Chapitre 18 : Au carrefour de la confiance 2

Chapitre 18 : Au carrefour de la confiance 2

Ayant passé cinq années passées à l’Académie Bergen, Theo avait réalisé une chose : il ne devrait pas juger les gens par leurs mots légers ou leurs actions temporaires.

Des camarades classe, qui prétendaient être amis, lui avaient tourné le dos, tandis que les professeurs le traitaient comme un imbécile. Ce serait stupide de croire en de telles personnes.

Toutefois, le professeur Vince était différent.

– Es-tu le cancre de longue date ? Je ne sais pas quel idiot a créé ce surnom.

– Ta réponse à cet examen final était excellente. Si ça ne te dérange pas, passe à mon laboratoire après l’école. Je vais t’en apprendre un peu plus.

– Ne t’occupe pas de ceux qui te jouent des tours. Tu es une meilleure personne que n’importe qui d’autre dans cette académie.

– Theodore Miller, veux-tu essayer de devenir un érudit de la magie ?

Theo se souvenait de toutes leurs conversations. C’étaient des mots qui avaient sauvé le Theodore frustré, déçu et honteux.

Vince était le seul à avoir reconnu la valeur de Theo. Le meilleur magicien de l’académie avait dit qu’il croyait au talent du cancre de longue date.

Ses mots avaient créé le Theodore actuel.

Professeur Vince… la seule personne dans cette académie en qui j’ai confiance et en qui je peux me confier… 

Si même Vince n’était pas fiable, alors il ne pourrait jamais le dire à quelqu’un dans le futur.

Les yeux de Theodore sombrèrent comme il réalisa quelque chose : il ne pouvait pas vivre ainsi pour toujours. Une personne finirait par remarquer que des livres manquaient à la bibliothèque, et les gens lèveraient des doutes au sujet des soudaines compétences et performances de Theo.

Dans cette situation, il était un simple élève sans le pouvoir, ni le statut de préserver ses droits. Cependant, ce serait une histoire différente s’il avait le professeur Vince comme allié.

Evidemment, je peux essayer d’empêcher cela de se produire… mais de cette façon, je peux avoir de l’aide. Ça sera aussi plus facile d’obtenir les livres nécessaires.

Il était possible qu’il ne se fasse pas attraper avant l’obtention de son diplôme, ou la probabilité que le professeur Vince le trahisse. Dans tous les cas, le futur indéterminé ne pouvait pas être quantifié.

La balance dans l’esprit de Theodore penchait du côté du dernier.

« Professeur, j’aimerai vous montrer quelque chose, alors ne soyez pas surpris. »

« Je vais essayer. »

Vince, qui l’observait calmement, hocha la tête avec une sérieuse expression. Ce n’était qu’un instant, mais le poids des inquiétudes qui transparut sur le visage de Theo semblait vraiment lourd. Après une telle détresse, c’était un secret qu’il révèlerait à Vince. Alors, il devait être digne.

Theo prit quelques petites respirations avant de placer Somptueuse Flambée, qu’il tenait dans sa main droite, sur la table. Puis, il plaça sa main gauche par-dessus.

« Gourmandise, sort. »

Comme toujours, ce dernier répondit fidèlement à son appel.

Aspiration bruyante !

Une langue saillit du trou béant dans la paume de sa main. Le Professeur Vince bondit sur ses jambes, mais ne lança pas de sorts grâce à ce que Theo avait dit plus tôt.

Alors que les yeux des deux personnes se croisèrent, la langue de Gourmandise enveloppa sa proie comme à son habitude. Sa proie était le pendentif, Somptueuse Flambée, qui émettait un pouvoir magique intense.

[+7 Somptueuse Flambée (Accessoire)]

[En tant que pendentif en argent contenant une petite quantité de mithril, cela en fait une pierre magique de haute qualité. Ce pendentif a été produit par Vicomte Carter, et la manière pour le créer n’existe plus. Le détenteur peut former un contrat en faisant versant du sang sur le pendentif afin d’utiliser toutes ses fonctions. Quand ce pendentif est activé, le pouvoir magique augmentera temporairement et l’affinité à la magie du feu augmentera également.

* L’évaluation de ce pendentif est « Précieuse ».

* Une fois consommé, une quantité considérable de pouvoir magique sera absorbée.

* Une fois consommé, le temps de digestion sera d’1 heure et 38 minutes.

* Contractuel Actuel : Garcia Carter

* Sort de Départ : Lumière rouge filant en trombe dans le ciel]

Evaluation précieuse… ? C’est vraiment différent des autres items.

Theo admirait la valeur de « Somptueuse Flambée ». Jusqu’à présent, la plupart de ses items avait une évaluation Normale, avec l’émergence occasionnelle d’une évaluation Rare. Toutefois, « Somptueuse Flambée » était au-delà de cette limite.

C’était aussi la première fois que la digestion d’un objet dépassait une heure. Plus l’item était puissant, plus le temps de digestion serait probablement plus long.

« P-puis-je avoir une explication ? »

Le Professeur Vince recouvra ses esprits tardivement, et pointa la langue du doigt. Cependant, Theo baissa les yeux et regarda Gourmandise au lieu de répondre à sa question. Il attendait sa permission tel un chien de chasse bien entraîné.

« Ce n’est pas encore fini… Mange. »

La langue s’enroula immédiatement autour de Somptueuse Flambée, qui fut aspiré dans la main gauche de Theo. Comme toujours, il produisit un son, exprimant que la nourriture était délicieuse.

Avale !

Au bruit, le professeur Vince s’enfonça dans son siège avec une expression agitée.

« Hein, heinheinhein… »

« Professeur, vous allez bien ? »

Theo voulait lui laisser un moment pour que le choc s’atténue, mais les yeux de Vince lui hurlaient d’expliquer. Initialement, les magiciens émergeaient parmi les gens qui ne pouvaient pas contenir leur curiosité.

Faire cela à la curiosité d’un maître de 5e Cercle, qui était presque au 6e Cercle, était comparable à jeter un homme assoiffé dans le désert.

A la fin, Theodore commença à expliquer ce qu’il s’est passé avec Somptueuse Flambée.

*   * *

L’histoire s’arrêta plus tôt que prévu.

Vince était un magicien, mais également un érudit génie. Si Theo lui expliquait une chose, il pouvait saisir trois ou quatre autres significations, et bientôt, Vince comprit l’existence de Gourmandise.

« En effet, c’est un grimoire avide. »

Le professeur Vince secoua la tête en laissant échapper un cri d’ébahissement. Il était beaucoup plus sage que Theo, qui avait absorbé les savoirs de la bibliothèque, alors il savait à quel point ce grimoire était absurde. Il pouvait obtenir de la magie ou du pouvoir magique du propriétaire juste en mangeant… ?

C’était une chose que les magiciens contemporains seraient incapables de concevoir.

« Mais en tant que professeur, je ne peux pas complimenter le fait que tu l’aies nourri avec des livres de la bibliothèque. »

« Je suis désolé… »

« Eh bien, on ne peut rien y faire, ta vie était en jeu. »

C’était soit les livres de la bibliothèque, soit sa vie. N’importe qui aurait fait le même choix que Theodore. Alors, au lieu de le réprimander, Vince fit une remarque sur le ton de la plaisanterie, et Theo répondit ainsi.

C’était une histoire dont on pouvait rire parce que le prix des livres avait énormément chuté en 150 ans, avec l’avènement de la magie de copie de livre.

Après les questions de Vince, c’était au tour de Theo poser les siennes.

« Professeur. »

« Huh ? »

« Excusez-moi, il y a une chose que j’aimerai vous demander. »

Toutefois, Vince connaissait déjà la question avant même qu’il ne la pose. « Je pense savoir. Veux-tu savoir pourquoi je ne suis pas cupide du grimoire ? »

« Je-je suis vraiment désolé. »

« Ce n’est pas la peine de t’excuser. C’est une question évidente. »

Il prit une autre petite gorgée de son café déjà froid, et l’informa au sujet des grimoires. « Les magiciens qui ne sont pas spécialisés en archéologie ne seront pas familier avec, mais n’importe qui ayant étudié l’ancienne magie comme moi, le saurait. Theodore, le grimoire coincé dans ta paume m’est inutile. »

« Huh ?! » Les yeux de Theo s’écarquillèrent aux mots inattendus.

« Bien que ce soit étrange qu’un grimoire prenne la forme du nom d’un livre, ils ont tendance à choisir eux-mêmes leur maître. Si une personne tue le détenteur, ils seraient chanceux si le grimoire ne lui vole pas quelque chose ou riposte. En fait, ils y a quelque cas de magiciens ayant été tué par des grimoires qu’ils avaient essayé de prendre de force. »

« C’est… »

« Bien sûr, c’est également impossible de le transférer. A la place, ce serait mieux d’étudier le grimoire aux côtés de son détenteur. »

Ah. Theo leva la tête. Il comprit à présent ce que Vince disait.

Il hocha la tête avec une expression satisfaite. Ce n’était pas la peine que ce soit une relation à sens unique. Theo pouvait négocier en utilisant « étudier » le livre comme monnaie d’échange. Ce n’était pas une exagération de dire que les deux personnes étaient sur un pied d’égalité.

En tant que personne expérimentée, par rapport à quelqu’un qui n’avait même pas encore la vingtaine, ce ne serait pas difficile de tromper Theo. Toutefois, Vince lui révéla tout sans dissimuler la moindre information.

De plus, Vince s’inclina profondément vers Theo.

« Merci de me l’avoir dit. Moi, Vince Haidel, récompenserait ta confiance en tant que professeur et camarade magicien. »

« Professeur… »

« Alors, quelque chose ne devrait-il pas être fait pour maintenir cette confiance dans notre relation ? »

Il ne lui laissa pas le temps de dire quoi que ce soit.

Pahat !

Lorsque Theo leva la tête avec surprise, une lumière rouge brillait autour des mains de Vince. Ce n’était pas une magie offensive, ni une magie défensive. C’était un Serment magique que seuls les magiciens ayant atteint le 5e Cercle pouvait utiliser.

La voix de Vince résonna dû au pouvoir magique.

« Moi, Vince Haidel, fait ce serment. Je serai muet au sujet de tout secret que Theodore Miller ne me permettra pas de partager. Ce serment sera observé par les règles de la magie. »

C’était une magie utilisée dans les procès et les interrogatoires.

La magie ne pouvait pas être déclenchée par la coercition d’autrui. L’utilisateur devait prendre la décision de lui-même. De plus, c’était une magie qui ne pouvait pas être annulée, une fois activée.

Par rapport au « Rouleau de Geisa » que Theo avait utilisé, c’était une restriction de rang supérieur. Alors que la lumière rouge qui enveloppait les mains de Vince disparut, il tendit sa main.

« Je me réjouis de notre future relation, Theodore Miller. »

Theo n’était plus considéré comme un élève ou un enfant, mais comme un confrère magicien. Theodore empoigna la main du professeur Vince avec excitation. A présent qu’il était reconnu comme un magicien à part entière, il n’était plus un enfant.

« … Merci. »

Pour une raison ou une autre, il ne pouvait pas verser de larmes.

Theo ferma les yeux en ressentant la chaleur qui venait de la main de Vince. C’était la première fois que le cancre de longue date de l’académie, Theodore Miller, se faisait un véritable allié.

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                                Chapitre suivant

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :