Chapitre 4 : Le Grimoire Avide 4

Chapitre 4 : Le Grimoire Avide 4

Theo déglutit sans s’en apercevoir.

C’était parce que le son de la voix avec laquelle Gourmandise l’appela, venant de toute évidence des profondeurs d’un abîme, le raidit. Il détendit son cou rigide.

Theo devait dire quelque chose, mais ses lèvres ne s’ouvraient pas. Heureusement, la voix était là pour lui rappeler.

[Le grimoire avide, Gourmandise, a satisfait sa faim. L’intelligence de Gourmandise a été temporairement restaurée. Il est disposé à rembourser le détenteur qui a rempli son estomac.]

[L’état actuel de Gourmandise est incomplet. Approvisionnez-le, s’il-vous-plaît, de beaucoup de nourritures à l’avenir pour restaurer ses performances. Gourmandise tombera dans un profond sommeil, et ne se réveillera que pour demander à manger. Il répondra à une question immédiatement une fois qu’il se sentira rassasié. La sagesse du vieux grimoire, Gourmandise, est vraiment immense.]

[Posez votre question s’il-vous-plaît avant que Gourmandise ne s’endorme.]

L’explication était verbeuse, mais la conclusion était simple. Une question et une réponse… Cela signifiait qu’il recevrait une réponse à une question.

Selon la description de l’étrange voix, Gourmandise était un très ancien grimoire. Il devait avoir passé des années à avaler des livres, alors les connaissances qu’il détenait seraient énormes. Même s’il avait seulement mangé un livre par jour, cela ferait plus de trois cent livres au cours d’une année. Si tous les livres étaient liés à la magie, alors sa valeur ne pouvait réellement pas être mesurée.

Pour les magiciens cherchant la sagesse infinie, la valeur de cette conversation pourrait être plus grande que le cœur d’un dragon.

Que devrais-je demander ?

Il ne disposait pas beaucoup de temps pour s’inquiéter de cela. Le petit gars ouvrit seulement les yeux le temps d’un instant parce qu’il était affamé, mais il retomberait bientôt dans un profond sommeil. Theo ne savait pas combien de temps ça prendrait, mais il savait que ça ne serait pas long.

Que devrait être demandé et que devrait être cherché ? Theo regarda en lui-même.

Il faut que je demande quelque chose qui m’aidera actuellement.

Pour Theo, qui venait juste de devenir un maître de 2e Cercle, les connaissances de la magie ancienne étaient insignifiantes. Des questions au sujet de trésors cachés et la capacité de les trouver étaient des choses distinctes.

Il y avait un vieux conte qui racontait comment être excessivement avide inviterait un désastre. Theo n’allait pas être un idiot comme ces gens. Dans ce cas, alors les questions qu’il pouvait poser étaient à présent fixées.

« Je vais poser une question. »

Gourmandise répondit brièvement,

– Quoi, je me demande ?

La voix foutait toujours les jetons, mais il pouvait mieux la supporter la deuxième fois, comparé à la première. Theo  ne pouvait toujours pas arrêter la sensation sinistre de lui parcourir le dos, mais il réussit d’une manière ou d’une autre à ouvrir la bouche.

« Gourmandise, je veux demander une information à ton sujet. Laisse-moi savoir quel type de grimoire tu es. »

Il y eut un silence pensant instant. Etait-ce une question inattendue ?

Theo l(ignorait. Il avait juste l’impression que la voix devint plus claire.

– Ok.

Il accepta la question.

– Cependant, pour me comprendre, ta vision… étriquée, médiocre. Langue, communiquer, peut pas.

Theo fronça les sourcils en entendant ces mots. Le grimoire ne pouvait pas le lui communiquer dans une langue ? Ca revenait à dire qu’il ne pouvait pas répondre à la question, et la raison étant que la vision de Theo était trop étriquée et médiocre. Theo n’avait jamais été à la traîne lorsqu’il s’agissait de son cerveau, pourtant il ne pouvait pas satisfaire les critères de l’ancien grimoire.

Toutefois, les mots de Gourmandise ne s’arrêtèrent pas là.

– Je, visualise, informations. Humain, détenteur, montre, comme, ça.
« Visualise ? »
– C’est, c’est la sensation.

Dit-il.

Dès que le dialogue se termina, d’étranges caractères s’envolèrent de la paume gauche de Theo en direction de sa tête. Il y avait des nombres, des lettres et des concepts de langues. C’était un énorme mastodonte qui défiait le bon sens.

Ce–grimoire… !

Grimoire…

Ce n’était ni un livre, ni un sort magique. C’était le fragment d’une existence qui se moquait du monde. Les meilleurs magiciens contemporains seraient incapables de le produire. Même Theo, qui avait accepté les informations concernant Gourmandise, pouvait à peine l’expliquer.

Oui, Theo vit seulement une forme vague.

 

[Grimoire « Gourmandise » / Rang F]

[Effets : Affinité élémentaire augmente d’1 point ; sensibilité au mana +10 ; calibrage et création de cercles magiques ; « Eclair » acquis ; et augmentation de la maîtrise de « Bouclier ».

* Etat incomplet. La plupart des fonctions sont scellées.

* Une fois par jour, il se réveillera pour soulager sa faim.

* Tout de suite après avoir soulagé sa faim, il répondra à une question.

* Les capacités dont il se nourrit seront données à son détenteur.

* Extrait une essence des livres ou des items mangés. Plus la compréhension du détenteur est élevée, plus l’efficacité est grande.]

Effectivement, c’était une description facile à comprendre. Peut-être qu’il avait été fréquemment utilisée par les humains avant de tomber dans les mains de Theo. Autrement, ça serait difficile de résumer les informations en des mots si claires.

Alors que Theo parcourut les informations dans sa tête plusieurs fois, Gourmandise bâilla.

– Hrmm… alors, j’ai répondu…

La voix de Gourmandise s’assoupit à la fin jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus être entendue. La langue et le trou disparurent.

Theo baissa les yeux et regarda sa main gauche avec une expression vide. Il ne restait aucune trace des cinq livres que ça avait avalés. Les connaissances conservées dans sa tête, et l’inhabituel pouvoir magique prouvaient que cela était réel.

« Ha, hahaha… »

Un rire sec émergea de quelque part. Il ne le réalisa pas d’où jusqu’à ce que ces lèvres sèches se touchent. Theodore Miller… Le son venait de sa propre bouche.

C’était la même bibliothèque, un lieu où il fuyait la dure réalité qui le méprisait. Comment aurait-il pu savoir qu’il y trouverait quelque chose d’extraordinaire ?

Je peux avoir mon diplôme. Non, obtenir mon diplôme n’est pas un problème à présent. Il y aura plus d’opportunités !

Theo avait une bonne tête, mais était un cancre en magie. Il absorbait les connaissances tel un puits sans fond. Theo comprit que cela ne signifiait rien, mais n’abandonna pas. Personne d’autre n’avait remarqué son talent à part le Professeur Vince. Même les efforts de ce dernier étaient semblables un tas de feuilles. Oui, un bourgeon avait désormais germé de ces feuilles mortes…

 

[Plus la compréhension du détenteur est élevée, plus l’efficacité est grande.]

 

La signification de cette brève phrase était quelque chose que le Theo actuel ne pouvait même pas deviner. Ce n’était pas simplement mémoriser des livres ou des formules. Chaque fois que des notes remplies de son écriture s’accumulaient, la sagesse se mettrait à augmenter dans son cerveau.

Le Grimoire avait lui-même choisi son propriétaire. Ce n’était pas une coïncidence que Theo, qui était avide de connaissances plus que n’importe qui, soit celui à le trouver.

Dring !

Une lourde cloche brisa le silence. Theo regarda l’horloge qui se trouvait dans un coin de la bibliothèque par réflexe. Les aiguilles de l’horloge étaient à la verticale. C’était déjà l’heure de la fermeture du dortoir. Il avait découvert Gourmandise à dix heures pile, alors pas mal de temps était passé.

Je ne peux pas dormir dans mon lit… mais bon, je me sens bien.

Son pouvoir magique bouillonnait d’excitation. A cet instant, Theo était confiant de réussir n’importe quelle magie de 2e Cercle. Sa sensibilité n’avait que légèrement augmenté, mais ce sentiment de satisfaction était terrifiant.

Sensibilité au Mana +10.

Ce n’était pas un grand nombre parce que les informations précisaient que c’était seulement une petite augmentation. Malgré cela, et si ce 10 augmentait à 20, 30, ou 100 ? Il se pourrait que ça prenne du temps, peut-être quelques décennies… mais il pouvait le réaliser.

« … Ok, je vais lire plus de livres. »

Theo voulait utilisait de la magie, mais la bibliothèque n’était pas un lieu pour. S’il mettait accidentellement le feu à quelque chose, il ne savait pas quelle punition il recevrait des professeurs. Il était nécessaire de choisir des livres à l’avance pour Gourmandise, et cela serait plus utile que faire la sieste sur son siège.

Theo bougea, ses pas débordant d’excitation. Les livres qui avaient été comme une utopie, ressemblait à présent à des coffres au trésor placés juste en face de lui.

L’existence de la lettre de redoublement dans la poche extérieur de son manteau avait déjà longtemps été oubliée. Désormais que son rêve était juste devant lui, Theo n’avait plus le temps de penser à laisser tomber l’école.

Le grimoire avide, Gourmandise…

C’était sa première rencontre avec Theodore Miller.

 

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                                Chapitre suivant

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :