Chapitre 12 : Interactions avec un commerçant de marché noir 4

Chapitre 12 : Interactions avec un commerçant de marché noir 4

La ville de Bergen était connue pour sa beauté. Comme le soleil se couchait sur la chaîne de montagne Nadun, qui s’étendait infiniment sur l’ouest, les gens y vivant réalisèrent que la journée était terminée.

Il en allait de même pour les gardes au portail principal de l’académie. Jason, qui attendait l’équipe de nuit avec ses collègues, contemplait comme d’habitude le chatoiement du coucher de soleil.

Je n’aime pas les vacances de noël… On est à son aise parce qu’il n’y a pas de travail, mais sans personne, je m’ennuie.

Seuls quelques élèves restaient à l’académie pendant les vacances d’été, et même eux, rentraient chez eux pendant les vacances d’hiver. S’il incluait les professeurs qui demeuraient dans leur bureau, il y avait approximativement un total de dix personnes qui allaient et venaient dans la journée.

Cela serait pire si quelqu’un l’entendait dire cela, l’ennui de Jason était toutefois sévère.

A ce moment-là, une personne approchait au loin.

« *Halète*, *Halète*. Pas, *Halète*, en retard ?! »

Les halètements et la sueur sur le front de l’individu montraient qu’il avait couru sans se reposer.

Jason hocha la tête, et Theo s’assit en poussant un soupir de soulagement. L’affaire avec le commerçant de marché noir avait duré plus longtemps qu’il ne l’avait pensé, alors il avait presque violé le couvre-feu.  Non, s’il n’avait pas couru de toutes ses forces, il aurait été en retard.

Ça va, étant donné que c’était un bon voyage.

Il avait signé un contrat avec le commerçant de marché noir, et avait complété ses premiers travaux. Les choses qu’il avait gagnées en retour étaient suffisantes pour faire gonfler le sac à dos sur ses épaules. A cause de cela, il était trempé de sueur, cependant le poids s’ajoutait à son sens d’accomplissement.

De plus, le poids de son sac à dos donnerait bientôt lieu à une augmentation de la quantité de pouvoir magique ! C’était plaisant, alors il n’avait aucune raison de se sentir mécontent.

Jason contrôla le permis, puis le lui redonna.

« 3e grade, Theodore Miller… Oui, je l’ai confirmé. Tu peux rentrer, maintenant. »

« Hah, oui, merci. »

Theo était toujours à bout de souffle lorsqu’il franchit le portail. Il avait une démarche chancelante, mais il réussit tant bien que mal à traverser le terrain sans tomber.

Jason observa la scène de l’entrée et se marmonna : « Que diable a-t-il fait ? ».

De derrière, il ne pouvait même pas voir les cheveux de Theo. C’était parce que ce dernier continuait de tituber à cause du poids de son sac à dos. Jason y réfléchit pendant un moment, mais rencontra ensuite les collègues qui les remplaceraient et oublia bientôt tout cela.

Eh bien, quelle importance ?

A la fin, cela n’avait rien à voir avec lui.

*   * *

Theo sauta le dîner et se rendit directement dans son dortoir. Normalement, il serait allé à la bibliothèque, mais aujourd’hui, il y avait quelque chose de plus important.

C’était l’opportunité d’augmenter son pouvoir magique déficient ! Il ne pouvait pas acheter de réactifs magiques à cause de son léger porte-monnaie, alors il ne pouvait pas manquer cette chance. La raison pour laquelle il avait sauté le dîner était pour élever sa concentration.

Chwarararak !

Les objets dans son sac à dos se déversèrent sur le sol. Gants, collier, cuisinière cassée, bâton usé… des objets de divers poids et tailles remplirent la chambre. Même si leurs apparences étaient humbles, c’étaient des artefacts qui contenaient du pouvoir magique. S’il trouvait le bon item, il pourrait valoir au moins quelques ors.

Malheureusement, Theo n’avait qu’un seul item de ce genre.

Malgré ça, il y avait cinq vainqueurs sur vingt, alors c’est plutôt bien. Tous les jours ne seront pas comme celui-ci.

Aujourd’hui, il avait évalué un total de vingt items pour le commerçant de marché noir. C’était une quantité qui correspondait aux limites d’un estimateur de niveau « moyen ». Cela serait dangereux de montrer à un commerçant de marché noir l’aptitude d’évaluer plus de vingt items.

Même s’il évalua des items maudits, cela n’éveilla aucun doute chez Canis. En raison de cela, le revenu du jour était quinze items défectueux et un artefact ordinaire.

« Alors, devrais-je le lui faire manger en premier ? »

Selon la précédente explication, la fonction de « simplement manger » était différente de le nourrir de livres magiques. Par conséquent, il était nécessaire qu’il examine quelle était la différence.

Theo s’assit et choisit un des produits défectueux. C’étaient les gants magiques envoutés avec la magie « Graisse ».

« Mange, Gourmandise. »

La langue répondit à l’appel de Theo, et avala les gants.

[« Mains Balourdes d’un Idiot » a été consommé. La quantité de pouvoir qu’il possède est très marginale.]

[Cela prendra 3 minutes et 12 secondes pour complètement les digérer.]

3 minutes et 12 secondes passèrent. Le moment où les aiguilles de l’horloge tournèrent de trois tours et de douze crans, une voix résonna.

[Votre pouvoir magique a légèrement augmenté.]

[La maîtrise de la magie de 1e Cercle « Graisse » a augmenté.]

Au même moment, des changements prirent place dans le corps de Theo.

« Uh… ! »

Un pouvoir magique non-identifié bouillonnait. La quantité n’était pas grande, mais il bougeait à travers le corps de Theo comme si c’était son pouvoir magique. Les deux cercles sur son cœur tournaient comme des roues dentées qui venaient juste d’être huilées. De plus, un petit domaine d’application de la magie « Graisse » entra son esprit.

C’est… C’est différent des sorts magiques. C’est plus comme verser des connaissances dans ma tête plutôt qu’ils soient enracinés. Dans ce cas, je n’ai pas besoin de m’inquiéter à propos d’un mal de tête comme la dernière fois.

Ce n’était pas comme lorsqu’il nourrissait Gourmandise de livres magiques. Lorsqu’un livre était consommé, il avait l’impression  que la magie était en train d’être brûlé de force dans son corps. Toutefois, avec l’artefact, il avait l’impression qu’on lui apprenait comment manier la magie. Par-dessus tout, apprendre était la spécialité de Theo. Même s’il nourrissait Gourmandise de quelques-uns à la fois, il pourrait le supporter sans aucun problème.

Theo trouva de la confiance, et avala les artefacts en succession.

[« Collier de Serrage » a été consommé. La quantité de pouvoir magique qu’il possède est très marginale.]

[La maîtrise de la magie de 2e Cercle « Etreinte » a augmenté.]

[« Pot en Colère » a été consommé. La quantité de pouvoir magique qu’il possède est très marginale.]

[La maîtrise de la magie de 1e Cercle « Gèle » a augmenté.]

[« Sablier à Grande Vitesse » a été consommé. La quantité de pouvoir magique qu’il possède est très marginale.]

[La maîtrise de la magie de 2e Cercle…]

[…]

[Cela prendra 45 minutes et 12 secondes pour complètement les digérer.]

Malgré le fait d’avoir avalé quatorze items, la langue de Gourmandise bougeait comme toujours. il y avait tellement de nourritures que la voix était continuellement entendue. Theo marqua une pause en écoutant la dernière phrase.

La durée de digestion est déterminée par la somme total de nourritures.

La durée de digestion avait augmenté jusqu’à ce qu’elle atteigne 45 minutes. S’il additionnait la durée de digestion de tous les items ingérés avant cela, il obtiendrait un nombre similaire. C’était dur de considérer cela comme une coïncidence. Au bout du compte, il semblait qu’il était nécessaire d’avoir beaucoup de temps libre lorsqu’on consommait des artefacts.

45 minutes… C’est une durée ambiguë.

Il pouvait se concentrer sur d’autres choses pendant ce temps, mais il n’était pas sûr s’il devait quitter cet endroit ou non. Par conséquent, Theo attendit silencieusement dans sa chambre. Après 45 minutes, son pouvoir magique bouillonna à nouveau.

Ohh, c’est… !

Le pouvoir magique dans son corps faisait rage différemment de lorsqu’il n’avait mangé qu’un artefact. Les deux cercles grinçaient à mesure qu’ils acceptaient le pouvoir magique, puisque c’était proche de la limite qu’ils pouvaient accommoder.

Theo le sentit intuitivement et se concentra dessus. Il y eut une réponse à son appel.

Wuuuong-

La voix de la magie que lui seul pouvait entendre se mit à résonner. C’était le chant du pouvoir magique coulant à travers ses vaisseaux sanguins. C’était le son le plus doux pour un magicien, et cela prouvait que Theodore se trompait pas.

Alors que la conscience de Theo sombra au fond d’un lac…

— Maintenant.

Il commença à faire tourner le pouvoir magique rassemblé dans son cœur. Dans un espace qui ne contenait rien, il devait dessiner un cercle parfait.

Il ajouterait un troisième cercle aux côtés des deux cercles existants. Le pouvoir magique se déplaça conformément à sa volonté. Si cette image s’effondrait, alors tout aurait été vain.

Son manque de sensibilité signifiait qu’il devait utiliser tout son pouvoir de concentration. Comme d’habitude, la prouesse mentale de Theo était déjà au-delà de celle d’un magicien de 2e Cercle. Un magicien senior ne serait pas de taille contre lui lorsqu’il d’agissait de pouvoir de concentration. Son esprit avait inconsciemment été renforcé par sa sensibilité extrêmement basse.

Bientôt, le troisième cercle commença à prendre forme. Malheureusement, c’était tout.

« Huuuu… »

Theo expira et ouvrit les yeux. Le résultat était un demi-succès. Le pouvoir magique obtenu des artefacts était extraordinaire, mais c’était un peu court pour compléter le troisième cercle. Malgré son intense concentration, sa limite était juste façonner la forme.

Il lui faudrait consommer des artefacts une ou deux fois de plus pour achever un troisième cercle parfait.

« … Etait-ce à l’origine si facile d’atteindre le 3e Cercle ? »

Il restait toujours un peu plus d’un mois avant la fin des vacances d’hiver. S’il augmentait son pouvoir magique régulièrement, même si cela lui serait difficile d’atteindre le 4e Cercle, Theo serait capable d’atteindre le 3e Cercle sans problème. Il n’avait plus besoin de s’inquiéter du diplôme de l’académie à présent.

Theo se demandait juste quelle distance il pourrait parcourir grâce à cette aide. Le détenteur de ce monstre absurde ne pourrait jamais vivre comme un magicien ordinaire. Dans ce cas-là, Theo irait aussi loin que possible.

Eh bien, devrais-je commencer à organiser les connaissances à l’intérieur de ma tête ?

Les récits du futur seraient reportés à plus tard. Une fois de plus, Theodore Miller partit pour la bibliothèque.

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                                Chapitre suivant

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :