Chapitre 2 : Le Grimoire Avide 2

Chapitre 2 : Le Grimoire Avide 2

La bibliothèque n’était pas loin du dortoir.

Lorsqu’il était à quelques pas de la porte miteuse de la bibliothèque, l’odeur de vieux papiers et des rayons chatouillèrent son nez. C’était une odeur plaisante dont il était familier.

Après avoir poussé la porte, la bibliothèque vide fut révélée.

Eh bien, je pensais que ça serait comme ça.

La vue était toujours la même. On pouvait dire que nul autre étudiant à part Theodore ne serait trouvé à la bibliothèque après les cours.

La plupart des livres rassemblés ici traitait de concepts difficiles dont les professeurs expliquaient seulement les parties les plus simples en classe. Il n’y avait aucune raison pour des adolescents de se sentir excités lorsqu’ils étaient occupés à s’amuser.

Grâce à cela, Theo fut capable de sécuriser un espace paisible.

« Aujourd’hui… Je devrais consulter la magie de la foudre encore une fois. »

Theo marcha entre les rayons de la bibliothèque d’une manière familière. Ayant passé cinq années dans cette bibliothèque, il était capable de trouver n’importe quel livre les yeux fermés. Même les professeurs qui venaient occasionnellement pour trouver des livres, viendraient voir Theo avant les bibliothécaires, alors il n’y avait aucun doute au sujet de son exactitude.

Theo cueillit les livres qu’il voulait.

[Manuel d’Introduction à la Magie de Foudre]… J’ai tout mémorisé, mais il se peut que j’ai manqué des choses. Par ailleurs [Pourquoi est-ce que la Foudre est Difficile à Contrôler] pourrait être utile. [Principes Derrière les Coups de Foudre] ? C’est plus proche de la météorologie que de la magie, mais prenons-le aussi.

Trois livres épais furent instantanément empilés.

Chaque livre était très épais. Même une personne avec une vitesse de lecture rapide devrait passer une journée et demie pour les finir. Un livre avait peut-être été mémorisé, mais cela ne s’appliquait pas aux deux autres livres.

Il y aurait un bruyant spectacle si les autres élèves devaient les lire comme devoir maison. Néanmoins, pour Theo, cette épaisseur valait seulement une journée de lecture. Les professeurs étaient conscients de cela, mais l’ignorèrent parce qu’ils le jugèrent inutile.

S’ils savaient la quantité de connaissances que Theo avait lues, ils seraient incapables de cacher leur regret comme Professeur Vince.

*Froissement… Froissement…*

Il n’y avait que le bruit des pages en train de tourner dans la bibliothèque.

Theo aimait ce temps silencieux. C’était parce qu’il convoitait les connaissances qui pourraient l’aider à se défaire de cette situation suffocante. Ici, il n’y avait pas de professeurs ne le prenant pas en considération, ni d’élèves se moquant de lui.

Theo achemina tout son stress dans les études tous les jours. Le cerveau supérieur de Theo était habitué à ce stress et absorba tout le savoir qui avait était accumulé dans la bibliothèque comme une toison aspirant de l’eau.

Ça faisait cinq ans. L’imaginait-il ?

A mesure que Theo regardait attentivement les livres, c’était comme si les lettres sur le papier étaient en train scintiller.

 

*  * *

*Tak.*

Les doigts de Theo fermèrent le dernier livre. C’était le troisième livre. L’horloge de la librairie indiquait 10 heures pile. Il était arrivé à la bibliothèque à 6 heures précises, alors il avait lu trois livres en seulement quatre heures. C’était un rythme qui méritait vraiment d’être appelé vitesse de lecture.

Um, c’était assez intéressant.

C’était des livres intéressants. En particulier, [Pourquoi est-ce que La Foudre est Difficile à Contrôler ?] résumait systématiquement les raisons pour lesquelles la magie de foudre était si difficile.

Le sort le plus difficile dans le 2e Cercle était ‘’Eclair’’ puisque créer un éclair et le maintenir pendant qu’il ondoyait en une ligne droite était difficile. Ce n’était pas rare que même des magiciens de 3e ou 4e Cercle soient inexpérimentés avec la magie de foudre.

Theo mit de côté les livres avant de pointer sa paume vers la fenêtre et marmonner.

« Eclair. »

Peut-être juste que… Il espérait que ça marcherait.

Pajik.

Toutefois, le résultat était comme prévu. Il y eut une faible décharge électrostatique avant que le sort ne se brise. La formule du sort magique était parfaite, mais sa capacité à la contrôler était trop faible. Une personne qui manquait de contrôle ne pouvait pas être un magicien.

C’était quelque chose qu’il avait entendu à maintes reprises, mais ça restait toujours une vision de tristesse.

« P*tain ! Qu’est-ce qui ne va pas avec moi… ! »

La sensibilité était aussi connue sous le nom d’affinité et était considérée comme un talent. Ça faisait référence à la capacité d’une personne à contrôler le pouvoir magique. Les magiciens avec une haute sensibilité étaient plus puissants  que les autres magiciens, même si le même sort était utilisé. C’était pareil pour le taux d’accumulation du pouvoir magique.

Par conséquent, la sensibilité était une partie indispensable pour devenir magicien. Comme il n’existait pas de méthode pour l’élever, le trait devint plus important. Pour Theo, c’était comme viser une chose illusoire.

« Haaaah… »

Il ne pouvait pas s’empêcher de soupirer.

Après cinq années, l’espoir de Theo s’était étiolé. Theo pensa à ses parents qui l’attendaient et les gens qui le considéraient comme leur maître. Il serait couvert de honte s’il ne pouvait pas obtenir son diplôme.

Un magicien ayant obtenu son diplôme de l’académie serait capable de perdre son temps pendant plusieurs années juste en se reposant sur le nom de l’académie.

Mais suis-je capable d’avoir mon diplôme l’année prochaine ?

En dépit d’avoir réduit son temps de sommeil, il avait seulement atteint le 2e Cercle. C’était presque impossible pour lui de maîtriser le 3e Cercle, qui était une des conditions nécessaires pour l’obtention du diplôme de l’Académie Bergen, sans mourir. L’année prochaine serait vide de sens.

Le garçon, qui avait été si confiant lorsqu’il quitta sa maison, devint un jeune homme effrayé par l’échec.

*Dring !*

C’était la cloche qui signalait l’extinction des feux. C’était aussi le son qui indiquait que le temps de Theo était terminé. Il devait se précipiter sinon la porte du dortoir serait verrouillée.

D’abord, il devait ranger les trois livres. Theo étreignit les trois livres comme il l’avait fait au début. Cependant, le moment où il essaya de lever son corps…

« Eh ? »

Un livre sur le bureau attira son attention.

N’ai-je pas clairement apporté que trois livres ? Ai-je accidentellement porté un autre livre au milieu de ces trois-là ?

C’était étrange, mais il devrait le ranger de toute façon. Theo se mit debout et tendit sa main gauche. C’était un livre assez fin, alors il prévoyait de le prendre d’une seule main. Cependant, la sensation au bout de ses doigts était étrange. Il eut l’impression d’avoir la main enlisée dans un tonneau de sirop collant, ou qu’une chair visqueuse était en train de chatouiller sa main.

… C’était comme s’il avait mis sa main dans la bouche de quelque chose de vivant.

*Slurp…*

« Uwaack ! »

Theo retira hâtivement sa main gauche à la sinistre  sensation. Il tomba à l’arrache par terre, relâchant le livre dans le processus. Néanmoins, ça n’avait pas d’importance. Theo devait identifier la chose qui avait touché sa paume.

Après s’être relevé en se démenant, Theo jeta un coup d’œil vers le livre non identifié. Il n’y avait cependant rien sur le bureau.

« Eh ? »

Les yeux de Theo s’écarquillèrent puisqu’il ne pouvait pas comprendre le phénomène. Venait-il d’avoir une hallucination ? Il pouvait toujours sentir ce sentiment sinistre et collant qui avait chatouillait sa paume.

Theo toucha sa main gauche prudemment. Il voulait vérifier si elle était humide. Ca prouverait que ce qui s’était passé juste avant n’était pas une hallucination. La paume de sa main droite était toutefois sèche, sans aucun signe d’humidité.

« Hallucination… ? N’était-ce pas glissant ? Il y avait clairement un livre miteux sur le bureau… »

Theo marmonna et s’enfonça faiblement sur le sol. Il s’assit sur le bord d’un livre, alors son postérieur était engourdi. La douleur n’était cependant rien comparée à l’impact psychologique.

Un magicien ne devait-il pas toujours garder la tête froide ? Son état mental avait-il touché le fond à cause de son sens d’insécurité ?

Devrais-je abandonner l’académie cette année ?

C’était mieux que de se faire expulser. Theo le savait, mais il s’était accroché pendant cinq ans à l’espoir de devenir magicien. Ce n’était pas un rêve qu’il pouvait jeter juste comme ça. Theo soupira sans prendre de décision, puis posa sa main sur le sol froid pour se relever.

Ce fut à ce moment que…

*Slurp…*

Soudain, sa main gauche sentit une étrange texture. C’était glissant et collant… L’hallucination qui avait chatouillée la paume de Theo était réapparue !

Theo baissa ses yeux par reflexe sur sa main gauche touchant le sol…

Et vit quelque chose de choquant.

« … L-Langue ?! »

Une langue sortait de la paume de Theo. Elle avait une douce surface rose et était un long morceau de chair qui semblait venir d’un reptile. La langue jaillissait d’un trou au milieu de sa paume et se remuait tel un serpent devant de la nourriture.

La langue se balança doucement d’un côté à l’autre.

*Slurp !*

Telle une grenouille saisissant une mouche, elle attrapa un livre du sol. Sa vitesse était si rapide que Theo ne pouvait même pas voir d’image rémanente. La langue s’enveloppa complètement autour du livre.

Personne n’aurait pu prédire ce qui se passa ensuite. La langue qui tenait sa proie fut ensuite réaspiré dans le trou de la paume de Theo.

*Engloutit*.

Il y eut le bruit de quelque chose  se faisant avaler. Un livre sur le sol avait subitement disparu dans sa main gauche.

Theo regarda sa main gauche avec une expression absurde. Toutefois, le livre que sa paume avait avalé n’émergea pas.

A la place, Theo entendit une voix. C’était une voix avec un ton étrange qu’il n’avait jamais entendu auparavant.

[‘’Manuel d’Instruction à la Magie de Foudre’’ a été consommé. Votre compréhension est très élevée.]

[La magie ‘’Eclair’’ de 2e Cercle  a été acquise.]

[Après s’être réveillé d’un long sommeil, Gourmandise a très faim. Hâtez-vous et soulagez la faim de Gourmandise. La limite de temps est de 10 minutes à compter de maintenant. (1/5)]

 

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                                Chapitre suivant

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :