Chapitre 127 – Il faut le bon timing (3)

Paradmin

Chapitre 127 – Il faut le bon timing (3)

 

La première sensation que Théo ressentit quand sa conscience s’éveilla fut le poids du stylo plume tenu entre ses doigts.

Il écrivait quelque chose intensément. La plume légère était aussi lourde qu’une lance en métal, et la zone allant de son poignet à son coude palpitait à chaque fois qu’il bougeait. C’était douloureux pour Théodore qui ne s’était pas encore complètement réveillé.

Pourtant, il tendit calmement la main avec ses sens.

‘Alors… C’est- est-ce une formule magique d’invocation?’

La main, qui n’était pas la sienne, écrivait une formule magique d’invocation sans se reposer. La vitesse d’écriture était vraiment terrifiante. C’était la preuve qu’il avait plus de connaissances en magie d’invocation que quiconque.

Théodore était convaincu après l’avoir vu. Le propriétaire de ces doigts desséchés était Satomer, le meilleur magicien invocateur de l’ère moderne. Cependant, Théo n’avait pas eu la chance d’être impressionné par ce visage.

« … Non, non, » une voix désagréable coula de sa gorge. La voix ressemblait au grattage du fer et semblait provenir d’un patient atteint d’une maladie grave. Son flegme contenait du sang et il avait du mal à respirer. Néanmoins, Satomer frappa le bureau avec un faible coup de poing et cria fort.

Kwang! La bouteille d’encre tomba, trempant les feuilles de papier.

« Ce n’est pas ça …! » Cria le magicien d’une voix rauque en transformant son laboratoire en désordre. Il abattit les chaises innocentes et jeta des ornements en verre. Le corps inconnu palpitait de douleur, mais la frustration de Satomer était encore plus féroce.

Théodore ne pouvait pas arrêter le corps, il n’avait donc pas d’autre choix que de regarder.

Le déchaînement dura quelques minutes. Puis Satomer prit une grande inspiration et se tourna pour regarder quelque part. Il y avait un miroir sale, il était tellement poussiéreux qu’il était difficile de voir son visage à moins qu’il ne s’approche.

Normalement, la surface aurait été essuyée avec une serviette humide, mais la personne devant elle était un magicien.

«Propre». Le miroir sale fut nettoyé avec un seul mot, et le reflet d’une personne d’âge moyen y est apparu. Il avait la peau et les lèvres nettement pâles et ses lèvres semblaient avoir été mordues à plusieurs reprises, avec des croûtes les couvrant. Ses yeux étaient ceux de quelqu’un qui n’avait pas pu dormir pendant quelques jours.

«Le dernier magicien invocateur, Satomer.»

En regardant son apparence, Théodore se rappela que cet homme n’avait pas vécu plus de 50 ans. Satomer avait un corps fragile car il errait dans tous les types d’endroits du continent, accumulant fatigue et toxines.

Si c’est le cas, Satomer était déjà proche de la mort au moment où il avait écrit ce livre original.

A ce moment… «Kuk, kukuk, kukukukuk…»

L’homme d’âge moyen regarda dans le miroir avec ses yeux terrifiants, puis il rit hystériquement comme s’il ne pouvait plus le supporter. Satomer se mit à rire en se regardant dans le miroir, mais Théodore avait l’impression que Satomer le regardait. Non, le regard était suffisamment intense pour que ce ne soit pas qu’une illusion.

Sans surprise, Satomer lui parla en premier. « Kuhuhu, es-tu venu pour te moquer de moi? »

‘Hein? Me moquer?’

«Ne prétends pas que tu ne sais pas! Veux-tu aussi te moquer de ma magie d’invocation? »

Selon les archives, les possibilités de la magie d’invocation étaient depuis longtemps coupées lorsque Satomer était encore en vie.

L’argent et les matériaux consommés étaient énormes et il n’y avait aucun moyen de réaliser des succès. Ainsi, dans la société magique, la magie d’invocation avait été traitée comme un invité non invité. Ils ne le méprisaient peut-être pas, mais les magiciens avaient des factions lors des rassemblements.

Les invocateurs, y compris Satomer, n’avaient pu entrer dans aucune faction. Ainsi, à la fin, Satomer avait quitté les tours magiques et la magie d’invocation avait cessé.

Cela pourrait être assez regrettable pour Théodore, mais ce ressentiment s’était accumulé pendant de nombreuses années et s’était transformé en rancune.

Satomer avait continué à cracher des mots cyniques: «Je ne sais pas pourquoi tu es ici. Tu es un magicien du 6e cercle et jeune, bien meilleur que moi qui suis resté au 5e cercle jusqu’à ma mort. Pourquoi veux-tu mes connaissances? Il est évident que tu veux te moquer de moi! »

Théodore n’était pas contrarié par la remarque sarcastique. Au lieu de cela, il se sentit un peu attristé par l’attitude de hérisson.

Satomer avait été un magicien qui avait parcouru le chemin magique qu’il voulait jusqu’à la fin, mais il avait été snobé par les gens autour de lui. C’était dommage pour Satomer, mais Théo ne pensait pas que la vie de Satomer n’avait pas de sens.

Par conséquent, Théodore répondit d’un ton respectueux: «C’est une idée fausse, senior Satomer.»

Cependant, la réponse de Satomer devint encore plus agitée. Sans aucune expression,il pointa son propre visage tout en marmonnant: «Senior? Je suis ton aîné? »

«Je ne peux pas trouver un titre approprié. Si ça ne te plait pas, je peux t’appeler autrement.»

« … Ça va, quel drôle de gars. »

Quelle était la raison de cette réaction? Satomer cracha sur son propre visage dans le miroir avant de s’asseoir sombrement sur sa chaise. Puis il soupira comme un moine fatigué lors d’un dur voyage. Il regarda fixement l’espace, et Théodore attendit patiemment qu’il ouvre la bouche en premier.

Satomer continua de regarder avec des yeux vides avant de parler. Alors qu’il se rappelait les souvenirs de Théodore à travers Synchro, Satomer prononça le nom de Théodore naturellement.

« Tu es Théodore Miller? »

«Oui.»

«Quel enfant béni. Atteindre le 6e cercle au début de la vingtaine, tu débordes vraiment de bénédictions. Je ne sais pas pourquoi une personne comme toi veut la connaissance d’un perdant comme moi. »

Sa langue était toujours pointue, mais cette fois, elle était dirigée vers Satomer lui-même, pas contre Théodore. Théodore secoua la tête aussi fermement qu’il le pouvait. « Senior n’est pas un perdant. »

«Putain, n’essaye pas de me réconforter juste parce que je suis contrarié. Je ne veux pas l’entendre d’un enfant dont les cheveux n’ont même pas encore complètement poussé. »

«Si tu regardes dans mes souvenirs, tu saurais que je suis propriétaire d’un grimoire.»

« Quoi, tu te vantes? »

Puis la réfutation de Théodore entra dans les oreilles de Satomer. «J’ai demandé quelque chose au grimoire avant de venir. Je lui ai demandé pourquoi la magie d’invocation est plus faible que tout autre type de magie et si la magie d’invocation enregistrée dans les légendes n’est que de la fiction.»

« …Est-ce vrai? »

«Le grimoire avait une réponse. La raison pour laquelle la magie d’invocation ne fonctionne pas correctement n’a rien à voir avec le système lui-même.»

Satomer était tellement concentré sur les mots de Théo que ses yeux s’arquèrent parce qu’il n’avait pas cligné des yeux. Ses yeux se sont arrêtés d’une manière effrayante lorsque le verre qu’il tenait dans sa main s’est brisé, faisant couler le sang. Satomer pourrait faire semblant d’être calme, mais son essence était un magicien. Ce n’était peut-être qu’un fragment de l’âme, mais l’humain appelé «Satomer» était un mage jusqu’aux os.

Ainsi, Théodore lui dit la vérité sans se retenir: « À la fin de l’ère de la mythologie, les barrières autour du monde matériel sont devenues plus fortes, ce qui rend difficile d’emprunter les créatures et les pouvoirs d’autres mondes. Il était impossible de convoquer un grade supérieur il y a mille ans, et à ton époque, il était même difficile de convoquer un lieutenant.»

«……»

Théodore ne pouvait pas deviner quelle serait la réponse à sa réponse cruelle. C’était juste que la route que Satomer avait parcourue toute sa vie avait été brisée dès le début. Satomer baissa les yeux sur le sol pendant un moment, avant de regarder le plafond minable et de se mordre les lèvres.

Puis il rit d’une manière méconnaissable. « Ha, haha, hahahahaha …! »

«S-Senior? » Demanda Théodore avec inquiétude, se demandant si Satomer était devenu fou.

« Oui c’est ça! C’est pourquoi ils n’ont pas répondu à mon appel! Le monde lui-même est le problème, il n’a donc aucun sens, peu importe le nombre de fois que je change la formule! Le monde matériel lui-même est nul! Ce fichu timing! Uhahaha! »

Théodore était confus quant à savoir si c’était de la folie ou de la joie. Réagirait-il de cette façon si le travail auquel il avait consacré toute sa vie était vain? Cependant, Satomer ne le pensait pas car l’expression brute sur son visage avait disparu.

Puis il parla d’une voix heureuse: «Je ne me trompais pas! Ma recherche n’a pas échoué! Ma magie… Mon rêve n’était pas minable! »

Satomer se réjouit sincèrement. Il avait utiliser la magie d’invocation jusqu’à la fin de sa vie mais n’avait rien obtenu. Satomer ne pouvait pas invoquer les existences dont il rêvait durant son enfance. Ainsi, la vie de l’homme appelé Satomer était littéralement dénuée de sens.

Mais ce n’était pas ça. Ses efforts étaient corrects. La magie d’invocation dont il rêvait existait. C’était simplement qu’il ne pouvait pas surmonter l’obstacle puissant qui était ce monde. Il n’y avait donc aucune raison de regretter. Le travail de sa vie de magicien avait été sauvé grâce à cette illumination.

Le magicien avec une grande fierté, Satomer, s’inclina et exprima sa sincère appréciation: «Merci, Theodore Miller. Je ne savais pas que je résoudrais mon attachement persistant de cette façon. »

«Que veux-tu dire…?»

«Eh bien, ça va si tu ne sais pas. Ce n’est pas facile de l’expliquer avec ma bouche. Ensuite, résolvons le problème rapidement. Il nous reste peu de temps. »

« Ah! »

C’était comme il disait. Pendant ce temps, la chambre de Satomer était remplie d’une obscurité inconnue qui avait déjà englouti la moitié du sol. Théodore avait le sentiment profond que Synchro mettrait fin au moment où l’obscurité toucherait les pieds de Satomer. C’était la preuve que le délai de 40 minutes et 25 secondes était presque atteint.

Avant cela, Satomer dit au revoir: «Prends toutes les connaissances que j’ai! Avec ton cerveau, tu pourrais en tirer un meilleur parti que moi. »

«Sénior…!»

«Je vais te donner un indice. Si, comme tu l’as dit, la barrière du monde matériel bloque l’invocation, un magicien devra briser cette barrière ou créer une autre porte. »

Cependant, il n’était pas question de la décomposer par la force. Pour pouvoir briser la barrière du monde matériel, il fallait un grand maître légendaire. Même Veronica n’en était pas capable, sans parler de l’actuel Théodore. Par conséquent, Satomer essayait clairement de lui enseigner la deuxième façon.

Comme si les pensées de Théo étaient correctes, Satomer sourit. « Tu es encore jeune. J’aimerais avoir un jeune frère comme toi, mais je suis content que nous nous soyons rencontrés. S’il y a un dieu, sa personnalité doit être assez tordue.»

«Sénior….»

« Allez, ça ne sert à rien de dire au revoir à un mort. »

Alors que Théo quittait le corps de Satomer, la voix de Satomer résonna dans les oreilles de Théodore, [Ton corps contient déjà une porte qui mène à une autre dimension. Je ne sais pas où cela mène, mais si tu utilises ce passage avec la magie d’invocation, tu peux appeler des invocations de niveau supérieur.]

«……»

[Prends celui qui a signé un contrat avec moi. J’ai oublié son nom, mais ce sera assez utile.]

La voix rauque du meilleur magicien invocateur des temps modernes, Satomer, s’estompa au loin. Si possible, Théodore voulait vous dire merci. Quelle serait la réponse de Satomer à cela? Théodore ne put s’empêcher de rire à cette pensée alors qu’il était aspiré par une énorme puissance d’aspiration.

Il était sur le point de perdre connaissance quand il entendit une voix familière,

[La synchronisation avec la cible appelée «Satomer» est terminée.]

[Le taux de synchronisation est de 76,4%, il n’y a aucune perte de compétence.]

[Satomer vous a remis les coordonnées d’un contrat. Si vous souhaitez faire un contrat avec son invocation, vous devrez utiliser le sort d’invocation tout en rappelant la chaîne de coordonnées.]

[Une nouvelle fonctionnalité a été ajoutée à «Anneau de Muspelheim».]

Chapitre précédent ||Chapitre suivant

À propos de l’auteur

admin administrator

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :