Chapitre 22 – En dehors de l’Académie # 4

Chapitre 22 – En dehors de l’Académie # 4

3 jours plus tard, Theodore se tenait aux portes de l’Académie de Bergen au petit matin.

Au lieu de son uniforme normal, il portait des vêtements décontractés et portait sur son dos quelques gros bagages. S’il ne s’était pas exercé pendant deux mois, il n’aurait même pas pu faire quelques pas.

L-lourd! Je n’ai apporté que ce dont j’avais besoin, mais c’est toujours …

Théo n’apportait que ses vêtements et ses nécessités quotidiennes. Malgré cela, ses sacs à dos étaient épais et bombés.

Pour atteindre Mana-vil, il a été dit que cela prendrait 14 jours, 10 jours étant le plus rapide. À cette époque, il devait livrer entre 15 et 30 livres à Gluttony. S’il l’avait su, il aurait appris à enchanter les objets avec un sort de réduction de poids. Cependant, il avait déjà décidé de le reporter en raison d’un manque de compréhension.

«Dois-je encore demander au professeur?»

Théo laissa tomber ses bagages et massa ses épaules raides.

«Désolé de te faire attendre. J’avais beaucoup plus à faire que je ne le pensais.»

Le professeur Vince apparut dans des vêtements décontractés qu’il portait rarement. Il semblait que la procédure pour participer au concours de magie était assez compliquée. Ces derniers jours, même Théodore avait eu du mal à le rencontrer.

Vince essuya la sueur de son front et regarda les bagages que Théo avait posés.

«J’ai oublié de te dire quelque chose puisque j’ai été tellement occupé.»

«Que voulez-vous dire?»

«Il vaut mieux te montrer directement, plutôt que de parler avec ma bouche.»

Puis Vince sortit quelque chose.

Une pochette …?

Cela ressemblait à une pochette en cuir usé.  Vince visa l’ouverture du bagage de Theo et marmonna un mot, «Rangement!»

Simultanément, l’entrée de la poche s’élargit, et il y avait une aspiration étrange.

Étrangement, l’aspiration n’a pas touché l’air ou les autres objets. Il a juste aspiré la cible désignée – les bagages de Theo. La scène d’un sac à dos 10 fois la taille de la pochette dans laquelle il était aspiré … ne semblait pas réelle.

Théo était étonné en saisissant l’identité de la pochette, «Pochette spatiale!»

Quand Vince déposa la pochette de l’espace, il dit, «Cet article est célèbre à bien des égards. C’est aussi pratique.» En effet, il avait une pochette spatiale, alors il n’avait pas besoin de porter ses bagages comme Theodore. C’était un artefact de haute qualité qui pouvait transporter autant de choses que possible.

«Quelle est la note de cette pochette spatiale?» Theo voulait demander mais il l’a reporté alors que Vince marchait devant.

«Le temps est un peu serré. Nous pouvons parler en bougeant.»

«Je comprends.»

Les deux marchaient à travers les portes principales et se dirigeaient vers la ville à un rythme rapide.  Au début, ils marchèrent silencieusement, mais ensuite Vince, qui était à quelques pas devant lui, se retourna et demanda: «Théodore, peux-tu me montrer l’élémentaire avec lequel tu as passé un contrat?»

Un élémentaire ancien …  Vince s’était spécialisé en archéologie, donc il le trouverait naturellement attirant. Il ne pouvait pas cacher la curiosité écrasante dans ses yeux. C’était une maladie incurable pour un magicien. La froideur habituelle avait disparu de ses yeux, le laissant avec des yeux brillants comme ceux d’un enfant.

Theodore rit légèrement et parla à la fille en lui,«Mitra». La fille endormie ouvrit les yeux sur son appel.

«Ohh …!» Un cri d’admiration émergea de la bouche de Vince.

C’était parce que la boule de terre aux pieds de Théo s’était transformée en une petite fille. Ses yeux et son nez étaient vagues. Cependant, un esprit général pourrait à peine prendre l’image d’une bête, encore moins un humain. Cela n’était possible que pour les élémentaires les mieux classés.

Pourtant, l’élémentaire, Mitra, devint une figure humaine dès qu’elle eut passé un contrat avec Théo.

«Est-il possible de parler avec elle?» Demanda Vince d’une voix tremblante.

S’il était possible de communiquer, le potentiel de Mitra était presque le même que celui d’un roi élémentaire. Cependant, Théo secoua la tête avec une expression de regret. «J’ai essayé de lui parler.»

Mitra sentit le regard de Theo et dit, [Huing?]

Cela ressemblait au cri d’un chiot.

«Je peux seulement entendre ce bruit.»

«Savez-vous ce que ça veut dire?»

«Eh bien … c’est un peu subtil.»

Théo se concentra sur le sentiment qui lui était transmis de Mitra. Le contrat avec les élémentaires étaient une connexion de leurs âmes. Il était simple de lire les pensées de surface de l’autre, mais la situation serait écrasante si l’élémentaire était plus mature.

Cependant, Théodore ouvrit bientôt les yeux et claqua sa langue.

«C’est comme si j’avais affaire à un enfant qui ne sait pas encore parler. Il n’y a que des mots simples comme bien, non, je ne comprends pas.»

«Mais la communication elle-même est possible. Très intéressant.»

Contrairement à Theo, les yeux de Vince brillaient. elle était différente des élémentaires de niveau intermédiaire et inférieur qui ne suivaient que passivement la volonté de leur contracteur. Vince donna un conseil à Théo, qui tenait Mitra dans ses bras: «Appelez-la souvent pour parler. Un élémentaire ancien est un esprit individuel, de sorte que les échanges qu’il a avec son contracteur est un excellent moyen de grandir.»

«Elle a juste pleurniché parcequ’elle a été appelée continuellement.»

«Hoh, elle a déjà une conscience de soi!»

Vince fut à nouveau étonné et finit par écrire des choses sur Mitra dans son carnet.

Il y avait quelques autres choses qu’il aimerait demander. Où trouverait-il un matériel d’étude plus intéressant? Parler à Théo pendant quelques jours a été beaucoup plus bénéfique que des années de recherche à l’Académie Bergen.

Un grand sourire, qui ne semblait pas le convenir, était sur le visage de Vince grâce à son disciple.

«Professeur, ça vous dérange si je vous demande une chose?»

Cette fois, Théo avait une question.  Il attendit que Vince ait fini d’écrire dans le carnet et demanda: «Comment allons-nous à Mana-vil? Je sais que les arrangements de transport actuels ne fonctionneront pas.»

Le côté ouest de Bergen contenait la chaîne de montagnes et vers le nord était la rivière Moya. Grâce à cela, l’invasion d’autres pays pourrait être évitée facilement. Cependant, le voyage à Mana-vil, au nord-ouest de Bergen, serait compromis de plusieurs façons.

En supposant que la calèche ne se reposait pas, cela pouvait prendre entre 10 jours et un mois. Pour participer au concours de magie, ils devaient arriver dans 10 jours.

«Eh bien, ne t’inquiète pas pour ça. J’y ai pensé à l’avance.»

Cependant, Vince sourit tranquillement et continua à bouger.

«Il y a beaucoup de gens qui partent pour Mana-Vil pendant cette période. Touristes, magiciens, étrangers d’un autre royaume … Savez-vous qui apprécie le plus cette période?»

Théo était intrigué par la question inattendue, mais il a bientôt atteint la réponse que Vince voulait. «… Marchands?»

«C’est correct. Le nombre de personnes sera 10 fois plus que d’habitude, et il y aura des magiciens avec des portefeuilles épais. Les marchands qui peuvent sentir l’argent ne manqueront pas une telle opportunité. Ils vont essayer d’obtenir autant de profit que possible.»

Ce n’était pas une exception pour les marchands de Bergen. Ils ont fini par créer un nouveau chemin à travers la chaîne de montagnes afin de raccourcir le temps de trajet. Vince pensait à utiliser ça.

«Je l’ai utilisé plusieurs fois dans le passé. Il est rare que les individus utilisent ce chemin, et normalement seules les entreprises les mieux classées peuvent entrer. Il y a plusieurs tanières de monstres, et il est également hanté par des bandits.»

«Je suppose que c’est assez rapide pour accepter ce risque.»

«Si je me souviens, il m’a fallu environ une semaine. Comparé aux méthodes de voyage conventionnelles, il est deux fois plus rapide.»

Les marchands, qui ont réalisé l’idée que le temps était de l’argent, ne pouvaient ignorer un tel chemin.

Un calcul simple était que le double de la vitesse égalait le double du profit. Les menaces telles que les monstres et les bandits étaient facilement pris en charge par l’embauche de mercenaires pour les escorter. L’argent gagné était plus élevé que ce qu’ils ont payé, donc les compagnies les mieux classées ont presque toujours pris cette voie.

Théo a vu une procession au loin. Leur destination doit être Mana-vil car il comptait près de 30 wagons. Il y avait aussi au moins 100 mercenaires qui se reposaient à proximité.

Puis le moment où les deux personnes se sont approchées de la procession …

«Oh! Vous êtes venus!» Un homme d’âge moyen en tunique est soudainement sorti de la procession. Il était une grande figure dans la compagnie, mais son attitude était comme un paysan qui n’avait jamais vu un noble auparavant. L’homme s’inclina vers Vince, qui semblait impassible comme d’habitude.

«Il n’y a pas de meilleure chance que d’avoir un professeur avec nous!»

«Je devrais te remercier, Boss Gordon.»

«Hahaha, vous pouvez vous détendre! A propos, est-ce votre disciple?»

Alors que Vince hocha la tête, Gordon attrapa un marchand qui passait et lui donna des instructions.

«Prépare une voiture et amène-la ici. Ces deux sont des invités précieux et ne devraient pas être manqués.»

«Oui je comprends!»

En regardant son attitude, Théo réalisa la raison de cette hospitalité…. Le maître du 5ème cercle, Vince Haidel.

En d’autres termes, la présence de Vince était équivalente à 100 mercenaires ou plus. Être un magicien puissant en soi était une identité précieuse …

Et Theodore Miller en serait un aussi.

Chapitre précédent                                                                                                                                                    Chapitre suivant

1 commentaire pour l’instant

BelialPublié le9:28 - Mai 10, 2018

Merci pour ce chapitre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :