Chapitre 69 : Haut Elfe Ellenoa #3

Paradmin

Chapitre 69 : Haut Elfe Ellenoa #3

 

C’était un peu tard à cause du dîner avec le comte de Bergen, mais la lune était encore au milieu du ciel. Il restait peut-être encore un peu de temps avant minuit. Cela n’allait pas être un problème d’avoir une conversation rapide dans la chambre où Ellenoa logeait.

Theodore demanda la permission de Vince avant de partir.

« Alors, guide-moi. »

Pour quiconque regardant Theo en ce moment, il  semblait parler seul. Cependant, il avait la capacité de voir ce que les gens ordinaires ne pouvaient pas voir. C’était un pouvoir avec lequel les elfes étaient nés – des yeux capables de voir les élémentaires. C’était un élémentaire translucide en forme d’oiseau qui lui transmettait la voix d’Ellenoa.

L’élémentaire en forme d’oiseau était celui de la classe inférieure, Sylphe, vu dans [Introduction à la Magie élémentaire]. L’attribut du vent était pratique pour transmettre le ‘son’, c’était pourquoi les sylphides étaient souvent utilisés comme messagers.

Porong.

Le sylphe n’avait peut-être pas un ego comme Mitra, mais il hocha la tête et s’en alla. Il prit de l’avance sur Théodore. Contrairement aux oiseaux ordinaires, il n’avait pas besoin de battre des ailes pour ne pas tomber. C’était parce que le corps du sylphe était plus proche d’un corps spirituel.

« Au fait, ce manoir est très vaste. »

Il n’allait jamais manquer de place pour les invités. Theo s’en rendit compte directement, car il n’avait fait que cinq virages et pourtant le nombre de pièces qu’il passait était déjà dans les deux chiffres. Il marcha pendant près de 10 minutes avant d’arriver à la pièce où se trouvait Ellenoa.

Si la maison d’un comte était comme ça, il ne voulait pas savoir quel genre de labyrinthe allait être la maison d’un marquis ou d’un duc.

Théodore s’arrêta devant la porte et caressa le sylphe. « Merci de m’avoir guidé. »

Pororong. Peut-être à cause de son humeur, le sylphe émit un son de joie avant de disparaître dans l’air.

À l’origine, les élémentaires étaient invisibles aux yeux des humains. Une fois le pouvoir magique interrompu, il se fondait à nouveau dans la nature. Les élémentaires de classe inférieure étaient différents de ceux de classe supérieure qui avaient des existences indépendantes et qui avaient des formes physiques.

A ce moment-là, une voix claire retentit de l’autre côté de la porte :  » Entre. « 

Théodore tourna la poignée de la porte et fut frappé d’une épaisse et douce odeur. C’était l’odeur des fruits mûrs. Il ne les avait mangés que quelques fois, mais le parfum était encore présent dans sa mémoire. L’expression de Théodore était stupéfaite lorsqu’il vit ce qui se passait derrière la porte. La chambre d’Ellenoa dépassait complètement toute son imagination.

« ….des vignes ? » Il parlait d’une voix déconcertée en touchant les vignes qui recouvraient le mur.

C’était une vigne épaisse qui était difficile à voir même dans de bons vergers. Et les raisins suspendus aux vignes ? Chacune était aussi grosse qu’une noix. Même s’il ne mangeait pas les raisins, il pouvait déjà sentir la douceur du jus qu’ils contenaient. C’était un spectacle qu’il était impossible d’imaginer dans la chambre d’une maison de noble.

Ellenoa était assise au centre de la pièce verte. « Bonsoir Theodore. »

Elle était comme une fleur ou une feuille qui s’intégrait parfaitement dans ce paysage farfelu. Il y avait quelques plantes en pot à ses pieds et des vignes autour d’elle. Théo observait ce spectacle étrange et répondit tardivement : « Ah, bonsoir. »

«Es-tu curieux ? J’ai planté les graines des raisins que j’ai mangés pour le dîner. Veux-tu en essayer un? »

« Ces vignes ont poussé à partir d’un pépin de raisin planté ce soir ? » Le Théo assommé cueillit un raisin et le mangea.

Comme on pouvait s’y attendre, les jus étaient sucrés et riches, humidifiant l’intérieur de sa bouche avec le goût. Même pour ceux qui buvaient du vin, le goût dépassait celui du vin de raisin. Si les hauts elfes créaient un verger, les autres vergers seraient ruinés.

Theo s’assit sur la chaise en face d’Ellenoa et mangea encore quelques raisins. « ….je suis désolé. »

« Non. Au contraire, ça fait du bien. Je m’inquiétais de savoir si ça conviendrait au palais d’un humain. »

« Bien sûr. N’importe qui aimeraient de tels fruits. »

L’atmosphère était-elle bonne en raison de la nourriture délicieuse ? C’était surprenant que la conversation entre les deux personnes n’ait pas commencé de manière maladroite.

Au début, Ellenoa le remercia pour le sauvetage, puis ils parlèrent de la puissance des hauts elfes avant de passer à l’aspect androgyne d’Ellenoa.

Elle dit à Théo : « Il est naturel que des gens comme Théodore se sentent mal à l’aise à la vue de mon apparence. »

Selon Ellenoa, les hauts elfes étaient plus des élémentaires que des elfes. Ils n’avaient pas besoin de manger souvent, ils ne mourraient pas de faim et ils ne se sentiraient pas fatigués même s’ils ne dormaient pas. Grâce à l’atavisme, leur sexe était indéterminé.

« Ellenoa n’a pas de sexe ? »

« Hum… C’est un peu différent. Le terme ‘neutre’ est plus proche. »

« Neutre ? »

Oui, Ellenoa hocha la tête avec un visage légèrement rougi.

« Nous naissons femmes au lieu d’hommes, mais une fois que nous aurons choisi notre compagnon, cela changera en fonction de leur sexe. Si le partenaire est un homme, je deviendrai une femme. Si c’est une femme je serai un homme. »

« Ah, alors… »

« Oui, je n’ai toujours pas rencontré de partenaire. »

Eh bien, c’était logique. Il regarda inconsciemment Ellenoa avant de détourner le regard.

Theo avait les souvenirs de Lee Yoonsung, le descendant d’un guerrier oriental, donc sa connaissance du corps humain s’était grandement améliorée. Il pouvait facilement reconnaître un corps masculin et un corps féminin. Malgré cela, il ne pouvait pas distinguer le sexe d’Ellenoa. C’est parce que son sexe n’avait pas encore été décidé.

Tandis qu’il écoutait tranquillement, il eut soudain une pensée : « N’ai-je pas appris beaucoup de choses sur les hauts elfes ?»

C’était comme il le pensait. Théodore avait probablement plus de connaissances sur les hauts elfes que n’importe qui d’autre dans le royaume. S’il écrivait un livre, il était évident que les experts en elfes allaient venir en courant. Il allait pouvoir gagner quelques centaines de pièces d’or en une seule fois.

Cependant, de tels désirs mondains semblaient dénués de sens lorsqu’il regardait dans les yeux clairs d’Ellenoa.

« Maintenant, Théodore. »

Il était temps de parler de la raison pour laquelle elle l’avait fait venir ici.

 » Peux-tu convoquer la personne qui a signé le contrat avec toi ? »

* * *

Il y eut une réponse dès qu’il l’appela.

[Hoing!] Comme toujours, Mitra apparut d’un grand bruit quand sa tête sortit d’un pot contenant un pépin de raisin. Ressemblant à une taupe, elle regarda autour d’elle et bondit avec un sourire dès qu’elle vit Ellenoa.

« Oh, mon Dieu. » Ellenoa était confuse lorsque Mitra sauta soudainement sur la paume de sa main.

Mitra embrassa son index comme s’il était chaud.  Theo n’était pas très sensible, mais il ne put empêcher le battement de son cœur. C’était en dépit du fait que Ellenoa était neutre.

« ….j’ai seulement entendu les histoires, mais je ne savais pas que tu étais si mignonne. » Ellenoa sourit doucement à Mitra avant de se tourner à nouveau vers Théodore. « Que sait tu sur elle ? »

« Je sais juste que c’est une ancienne élémentaire et qu’elle est une exception dans les rangs du monde des élémentaires. »

« Oui, c’est vrai. » Ellenoa sourit et mit Mitra sur son épaule. Mitra était confuse par la perte soudaine du doigt, mais elle commença bientôt à grimper sur la tête d’Ellenoa en utilisant ses cheveux verts comme si c’était une corde. Mitra ressemblait à une cigale sur une branche d’arbre.

Ellenoa l’ignora et continua l’explication, « S’il te plaît, écoute. Un ancien élémentaire n’est pas nécessairement un membre du Monde des élémentaires. Ils sont considérés comme les ‘graines’ d’une existence beaucoup plus mystérieuse et plus élevée. »

« Des  graines? »

« Oui, c’est un exemple. »

Dès qu’elle leva sa main gauche, le vent prit la forme translucide d’un géant. Des cornes s’élevaient de sa tête comme une couronne, et son corps était dur comme une armure. On avait l’impression que c’était un géant des mythes.

Tandis que Théo regardait, Ellenoa hocha la tête et lui dit : « c’est une illusion de Zéphyr, le dieu du vent qui existait il y’a longtemps. Selon les mythes, il apporta une tempête sur la terre en se baladant et en soupirant. »

« Vieux dieu, Zephyr… »

« C’est aussi le prototype de l’esprit antique, Jeros, qui a signé un contrat avec Myrdal Herseim il y a 120 ans. »

« Myrdal Herseim !» Le visage de Théodore se raidit au nom inattendu.

Pourquoi ce nom était-il apparu ? Non, c’était le plus grand élémentaliste du siècle, il était donc naturel pour les elfes de connaître son nom. Au fur et à mesure que les humains se développaient, leur lien avec les forces de la nature s’affaiblissait. Myrdal était le seul à pouvoir appeler un roi élémentaire.

Ellenoa remarqua son agitation et s’arrêta quelques instants. « Tous les anciens dieux n’étaient pas aussi divins que Zéphyr, mais il est certain qu’ils étaient comme lui. Pour une raison ou une autre, ils ont perdu leur ‘statut’ et les fragments de leur corps sont devenus des graines. Les graines qui ont germé sont devenues des élémentaires anciens. »

Les deux personnes regardèrent quelqu’un qui aurait pu être un dieu puissant.

Mitra, qui tressait les cheveux d’Ellenoa, leva les yeux en sentant leurs regards. Elle ressemblait beaucoup à une enfant espiègle jouant avec la terre. Il était difficile de croire qu’une poupée de terre aussi mignonne avait été un dieu puissant.

Ellenoa comprit la question non posée de Théo et saisit Mitra. Puis elle regarda Théodore dans les yeux et lui présenta deux choix.

« Si tu veux, je peux essayer de ranimer un peu de sa force. Ce ne sera pas au même niveau que le prototype, mais elle peut probablement regagner la puissance d’un élémentaire de niveau lieutenant. »

« Un Elementaire Lieutenant. »

Certes, Mitra n’était pas très différente des autres élémentaires, si ce n’était qu’elle avait un ego. En l’absence du pouvoir magique de Théo, ses capacités étaient grandement réduites, et elle ne pouvait même pas apparaître librement sur la terre. Si elle devenait un lieutenant, elle pourrait franchir certaines de ces limites.

Cependant, avant de décider, Théodore demanda à Mitra : « Mitra, que veux-tu faire ? »

Ellenoa sourit secrètement à l’acte de Théo de ne pas contrôler unilatéralement l’élémentaire. Théo ne le savait pas, mais c’était proche du comportement des elfes. C’était pourquoi d’autres elfes le favorisaient, même s’ils ne savaient pas que Mitra était présente.

Alors, quelle était sa réponse ? Mitra s’inquiéta un moment avant…[Hoing !]

« Je le ferai ! », c’est ce qu’elle voulait dire. Théodore caressa la tête de Mitra quelques fois avant de la remettre à Ellenoa.

« S’il te plaît, Ellenoa. »

« Alors je le ferai. Considère ça comme une façon de te rembourser une partie de ce que je te dois. » Ellenoa ne lui donna pas l’occasion de répondre car elle tenait Mitra dans ses deux mains. « Alors je vais commencer. »

Wuooooooooong !

Une lumière pleine de vitalité couvrait la pièce où se trouvaient les deux personnes.

Chapitre précédent ||Chapitre Suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

3 commentaires pour l’instant

HiganbanaPublié le2:23 - Fév 15, 2019

Merci pour ce chapitre

Félicitations votre Mitra à évolué en GranMitra. (Bruit de Pokémon)

Gunts92Publié le2:39 - Fév 15, 2019

Power up initie
Merci pour le chapitre

MehlrothPublié le3:52 - Fév 15, 2019

Merci pour les chapitres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :