Chapitre 67 : Haut Elfe Ellenoa #1

Paradmin

Chapitre 67 : Haut Elfe Ellenoa #1

 

Theo sentit les vagues de mana et accéléra son rythme.

Aucun des elfes n’était à la traîne parce qu’ils étaient en bonne condition malgré leur emprisonnement. Les elfes avaient retrouvé leur vitalité dès qu’ils avaient été libérés de leurs entraves, il n’était donc pas difficile pour eux de le suivre. Grâce à cela, la vitesse de déplacement du groupe était rapide, et ils atteignirent bientôt la grande caserne.

Theo fouilla plusieurs fois les alentours avec de la magie et Mitra, avant de murmurer avec une expression absurde sur son visage : « Ils n’ont pas laissé de gardes ? »

Peut-être que le combat de Vince avait attiré leur attention. Malgré tout, c’était bizarre qu’il n’y ait pas de gardes. Il était logique de laisser un nombre minimum de soldats au cas où il allait rester des ennemis.

Théodore se posait des questions car n’avait pas vu le signal de la fusée du Janissaires pendant qu’il secourait les quatre elfes.

Il finit par sauver les huit elfes. Tandis que les quatre nouveaux elfes le fixaient d’un regard étrange, comme les quatre premiers, Théo luttait pour prendre une décision. Allait-il devoir se retirer de cette mission ou rejoindre Vince ?

Le plan qu’ils avaient établi reposait sur l’hypothèse qu’il y avait huit elfes capturés. Bien sûr, la présence du haut elfe n’était pas dans les calculs. Vince était censé  attaquer la grande caserne, mais il était à un autre endroit.

Il était temps pour Théo d’être plus flexible au lieu d’insister pour s’en tenir au plan de mission.

« Allons-y. » Au lieu de reculer, Théodore décida d’aller de l’avant.

Il y avait un silence étrange, mais il ne sentait rien. Cela signifiait qu’il n’y avait aucun élément le menaçant pour le moment. Theo recommença à marcher avec les huit elfes.

Cet endroit n’était pas sur la carte de Canis, mais heureusement, il ne s’était pas perdu. Les nombreuses empreintes de pas éparpillés sur le sol se dirigeaient tous vers le même endroit. Bientôt, le groupe atteignit l’endroit où s’était produit le pilier de feu.

« Ça… ! » Les yeux de Théo s’élargirent lorsqu’il fut témoin de la dévastation depuis l’avant du groupe.

C’était assez horrible pour le rendre nauséeux, tandis que les elfes devenaient pâles en voyant la scène. C’était la réponse à sa question précédente sur les gardes.

Des humains, qui avaient été brûlés vifs, étaient dispersés partout. Même leurs globes oculaires avaient fondus à cause de la chaleur élevée. La peau brûlée des cadavres collait au sol, et l’odeur amère remplissait leur nez.

« Urgh ! » Finalement, les elfes ne purent plus le supporter et reculèrent de quelques pas. Sinon, ils allaient probablement vomir. À ce moment-là, ils n’aimaient pas leur odorat sensible. Contrairement aux humains, les nez des elfes, qui vivaient dans la forêt, n’étaient pas habitués aux mauvaises odeurs.

Cependant, Théo fut relativement moins affecté et sauta sans hésitation vers la source de l’odeur. C’était parce qu’il vit une personne familière. « Maître ! »

« Bon sang, tu es arrivé le premier. » Vince, l’homme d’âge moyen portant des robes en lambeaux, sourit en regardant les elfes derrière Théo.

Il y avait exactement huit elfes. Vince réalisa que Théo avait sauvé les elfes dans la grande caserne. C’était quelque chose que Vince était censé avoir fait. C’était comme Veronica l’avait dit ; ça n’allait pas suffir s’il était venu seul. Vince se mit à trembler quand il sentit une douleur lancinante.

« Maître, tes blessures… ?! »

« J’ai pris un coup. Ce sont des blessures sans importance, alors ne t’inquiètes pas. »

Bien sûr, la blessure n’était pas sans importance. Le Janissaire d’Austen n’avait pas manqué l’occasion de blesser Vince avec son épée alors que la moitié de son corps brûlait dans la tempête de feu. Dès que le Janissaire presque mort réalisa qu’il n’y avait aucune chance de gagner, il avait frappé Vince.

Vince avait évité de justesse une blessure mortelle, mais il était toujours blessé. Il endura la douleur et dit : « On dirait qu’on a tous les deux eu des ennuis. »

Les deux personnes reprirent des forces en parlant de ce qui s’était passé. Ils purent mieux respirer après avoir enlevé la mauvaise odeur avec de la magie. Les elfes se tournèrent alors inconsciemment vers la tente grise qui contenait le haut elfe.

« Haut elfe… J’ai lu le nom dans quelques livres, mais je ne pensais pas les voir en personne. »

« C’est la même chose pour moi. D’habitude, ils ne quittent jamais Elvenheim. Seulement quatre personnes au plus les auraient rencontrés dans ce royaume. »

« Quatre personnes…. ? »

Vince sourit en croisant les doigts. « Sa Majesté, maître de la tour Blundell… et maintenant, nous. »

« Ils sont vraiment rares. »

Certains spécialistes des elfes autoproclamés doutaient de l’existence des hauts elfes car dans le royaume de Meltor, le royaume le plus proche d’Elvenheim, seulement deux personnes avaient vu un haut elfe. Théodore et Vince n’allaient peut-être jamais en voir si ce n’était pas pour aujourd’hui.

A ce moment, l’entrée de la tente grise voltigeait comme un vent qui passait.

« Ah. » Personne ne pouvait être blâmé pour avoir inconsciemment émis un son.

L’existence qui apparut par l’arrière de la toile de tente était suffisamment parfaite pour qu’aucun mot ne puisse la décrire correctement.

Elle avait les cheveux vert clair avec une brillance douce et des membres pâles qui étaient blancs même dans l’obscurité. Il y avait un étrange sentiment d’androgynie, car il était difficile de dire quel était son sexe en regardant son apparence. Ses yeux brumeux regardaient Théo, Vince et les elfes.

« Homme… Non, femme ? » La personne ressemblait à un homme ou à une femme.

Le visage onirique leur sourit avant de parler.

« La fille de la Tribu des feuilles bleues, la sixième danseuse de la tribu, Ellenoa, remercie ses bienfaiteurs. » La voix calme sonnait comme une cloche dans l’obscurité.

Tout comme son apparence, sa voix était neutre sur le plan du genre, mais elle se référait à elle-même avec un genre précis. Theo et Vince acceptèrent le salut tardivement et se présentèrent.

« Je suis Vince Haidel. »

« Je suis Theodore Miller. »

Cependant, Théo vit un spectacle étrange lorsqu’il inclina la tête.

A l’endroit où le sol était devenu noir à cause de la magie du feu à grande échelle, un petit bourgeon s’élevait du sol. Le sol autour des pieds nus d’Ellenoa était en train de retrouver sa vitalité. Une scène miraculeuse se déroulait sous ses yeux !

Théo comprit pourquoi les existences des hauts elfes étaient si bien cachées.

Ils avaient le pouvoir de faire revivre la nature elle-même. C’était l’identité des hauts elfes… ! Theo leva la tête avec une expression admirative et entra en contact avec les yeux argentés d’Ellenoa.

C’est à ce moment que….

[Hoing!] Mitra jaillit inopinément du sol où poussait le bourgeon.

Les yeux d’Ellenoa s’élargirent avec surprise. Pendant ce temps, Théo tenait le petit corps dans sa paume. « Ah, quelle surprise. Pourquoi t’as sauté tout d’un coup ? »

Mitra fit d’étranges mouvements sur la paume de la main de Théo. Cela ressemblait à une danse, mais ses jambes et ses bras courts qui ondulaient n’étaient qu’un spectacle amusant.

Grâce à ce contrat, Theo put partager dans une certaine mesure les sentiments de Mitra. Le sentiment qui émanait d’elle était de la pure joie et de l’excitation. L’élémentaire était excité par la présence du haut elfe.

« ….Vous êtes accompagné d’une personne précieuse. » La réponse d’Ellenoa fut surprenante. Elle fixa Mitra dansant sur la paume de la main de Théo et sourit doucement. Si elle était à portée de main, elle allait allonger sa main et caresser la tête de Mitra.

Ellenoa connaissait peut-être des secrets sur Mitra que Theo ne connaissait pas. Tout comme Théodore ouvrit la bouche pour répondre….

« Je suis désolé, mais nous allons devoir retarder l’histoire pour un moment, Théodore. »

« Hein ? »

« Les invités arrivent. » Ses paroles étaient effrayantes et inquiétantes. Puis il y eut le bruit soudain des fers à cheval contre le sol, et les blindés et les armes se frottaient les uns contre les autres pendant que les gardes de Bergen arrivaient dans la zone.

Les cinq sens de Lee Yoonsung, plutôt que la perception sensorielle d’Alfred, remarquèrent rapidement leur approche. Il hocha la tête au haut elfe et recula. Ils allaient pouvoir parler plus tard.

« …Hoo, je peux me reposer un peu. » Theo se rendit finalement compte de la fatigue qui s’était accumulée dans son corps lorsqu’il regarda le groupe qui s’approchait de loin.

La douleur s’étendait sur tout son corps. La douleur, qui avait été ternie par l’excitation de la bataille, revenait lentement, alors il s’assit naturellement.

Ainsi, la perturbation dans la nuit prit fin.

***

L’efficacité de la commande que Veronica avait écrite était étonnante. Elle était le grand mage qui régnait au sommet de Meltor avec Blundell. En tant que Maître de la Tour Rouge, son nom était presque le même que celui du roi.

Quand le comte de Bergen vit l’ordre du Maître de la Tour Rouge, il traita immédiatement Théo et Vince avec le plus grand soin. Des grands bains aux ingrédients utilisés dans leurs dîners, rien ne fut négligé. Dans le cas de Théo, il dut lutter pour chasser une servante qui était entrée dans sa chambre en secret.

Il en fut de même pour les neuf elfes, dont Ellenoa.

« Ils sont servis séparément dans l’annexe. On leur donne des fruits des rues de la ville. Earl Bergen est vraiment une personne pleine de ressources. »

Après avoir passé une nuit chargée et dormi presque toute la journée, Vince et Theodore marchèrent côte à côte dans le couloir. Contrairement à leurs vêtements minables d’hier soir, leurs vêtements étaient plutôt luxueux en ce moment. Les plus beaux vêtements du manoir étaient naturellement enroulés autour des deux corps.

Theo essaya d’ignorer son sentiment de gêne en répondant : « Le comte de Bergen est-il si ingénieux? »

« Du moins, je le pense. Il est doué pour rechercher les faveurs des autres sans dépasser les bornes. Tu n’en as pas souffert hier soir ? »

« Maître ! »

« Il a fait la même chose quand je suis arrivé à l’académie. Il n’a pas changé. »

Le visage de Théo devint rouge en pensant à la servante nue dans sa chambre hier soir, mais Vince hocha la tête comme s’il avait compris. Vince avait vécu beaucoup de choses dans sa vie, alors ce n’était pas grand chose pour lui. Ils suivirent un guide et arrivèrent bientôt devant une grande porte. Puis le guide leur dit poliment au revoir.

« Alors, on entre ? » Vince jeta un coup d’œil à Théodore avant d’entrer.

Après leur réveil, les deux personnes avaient reçu une invitation du comte Bergen disant qu’il voulait dîner avec ceux qui avaient mis fin à l’esclavage. Bien qu’il ait déjà rencontré des magiciens chevronnés, c’était la première fois que Théo dînait avec un gentilhomme.

Vince espérait que Théo n’allait pas être intimidé, mais….

« Maître ? »

Vince sourit à l’expression calme de Théo.

En effet, Théodore avait déjà rencontré Kurt III à deux reprises. Il avait aussi échangé des poings avec Veronica et discuté avec Blundell. Ce n’était pas fastidieux de rencontrer un noble après avoir déjà rencontré des personnages aussi énormes.

Si Vince devait utiliser une analogie, ces énormes figures étaient comme des dragons, tandis que Earl Bergen était un ogre.

« Non, ce n’est rien. Allons droit au but « , répondit Vince en tirant sur la poignée de la porte.

La grande porte s’écartait vers la gauche et vers la droite, et une lumière vive pénétrait dans leurs yeux. Alors que les deux personnes passaient à travers la lumière éblouissante du lustre, un grand cri retentit : « Les invités d’honneur, Vince Haidel et Theodore Miller, de la Tour Magique, entrent ! »

Chapitre précédent ||Chapitre Suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

6 commentaires pour l’instant

HiganbanaPublié le5:25 - Fév 13, 2019

Merci pour ce chapitre

Quel est le problème entre Vince et le noble?

Gunts92Publié le5:37 - Fév 13, 2019

un par jour comme j’avais demander, c’est trop top

Gunts92Publié le2:21 - Fév 14, 2019

C’est déjà énorme merci beaucoup c trop top

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :