Chapitre 43 – Retour à la maison après cinq ans # 4

Chapitre 43 – Retour à la maison après cinq ans # 4

 

Traduction : Eclipse                                             Edition : Ludivine59


 

Peu de temps après, Théo organisa ses pensées alors qu’il regardait le paysage à l’extérieur de la fenêtre changer progressivement.

La rencontre de Théodore avec les morts-vivants avait eu lieu plus près de la baronnie Miller que du territoire de Téhéran. Si elles traversaient encore quelques petites collines, les plaines sur lesquelles il avait joué pendant son enfance apparaîtraient bientôt.

Il était important pour Théo et Sylvia de récupérer leur pouvoir magique épuisé jusque-là. Bien sûr, il serait préférable qu’une autre situation inattendue ne se produise pas.

A ce moment, la voiture se mit à vibrer et les sourcils de Théo se soulevèrent légèrement.

«C’est le quatrième et il n’en reste plus qu’un. »

Theo récupérait son pouvoir magique par la méditation mais n’oublia pas de compter le nombre de collines qu’ils avaient franchies. Il se souvint qu’il y avait cinq collines entre la zone frontalière et la baronnie Miller.

En passant la dernière colline, Théodore ouvrit les yeux. Son pouvoir magique n’était pas complètement revenu, mais il n’était pas toujours possible d’être en parfait état. Sylvia le sentit, et se réveilla également de sa méditation. « Théo, est-ce que nous sommes arrivés? »

« Presque. Sylvia. Sortez de la voiture quand je donne un signal. Je souhaite que rien n’arrive, mais j’ai un mauvais pressentiment. »

« Hein, signal? »

« Je vais frapper sur le toit de la voiture trois fois comme ça. »

Theo frappa au plafond de la voiture. Il y avait un bruit de boom  boom boom émoussé . Ce serait perceptible même si les environs étaient bruyants.

Sylvia hocha la tête en ouvrant la porte de la voiture encore en mouvement.

Huuuuong!

Le vent était fort; la pression du vent sur la calèche n’était pas normale. Si Théo tombait, il ne pourrait pas éviter de graves blessures. Il s’avança prudemment sur les décorations de la porte suspendue et monta sur le toit de la voiture.

« Euh! » Le corps de Théo n’était pas assez discipliné pour pouvoir s’équilibrer sur le toit.

Il se hâta d’utiliser ‘Attache’, une magie de liaison du 1er cercle, pour attacher ses chaussures sur le toit et se leva seulement une fois ses jambes fermement fixées. De ce point de vue, Théodore pouvait voir une partie du paysage au-delà de la dernière colline, et son expression se déforma rapidement.

« Zut! Bon sang! »

Ses yeux brillants à cause de ‘oeil de faucon’ repéraient de la fumée noire au-delà de la dernière colline. La fumée noire s’élevait avec une odeur désagréable qui était emportée par le vent. C’étaient les corps qui brûlaient il y a quelques minutes.

Qu’est-ce qui se passait au-delà de cette colline?

« Monsieur! S’il vous plait bougez plus vite! »Cria Théo.

« Oui! Compris! » Le chauffeur qui était choqué par le cri de Théo utilisa le fouet. La voiture semblait sauter au dessus de la cinquième colline. Si Théo n’avait pas utilisé la magie ‘Attache’, il serait jeté du chariot à cause de l’accélération.

Cependant, Théo s’en fichait alors qu’il regardait devant lui. Son regard était déjà figé dans cette direction. Il était déterminé à ne pas être secoué par une dévastation. Mais Théo faisait maintenant face à un spectacle inattendu. Alors qu’ils franchissaient la dernière colline, Théo pouvait voir le combat se dérouler dans les plaines.

Waaaaaah-!

Un groupe de personnes luttait contre les morts-vivants. Ils étaient encore assez loin, mais la chaleur du champ de bataille chatouillait sa chair. Ce n’était pas une position défensive unilatérale. Le champ de bataille était en pleine mutation.

‘Combat? Comment?’

En tant que personne née et élevée dans la baronnie Miller, Theodore Miller ne pouvait pas comprendre la situation. Il savait qu’il n’y avait pas de troupes dans sa ville natale. Les agriculteurs se promenaient occasionnellement autour de la ville habillés en soldats, mais bien sûr, il n’y avait personne qui soit correctement formé.

Il leur était impossible de créer une formation, comme ce que Theo voyait en ce moment, et de vaincre systématiquement les monstres. De plus, la plupart des gens qui se battaient avaient des visages sévères.

« … Mercenaires,» marmonna Theo en déterminant l’identité du groupe d’humains. « De plus, ces mercenaires ont des compétences assez décentes? »

C’était comme il l’avait dit.

Les compétences des mercenaires individuellement et en tant que groupe, face aux morts-vivants, étaient plutôt bonnes. Ils avaient d’abord cassé leurs jambes avec des armes à moyenne portée, et les avaient ensuite terminées avec des armes contondantes.

Théo n’était pas familier avec les tactiques de mêlée, mais les mouvements des mercenaires étaient fidèles aux mouvements liés.

Il ne savait pas pourquoi ces mercenaires de bas niveau protégeaient la baronnie Miller, mais c’était une excellente opportunité. Les morts-vivants étaient préoccupés par la lutte contre les mercenaires et n’avaient aucun intérêt à se rendre dans les villages.

Théo cria au cocher tremblant devant lui, « Conducteur, allez-y en premier! »

« M-Mais Monsieur …»

« Ne vous inquiétez pas, et courrez! Rapidement! »

Alors que le chauffeur arrêta la voiture, les chaussures de Théo claquèrent trois fois contre le toit de la voiture. Alors Théo sauta de la calèche, rapidement suivi par Sylvia. Après avoir descendu les deux, la voiture s’en alla rapidement. Si le conducteur ne le faisait pas, sa vie serait en danger.

Les deux personnes regardèrent la voiture s’approcher du village avant de se tourner vers la direction opposée à la bataille. Les mercenaires écrasaient encore les morts-vivants, mais leur endurance était limitée. Si cela continuait, l’équilibre entre les deux groupes s’effondrerait en une heure.

L’élan des mercenaires tomberait et ils seraient détruits peu après. Si Théodore et Sylvia restaient assis.

« Alors, on va commencer? »

« Oui.»

Les deux magiciens utilisèrent leur pouvoir magique sans aucune interruption. Comme cela avait été mentionné à plusieurs reprises, un magicien était le plus fort quand il était éloigné d’une distance sûre de la cible.

Peu importe combien de temps et d’argent ils avaient, la préparation d’un guerrier était limitée. Cependant, les ressources d’un magicien y étaient directement liées. De plus, Théo avait un moyen d’utiliser ce temps de préparation plus efficacement que d’autres.

‘Mémoriser.’

‘Trois sauvegardes ouvertes’

‘Triple flèche de feu’

Un feu remplit le ciel sombre! L’émergence soudaine de la lumière créa des ombres, provoquant l’étonnement des mercenaires.

« Wow, c-c’est quoi? Des flèches de feu? »

« Flèche de feu?! Magiciens! »

« Amis ou ennemis? Dites-nous! »

« Si c’est l’ennemi, nous serions morts maintenant, salaud! »

Les mercenaires continuaient à parler même au milieu des combats. Ils séparaient les têtes pourries avec leurs haches, mais leur bouche n’arrêtait pas de bouger. Il n’y avait personne qui semblait effrayé même en voyant les flèches de feu.

Un temps plus tard, la magie de Sylvia était terminée.

« Flèche de glace »

La formule magique de la magie du 2e cercle était simple. Il ne fallait qu’un peu de temps pour rassembler l’humidité. Cependant, l’ampleur de la magie était beaucoup plus grande par rapport à ce qu’elle avait fait lors du concours de magie.

Le pouvoir magique de Sylvia avait atteint le 5ème cercle et sa sensibilité était plusieurs fois au dessus de celle de Théo. En plus des flèches de feu, plus de 200 flèches de glace apparurent dans le ciel.

« ……»

« ……»

« ……»

Il y avait au moins 500 flèches magiques dans le ciel. En utilisant des calculs simples, le nombre de flèches était suffisant pour annihiler impitoyablement les mercenaires à deux reprises. Les bouches des mercenaires s’étaient ouvertes, quand ils virent la quantité écrasante de flèches. Ils pensaient qu’ils avaient commis une erreur alors que les pointes de flèche semblaient pointer vers eux. Les mercenaires ne s’attendaient pas à avoir une si grande bataille dans ce petit village.

Après un moment de silence, les flèches visèrent leurs cibles et volèrent.

Dudududududu!

C’était comme une pluie de grêle. Les flèches de glace solides et lourdes étaient comme des rochers qui perforaient les corps des morts-vivants. La chair pourrie, les muscles et les os se brisaient, et les corps se transformaient en chiffons qui ne pouvaient plus bouger.

Il n’y avait pas besoin de parler des corps qui étaient brûlés par le feu. Comme leur attaque réduisait de moitié le nombre de morts-vivants, les mercenaires se rendirent compte qu’ils n’étaient pas des ennemis et applaudirent.

« Ok, ils sont alliés! »

« Les sorts d’un magicien sont tellement rassurants! »

« Hey! Je vous achèterai un verre à la fin, alors ne faites pas n’importe quoi!  »

« À présent! Ne vous reposez pas! Les enfants qui tombent maintenant ne seront pas autorisés à se reposer facilement pour le reste de leur vie! »

Le champ de bataille de plus en plus désavantageux était inversé du fait d’un seul geste faits par Théo et Sylvia. Les mercenaires balayaient leur paralysie, et continuaient à attaquer les morts-vivants, permettant à Théo et Sylvia d’utiliser leurs sorts d’attaque massifs sans se soucier de l’approche des morts-vivants.

C’était idéal pour les magiciens de guerre. C’était une position fixe avec une escorte solide.

« Boule de feu ! »

« Moi aussi, Boule de feu .»

Kwakwakwang! Kuwang! Kwaang!

La magie brûlante continuait à être utilisée, permettant aux mercenaires de se reposer.

C’était le cycle vertueux du champ de bataille, où la réduction de la défense de l’ennemi conduisait à aider leurs alliés. C’était dû à l’existence de magiciens qui dominaient le champ de bataille.

***

Ainsi, une heure passa comme ça.

« Lever du soleil! Le soleil se lève! »

« Ces gars-là repartent! Ne vous laissez pas prendre, et gardez la formation! »

Les cris des mercenaires réveillaient Théo, qui était concentré à lancer la magie.

Comme l’avaient dit les mercenaires, le ciel devenait de plus en plus clair à l’est. C’était la preuve du lever du soleil. Les morts-vivants pouvaient se déplacer sous le soleil, mais ils étaient grandement affaiblis à moins d’être des morts-vivants puissants.

En effet, les morts-vivants qui attaquaient sans raison commencèrent à partir.

Alors que Théo regardait les cadavres retourner dans les montagnes, il murmura calmement: « … Le pire moment est fini pour le moment. »

Après avoir confirmé que les morts-vivants battaient en retraite au moment où le soleil se levait, Théo secoua sa tête en sueur et commença à calmer sa respiration. Sa dépense d’endurance n’était pas grande, mais il avait consommé une quantité importante de pouvoir mental en lançant la magie. Sylvia était également appuyée contre un arbre voisin, et respirait fort.

Leurs corps étaient épuisés, diminuants leur sensibilité habituelle. Était-ce pour ça? Les réactions des deux personnes avaient un retard fatal.

Kkieeeek!

Il y avait un bruit effrayant. Le rugissement d’un terrible prédateur résonna dans leurs tympans. Au-dessus des têtes des mercenaires qui pensaient que la situation était terminée, un monstre volant en décomposition apparut. C’était un mort-vivant de niveau intermédiaire dont les compétences de vol étaient préservées.

C’était la Goule Wyvern!

Theodore cria en réalisant ce que c’était, « Wyvern ?!»

Il n’y avait pas d’habitat de wyvern  dans cette zone, ni de mort-vivant qui pourrait être fabriqué à partir des monstres voisins. Si tel était le cas, cela signifiait que le sorcier avait utilisé des morts-vivants qui avaient été trouvés ailleurs. Cependant, c’était étrange. Pourquoi feraient-ils cela pour un petit village comme celui-ci?

Cependant, il n’avait plus de place pour réfléchir. Il y eut un rugissement terrible pendant que le wyvern volait vers Théo et Sylvia.

‘C’est rapide!’

Ca ressemblait plus à un crash qu’à un  vol.

Le pouvoir destructeur du  wyvern augmentait proportionnellement à son corps lourd quand il plongeait d’en haut. Il était clair que si les deux magiciens essayaient de l’éviter, le wyvern changerait de direction avec ses ailes.

Le pouvoir inimaginable du wyvern ne ferait pas que tuer les deux personnes, il détruirait aussi leur corps. Ils pouvaient bloquer ou riposter, mais le temps restant était de seulement trois secondes.

«Interception d’obus de feu – non, trop tard! »

Il n’y avait pas de temps. Theo utilisa immédiatement le talent qu’il avait récemment acquis.

C’était la compétence de triple barrière de l’artefact de ‘Bracelet de protection’ qu’il avait reçu lors de la cérémonie de remise des prix. La défense de l’artefact, qui pourrait créer trois couches de bouclier, aurait même résisté à la magie du 5ème cercle.

Cependant, il ne savait pas si elle pouvait résister à la puissance physique de la goule wyvern.

Les boucliers des deux personnes étaient activés tardivement, donc la forme était mince et douce par rapport à l’attaque. Les deux magiciens désespéraient alors qu’ils percevaient intuitivement leur destruction imminente.

Pourtant, à ce moment-là, un homme apparut entre eux.

« Quoi? Vous êtes encore des enfants. »

Il y avait des fauchons dans ses deux mains. L’homme avait des cheveux épais et dorés et portait une chaîne usée. Il avait également deux ornements cliquetants suspendus à sa taille.

L’homme ne ressemblait pas aux autres mercenaires alors qu’il levait sa paire d’épées vers la goule. C’était arrivé en un instant.

Chwaaaaak!

Le wyvern était coupé en morceaux au fur et à mesure que son corps s’effondrait.

« … Eh? » Théodore et Sylvia n’avaient même pas pu savoir ce qui s’était passé.

Il y eut juste un éclair, puis la goule se brisa. La seule chose qu’ils pouvaient voir, c’était que les bras de l’homme bougeaient alors qu’il tenait les fauchons. Les deux mains avaient bougé six fois pour un total de 12 mouvements.

C’était la technique d’un épéiste de première classe.

« Hé, j’ai finalement eu ce type ennuyant » dit l’homme avec un sourire joyeux alors qu’il donnait un coup de pied dans la tête du wyvern. Puis il regarda Théo et Sylvia. « Il n’est jamais descendu du ciel, donc je n’avai aucun moyen de l’attraper. Je ne sais pas qui vous êtes ni d’où vous venez, mais j’apprécie vraiment votre aide. »

Sylvia n’avait toujours pas récupérée, alors Théo s’avança d’abord et parla avec un ton courtois: «Nous avons juste fait ce qu’il fallait. »

L’homme devant Théo n’était absolument pas un mercenaire. Même les chevaliers ne pouvaient pas couper un wyvern de cette façon. S’il combattait cet homme, il deviendrait un morceau de viande avant même de pouvoir chanter un sort.

Donc, Théodore décida de révéler sa position en premier. « Je suis Théodore, un enquêteur envoyé par la Société Magique. Voici ma collègue Sylvia. »

« Ah, bonjour. » Sylvia regarda la scène comme si elle avait peur, et s’inclina légèrement.

L’homme sourit pendant un moment comme s’il pensait qu’elle était mignonne, puis le sourire disparut. Il n’y avait aucune preuve de l’expression précédente sur le visage grave de l’homme.

Désormais, les sentiments personnels n’entreraient pas dans la conversation.

« Alors je vous dirai mon nom » dit l’homme en plaçant ses fauchons dans leurs fourreaux. « Nous sommes les mercenaires des ‘loups errants’ engagés par le seigneur de ce village. Je suis Randolph, le responsable. Je suis désolé, mais je devrai d’abord vérifier vos identités. »

 

Fauchons : une sorte d’arme plus de détails sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fauchon_(arme)

Chapitre précédent|   |Chapitre  suivant

%d blogueurs aiment cette page :