait. Après tout, c’était le trésor national Umbra, dont même le Maître de la Tour Blanche n’avait pas compris le fonctionnement. Théo avait insisté sur le fait qu’il pouvait vaincre Laevateinn avec le pouvoir du trésor national et affirmé que lui seul pouvait détruire son corps.

Le pouvoir des hauts elfes vit que Théo disait la vérité.

En vérité, Théo n’avait pas dit qu’il pourrait le détruire avec Umbra. Il avait juste dit: ‘Umbra peut être utilisé pour détruire le corps de Laevateinn.’

S’ils s’asseyaient et examinaient le contexte calmement, certaines personnes pourraient peut-être détecter quelque chose de suspect. Cependant, ils faisaient face à une crise et la situation était source de confusion pour tout le monde.

‘Eh bien, ce n’est pas un mensonge non plus.’

Si Théo n’avait pas la capacité de fluidisation d’Umbra, il serait mort avant même d’avoir pu l’approcher. Selon ses mots, Umbra avait joué un rôle essentiel dans la destruction du corps de Laevateinn. En conséquence, il n’avait pas dit un seul mensonge en dépit de ne pas mentionner Gluttony.

En riant intérieurement, Théo donna la même réponse à Heinz, le quatrième magicien qui lui avait parlé. De cette façon, tout le monde était pris dans le malentendu parfait.

« Oh! Qui est venu nous rencontrer? »Demanda Alisa.

Les humains n’étaient pas les seuls à ne rien voir. Le gardien, Edwin, était le même. Alors que le fatigué Alucard remarquait la situation tardivement, une robe blanche brillait devant le groupe. C’était l’apparition surprise du maître masqué de la tour blanche, Orta.

« Maître de tour?!»

« Heok! »

Cependant, la soudaine apparition d’Orta n’était pas la raison pour laquelle le groupe de Théo était sous le choc.

Duk. Dududuk. Duduk.

Il y avait du sang qui coulait. Quelques gouttes de sang tombaient parfois sur les robes blanches d’Orta, mais il ne lâcha pas la chose entre ses mains.

C’était le bras gauche de quelqu’un. Le bras avait été attaché à l’épaule de quelqu’un tout à l’heure. Le sang coulait sans interruption de la région où la coupure avait eu lieu. C’était tellement soudain que le groupe n’a pas pu s’empêcher de se sentir choqué.

Cependant, Orta ouvrit la bouche et parla aussi calmement que toujours: «Philip».

“Hein? Ah oui! »

« Prends ça. »

Philip s’avança et Orta lui lança le bras. Le bras saignait encore abondamment et Philip semblait frustré par le sang sur sa robe. Cependant, son expression changea après avoir entendu les prochains mots d’Orta.

«C’est le bras d’un assassin, probablement issu des Sept épées. Je me souviens que la tour bleu a développé une magie de suivi qui utilise le sang de la cible, n’est-ce pas?»

« …Oui, c’est vrai. »

«Fabriques un appareil capable de suivre le propriétaire de ce bras. Fais en sorte que ce soit aussi précis que possible. C’est quelqu’un qui a une capacité d’aura de type ‘furtive’. Soies minutieux lorsque tu travaillera dessus.»

« Je vais suivre tes mots! »

Les regards du groupe changèrent après avoir entendu la mention des sept épées. Bien qu’ils semblaient sur le point de s’effondrer à ce moment-là, ils étaient tous soudainement en feu avec un esprit de combat féroce.

Ce n’étaient pas seulement les magiciens qui avaient réagi à la mention de l’assassin.

Le regard enjoué d’Alisa disparut lorsqu’elle demanda: «Assassin? Est-ce vrai? »

« À mon avis, oui. »

« … Les cibles? »

« Il semble que tu as déjà deviné. »

Crunch. Un son fort sortit de ses lèvres.

À moins qu’ils ne soient les idiots du siècle, personne n’enverrait des assassins dans la Grande Forêt juste pour poursuivre la délégation de Meltor. Cependant, tuer des elfes ordinaires ne ferait que leur acheter l’inimitié d’Elvenheim. En ce qui concerne les cibles de valeur que seul un assassin de niveau maître épéiste peut viser… ce sont les hauts elfes de la Grande Forêt.

«Je pensais le tuer, mais il est difficile de le poursuivre. Il est surtout difficile de poursuivre un adversaire dans cette forêt qui présente de nombreux obstacles.»

À la fin, Alisa soupira et inclina la tête. «Non, je suis reconnaissant. Un assassin qui peut tromper les yeux des parents… Les enfants auraient pu être en danger si ce n’était pas grâce à vous.»

« Je ne fais qu’agir en tant que voisin amical. »

«Kuk, est-ce vrai? Ensuite, nous devrions également agir en tant que voisins.» Alisa semblait apprécier les mots ridicules d’Orta alors qu’elle haussait les épaules et riait à nouveau.

Normalement, elle pensait que les humains étaient ennuyeux, mais elle ne détestait pas les humains qui parlaient comme cet homme. La dette n’était pas si lourde non plus. En tout état de cause, Elvenheim était désormais obligé de prendre le même bateau que Meltor.

Cela n’avait pas été confirmé que l’empire d’Andras était derrière tout cela, mais c’était évident. Pour eux, tenter de brûler la Grande Forêt avec Laevateinn et d’assassiner les hauts elfes… le péché était lourd.

C’est à ce moment que…

Basurak.

Un groupe de personnes traversa les buissons épais et arriva devant eux

Les yeux de Théodore s’écarquillèrent lorsqu’il vit la personne en tête. Les magiciens de la Tour Rouge et les elfes qui utilisaient les élémentaires de feu ne faisait pas partie de la mission d’asservissement, la magie du feu ne fonctionnait pas sur Laevateinn.

Actuellement, son mentor, Vince, traînait des personnes ligotées.

Sans perdre de temps, Orta demanda: «Le résultat?»

« C’est comme le maître de la tour avait dit… Sors! » Vince s’éloigna et l’une des personnes attachées s’avança lentement.

«Nous avons déjà obtenu leur témoignage. Ce sont des mercenaires engagés par l’homme au masque noir et qui ne savaient pas ce qu’ils transportaient. Il n’y aura rien d’autre, même s’ils sont torturés. « 

« Hrmm, c’est futile. »

« Voulez-vous que je m’en occupe? » Demanda cruellement  Vince alors qu’une flamme rouge apparaissait au-dessus de ses paumes.

Les captifs liés commencèrent à se débattre.

« S-S’il vous plaît épargnez-nous Monsieur! »

« Nous ne savions rien! »

« Non, c’est à cause de ce fils de chien! »

« S’il vous plaît, je ferai n’importe quoi tant que je pourrai vivre! »

C’étaient des gens pervers et confiants quand il avait l’avantage, mais ils semblaient terrifiés à l’idée d’être tués. Orta hocha la tête avant de cligner des yeux vers les hauts elfes. C’était peut-être des gens de Meltor, mais c’était Elvenheim ici, donc les elfes avaient le droit de décider de la punition.

Par conséquent, il s’est naturellement tourné vers Alisa. « Alisa, comment Elvenheim punit-il les pécheurs? »

“Hein? Eh bien, il y a toute une vie de servitude dans les mines… ou en faire un travailleur responsable de la récolte ou de la chasse?»

« Alors fais-le. »

« Euh. » Ses yeux s’écarquillèrent un instant puis elle rigola lorsqu’elle comprit. «Es-tu sûr de ne pas être un serpent de cent ans? Bien, OK. Je ne refuserai pas. Les gars, prenez-les! « 

Le groupe ne lutta pas lorsque les elfes apparurent et les emmenèrent. C’était mieux que d’être brûlé à mort par un homme au visage inexpressif.

Peu de temps après que Vince se soit joint au groupe, le groupe arriva à l’endroit où ils étaient partis quelques heures auparavant. C’était une cabine apparemment ordinaire, mais à l’intérieur il y avait la porte spatiale admirée par Orta.

« Je peux enfin me détendre … » Alors que quelqu’un murmurait cela pour lui-même, la porte s’ouvrit et quelqu’un arriva.

« Théodore! » C’était Ellenoa, avec des cheveux qui ressemblaient à de l’herbe et un parfum rafraîchissant. Elle et les hauts elfes avaient assisté au combat à travers Ratatoskr.

« Ah, Ellenoa … » Théo n’avait pas eu la chance de répondre.

Ellenoa sauta en avant et étendit les deux mains.

Le visage de Théodore fut soudain saisi.

Théo ne le savait pas, mais Ellenoa l’avait vu sauter dans le feu. Alors, elle regardait maintenant son visage et son corps, cherchant des blessures qui n’étaient pas encore guéries.

« E-Ellenoa? »

«Tu n’es blessé nulle part? Le vent chaud soufflait, alors peux-tu voir correctement? Tu peux bien bouger?»

«Je-je vais bien. Alisa m’a soigné et…»

« Alisa ne peut pas finir une si grosse tâche! »

Alisa était contrariée par l’explosion soudaine d’Ellenoa, mais Alucard se moqua d’elle. Les autres membres du groupe ne sont pas intervenus lors de la venue soudaine du haut-elfe et se sont contentés de regarder. Heureusement, Ellenoa s’est arrêté rapidement.

« Ouf, tu ne sembles pas être gravement blessé. » Après avoir examiné Théo à quelques reprises, Ellenoa finit par reculer et sa tête se refroidit. Elle réalisa soudainement à quel point elle était audacieuse et déclara: «Ça, je ne voulais pas faire ça… c’est…»

Ellenoa a ensuite fait quelques pas en arrière par inadvertance alors que tous les yeux étaient rivés sur elle. Alors que sa peau blanche devenait rouge au point de ne pas pouvoir la cacher, Ellenoa se couvrit le visage et sortit de la cabine.

Puis Lumia apparut avec une expression confuse. « …Qu’est-il arrivé? »

Elle ne savait pas ce qui se passait avec Ellenoa, mais elle soupira devant l’atmosphère embarrassante avant de continuer: «Tout d’abord, au nom d’Elvenheim, je voudrais vous remercier pour votre victoire dans ce combat difficile. Je suis heureuse que vous soyez tous revenus en un seul morceau. Nous Elvenheim n’oublierons jamais votre grâce. Et… »

Après le salut habituel, Lumia sourit lentement.

«Il y a de nouvelles pousses dans les champs brûlés. S’il vous plaît joignez-vous à nous pour notre festival. « 

Elle les a invités à un événement auquel aucun humain n’avait assisté depuis la fondation d’Elvenheim.

À propos de l’auteur

admin administrator

1 commentaire pour l’instant

MehlrothPublié le12:08 - Août 20, 2019

Merci pour les chapitres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :